l’Adetem reboote le Marketing le 9 décembre 2010 à Sciences Po

cliquer pour le programme

l’Adetem, sous l’impulsion de son audacieux co-président, notre ami et confrère François Laurent, on annonce la couleur : « Marketing Reloaded » – un titre qui rappellera des souvenirs aux fans de The Matrix, nous annonce tout de go que le Marketing est en mouvement et en réflexion sur sa propre existence, ses valeurs, son efficacité et son futur ; une réflexion à laquelle les lecteurs de Visionary Marketing ont été associés depuis 15 ans. Et il est vrai que cette réflexion n’est plus une chose isolée, qui concerne uniquement quelques « marketo-sociologues » échevelés. Le changement est là, on peut le palper, c’est en train de se passer : autant de raisons de venir le Jeudi 9 décembre 2010 à Sciences Po pour ne rien rater des débats d’experts, auxquels j’aurai l’honneur de participer. J’y dévoilerai d’ailleurs en exclusivité un chapitre de notre ouvrage qui sortira en début 2011 « les médias sociaux expliqués à mon boss«  dans lequel notre expérience chez Orange Business Services est – avec celles des autres membres de Media-Aces – à l’honneur.

Parce que la vitesse croissante des flux d’information, l’accélération des innovations technologiques mais aussi la crise ont changé la donne pour les entreprises, le marketing est aujourd’hui directement impacté ! Pour ses 10 ans, la Journée Nationale du Marketing se devait donc dresser un bilan de l’évolution de notre fonction et de ses outils pour mieux appréhender un avenir certes encore incertain, mais très largement stimulant pour notre profession. Quel sera l’impact d’Internet et des nouvelles technologies sur les prochaines années en termes de comportement de consommation, de nouveaux usages et de création de valeur pour le marketing ? Comment s’approprier les dernières innovations pour accroître son ROI ?

La mobilité est-elle le nouvel eldorado du marketing ? Quels sont les métiers marketing de demain ? Comment le marketer peut-il concilier créativité et rentabilité sans sombrer dans la schizophrénie ? Quels nouveaux territoires notre profession doit-elle explorer et comment adapter des modèles devenus parfois inopérants ? etc. C’est à toutes ces questions et bien plus encore que l’Adetem vous invite à répondre. Car autour des meilleurs orateurs présents à Sciences-Po, partenaire officiel de cette édition anniversaire, notre association vous invite à entrer dans un processus de partage, à vous exprimer, à débattre pour vous enrichir les uns les autres.

Car nous ne pouvions évidemment prôner l’échange sans le mettre en pratique ! Bar-Camp et Twittage seront donc au rendez-vous pour que vous soyez acteur de l’événement et regagniez vos entreprises, vos marques, vos travaux de recherche le cerveau oxygéné, libre et inspiré ! Pourquoi Marketing Reloaded : parce qu’il est temps de livrer une réflexion critique sur notre métier, de ”recharger” le sens du marketing ; il faut oser abandonner des modèles inadaptés, réajuster des solutions existantes en apprenant du passé pour mieux optimiser l’avenir. Grâce au retour d’expérience de nos orateurs et à la vision prospective de nos key speakers, venez ”reloader” votre vision et votre pratique du marketing !

>> télécharger la brochure de l’Adetem « Marketing Reloaded » du 9 decembre 2010

>> inscrivez-vous ici si vous ne l’avez déjà fait

l’Adetem reboote le Marketing le 9 décembre 2010 à Sciences Po was last modified: novembre 8th, 2010 by Yann Gourvennec

10 + 1 recettes pour dynamiser vos événementiels grâce au numérique et aux médias sociaux (2/2)

New Picture Ceci est la suite du précédent article introduisant les principes de l’introduction des médias sociaux dans les événementiels. Cette deuxième partie est dédiée aux conseils que nous pouvons donner aux marketeurs qui désireraient intégrer les médias sociaux à leurs événements traditionnels afin d’en faire quelque chose de différent et de positionnant pour leur marque :

Recette 1 : Prendre du plaisir

Peut-être est-ce là la première recette à mémoriser : prendre du plaisir à cette forme de reportage en direct est essentiel à la qualité du rendu de l’événement, c’est ce que je retire de l’expérience aux côtés de notre ami Glenn Le Santo.

Recette 2: commencer avant l’événement

La deuxième recette est de commencer bien avant l’événement, six mois peut paraître beaucoup, mais c’est sans doute un délai nécessaire et suffisant. Cela permet de se mettre en phase, en ligne et sur place, sur les objectifs de l’événement et la place à donner aux médias sociaux.

Recette 3 : mettre les médias sociaux au service de l’événement, pas l’inverse

Les médias sociaux doivent être au service de l’événement et de ses organisateurs, pas l’inverse. En effet, la tentation serait grande de lancer une bande d’huluberlus dans ce genre de rassemblement sans ordre et sans vue à long terme, mais ce serait inutile. Certes, s’amuser est un ingrédient important, mais ça ne suffit pas. La plus grande satisfaction à l’issue de cet événement fut de constater que :

  • les clients furent impressionnés par le dispositif mis en place et en firent part aux organisateurs
  • des rendez-vous furent organisés avec certains de nos clients afin d’échanger sur notre méthodologie

Recette 4 : le hashtag est le pivot d’un événement en ligne

Dans tout événement où les médias sociaux interviennent il y a un point commun : le hashtag. Cette étiquette qui sera collée dans tous les messages sur twitter (et ailleurs). Contrairement à ce que croient les béotiens, il ne faut pas s’inscrire à un service pour créer son hashtag. Il s’agit d’un tagging spontané. C’est un avantage car aucune autorisation n’est requise, mais en même temps c’est un risque car il faut veiller à :

  1. l’unicité du tag pour éviter qu’il se confonde avec celui d’autres événements
  2. sa brièveté et sa praticité : #orangebusinesslive2010amsterdam est hors de question (Twitter n’accepte que des messages de 140 caractères) et en outre, cette étiquette est trop complexe.
  3. enfin, c’est une spécificité aux médias sociaux appliqués aux marques, il faut respecter les règles de l’entreprise. Pour nous, il est hors de question d’abréger la marque : « OBS » est une abréviation interdite, à juste titre, afin de préserver la visibilité de la marque Orange. Notre choix s’est donc porté sur #orangelive10
  4. rendre possible la continuité: #orangelive10 faisait suite à #orangelive09 de l’an dernie

New Picture (1) Recettes 5 : le buzz précède l’événement

Voilà aussi une des raisons principales qui expliquent pourquoi il faut préparer l’événement longtemps à l’avance : un buzz se monte progressivement. Il n’y a pas de génération spontanée – sauf cas particulier ou extrême – de visites sans promotion adaptée d’un contenu. Cela suppose plusieurs choses :

  1. un hashtag doit être annoncé avant l’événement
  2. il doit être partagé avec tous les blogeurs participants
  3. annoncer l’événement par petits bouts, et notamment les intervenants en annonçant leur bibliographie
  4. prévenir les blogueurs participants des articles parus au fur et à mesure pour qu’ils les relaient

Recettes 6 : le mash up, une « purée » de contenu

Construire un mash-up (exemple : http://organicorangelive.com) qui reliera tous les fils RSS de l’événement en les agrégeant. Ce mash up permettra de montrer en un seul point l’ensemble de l’activité réalisée pour l’événement par les blogueurs participants et tous les autres sites relayant l’information.

Recette 7 : rendre l’équipe médias sociaux visible

Chaque membre de l’équipe médias sociaux de l’événement doit être clairement identifié par un badge et un tee-shirt, ce qui permettra au travail de l’équipe de gagner en efficacité et en visibilité par les participants de l’événement.

Recette 8 : la connectivité et la loi de Murphy

Même pour des experts des réseaux, mettre de la connectivité sur un événement est toujours un défi. Préparer cette étape longtemps à l’avance et dédier un réseau aux blogueurs. Si l’équipe des médias sociaux met beaucoup de vidéos en ligne, prévoyez un routeur et un réseau filaire, plus puissant et plus tolérant qu’un réseau Wifi.

Recette 9 : lâcher la bride

Si vous faites venir une équipe d’experts des médias sociaux pour les enfermer dans un discours d’entreprise, vous allez faire des frustrés ou risquer de vous attirer des experts des médias sociaux, sans parler des critiques sur les articles qui auraient été publiés et qui pourrait être stigmatisés en tant que propagande. Il faut donc jouer le jeu, c’est essentiel.

Recette 10 : rendre les flux et les résultats visibles

New Picture (1)Tout ce que vous ferez en ligne ne sera peut-être pas vu par les participants physiques de l’événement. C’est pour cela que la présence d’un écran pour montrer les résultats en temps réel est aussi primordiale. Au fil de nos différentes tentatives plus ou moins réussies nous avons fini par comprendre tout ce qui était utile de faire pour réussir l’événement. Je suis sûr que nous avons beaucoup encore apprendre. Bien des erreurs que nous avons commises et commettons encore sont à l’origine de cette liste de contrôle. Après tout, on apprend aussi, surtout, de ses erreurs.

Cela est d’ailleurs la règle 11 que je vous recommande, et qu’il faudra retenir ici :

Recette 11 : rester humble et apprendre

Se souvenir des erreurs passées et savoir qu’on ne sait jamais rien… Voici la base de l’apprentissage de la réussite dans les médias sociaux car il est l’apprentissage de la vie qu’il faut garder sans cesse en tête.

note: pictures by Ben Ellis, Rob Evans, Yann Gourvennec & Hervé Kabla

autres liens intéressants :

  • les conseils de Kristen Sukalac, en toute transparence, qui tire le bilan, positif et négatif de l’événement Orange Business live 2010 du côté des médias sociaux ;
  • les 5 recommandations de Benjamin Ellis quant à la nécessité d’ajouter de mettre une dose de médias sociaux dans ce genre d’événements ;
  • la vidéo hilarante de Glenn Le Santo sur le thème de “que trouve-t-on dans le sac d’un blogueur” qui, au delà de l’anecdote et de son côté amusant, permet de se faire une check list de tout ce qu’un blogueur/reporter devrait prendre avec lui sur ce genre d’événementiels.
10 + 1 recettes pour dynamiser vos événementiels grâce au numérique et aux médias sociaux (2/2) was last modified: juillet 23rd, 2010 by Yann Gourvennec

10 + 1 recettes pour dynamiser vos événementiels grâce au numérique et aux médias sociaux (1/2)

imageIl est coutume de dire, principalement en b2b, que rien ne vaut les contacts humains et ce n’est pas moi qui vous dirai le contraire. Jusqu’à il y a encore quelques années (mois pour certains), il y avait cependant un hiatus entre l’organisation d’un événement – spectaculaire, en face-à-face et forcément déconnecté – et la vie en ligne. L’équipe marketing, parfois snobait, plus souvent ignorait l’équipe Web, reléguée à des tâches plus subalternes de mise à jour de pages sur un site Web Corporate statique. Au mieux, réalisait-on un micro site pour « fêter » l’événement sans pour autant susciter la passion ni même faire le lien entre l’événement lui-même et le Web.

Des temps révolus

New Picture (1) Ces temps sont révolus, et c’est ce que développe Stéphane Roche, directeur des événementiels chez Orange Business Services (transparence: je dirige les sites web d’Orange Business Services et Stéphane est un collègue). « Nous ne pouvons plus concevoir un événement sans l’apport des médias sociaux » nous a-t-il confié dans cette interview (http://bit.ly/sroche2010). Prenons-donc ici un exemple concret, l’événement annuel Orange Business Live (http://orangebusiness.posterous.com) pour démontrer le phasage et les bonnes recettes qui font d’un événement relayé dans les médias sociaux une réussite.

Apprendre de ses erreurs

C’est paradoxal – et ceci très peu compris en nos contrées – pour réussir, il faut d’abord beaucoup rater ! Notre expérience de l’organisation d’événements ne s’est pas construite sans effort. Au contraire, il nous a fallu échoué de nombreuses fois avant de réussir ; d’abord en interne, puis sur des événements ouverts, et enfin sur les événements clients. Plusieurs phases ont été nécessaires.

Procéder par phases

image Orange Business Live n’est pas un événement comme les autres pour Orange Business Services ; c’est l’événement annuel qui rassemble tous nos clients venus de toute l’Europe et du Moyen-Orient et de l’Afrique. Quelques invités américains et asiatiques agrémentaient également ce grand rassemblement de professionnels des TIC. Orange Business Live est organisé tous les ans et regroupe environ 300 clients. Il prend place dans une ville d’Europe différente chaque année. C’est l’événement majeur de l’entreprise pour ses clients, et la présence des médias sociaux ne s’est pas imposée d’évidence tout de suite.

D’abord il a fallu montrer la pertinence d’un dispositif des médias sociaux

Orange Business Live ne ressemble pas à l’archétype des événements commerciaux et c’est un point fondamental : pas de grandes messes, pas de bourrage de crâne, l’événement est réalisé comme un forum de contenus, débats et séminaires, entièrement dédiés aux problématiques des directeurs des systèmes d’information (DSI) et destiné à leur apporter des solutions. En ceci, cet événement qui fait intervenir nombre de personnalités, analystes, clients, experts divers, est en lui-même un énorme apport de contenus originaux et de qualité destinés à enrichir la relation client. C’est en cela qu’il nous a semblé pertinent des médias sociaux. Ceux ci réclament des contenus riches et de qualité, les visiteurs des médias sociaux en sont demandeurs également ; l’événement pouvait donc à l’évidence servir ce but, et c’est ce que nous avons montré dès 2009 avec l’édition londonienne de ce rassemblement clients.

image La preuve par l’exemple

En juin 2009, nous avons donc amené une équipe restreinte autour de cet événement, afin de démontrer

  1. la pertinence des médias sociaux dans ce contexte (voir ci-dessus)
  2. qu’il n’y avait pas de « danger » à proprement parler, que les médias sociaux étaient plus une opportunité qu’un risque. Notre objectif était de rassurer.
  3. que nous pouvions apporter l’événement au sein de l’événement grâce à des technologies très dynamiques et de pointe : quoi de plus éloquent en termes d’innovation que de montrer qu’Orange Business Services maîtrise elle-même les technologies web 2.0 pour elle-même ?
  4. que grâce à un contenu de qualité nous pouvions créer l’événement sur Internet aussi avec un microsite sur Posterous créé pour l’occasion et qui attirera autant de visiteurs en deux jours que le site Corporate en un mois !

Affûter ses armes et passer à l’étape suivante

Passée cette étape, reste l’étape suivante, celle de la montée en charge et de l’accroissement de la visibilité sur l’événement et hors de l’événement. Cette étape suivante était l’édition 2010 d’Orange Business Live qui eut lieu les 15-17 juin 2010 à Amsterdam, aux Pays-Bas. Cette fois-ci, nous nous y sommes pris à l’avance. Six mois avant l’événement, nous avons initié des réunions de sensibilisation afin de convaincre notre équipe événementielle que les médias sociaux pouvaient les aider à rendre a encore améliorer un événement déjà exceptionnel.

Le but n’était pas de permettre la retransmission de l’événement en ligne. À terme je pense que nous y arriverons, mais ce n’était pas le sujet encore cette année. Il y avait la crainte de perdre les visiteurs à cause d’Internet ; même si je ne pense pas que ce n’est pas le cas, ni qu’il y ait un risque, ni que les deux soient incompatibles, au contraire, mais il faut encore donner du temps pour rassurer les responsables. L’objectif de la présence des médias sociaux en 2010 à Orange Business Live était de montrer en quoi et comment les médias sociaux pouvaient créer l’événement dans l’événement, une fois ceux-ci acquis, nous pouvions ensuite nous mettre à travailler …

image Le cahier des charges : un petit dessin…

L’étape suivante fut de faire… un petit dessin : il n’y a pas que dans le dicton que cela a prouvé son efficacité. Ce mini cahier des charges a permis de faire toucher du doigt la réalité du dispositif – blogueurs, studio WebTV etc. – et la réponse, positive, fut immédiate et enthousiasmante. Finie l’équipe Web et isolée réduite à mettre en ligne un contenu « validé » préfabriqué. L’aventure était devant nous, il fallait préparer l’événement.

Des résultats tangibles

Les résultats – tangibles – furent tous rendez-vous (voir cartouche), même si l’interprétation des chiffres obtenus peut prêter à discussion, nous y reviendrons un peu plus loin dans ces lignes. 15 blogueurs répondirent présents pour Orange Business Live 2010 à Amsterdam dont une majorité de Britanniques, un Belge, une Australienne, une Américaine (binationale Française) et quelques Français. L’emphase fut mise sur le caractère international de l’événement, ce qui explique la forte proportion de représentants hors de France. La plupart de ces blogueurs fut rencontrés par nous-mêmes lors de représentations et événement dédiés aux médias sociaux, principalement à l’étranger.

Pourquoi suis-je invité ?

imageTous avaient répondu favorablement. Ils avaient été recrutés pour la plupart pour leur connaissance des médias sociaux et leurs compétences en termes de reportage, certains même me demandant pourquoi ils étaient là ?

« Pourquoi vouloir de moi ici – moi qui suis un ancien journaliste sportif – je ne le sais pas, mais je crois qu’on va bien s’amuser » déclarera Glenn Le Santo, alias le pirate, car son grand-père en fut un, alors qu’il fut l’animateur incontesté de cette session événementielle. Ceci est un enseignement en tant que tel, la capacité de bien apporter l’événement dans l’événement était la principale raison de ce recrutement.

… à suivre avec la 2ème partie et ses conseils pratiques

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to TwitterAdd to TechnoratiAdd to Yahoo BuzzAdd to Newsvine

10 + 1 recettes pour dynamiser vos événementiels grâce au numérique et aux médias sociaux (1/2) was last modified: mai 11th, 2015 by Yann Gourvennec

Créer un Blog WordPress : choisir le nom de domaine et son hébergement.

Lorsque l’on démarre un Blog, il est essentiel de ne pas se tromper sur les fondamentaux que sont :

– Le nom de domaine (sous domaine, domaine propre…)

– Le moteur du Blog (WordPress, TypePad…)

– L’hébergeur (1and1, OVH…)

– …

Voici ci dessous une vidéo de 25 minutes rappelant ces principes essentiels (extrait de notre formation de 12h « Comment développer son Business avec un Blog Pro ») :

Video Blogueur Pro

Créer un Blog WordPress : choisir le nom de domaine et son hébergement. was last modified: septembre 20th, 2014 by conseilsmarketing

Les Meilleurs Conseils Marketing de 2009 – Le Livre !

eboook 2009

Suite à la fin du concours des Meilleurs Conseils Marketing 2009 nous mettons à votre disposition l’eBook avec les 26 articles qui ont été sélectionnés cette année.

Tout au long des 117 pages  de cet eBook gratuit vous retrouverez les meilleurs conseils pour trouver des prospects, fidéliser vos clients et développer votre activité.

Voici le sommaire de l’édition 2009 :

Avant propos… 3
Comment créer un site Web ? 4
Comment conquérir des nouveaux marchés en traduisant son site Web ? 11
Pourquoi et comment différencier le bon et le mauvais visiteur de son site Web ? 16
Comment augmenter le taux de transformation de votre eCommerce ? 19
Pourquoi l’emailing a-t-il un futur et comment bénéficier de sa puissance ? 25
L’art de faire une bonne Newsletter Promotionnelle… 28
Comment fidéliser vos prospects et clients par email ? 34
Les 7 raisons qui font craindre la création d’une communauté… 36
4 outils Marketing pour les petits budgets… 43
Comment attirer des prospects ciblés sur le Web ? Pensez à Youtube, Facebook et Twitter ! 49
Organiser un concours viral : Cas pratique avec Regioneo et Albert le cochon… 57
L’ebook viral, un virus à propager ! 61
Transgressez les règles pour séduire les jeunes… Exemple d’une vidéo de buzz réussie 63
Avez-vous pensé au Wiki dans votre stratégie eMarketing ? 69
Le Marketing de Réseau, comment ça marche ? 73
Le SEO 2.0, la carte gagnante du SEO en 2009 ! 78
Comment trouver un bon slogan ? 84
Comment utiliser le storytelling en publicité ? 87
Les 10 étapes primordiales pour réussir vos campagnes de communication SMS 91
Identifier les prescripteurs pour lancer un nouveau produit 94
Comment réagir lorsqu’un de vos concurrents copie votre produit ? 97
Comment récupérer un client perdu ? 99
Comment impressionner son audience lors d’une présentation ? 103
Pensez vous à féliciter vos équipes ? 110
Tweets publicitaires : comment respecter la loi‏ ? 115
En savoir plus… 117
Le site ConseilsMarketing.fr 117
L’auteur de cet ebook 117
Suivez ConseilsMarketing.fr sur Twitter ! 117

Pour télécharger gratuitement cet eBook il suffit de remplir le formulaire sur http://www.conseilsmarketing.fr/emailing/telechargez-lebook-les-meilleurs-conseils-marketing-de-2009

Les Meilleurs Conseils Marketing de 2009 – Le Livre ! was last modified: septembre 20th, 2014 by conseilsmarketing