Zaoza corrige Vizzavi

Le lancement en version béta de Zaoza, plateforme de contenus et services numériques pour ordinateur et téléphone mobile, signe le grand retour de Vizzavi sur le marché très concurrentiel de la convergence.

Le groupe français aura donc mis presque 7 ans à « digérer » la mort prématurée du portail Vizzavi et à en tirer toutes les leçons. Aujourd’hui, le groupe revient en force avec une offre de convergence qui, comme la précédente, capitalise sur la richesse de ses contenus mais qui, cette fois, s’efforçe d’éviter les écueils vers lesquels Jean Marie Messier avait entraîné son « portail mutimédia ».

Les atouts de Vizzavi: des contenus riches et un portefeuille de clients à prospecter…

En 7 ans, beaucoup de choses ont changé. Vivendi a perdu de sa superbe et a réduit ses ambitions mondiales mais il a réussi néanmoins à conserver la part essentielle de ses actifs. Il a même renforçé ses positions sur son métier de base: la distribution de contenus payants.

En s’appuyant sur ses principales filiales: Canal+, Vivendi Universal Music, Vivendi Games mobile, SFR… le groupe dispose ainsi d’une offre de contenus exclusifs et inédits et d’un portefeuille de quelques dizaines de millions de clients à prospecter en priorité.

Un catalogue de contenus attractifs et l’accès à une base de données clients significative, voilà des atouts majeurs pour se positionner sur le marché de la convergence ! Mais les promoteurs de Zaoza sont bien placés pour savoir que Vizzavi possédait les mêmes avantages et que cela n’a pas suffit pour garantir le succès de la plateforme.

Pour assurer à la nouvelle marque un avenir plus prospère que celui de son prédécesseur bien d’autres ingrédients sont nécessaires …

 Le réalisme en plus, la mégalomanie en moins et un zeste de « participatif » pour être dans le ton. Voilà les ingrédient qui pimentent la recette du nouveau portail.

Vizzavi se voulait « plateforme multimédia », l’ambition de Zaoza est plus large. Pour être « de son temps » , le portail se fera aussi « réseau social » et proposera à ses abonnés de partager en ligne et en live leurs contenus et leurs créations .

Mais attention, tout cela ne sera pas gratuit: Zaoza sera accessible sur toutes les plateformes (téléphone, internet) pour un abonnement unique de 5 à 7 euros par mois. N’oublions pas que Vivendi est le spécialiste des contenus payants!

Le nouveau projet de Vivendi  est ambitieux et audacieux mais apparemment bien réfléchi et raisonnable. 

Vizzavi n’aura été qu’un « brouillon », un rêve vite évanouie. Souhaitons « longue vie » à ZAOZA pour  que  la chimère de Messier trouve enfin un aboutissement et se transforme finalement en une entreprise réaliste et profitable.

Pour en savoir plus sur le nouveau portail Zaoza, son contenu, ses forces et faiblesses lire le post Zaoza avec 2 « Z » comme Vizzavi ?

Zaoza corrige Vizzavi was last modified: novembre 24th, 2007 by biger

Faisons un point 2.0

Web 2.0 : Mythes & réalitéIl est si simple de décliner tout et n’importe quoi avec la formule magique 2.0! Et, pour se distinguer, certains originaux parlent même de Web 3.0, histoire de redonner un souffle à cette Révolution.

La Publicité Bingo Bla Bla d’IBM que vous pouvez visionner ci-dessous illustre parfaitement le message que je souhaite vous faire passer : rien ne sert de se cacher derrière des discours ou un jargon incompréhensible pour parler du 2.0. La transparence & le dialogue étaient, me semble t-il les bases fondatrices de cette nouvelle bulle internet?

Pour prolonger la discussion, je vous invite à télécharger l’analyse de TNS SOFRES sur les Mythes & Réalités des marques à l’ère du Web 2.0 [miroir du rapport sur ce blog]. NB: ce rapport est daté du 22 octobre 2007.

NB: à lire également, les 15 règles d’or du Web 2.0 et le cours sur le phénomène 2.0 et le travail collaboratif, donné au mbaebusiness de l’ESG en juin 2007.

Faisons un point 2.0 was last modified: novembre 17th, 2007 by christelle

Comment rendre l’e-mailing éthique ?

marketing éthique et e-mailingMarie Bruandet de Cartégie, experte du marketing direct et de l’e-mailing nous éclaire sur cet aspect important et souvent bafoué du marketing direct : l’éthique dans le choix de ses adresses.

Alors, pose-t-elle la question sur ce nouvel article mis en ligne sur visionarymarketing.com, doit-on acheter ou louer un fichier ?

Comment rendre l’e-mailing éthique ? was last modified: novembre 9th, 2007 by Yann Gourvennec

paiements en ligne en Europe et en Grande Bretagne (cours de marketing mba e-business)

les paiements en ligne - cours de marketing ebusinessle 2 octobre, je donnais un cours sur le paiement électronique au MBA e-business de l’école supérieure de gestion de Paris. Dans ce cours, je replongeais aux sources de la banque sur Internet (genèse à laquelle j’ai eu la chance de participer au milieu des années 90). J’en tire ensuite un certain nombre de conséquence sur l’importance centrale (ou non) de la sécurité dans le développement du business sur Internet, pour ensuite en dresser un parallèle avec les moyens de paiement et leur sécurisation dans le cadre du e-commerce actuel. Dans la deuxième partie, je fournis une triple perspective à l’analyse des paiements électroniques.

D’une part, une perspective humaine avec un zoom sur les usages et une analyse statistique précise des différentes utilisations des moyens de paiements électroniques en Europe et aux États-Unis. J’en ai profité également pour faire un parallèle avec l’utilisation des moyens des paiements électroniques en dehors de l’Internet, qui sont pour beaucoup dans la configuration du paysage en ligne actuelle, en Europe.

Vient ensuite un descriptif des différents moyens de paiements principaux, avec une focalisation particulière sur la carte de crédit, réelle ou virtuelle, et quelques solutions de micro paiements dont notamment la solution Internet +/w-ha (anciennement i-pin, dont j’ai été le premier client en France).

Enfin, la composante sécuritaire est étudiée en détail, non seulement dans ces phénomènes les plus visibles (phishing, pharming, key-logging) mais aussi et surtout dans son importance statistique comparée avec les autres fraudes sur les autres moyens de paiement en ligne et hors ligne.

Cette conférence durait 1 h 30.

 

article originellement publié en Anglais à l’adresse : http://visionarymarketing.wordpress.com/2007/11/08/e-payments/

paiements en ligne en Europe et en Grande Bretagne (cours de marketing mba e-business) was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

phénomènes coopératifs: Soko récidive après Kamini

Stephanie Sokolinski - Soko - I’ll kill herPour ceux qui se souviennent du lancement de Kamini, et qui se posaient la question de savoir si le mode coopératif pouvait trouver sa voie dans un monde de distribution musical en crise, voici un nouveau phénomène qui vient confirmer le premier: Soko, alias Stéphanie Sokolinski, une jeune artiste de Bordeaux, qui s’est faite connaître avec le titre ‘I’ll kill her’ sur Myspace. (voir ici l’article de Time Online)

 

Et il est vrai que quand on entend ce titre, on a immédiatement envie de l’envoyer à ses amis, ce que je fais à ma manière sur ce blog. Bienvenue à un phénomène coopératif.

 

phénomènes coopératifs: Soko récidive après Kamini was last modified: octobre 26th, 2007 by Yann Gourvennec