Ce n’était pas ainsi que nous imaginions les médias sociaux …

La sélection du jour …

eye-large_thumb.gifEst cet article de Mario Sundar de LinkedIn qui, malgré son titre, n’est pas uniquement centré sur Steve Jobs, mais plutôt sur la façon dont les RP sont pratiquées aujourd’hui et le fait que les médias sociaux ont dévié de leur objectif de départ. Il décrit ainsi un exercice de RP de Zuckerberg et des représentants officiels de Facebook qui manque sensiblement de l’éclat et du panache des fameuses keynotes à la Apple. Je ne suis pas quant à moi un inconditionnel de la firme à la pomme, même si je possède quelques produits Apple et que je suis le premier à reconnaître qu’il s’agit de beaux produits. Mais je n’apprécie pas forcément la philosophie qui sous-tend leurs prises de position. Quoiqu’il en soit, il est indéniable que les « keynotes » de Jobs ont été des morceaux d’anthologie et qu’il a créé une tendance. Ce qui est véritablement énervant, c’est cette tendance à singer cette forme de discours, comme une sorte de passage obligé … et pas toujours avec  grand succès. Je ne donnerai pas d’exemples, ce n’est d’ailleurs pas la peine, car tout le monde ou presque essaie de l’imiter. Comme l’a écrit Herman Melville « mieux vaut échouer dans l’originalité, que réussir dans l’imitation ». Une maxime à méditer …

The magic left the building with Jobs

un produit "culte" ?
un produit « culte » ?

I remember the moment Steve Jobs scrolled through his music and uttered those magical words – “scrolls like butter” – while illustrating the beauty of the original iPhone.

It’s moments like this that you lived for, as a technology obsessed professional in Silicon Valley. And with Jobs we got to watch the Michael Jordan of technology, courtside, at his best. iPods, iPhones, iPads, the hits kept coming and Jobs made them look great.

So, it’s a pet peeve of mine these days when companies try to rip off Steve Jobs’ launch style. Not Apple’s style because the new PR machinery at Apple leaves a lot to be desired. But what Jobs created, no one else can put together, because it was and will always be classic Jobs.

via The magic left the building with Jobs « Mario Sundar.

Ce n’était pas ainsi que nous imaginions les médias sociaux … was last modified: janvier 18th, 2013 by Yann Gourvennec

Le Web de demain est déjà là aujourd’hui

computer-largeSuite des interviews du Web2Connect, mais cette fois-ci c’est moi qui m’y colle, dans un exercice pas facile qui est celui des sables mouvants de la prédiction. Certes, quand je dis que des changements sont prévisibles, je ne fais que me faire l’écho de notes émises ici et là, hier par exemple et encore aujourd’hui, qui corroborent mon propos. Les outils vont donc évoluer, mûrir, fusionner … jusqu’à ce que la fonction sociale soit entièrement intégrée aux flux d’entreprise (RSE) et Web (socialisation des sites). Il ne faut cependant pas surestimer la rapidité des changements, et surtout ne pas croire que les changements observés aujourd’hui sont le fruit d’une révolution instantanée. Bon nombre de ces changements sont en effet le fruit d’une longue maturation. Comme le remarque Adage, et comme je l’ai moi-même indiqué à de nombreuses reprises lors de mes conférences, Facebook aura 9 ans l’an prochain et n’est plus du tout une start-up. Que dire alors de LinkedIn qui soufflera quant à lui sa dixième bougie … Mais le point qui est le plus marquant à mon avis est celui lié à la « mobilité »ou plus exactement, l’usage du Web en « situation de mobilité » (c’est à dire statiquement mais via un appareil mobile) qui va reconfigurer totalement la façon dont nous concevons le Web, le contenu et les partages. De jolis défis en perspective.

Le Web de demain est déjà là aujourd’hui was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Vous prendrez bien un petit kawa, 2e épisode,pourquoi Kawa ? #petitkawa

tv-largeDeuxième épisode de la série que nous avons lancée à la fin de l’année dernière, vous prendez bien un kawa? Nous vous invitons, cette fois, à découvrir pourquoi nous avons choisi de travailler, depuis trois ans déjà, avec un éditeur indépendant, installé en province, encore peu connu à cette époque au-delà de quelques cercles spécialisés [nb : reprise de l’article de Media Aces]

Nos meilleurs vœux en vidéo autour du futur livre la communication digitale expliquée à mon boss

La suite des événements nous a donné raison. Avec près de 30 ouvrages, Kawa Editions se distingue par plusieurs atours: un circuit de distribution innovant, faisant la part belle au digital et aux médias sociaux, et c’est ce qui nous a plu en premier; des ouvrages de grande qualité (la collection des « tout savoir sur… », mais aussi « Trash management », « Internet a tout changé » et les autres), enfin, un directeur de collection talentueux, qui nous fait le plaisir de participer à ce second petit kawa, le premier de 2013.

à suivre…

Vous prendrez bien un petit kawa, 2e épisode,pourquoi Kawa ? #petitkawa was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

WeChat : grand bon en avant de Tencent sur le marketing mobile (2/2)

Suite de l’article d’ Alban Fournier (@value2020), expert du Web Marketing chinois qui nous présente une nouvelle application révolutionnaire de Tencent : Wechat. Cet article est l’adaptation d’un billet original écrit par Alban sur son blog en Anglais (lire la version anglaise de cet article) – [pour regrouper les 2 parties de cet article : http://bit.ly/wechataf12

par Alban Fournier

Ce dont vous avez besoin sur votre téléphone portable est dans l’application (MO)

Avant de partager une photo, l’utilisateur préfère parfois utiliser un filtre comme Instagram. Cette fonctionnalité est également incluse dans l’application. Certains utilisateurs aiment tuer le temps. Les fonctions de localisation, «Shake» et «Bottle Drift »,  sont amusantes et à essayer. Tencent a une option d’ajouter, par la suite, un lien vers ses jeux sociaux.

L’application est très facile à utiliser, avec des liens nombreux et plusieurs façons d’effectuer une tâche. L’utilisateur peut personnaliser l’application (par  exemple, la taille de la police peut être changée).

[les fonctionnalités offertes par WeChat]

Partout dans l’application, l’utilisateur peut choisir la façon de gérer ses contacts et ses données personnelles. De plus, l’utilisateur peut donner un retour à Tencent.

Une portée mondiale pour un produit international et une audience internationale (GLO)

Aujourd’hui, l’utilisateur dispose d’un choix de 16 langues, dont le chinois, l’anglais, l’espagnol, le japonais et le portugais.

[les langues disponibles]

Grace aux chinois expatriés, l’audience est déjà internationale avec des centaines de milliers d’utilisateurs aux Etats-Unis d’Amérique.

For English, click here

La monétisation du service grâce aux marques

Grâce à la fonctionnalité de « chat », démarrer une  communication ‘one to one » entre l’utilisateur et une marque est ainsi rapide et facile. En opposition aux communications « one to all » comme SinaWeibo ou Twitter, l’utilisateur et la marque sont au même niveau (la marque ne peut pas montrer combien d’utilisateurs suivent les communications de la marque).

Les magasins physiques peuvent améliorer l’expérience en affichant un code QR WeChat lié au compte officiel de la marque. Chaque utilisateur est capable de scanner le code et d’ajouter la marque à ses contacts.

[le Marketing avec WeChat]

Pour la marque, c’est un bon moyen d’ajouter des contacts et de construire une relation avec les acheteurs actuels ou les consommateurs potentiels. WeChat est un outil de Gestion de la Relation Client (CRM) et devrait renforcer la fidélité à la marque. Après l’ajout de la marque à vos contacts, vous pouvez suivre les messages de la marque  et interagir. Nous pouvons nous attendre à voir de nombreux magasins, des entreprises et des marques partager leur QR code WeChat partout. Plus il y de connexions, plus les campagnes marketing deviendront puissantes.

Étant alors connectée à une base de données de clients potentiels et existants, une marque peut cibler des utilisateurs ou des profils spécifiques selon des caractéristiques différentes et spécifiques à l’opération en question. Nous devrions nous attendre à ce que des marques proposent des offres locales et des réductions si vous achetez la suite de la réception de l’incitation (bon de réduction, offre temporaire, etc). Le retour sur investissement (ROI) est clair et que la possibilité de mesurer les résultats devrait être un avantage concurrentiel par rapport aux autres applications ou sites Web.

De nombreuses autres possibilités de commercialisation seront proposés car les versions plus avancées sont susceptibles d’être lancées dans les prochains mois et en 2013. La fonction d’ajout d’une étoile à un contact peut aussi être exploitée de différentes manières.

En Août 2012, la marque de sport Nike a signé un contrat avec l’agence Mindshare pour créer puis  développer un compte WeChat et ainsi mener des campagnes sur l’application.

Il est important pour une marque d’être la première: chaque utilisateur est susceptible d’accepter seulement une poignée de marques dans la fenêtre de chat ou fonction de communication « one to one ».

La bonne stratégie d’expansion de Tencent à l’étranger

Depuis Avril 2012, la version internationale est appelée « WeChat ». Il peut s’avérer difficile pour les utilisateurs de deviner que le service est chinois. La stratégie pour WeChat est de personnaliser le produit pour les marchés locaux, plutôt que de simplement traduire le produit dans les langues locales.

[lancement mondial de Wechat en Octobre : une forte empreinte asiatique]

Après des lancements réussis en Thaïlande, au Vietnam, en Inde, en Malaisie, en Indonésie et à Singapour, le service est maintenant commercialisé à Taiwan. Pour Tencent, la Malaisie, par exemple, est un pays neuf et l’entreprise poursuit de cette façon sa croissance hors de Chine. En tenant compte de la croissance actuelle, nous pourrions nous attendre à presque 300 millions d’utilisateurs dans le monde entier à la fin de l’année. Fin septembre, le groupe Tencent a annoncé avoir dépassé 200 millions d’utilisateurs dans le monde.

Conclusion

WeChat est une application puissante avec une dimension internationale pour les marques. Des fonctions supplémentaires sont susceptibles de venir pour le plaisir des utilisateurs et des marques.

[pour regrouper les 2 parties de cet article : http://bit.ly/wechataf12

WeChat : grand bon en avant de Tencent sur le marketing mobile (2/2) was last modified: novembre 28th, 2012 by value2020

Christophe Bénavent lance sa radio de la consommation digitale le 29 novembre

un relais rapide d’un événement organisé par mon ami Christophe Bénavent et relayé en direct  par Moustic sur sa radio en ligne. A vos souris le 29 novembre de 15h30 à à 17heures !

Consommation digitale c’est aussi radio « conso 2.0″

La table ronde consommation collaborative ne sera pas qu’une table ronde. Il ne s’agira pas seulement de résoudre la nouvelle équation de la consommation digitale, ni de poser les questions des motivations de la consommation collaborative, il s’agira aussi de parler différemment de ce à quoi les chercheurs s’intéressent,  de ce qui se passe ici, chez nous, maintenant.Il faut donner une voix à nos questions. Et par toutes les voix par tous les canaux. Merveilleusement nous avons rencontré Moustic’Air. Des jeunes gars à qui nous pouvons répondre à cette question que nous posent nos enfants : «  papa, raconte moi comment c’était avant les ordinateurs », et d’autres plus noueux qui ont connu les radios libres et l’esprit Rolling Stone. Ils sont pros, ils sont attentifs. La table ronde est une émission de radio.Ils réinventent la radio « on Air ». Ils en font une nouvelle écriture, ce n’est plus celle de radio days, ils font ce fil sonore plus réconfortant qu’un fil twitter, qui nous laisse la joie de passer de page en page en écoutant une histoire. L’équipe de Moustic Air nous fait un cadeau. Le 29 novembre de 15h30 à à 17heures ils vont mixer nos voix et nos idées, en direct, et donner la possibilité à tous ceux qui ne peuvent nous rejoindre, au moins de pouvoir nous écouter, en vaquant à leurs obligations.Cela ce passera ici. Soyez nombreux à nous rejoindre. Et mieux encore si vous souhaitez faire bénéficier à vos lecteurs, le poste de radio peut être mis aussi sur vos blogs. Pack à télécharger ici :

via Consommation digitale c’est aussi radio « conso 2.0 ».

Christophe Bénavent lance sa radio de la consommation digitale le 29 novembre was last modified: novembre 26th, 2012 by Yann Gourvennec