Google Chrome: un vrai client léger veut la peau du gros firefox

browser war (one more time)

La guerre des navigateurs aura bien lieu (encore une, devrait-on ajouter, tant l’événement s’est déjà reproduit par le passé).

Quand j’ai entendu parler pour la première fois de l’ouverture au public du nouveau navigateur de Google intitulé Chrome j’ai pensé tout de suite qu’il s’agissait du navigateur de trop sur ce ‘marché’ déjà bien encombré. Puis je l’ai essayé immédiatement (c’est avec lui que j’écris en ce moment même) et j’ai été véritablement renversé par sa simplicité et par – dessus tout – le chargement ultrarapide de ce nouveau navigateur gobeurs. Y en outre, on insiste sur les fonctionnalités intéressantes telles que la possibilité de faire glisser une fenêtre à l’extérieur du navigateur, la page qui affiche automatiquement et visuellement les sites les plus visités et les favoris récents à chaque fois que vous ouvrez un nouvel onglet, son mode plein écran permanent et bien d’autres fonctionnalités intéressantes; tout ceci fait nous avons donc un navigateur qui apporte véritablement du nouveau su la scène de l’Internet. Il était temps.

 

CQFD
firefox optimizer: CQFD

Par-dessus tout, il s’agit d’un navigateur ultrarapide et sans fioritures, et donc, tout compte fait, d’un réel client léger.

 

Tout ceci à tel point que quand je me suis demandé si c’était Microsoft qui avait à craindre l’arrivée de ce nouveau produit de Google ou si c’était plutôt Firefox. Le navigateur qui fut il y a peu le préféré des techniciens et des enthousiastes du Web – parmi lesquels je n’hésite pas à me compter – a subi tellement d’ ‘améliorations’ et de rajouts de nouvelles fonctionnalités, add-ons, skins etc. qu’il est devenu à peine utilisable aujourd’hui. Maintenant, mon navigateur Firefox 300 se charge bien plus lentement que mon Internet Explorer et bien des fois il fige mon PC au point que je dois l’arrêter sauvagement pour pouvoir naviguer.

En outre, un nombre impressionnant de sites restent invisibles sur Firefox, un bug qui ne fut jamais corrigé et qui commence à peser un peu lourd (même l’add-on IEtab qui permet de visualiser IE dans firefox et qui est pourtant bien pratique, ne permet pas entièrement de résoudre le problème, et en outre il contribue à la lourdeur Firefox).

Quant à la question posée par Zdnet (voir ce lien) je ne pense pas que Google chrome menace Internet Explorer de Microsoft (qui d’ailleurs représente encore plus de 80 % de l’usage) mais je le rangerais certainement comme le futur challenger du gras Firefox, ex client léger ayant dévié de la route qu’il s’était tracée. Tout compte fait, Chrome est sans doute promis à un bel avenir non seulement à cause de son kit de développement ou d’éventuelles fonctionnalités complexes à venir mais surtout parce qu’il permet enfin de réaliser la promesse trop longtemps attendue du vrai client léger et dont il faut bien dire que nous ne l’avions jamais rencontré malgré tous les discours précédents.

Et l’on peut se souvenir pour les plus anciens d’entre nous de l’année 1997 et la façon dont Google à croqué Yahoo! en un rien de temps juste parce que son moteur de recherche et son interface était supérieure, (pas seulement) mais surtout parce qu’il avait réussi à alléger son interface utilisateur de tous les falbalas inutiles qui encombraient l’usage et la navigation. Google chrome et le navigateur de vous que si constitue le repas sont à ce le je pense qu’il a une chance de réussir.

À mon avis, la question suivante est celle-ci : est-ce que Google Chrome peut constituer la base du futur navigateur Android pour mobiles ? Il ne reste donc qu’à attendre un peu pour avoir une réponse à cette question. L’attente se promet d’être fiévreuse !

stats des navigateurs sur le site d'Orange Business Services
stats des navigateurs sur tous les sites http://orange-business.com (petit échantillon de visites mais suffisamment grand pour être représentatif). Ce schéma en réponse à l'objection d'Arwald. On y voit la timide percée de Chrome.
Google Chrome: un vrai client léger veut la peau du gros firefox was last modified: septembre 9th, 2008 by Yann Gourvennec

10 commandements pour réussir son ebook !

réussir ses ebook

Suite à notre concours de conseils en marketing, nous avons avons le plaisir d’accueillir Diane Revillard de Di&mark (Enquêtes en ligne – Emailing). Diane nous explique ses 10 commandements pour Rédiger des Ebooks Efficaces et Conquérir de Nouveaux Clients !

En effet les décisionnaires du monde professionnel utilisent régulièrement les ebooks, pour s’informer et justifier d’une décision d’achat auprès de leur direction.
L’entreprise émettrice d’un ebook a ainsi toutes les chances d’être consultée en priorité pour proposer son offre, si le contenu a été jugé pertinent. Le dialogue acheteur/vendeur est alors initié sous les meilleurs auspices, la relation de confiance ayant déjà été établie via la lecture de l’ebook.

En résumé, les ebooks (les livres blancs généralement techniques, les guides plus marketing) sont ainsi un excellent outil pour accomplir les objectifs suivants :

– établir la confiance vis-à-vis de prospects,
– crédibiliser une position d’expert,
– générer des leads qualifiés et du buzz,
– simplifier le processus de vente,
– consolider la relation avec les parties prenantes
(clients, fournisseurs, collaborateurs et actionnaires…)

Cette stratégie marketing est d’ailleurs très largement utilisée avec succès par les sociétés américaines de tous secteurs et de toutes tailles. Elle est par contre encore peu ou pas assez usitée à bon escient par les entreprises françaises.
Sans exhaustivité, voici donc 10 conseils clés pour vous aider à rédiger un ebook percutant.

1. « Recherchez un Sujet Pertinent » : trouvez une véritable problématique d’entreprise, soyez si possible le premier à publier sur le thème ou sachez-vous démarquez par rapport à l’existant.
2. « Identifiez Précisément votre Lecteur » : secteur, âge, fonction … Ecrivez l’ensemble de votre ebook en fonction de ces caractéristiques.
3. « Définissez Clairement votre Objectif » : souhaitez-vous informer, vendre ou vous positionner comme le leader du marché ? De toutes les façons, votre ebook est à inscrire dans votre stratégie commerciale.
4. « Trouvez un Titre Accrocheur » : attirez l’attention de votre lecteur. Rédigez un titre et un sous-titre : votre lecteur doit immédiatement être en mesure de comprendre le sujet.

More...
5. « Ecrivez un Contenu de Grande Qualité » : lisez le maximum d’articles, interviewez des experts. Décrivez des bénéfices et non pas des caractéristiques. Soignez particulièrement la première page.

Lire la suite

10 commandements pour réussir son ebook ! was last modified: septembre 5th, 2008 by conseilsmarketing

7 idées préconçues sur les emailings à éviter absolument !

emailing-erreur

Comment Améliorer Significativement vos Campagnes d’Emailing en Evitant 7 Idées Préconçues ? Voici ce que vous propose Diane Revillard de Diemark, agence de Web Marketing spécialisée dans les études de marché et l’emailing.

Dans une stratégie de marketing online, l’emailing est et reste un outil incontournable. Véritable révolution silencieuse, il constitue un moyen hors pair pour :
– prospecter,
– informer,
– vendre …

Néanmoins, il se définit comme un média complexe aux nombreuses idées préconçues. Pour optimiser au mieux vos campagnes, voici 7 pièges à éviter.

1. « Le Consentement Est Eternel»
Le consentement est accordé sous certaines conditions, pour certaines préférences. Il évolue aussi avec le temps. Un nouvel abonné à une newsletter a un degré d’exigence différent d’un lecteur assidu depuis 3 ans par exemple. La permission ou le consentement sont remis en question à chaque nouvel envoi.
La solution : Privilégiez la pertinence, interrogez régulièrement (au moins une fois par an) le destinataire sur ses préférences (fréquence, type de contenu …).

2. « Le Message Doit Etre le Plus Court Possible »
Cette affirmation est à vérifier selon certaines caractéristiques du message et du destinataire. La longueur d’un message dépend de 3 facteurs essentiels:

– l’offre – le nombre de bénéfices et la longueur varient dans le même sens,
– l’audience – un client fidèle est plus facile à convaincre qu’un prospect,
– le but – un abonnement de 24 mois et une inscription pour recevoir un guide nécessitent des niveaux d’information différents.

Le prix, la nouveauté et/ou la connaissance de l’offre influencent aussi sur la quantité du contenu à fournir.
La solution : la connaissance de la cible et les objectifs de l’email sont les meilleurs atouts pour déterminer la longueur optimale de votre email. L’utilisation de landing pages ou de pages d’atterrissage constitue un autre élément afin de disposer pour l’ensemble des destinataires de l’information jugée indispensable.

3. « La Rédaction d’un Seul Email est Amplement Suffisante »
Le test de plusieurs emails pour un même objectif implique un surcoût quasiment nul. Profitez de l’immense potentiel de l’emailing et faites des tests. Pour identifier avec succès les meilleurs paramètres, faites évoluer un seul paramètre à la fois : la longueur, l’objet, l’accroche …
La solution : utilisez des outils comme Google Optimizer, vous automatisez et suivez ainsi facilement les résultats de vos différents tests.

Lire la suite

7 idées préconçues sur les emailings à éviter absolument ! was last modified: septembre 20th, 2014 by conseilsmarketing

58 astuces pour créer ou optimiser une campagne Google Adwords

Nous vous proposons un dossier en 2 parties, détaillant comment créer et optimiser  une campagne Google Adwords.

Pourquoi utiliser Google Adwords ?

Avant de se lancer, voici quelques chiffres à connaître sur l’importance d’une campagne de mots clés:
– 30% des visites sur un site internet référencé sur Google proviennent des liens sponsorisés.
– 70% viennent du référencement naturel, mais parmi ceux-ci 10% à 15% atterrissent par erreur un site page.

Il faut donc retenir que les campagnes de mots clés sponsorisés sont complémentaires au référencement naturel, et qu’il faut donc utiliser ces deux outils.
Par contre, contrairement au référencement naturel, Google Adwords est un support de publicitaire où vous avez une totale maîtrise du texte qui sera affiché, de la page sur laquelle les lecteurs sont atterrir…

Dans ce dossier nous allons uniquement aborder la mise en place d’annonces Google Adwords dans les pages des résultats du moteur de recherche de Google, et non pas des annonces affichées dans les sites affiliés à google qui affichent des publicités « Adsense ».

En effet l’optimisation les annonces Adsense sont particulières (il faut faire des enchères sur des mots clés génériques et parfois un peu éloignés de ses produits, et miser sur une stratégie de volume). De plus il est généralement bien moins rentable de publier des annonces sur Adsense car il y a une fraude au clic beaucoup plus importante.

Lire la suite

58 astuces pour créer ou optimiser une campagne Google Adwords was last modified: septembre 20th, 2014 by conseilsmarketing

entreprise 2.0 : la révolution par la collaboration

Louis Naugès
Louis Naugès

À la faveur d’un déjeuner avec Louis Naugès dans le cadre de la préparation d’un événement autour du thème de l’entreprise 2.0, j’ai pu grâce à lui toucher du doigt un grand nombre de sujets déjà abordés superficiellement ici et là sur nos blogs, autour de la collaboration et de ses profondes implications sur le fonctionnement des entreprises, de l’infrastructure et de la (nouvelle) révolution en cours dans l’informatique.

Sa vision est claire et permet de mieux comprendre ce qui se passe autour de nous. Quelques extraits choisis dans ce résumé :

On se rappellera l’analyse de Nicholas Carr sur son blog qui avançait que le Web 2.0 n’était pas une question de clics ni même de réseaux sociaux, mais bel et bien de serveurs (en faisant référence aux immenses centres de données notamment ceux installés par Google). Le célèbre chercheur américain a montré encore une fois sa compréhension du sujet car tout cela annonce en fait une révolution du fonctionnement des entreprises et un énième changement de paradigme dans l’informatique pour les années à venir.

Lire la suite

entreprise 2.0 : la révolution par la collaboration was last modified: août 27th, 2008 by Yann Gourvennec