les pros du Web de ch’Nord seront tous aux Journées du contenu web à Lille les 21-22 mars 2013

Journées du contenu web - web analyticsJe relaie l’annonce de ce superbe événement organisé par Eric Delcroix auquel j’aurai le plaisir de participer … bon ! je retourne finir ma présentation … que je publierai en ligne sur Slideshare le 22/03/2013, jour de mon intervention (pour ceux que cela étonnerait que j’écrive en Ch’ti, je précise que, bien que Breton, j’ai vécu dans le Nord très longtemps et que je suis un heureux diplômé de Skema Lille)
Journées du contenu web – web analytics

Alors que la 1er journée des contenus web à Lille est consacrée à la création de contenu pour le web et la matinée de cette journée au référencement sous toutes ses formes, l’après-midi de la seconde journée est traditionnellement réservée au Web analytics. Nouveauté de cette année, Elle sera suivi d’une conférence de cloture par Yann Gourvennec, visionarymarketing. co-fondateur de Media Aces et auteur avec Hervé Kabla de Les médias sociaux expliqué à mon boss en début de soirée.

Bouton-inscription-2

Nous avons voulu gardé un fil conducteur entre les 2 journées, aussi, des rédacteurs web interviendront également ce 2e jour lors de certaines tables rondes ainsi que des référenceurs à l’image de ce qui se fera la veille avec la présence de référenceurs…

La journée du 22 mars débutera à partir de 9 h (les horaires  : 9 h – 12 h avec une pause vers 10 h 30 et de 13 h 30 – 16 h 30 avec une pause vers 15 h. N’oubliez pas également la conférence de cloture entre 18 h et 20 h.

Nicolas Malo a du déclarer forfait dans l’organisation cette année de son WACAMP comme il l’a expliqué dans son blog ! Cependant, Nicolas avait déjà travaillé sur l’organisation de sa partie et il sera présent lors de cette après-midi analytics 😉 Reconnaissons le, nous avons tiré profit de son travail !

Le programme des web analytics

  • Table ronde : l’avenir de l’analytics (13 h 30 – 15 h) Quel est l’avenir à terme de l’analytics ? Pour mesurer quoi ? Et certainement que la question « big data » sera posée ? est ce que les référenceurs vont s’approprier le métier ?
  • Atelier conférence de Nicolas Malo (15 h – 16 h 30… prévoir 17 h, Nicolas, co-auteur du livre Web Analytics est aussi bavard 😉
  • En parallèle, tout le long de l’après-midi, un enchainement de 6 à 8 mini conférences avec des cas pratiques, etc. complétera le programme.

Intervenants confirmés (la liste n’est pas exhaustive, nous la complétons au fil des jours)

  • Nicolas Malo
  • Aurélien Bouchard
  • Jean-Baptiste Gabellieri
  • Julien coquet
  • Sébastien Monnier

N’oubliez pas qu’il est impératif de s’inscrire par exemple depuis la page comment s’inscrire de ce site, car les places seront comptées comme chaque année !

En soirée, vous aurez le privilége et le plaisir de pouvoir écouter Yann Gourvennec, visionarymarketing. co-fondateur de Media Aces et auteur avec Hervé Kabla de Les médias sociaux expliqué à mon boss. Profitez de la page d’inscription pour vous inscrire à cette conférence en soirée.

les pros du Web de ch’Nord seront tous aux Journées du contenu web à Lille les 21-22 mars 2013 was last modified: mai 11th, 2015 by Yann Gourvennec

Conférence Media Aces LIVE : 18/02 à 11.30 précises – #SMWParis

Pas pu vous inscrire à la conférence Media Aces du 18 février 2013 ? Ce n’est pas grave. Grâce à SMW Paris, vous pourrez vous inscrire au live stream en cliquant sur le graphique ci-dessus. Début de la conférence : 11.30 CET (heure de Paris).

lesmediassociauxdansvotre assiette

Conférence Media Aces LIVE : 18/02 à 11.30 précises – #SMWParis was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

les médias sociaux expliqués à ma PME

tv-small_thumb.gifJe dois l’avouer avec honte, je ne vais pas tous les jours en province; en fait je n’y retourne quasiment plus depuis que j’ai quitté ma région il y a de cela près de 25 ans. Ce n’est pas du fait d’un excès de parisianisme, puisque justement je ne suis pas parisien, mais tout bêtement d’une question de gestion du temps. Il est ironique, qu’il prenne plus de temps d’aller à la Roche-sur-Yon qu’à Budapest, on peut le déplorer mais c’est un état de fait. Ceci étend, j’ai répondu exceptionnellement et avec plaisir à l’invitation de mes amis Hervé Pillaud et Emmanuel Chopot de Vendeers, l’association affiliée à Media Aces, qui promeut l’usage des médias sociaux dans cette partie occidentale notre pays ; il s’agissait d’une session dédiée, pour partie, à notre travail chez Orange (transparence : dont je suis le directeur Internet du groupe). Dans cette présentation qui commence au slide numéro 10, ce qui vous évitera d’entendre mes élucubrations géographiques, je reviens sur l’historique du Web et du Web social en particulier, pour le replacer dans son contexte et dans son utilité. Je montre également (planches 15 à 20) l’évolution du paysage des médias sociaux dans le monde, de 2006 à nos jours. J’insiste enfin sur la pertinence des médias sociaux pour les petites entreprises régionales, comment faire vivre des communautés, et comment se projeter et projeter sa marque dans le paysage digital.

Merci à Vendeers pour la mise en ligne de cette vidéo et l’organisation de cette conférence.

les médias sociaux expliqués à ma PME was last modified: février 8th, 2013 by Yann Gourvennec

une conférence E-marketing BtoB à Paris le 12 février à ne pas rater …

Logo_CCM_Benchmark_conferences-287et ceci d’autant plus que j’y participerai. Tribune ouverte à Fabrice Deblock, l’organisateur, pour annoncer cette réunion.
par Fabrice Deblock de Benchmark Group
Conférence E-marketing BtoB : les nouveaux leviers de la performance
Mardi 12 février 2013, de 9h00 à 17h30

Communication, acquisition, fidélisation… Quelles opportunités offrent les réseaux sociaux en BtoB ? Comment y investir de manière durable et rentable ? A quel ROI s’attendre ? M-pub, applications, force de vente connectée…

Conférence E-marketing BtoB

Comment construire une stratégie mobilite pertinente pour répondre aux attentes des professionnels ? Ciblage, newsletters mobiles, sociales… Comment optimiser ses opérations d’e-mailing pour en maximiser la performance ? La conférence E-marketing BtoB organisée par CCM Benchmark traitera de ces questions.

Au programme, les témoignages de Nicolas Dru (3M), Christophe Marée (Adobe), Yacine Mahfoufi (Alcatel-Lucent), Sophie De Parseval (Booster Academy), Marine Lucas (Bouygues Telecom Entreprises), Sylvie Bourrelier (Ceva santé animale), Patricia Gandit (Cisco), Steve Pachter (Edenred), Wandrille Lefebvre (Fnac.com), Hervé Dhelin (IBM), Florent Nosel (Kiloutou), Philippe Deljurie (Météojob), Marie-Jeanne Vonderscher (Pro BTP), Pierre-Yves Daniel (Quotatis), Michel Haddad (Raja) et moi-même.

Lire le programme

une conférence E-marketing BtoB à Paris le 12 février à ne pas rater … was last modified: septembre 20th, 2014 by fabdeb75

Le Web social en 10 questions (5) « solomo et aide à la vente »

$-largeSuite de la version intégrale de l’interview que je donnais dans le n° spécial de Marketing Magazine intitulé “Marketing [R]évolution” et qui préfigure ce que sera notre futur ouvrage Le Marketing Digital Expliqué à Mon Boss qui sortira mi 2013 aux éditions Kawa. Voici l’intégralité des 10 questions qui m’ont été posées, en 10 épisodes. Il faudra taper http://bit.ly/wsocial10 pour rassembler tous les articles.

5. Les réseaux sociaux vont-ils s’affirmer comme un canal de vente ou comme un outil marketing d’aide à la vente ?

Comme je l’ai brièvement évoqué précédemment, il faut se préparer à de très intéressants changements dans ce domaine, et à très brève échéance. C’est même à mon avis le prochain champ d’action du Web. Il s’agit de passer du e-commerce au « u-commerce » (‘ubiquitous commerce’). Explications :

La

[du e-commerce au u-commerce – photo antimuseum.com]

vue classique des médias sociaux en nouvelle plateforme de e-commerce en ce sens que la boutique en ligne se déplace vers Facebook est à mon avis erronée. Les essais que j’ai observés ne sont pas concluants. Ces premiers exemples sont aussi le résultat d’une incompréhension du mécanisme des médias sociaux. Au lieu d’essayer de tirer tout le monde à soi, comme dans une logique de publicité, et d’amener les utilisateurs vers sa page Facebook, les médias sociaux fonctionnent à l’envers : pour qu’une information devienne virale, il faut qu’elle soit bonne d’une part, et ensuite que les utilisateurs la partagent sur leur page ou leurs profils. Nul besoin de faire gonfler les bases de fans jusque l’infini, tout ce que les marques réussiront à faire dans ce cas, c’est à enrichir Facebook qui leur fait déjà payer le droit de diffuser l’information sur ce fans parfois chèrement acquis. Et les prix ne feront que monter, même si les informations ne sortent de Facebook qu’au compte-goutte et que les clients manquent cruellement d’information.

Il faut donc raisonner à l’envers : les clients partageront autour d’eux une information, une promotion, un produit, à condition que d’une part cela soit valorisant pour eux, et d’autre part qu’ils peuvent en retirer un bénéfice, comme par exemple une remise sur un prochain achat, des points de fidélité (à condition qu’ils soient vraiment intéressants), des points, des cadeaux ou des remises suite à un parrainage par exemple etc.

Concrètement, regardez ce que fait la start-up franco américaine ifeelgoods. Un client peut se voir attribuer dans le cadre de ses achats et de sa fidélité à une marque, des points valables dans d’autres enseignes ou sur iTunes, Amazon, Starbucks etc. Les grands distributeurs français ne sont pas les derniers à avoir compris cela, nous sommes en avance sur ce point, il y a une grande tradition du commerce en France, c’est une première étape vers le s-commerce, le vrai.

Pour aller vers le u-commerce (commerce omniprésent) il faudra faire tomber une barrière supplémentaire, entre le magasin physique et le magasin virtuel. En fait cette distinction va disparaître. Whirlpool, qui réalise ses ventes de gros ménagers au travers des distributeurs et notamment des grands spécialistes, voit un niveau de ventes (en ligne et click and mortar) de 15% aujourd’hui. Il est prévu que ce chiffre passe à 22% dès 2015. Or, il y a à peine 3 ans, la marque américaine ne réalisait que 7% de ses ventes via le digital. La différence s’est faite exclusivement via le click and mortar. Ajoutez le mobile, de plus en plus inclus dans les stratégies des distributeurs[1], et liez le au social commerce et vous avez un ensemble cohérent, en ligne et hors ligne, véritable 360° du commerce en ligne : c’est ça le u-commerce, et c’est pour demain !

En conclusion le u-commerce sera les deux à la fois : un outil d’aide à la vente et un canal de vente ; l’Internet vu comme un îlot séparé du cœur de métier a vécu à mon avis, et c’est tant mieux, cela n’aurait jamais dû exister, les banques de détail ont fini par le comprendre assez vite, en avance de phase sur les autres secteurs.


[1] voir la vidéo de démonstration du magasin virtuel de Carrefour, lié à une application mobile : http://bit.ly/virtualcarrefour

Le Web social en 10 questions (5) « solomo et aide à la vente » was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec