Les 9 outils pour gagner de l’argent avec son blog !

Combien peut-on espérer gagner avec un Blog Pro ?



A une centaine de visiteurs / jours, et en comptant uniquement sur la pub Adsense, les revenus divers, l’affiliation… n’espérez pas gagner plus de 50 € / mois

Pour information, les premiers bloggers français gagnent moins de 1000 € net / mois grâce à leurs blogs (source Presse-citron.net) ! La profession de Bloggeur professionnel est plus proche du Smicard que de l’auteur à succès…

Et surtout n’oubliez pas qu’en en mettant trop de publicité sur votre blog, vous perdrez en crédibilité et que vous risquez de faire fuir vos lecteurs (voir l’avis de Tristan Nitot)

Néanmoins voici les principaux outils pour gagner de l’argent avec votre Blog Pro…. à utiliser avec modération !

Google Adsense




Le 1er moyen reste de loin de mettre en place de la Pub Adsense sur son site Web… Pour ConseilsMarketing.fr, au moins 80% des revenus mensuels sont générés par ce biais.

Il existe 4 types de publicités Adsense :

– les pubs via les annonces Adsense classiques (CPC = coût au clic sur la pub): ce sont les bannières de publicité « textes » sur la droite de ce site (nb: Adsense affiche aussi des images, mais c’est plus rare). C’est la plus grande source de revenus via Adsense car les annonces sont souvent bien ciblées et elles ne pas trop intrusives grâce à une personnalisation puissante (couleur, taille…). A noter que plus vos publicités sont bien placées (en haut du site, dans le champ de vision…), plus elles vous rapporteront !

– les clics sur les liens via le moteur de recherches internes Google (CPC) : c’est une fenêtre personnalisable avec un moteur interne au site et qui permet aussi de recherche sur Internet. Vous êtes payé si l’internaute clique sur une pub dans ce moteur de recherche dédié. C’est un excellent moyen de faire de l’argent et de rendre service à vos internautes. Actuellement sur ConseilsMarketing.fr les revenus du moteur de recherches interne représentent plus de 10% des revenus Adsense au total (depuis la mise en place de ce petit bout de code, nous avons constaté une augmentation de 15 % des revenus publicitaires, car ce sont des revenus supplémentaires non concurrents des annonces Adsense).

– les clics sur le bouton proposant de télécharger gratuitement le Google PacK (parrainage). Les ventes via ce système sont très très faible (voire nulles !), car très peu de personnes sont intéressées par le Google Pack (soient elles l’ont déjà, soient elles ne savent pas ce que c’est !).

les annonces Adsense avec paiement au CPA (parrainages): c’est la nouveauté de juillet 2007. Google adopte un système proche de l’affiliation classique, en vous payant au résultat ! En effet vous ne touchez pas d’argent au clic, mais seulement si l’internaute achète / s’inscrit à une newsletter… L’avantage, c’est la rémunération est plus importante, et que vous pouvez choisir dans une liste les publicités à afficher… Un inconvénient c’est que même si vous avez des clics, si la vente ne se fait vous ne gagnez rien ! De plus pour l’instant il y a très peu d’annonceurs, et donc peu d’annonces vraiment pertinentes au contraire d’Adsense classique où il y a foule d’annonceurs… (nb: ce système est en test sur ConseilsMarketing.fr depuis 2 semaines, et pour l’instant il n’y a eu aucun revenu à signaler malgré une annonce très pertinente !). Lire la suite

Les 9 outils pour gagner de l’argent avec son blog ! was last modified: mai 11th, 2015 by conseilsmarketing

ENFIN ! LE BOOM DU COMMERCE EN LIGNE EST ARRIVÉ

le boom du ebusiness en FranceLe commerce en ligne en France sera multiplié par trois d’ici 2011. Le commerce en ligne va poursuivre son irrésistible ascension en France et en Europe selon Forrester Research. Alors que près de 13 millions de consommateurs ont fait des achats sur Internet en 2005 (et même 15 millions en 2006), ils seront deux fois plus nombreux en 2011, tandis que les dépenses sur la Toile seront multipliées par plus de trois.  lire la suite de l’article sur visionarymarketing.com

ENFIN ! LE BOOM DU COMMERCE EN LIGNE EST ARRIVÉ was last modified: juillet 12th, 2007 by Yann Gourvennec

l’événement e-commerce 2007 à ne pas rater

ecommerce 2007

ebusiness info

Voilà l’événement de l’année sur le e-commerce. Il a lieu les 11, 12 et 13 septembre 2007, et je ne vais pas le rater. Alors faites comme moi, cliquez sur la bannière ci-dessus et inscrivez-vous, c’est gratuit.

Présentation du salon (texte des organisateurs) :

E-Commerce Paris 2007: partagez la fête de la croissance!  En 50 ans, la distribution n’a connu que deux vraies révolutions : l’hypermarché (1963) et le commerce électronique. Cette seconde vague n’a que 10 ans. Ce sera l’affaire d’une génération. Venez partager cette croissance : 300 exposants, plus de 150 conférences pendant 3 jours : La 4eme « Convention E-Commerce Paris 2007 » sera l’un des plus gros événements sur le E-Commerce en Europe cette année.


l’événement e-commerce 2007 à ne pas rater was last modified: juillet 11th, 2007 by Yann Gourvennec

10 conseils pour bien vendre sur Kelkoo

10 conseils pour bien vendre sur KelkooKelkoo fut longtemps le premier comparateur de prix en France utilisé par les internautes. Depuis 2006, il est passé second derriére LeGuide. Mais il reste indispensable pour bien des ecommerçants d’y présenter leurs produits.Présenter sa base de donnée produits sur Kelkoo présente bien des pièges à éviter, tout comme les autres systèmes au paiement aux clics, style AdWords.

L’objectif de cet article est de vous présenter les 10 points à bien maîtriser pour que Kelkoo devienne l’outil indispensable et rentable pour votre stratégie emarketing.

1. Faut-il présenter tous mes produits sur Kelkoo ?

NON. Il est vivement déconseillé de « balancer » toute sa BDD à Kelkoo, puis d’espérer un maximum de trafic.
Certes, le trafic sera au rendez-vous… mais pas la rentabilité. De manière générale, ne présentez pas les produits sur lesquels vous avez moins de 15 à 20 euros de marge nette.
Kelkoo sera un fort générateur de trafic pour chacune de vos fiches produits. Puisque le coût est calculé au clic, une marge trop faible amènera une vente sans bénéfice… voire une perte…

2. Si je suis le moins cher, serai-je le premier sur Kelkoo ?

NON. Kelkoo présente les résultats en faisant un mix entre pertinence/prix payé au clic par le client. Donc, si un concurrent paye plus chers ses clics que vous, il sera placé devant vous, même si vous êtes moins chers.

Il faut que l’internaute décide de classer par « ordre de prix » pour avoir vraiment les offres les moins chères en tête de liste.

3. Que lit Kelkoo sur chaque fiche produit ?

Dans les infos que vous envoyez à Kelkoo, figure le prix TTC, l’URL de la vignette, le titre de l’objet, le résumé de l’objet et les frais de ports.
Donc, tous ces champs devront être bien remplis sur chacune de vos fiches produits.

4. Est-ce possible de bien remonter dans Kelkoo, même si je ne suis pas le moins chers, sans payer plus chers le clic ?

OUI, C’est possible !
Kelkoo fonctionne un peu comme Google sur ce point: il cherche des mots clés !! Donc, puisque nous avons vu dans le point précédent que Kelkoo lisait le Titre de votre fiche produit, mais aussi son résumé, il est important de, non pas seulement mettre se mots clés dans le titre des fiches produits, mais aussi dans le résumé !

De plus, si pour certaines fiches produits, vous pensez que plusieurs mots clés sont pertinents, vous aurez de l’espace libre en plus pour les faire apparaître sur Kelkoo.

5. Kelkoo propose à ses internautes de consulter la page livraison de votre site ecommerce…

Kelkoo vous demande l’url exacte lors de votre inscription à ses services. Donc, les visiteurs de Kelkoo peuvent arriver directement sur votre page « livraison », un peu comme les internautes arrivent directement sur votre page d’accueil depuis Google ! Alors tâchez de soigner encore plus votre page « livraison », trop souvent délaissée par les ecommerçants.

6. Comment bien remplir le champ « information marchand » sur Kelkoo ?

Kelkoo propose une description de votre site. Lors de cette description, indiquez clairement ce que vends votre site, et la cible que vous visez. Cela évitera ainsi des malentendus entre vous et les internautes… et donc vous évitera d’avoir à payer des clics pour rien. Le but étant d’optimiser votre taux de transformation.

Par exemple, si vous vendez de la Hi-FI haut de gamme, indiquez bien « Vente de matériel HI-FI haut de gamme », plutôt que « Vente de matériel Hi-Fi » tout court.

7. Les frais de port ?

Beaucoup d’ecommerçants n’indiquent pas les frais de ports sur Kelkoo. Or, cette information est primordiale, car les cyber-acheteurs incluent automatiquement ces coûts lors de l’acte d’achat. Il ne faut pas avoir peur de les indiquer. Encore une fois, plus l’information est détaillée et précise, plus votre taux de transformation sera élevé.

8. Faut-il être le moins cher ?

Kelkoo se défini de moins en moins comme un comparateur de prix, et de plus en plus comme un guide d’achat.

La différence subtile a son importance. En effet, Kelkoo à installé depuis quelques années un système de notation des emarchands. Du coup, un e-marchand un peu plus cher mais avec une bonne note aura plus de clics qu’un commerçant moins bien noté.

Donc, proposez systématiquement à vos clients de voter pour vous sur Kelkoo (par exemple en incluant un lien dans l’email de confirmation de livraison)… même s’il n’est pas passé par Kelkoo pour venir acheter chez vous (c’est limite, je sais… mais ça marche !). Vous verrez que, assez vite, vous commencerez à avoir des petites étoiles face à votre nom de boutique sur Kelkoo !

9. Proposez des coupons de réduction sur Kelkoo.

Là encore, pour se défaire de sa simple image de comparateur de prix, Kelkoo propose maintenant à ses clients, les ecommerçants, d’accroitre leur visibilité sur son réseau en offrant des coupons de réduction aux internautes de Kelkoo. C’est que du bonus pour vous !!

10. Qui est le roi ?

Enfin, le dernier conseil que je donnerai, c’est de ne pas se lancer sur Kelkoo sans avoir préalablement installé leur système de tracking TradeDoubler sur votre site. Car comme toute campagne emarketing… le R.O.I est roi !!

Avec tous ces conseils vous avez quelques armes pour être plus performant que vos concurrents sur le réseau Kelkoo, et pourquoi-pas devenir le meilleur !!

Retrouvez Olivier Levy, sur son blog wwww.blog-ecommerce.com, ou visitez son site de vente de Platine DJ.

10 conseils pour bien vendre sur Kelkoo was last modified: septembre 20th, 2014 by conseilsmarketing

Psychologie de la reception d’un email…

Psychologie de la reception d’un email
(par Charles Boone de SnipeMail)


Nous accueillons aujourd’hui dans nos colonnes Charles Boone, un spécialiste de l’emailing, qui va vous donner quelques conseils simples et pratiques pour optimiser vos emailings.

Pour réussir une campagne d’emailing, la seule chose qui doit vous intéresser c’est la réaction de l’internaute à la lecture de votre email.

Même si votre campagne est optimisée, personnalisée, automatisée, envoyée depuis un serveur blanc, même si vous avez suivi tous les éléments donnés dans ce blog, tout cela ne sert à rien si vous ne prenez pas en considération le mode psychologique dans lequel votre destinataire sera en réceptionnant votre mail, vous aurez travaillé pour rien 🙁 Comme on dit dans le métier, le plus beau mail du monde ne sert à rien s’il n’est pas lu.
More…

Il faut un peu de bon sens, et se mettre à la place des internautes pour comprendre leur réactions.

A ce propos, lors de mes consultations de ces derniers jours, j’ai été choqué de voir à quel point beaucoup d’entrepreneurs retournent leur veste dès qu’ils passent de l’autre coté de la barrière, dès qu’ils deviennent l’émetteur plutôt que le destinataire.

Un directeur commercial d’une petite PME m’a appelé parce que bien qu’utilisant une solution d’emailing basée sur une adresse IP donnée « blanche » il a eu des retours en spam dès sa première campagne. Comme il n’avait pas d’explications de la part de son prestataire satisfaisantes à ses yeux, il cherchait déjà à « changer de crèmerie ».

3 questions ont suffit à lui faire mettre le doigt sur son problème:

– « Quelle base emails avez-vous utilisée ? » Un CD d’adresse emails
– « Comment réagiriez-vous si je vous envoyais un email commercial alors que vous ne me connaissez pas ? » : Je vous ferais virer de ma boite aux lettres. (Traduction = déclaration en spam)
– « Que pensez-vous que vos destinataires aient fait ? » Et là il y a eu un grand blanc…

Une adresse blanche est un bien précieux qu’il ne faut pas gaspiller avec des envois non ciblés. Par ciblé j’entends à des gens qui vont recevoir positivement votre email.

Je vous ai réalisé 2 schémas sous Mindjet Mindmanager Pro qui vous rappelleront l’esprit dans lequel l’Internaute reçoit vos emails. J’ai listé 2 cas de figure : Vous êtes propriétaire de votre base, ou vous utilisez une base externe. J’espère que cela vous permettra de mieux comprendre vos résultats sur vos campagnes en acquisition. Les petits drapeaux sont des signaux d’alerte.

(Clic droit et ouvrir la photo dans un autre navigateur pour voir l’image en grand)

(Clic droit et ouvrir la photo dans un autre navigateur pour voir l’image en grand)

Vert = pas de problème
Jaune = Attention prudence
Orange = Attention danger
Rouge = A éviter absolument
Noir = blacklisting assuré

Ce qu’il faut aussi garder à l’esprit :

* le destinataire accepte les emails d’un site qui lui plait et cela ne sera pas forcément le cas avec les partenaires du site.
* la boite email est considerée comme un lieu privé, ce qui signifie que tout le monde n’est pas forcément le bienvenu. Vous faites rentrer des inconnus chez vous ? Moi non.
* Le temps devient une denrée rare pour l’internaute. S’il passe de moins en moins de temps à trier ses emails de plus en plus nombreux, la selection est plus drastique.
* La déclaration en spam devient un mode de gestion de la boite aux lettres. C’est vraiment là où le bât blesse dans l’emailing actuellement.


Charles Boone est l’auteur du Blog SnipeMail. Il propose également un service d’envoi d’emailing via des serveurs blancs (reconnus comme non spammeurs par les fournisseurs d’accès à internet), à partir de 50 € / mois, spécialement conçu pour les PME que vous retrouverez sur www.wefficient.com

Psychologie de la reception d’un email… was last modified: juin 28th, 2007 by conseilsmarketing