Une liste d’exemples sur le marketing sur mesure

Oiseaux, tendanceLe marketing participatif, tout le monde en parle (et nous aurons bientôt un miconos spécial dédié au sujet le 24 janvier avec Thierry Maillet et Jérôme Delacroix qui nous commenteront leurs bouquins) mais quand on demande de citer des exemples, ce n’est pas toujours évident. Voici qu’Odile Biger dans son excellent blog « Marketing et Convergence » traite du sujet et nous livre une liste de liens fort intéressante qui complètera agréablement notre panel.

A vos souris !

Une liste d’exemples sur le marketing sur mesure was last modified: janvier 17th, 2007 by Yann Gourvennec

Buzzparadise.com : s’agit-il d’une parodie de participation ?

Buzz Paradise redonne le pouvoir aux internautesLe site Buzz paradise veut donner le pouvoir aux internautes (et aux consommateurs) face aux publicitaires traditionnels, si on en croit l’interview de son responsable donnée ce matin au journal des blogs de Catherine Nivez d’Europe1. Mais attention, Buzz paradise est une société de publicité qui adopte le Web 2.0. Buzz paradise fonctionne sur le principe du prêt de produit et propose aux internautes de les tester eux-mêmes et de donner leur avis. On peut s’inscrire en français ou en anglais et on vous demandera quelles langues vous parlez. Si vous avez un blog et qu’il est influent a priori vous marquez des points (je dis a priori ca; r je viens seulement de m’inscrire pour voir). Le principe est intéressant car il y a une ‘promesse’ pour l’internaute à qui on prédit qu’il va recevoir des produits à tester et des ‘goodies’ (ce n’est pas décrit dans les conditions générales). En espérant que les ‘goodies’ en question ne sont pas des tonnes de spam ou de courrier indésirable. L’internaute peut – sans notification – changer ou supprimer ses données et Buzz paradise également. Le contrat semble montrer que la société est basée au Luxembourg. On remarquera quelques bugs ici et là sur le site (lien d’inscription inefficace sur la première page, mélange d’anglais et de français) , mais ce ne sont que quelques erreurs de jeunesse sans doute. On rapprochera cette initiative de l’article précédent sur « wearethemarket » et du livre de Thierry Maillet récemment publié sur le thème de la génération participation. Est-ce une véritable initiative Web2.0 ou l’exercice du loup publicitaire dans la bergerie 2.0? Une tentative de récupération en quelque sorte comme sait le faire si bien le monde de la publicité. C’est d’ailleurs là la conclusion du journaliste d’Europe 1 qui semble ironiser sur ce surfing de participation qui, je cite, est un « comble du marketing qui transforme tout le monde en agent de publicité ». Comme l’indique le journaliste, c’est « l’art de faire parler de soi sans jamais montrer qu’on en est à l’origine », d’autant plus que la « publicité, ça fait ringard ». Voilà pour l’analyse, pour le reste je vous tiendrai au courant, si tant est que mon inscription soit validée (sinon, inscrivez-vous et faites part de votre expérience ici). A bientôt pour de nouvelles aventures participatives.

Buzzparadise.com : s’agit-il d’une parodie de participation ? was last modified: janvier 4th, 2007 by Yann Gourvennec

Gartner sur les blogs: déjà la fin d’une bulle ?

4513930.jpg

Dans un article des Echos publié lundi 18 décembre dans le cahier central, et énigmatiquement signé F.S, le célèbre journal économique français se veut alarmiste en citant un rapport du Gartner et titrant : « l’âge d’or des blogs est-il déjà dépassé ?« . Voilà dans le concert de louanges autour de la folie sur le Web 3 (le salon où il fait bon se montrer: voir cet article dans le blog des échos) une note bien discordante qui met l’accent sur des chiffres qui font mal (voir image ci-dessus ou cliquer ici). Le Gartner révèle en effet que les bloggueurs actifs sont peu nombreux (2%), qu’ils se fatiguent vite, et que les audiences des sites Web2.0 (myspace en tête). On ne peut s’empêcher de se rappeler les écrits récents d’Emmanuel Parody dans son excellent blog Ecosphere (le Web 3 too much), qui nous révélait que les participants au WEB 3 ne croyait pas vraiment à la future indépendance du Web 2.0.

Citons Parody: « Quelques instants de malaise devant ce constat simple et effrayant: aucun de ces acteurs du web 2.0 ne croit un instant à la capacité des médias dits participatifs de survivre de façon autonome … »

Tout cela a des relents de fin de bulle. Et de vous renvoyer une fois encore à mes réflexions sur le sujet suite à l’annonce de JDNet que 28% des internautes experts de ce journal en ligne spécialisé étaient incapables de reconnaître un site Web 2.0 (article ici). Et si on reprenait goût aux choses simples et qu’on évitait de faire grossir indûment des bulles, en privilégiant les vraies innovations, et en gardant la tête froide ? Ah oui, mais là je fais sans doute preuve de trop de prudence.

Pour ceux qui rechercheraient les références du rapport de Gartner – non indiquées par les échos d’ailleurs – les voici :

  • Gartner’s Top Predictions for IT Organizations and Users, 2007 and Beyond (Dec 1, 2006)
  • pour les clients et ceux qui désirent le devenir: accès direct ici au rapport Gartner sur les tendances de l’informatique en 2007 et au-delà
  • extrait :
    • « Community Marketing and Blogs
      • Blogging as a phenomenon has entered the public consciousness in a big way. However, there are limits to the growth of even a Web 2.0 phenomenon like blogging, as the initial excitement about it has begun to be replaced with a more rational view of how blogging technologies should be used. This leads us to ponder whether there is a peak point in blogging growth, after which the phenomenon will become the norm.
    • Prediction
      • Blogging and community contributors will peak in the first half of 2007.
        Analysis by Ed Thompson, Adam Sarner and Esteban Kolsky »
Gartner sur les blogs: déjà la fin d’une bulle ? was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Parody de statistiques sur le blog de Boing Boing

Mesure d’audienceEmmanuel Parody est journaliste aux Echos (je passe sur sa bio, disponible ici). En mai 2006, il publiait cet article très intéressant sur son blog ecosphere. (Je sais, ça fait un peu réchauffé, mais voilà, j’avais pris cette note et je ne voulais pas la perdre 😉 ). Toujours est-il que Parody livre un réquisitoire contre les classements de Technorati en prenant le cas Boing boing comme témoin. Il en arrive à la conclusion que les stats de ce site très populaire – son estimation réaliste est de 200.000 pages vues par jour – sont quand même surévaluées de 70% dans les annonces tonitruantes qui sont faites ici et là.

  • en prime, un nouvel article du même auteur sur les nouveautés en termes de mesures d’audience : cliquer ici
Parody de statistiques sur le blog de Boing Boing was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Le roaming wi-fi bientôt partout dans nos villes

fon.jpgSi vous avez jamais rêvé d’avoir accès partout en roaming gratuitement et librement (ou du moins pour le prix de votre abonnement actuel) ? Vous n’en avez peut être jamais été aussi prêt. http://en.fon.com/ est un site web communautaire qui vous donne la possibilité de transformer votre modem wifi domestique en hotspot wifi pour le bénéfice de la communauté FON. Notez cependant que tous les FAI n’ont pas passé d’accord avec FON. Rejoindre cette communauté vous permettra d’obtenir également un bon rabais sur l’achat de votre prochain modem wi-fi que vous installerez chez vous et ouvrirez sur le monde comme hotspot public. Cet accès sera offert publiquement aux autres membres de la communauté Fon, les ‘foneros’ qui pourront localiser votre borne grace à la cartographie en ligne fournie sur le site. Cette approche communautaire semble devenir une des voies privilégiées pour le déploiement du wi-fi dans les grandes agglomérations. Elle a ausi le mérite d’apporter un niveau de sécurité supplémentaire dans la mesure où uniquement les autres membres de Fon peuvent se connecter à votre hotspot. Dans Paris, des rumeurs ont fait état (JDD du 3 décembre) que le le FAI Free était en cours de signature avec l’opérateur Wifi Ozone afin de permettre une couverture globale de la capitable dès le début de 2007. S’il est difficile de croire que cette date sera respectée – on se souvient déjà des promesses non tenues de Bertrand Delanoë suite à sa visite à San Francisco et relatée ici dans nos pages anglaises cet été 2006 – je suis néanmoins convaincu que d’ici 18 mois au plus tard, le réseau omniprésent sera accessible depuis la rue, depuis chez soi et bien sûr dans les lieux publics. La méthode préconisée par Free est très différente de celle de FON. Leur approche est de transformer d’autorité toutes les freebox de leurs clients en hotspots, et il est possible que quelques uns se sentent en opposition avec la méthode, même si dans l’ensemble la clientèle de Free est plutôt constituée de techno-enthousiastes, plus prompts peut-être à accepter cette décision. Orange – toujours cité par le JDD – aurait déclaré avoir une meilleure couverture (la part de marché globale d’Orange est voisine à 50%, voir notre rappel de juin ici) , et une riposte encore plus spectaculaire est donc possible. Ceci ne faisant que renforcer mon impression ci-dessus. En résumé, restons en veille, soyons patients, les changements sont en cours, il suffit d’attendre … encore un tout petit peu.

Le roaming wi-fi bientôt partout dans nos villes was last modified: décembre 11th, 2006 by Yann Gourvennec