Laissez les consommateurs regarder à l’intérieur de la boîte

Dialogue direct prospects - clientsComment convaincre de nouveaux clients ? Ce problème est aussi vieux que le Marketing. Ce qui l'est moins, c'est la réponse culottée qu'apporte la mutuelle de santé MGC : « vous voulez savoir comment c'est d'être assuré chez nous ? Demandez directement à nos adhérents. »

La MGC accepte de prendre le risque de mettre en relation directement des prospects avec ses clients, sans aucun filtre, ce qui est nous semble t-il une première. Sur le site de la MGC, tout internaute est donc invité à poser ses questions directement aux adhérents, en texte libre. Ainsi, toutes les questions sont imaginables : « à quelle vitesse se passent les remboursements ? » ; « les réponses au téléphone sont-elles précises ? » ; « regrettez-vous votre choix d'avoir adhéré à la MGC ? » ; « la MGC prétend être compétitive sur sa formule de base, mais est-ce que c'est vrai ? », etc.

La démarche n'est pas sans rappeler « le marketing de la transparence », bien décrit dans l'article « Transparent Marketing : how to earn the trust of a skeptical consumer ». En effet, la MGC n'intervient pas pour filtrer les questions ou les réponses données par les adhérents. Toutes les questions, même les plus dérangeantes, peuvent ainsi être posées. Lire la suite

Laissez les consommateurs regarder à l’intérieur de la boîte was last modified: juin 12th, 2006 by Jérôme Delacroix

Encore une dose d’Ajax pour les applis Google

Google Labs LogoGoogle Labs permet de se rendre compte des nouveautés concoctées par Google. Si vous ouvrez cette page, vous verrez ce qui se mijote là bas. Et entre autre vous découvrirez le nouveau service dont tout le monde parle : Google Spreadsheets. Détrompez-vous, il ne s’agit pas d’une appli de plus, qui vient se rajouter à une liste déjà trop longue (à ce sujet le CEO de Google a promis de se recentrer sur son coeur de métier, c’est à dire les moteurs de recherche lors de sa dernière conférence de presse aux analystes financiers) il s’agit d’une nouvelle façon d’accéder à une appli phare en ligne et qui plus est, de façon entièrement collaborative. Cette innovation vient s’ajouter au rachat récent de Writely (sont nous rendions compte dans ces pages. voir tous nos articles sur Ajax).Google Spreasheets sneak peek

La question suivante, c’est qu’outre l’indéniable nouveauté de ce logiciel (qu’il faudra quand même tester après s’être dûment inscrit) dont la technologie est en train de s’imposer, on est en droit de se demander si cela va permettre à Google de s’imposer sur d’autres domaines que le moteur de recherches, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui – voir Times online dated June 6, 2006. Enfin, le problème récent des démêlés de Google avec les éditeurs européens, au Royaume Uni et en France (Selon la Tribune la société La Martinière (propriétaire du Seuil) a poursuivi Google non seulement en France mais dans le monde. Souhaitons que tous ces déboires ne viennent pas freiner une innovation qui paraît très prometteuse.

Encore une dose d’Ajax pour les applis Google was last modified: juin 7th, 2006 by Yann Gourvennec

Des mots en or

Des mots qui valent des dollarsComment recycler un coup marketing ? Vous vous souvenez d'Alex Tew qui avait réussi à vendre à des annonceurs des pixels aux enchères avec son projet The million dollar homepage ? Magnifique idée pour réinventer la publicité d'affichage version online, pour un R.O.I. astronomique.

Ce genre d'idées, me direz-vous, ça ne peut marcher qu'une fois. Sinon, le syndrome du "déjà vu, je connais" est inévitable.

Pourtant une initiative française renouvelle cette idée en y ajoutant le son ! Il s'agit encore une fois de proposer des pixels à 1 dollar l'unité mais cette fois, quand on passe le curseur sur le pixel, on déclenche un fichier son vantant les mérites d'un site ou d'une marque. Une espèce de mur d'affichage parlant, en quelque sorte.

Lire la suite

Des mots en or was last modified: avril 25th, 2006 by Jérôme Delacroix

Le piège du bureau ouvert

Playtime - by Jacques Tati (1967)Des millions de gens dans dans le monde ont trouvé une forme de consolation en lisant les aventures de Dilbert, le personnage de Scott Adams. Dans cet article de Fortune dédié aux bureaux ouverts l'auteur affirme que l'inventeur du bureau ouvert (Robert Propst) avait fini par penser que son invention était une erreur. Tout au moins n'était il pas prévu qu'elle soit détournée dans le but de mettre le maximum de gens dans un minimum d'espace. Propst a dirigé pendant de nombreuses années le département recherche du fabricant de bureaux Herman Miller. Au passage, je n'ai pu résister au plaisir de remontrer la caricature de ces bureaux ouverts que Jacques Tati a faite dans son film de 1967 intitulé "Playtime". Monsieur Hulot, ne peut-il donc être considéré comme le digne prédécesseur de Dilbert ?

Le piège du bureau ouvert was last modified: mars 28th, 2006 by Yann Gourvennec

(Writely) Google met de l’Ajax dans sa formule

Writey est racheté par GoogleNotre article Ajax nettoie le Web en date du 05 février 2006 décrivait une nouvelle application basée sur Ajax, destinée à mettre à disposition un traitement de texte collaboratif en format « client lourd » sous une interface client léger révolutionnaire. Dans un 2ème article intitulé 2ème couche d’Ajax, nous développions ce concept en donnant accès à plus d’applications basées sur cette technologie révolutionnaire. Voilà que le 09 mars, Writely annonce son rachat par Google. Sur son blog, une certaine « Claudia » représentante de Writely annonce que le site restera identique pour les utilisateurs actuels de Writely et que ce changement leur donnera plus de moyens. Elle indique également que ceux qui pouvaient éprouver des réticences à confier leurs documents à une start-up seraient plus confiants face à un acteur tel que Google. Sur ce dernier argument, on peut cependant se poser légitimement la question de savoir s’il tient, tant l’empreinte de Google grossit et tend vers le monopole de l’Internet, avec une part de marché du moteur de recherche proche voire supérieure à 80%. Il n’en reste pas moins que cette technologie est remarquable et que Google fait à mon avis une bonne affaire. Sur la question du monopole, peut-on croire au fait que Google s’attaque au monopole de fait de Microsoft dans le domaine de la bureautique grâce à cette rupture technologique ? Affaire à suivre …

(Writely) Google met de l’Ajax dans sa formule was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec