Sécurité des SI : 4 points pour sécuriser votre transformation digitale #bigdataparis

C’est sous les auspices de la sécurité des SI que s’est réalisée l’ouverture de la conférence Big Data Paris de 2017 (dont Visionary Marketing est partenaire médias) s’est réalisée. Le premier invité était en effet Guillaume Poupard, directeur général de l’ANSSI, l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information. Car la sécurité informatique n’est pas un gadget, et elle est parfois abordée avec légèreté par certains professionnels du Web, selon M. Poupard, alors que les menaces sont réelles. Un discours mesuré et incitatif dont je n’ai rien raté. 

La sécurité des SI ne devrait pas être le sujet de tensions entre vieux et nouveaux informaticiens

Il existe des menaces certaines et sérieuses sur la sécurité des SI car le monde est devenu entièrement digital (le sujet de notre prochain ouvrage qui sera lancé le 16/03/2017 « le digital expliqué à mon boss »). « Mais ce qui est surtout ce qui est intéressant est comment on fait pour éviter ces problèmes de sécurité et de confidentialité de l’information » nous a dit Guillaume Poupard dans son introduction. « La transformation numérique ne se fera pas sans la sécurité » a-t-il poursuivi. Et de faire remarquer, à juste titre qu’on a trop souvent opposé les deux. La frontière se décale et « on rencontre trop d’informaticiens classiques en opposition aux acteurs de la transformation numérique » nous explique le directeur de l’ANSSI. Cela ne devrait pas être.

Sécurité des SI à l'heure de la transformation digitale
Une assistance concentrée et nombreuse pour cette nouvelle édition de ce superbe salon dont – cette année – nous sommes partenaires

Le paradoxe sécuritaire de la transformation digitale

C’est que selon lui, nous vivons dans un paradoxe de la sécurité des SI: « les menaces sont fortes mais jamais les parades n’ont été aussi simples » a expliqué Guillaume Poupard. Les menaces sont différentes et les responsables sont plus proches de la mafia que des Geeks fabricants de virus des anciens temps de l’IT. « Les criminels, la mafia et les trafiquants en tout genre vont vers le digital » nous a-t-il dit car « comme pour vous, c’est un nouvel eldorado des criminels ». On parle de milliards d’euros pour de simples groupes de malfaiteurs et il faudrait même imaginer que « ce sont de petites startups ». De quoi être inquiet assurément mais les parades existent, rien ne sert de paniquer, il faut rester rationnel.

Lire la suite

Sécurité des SI : 4 points pour sécuriser votre transformation digitale #bigdataparis was last modified: mars 6th, 2017 by Yann Gourvennec

Marketing de contenu en B2B : état des lieux et perspectives

Le Marketing de contenu, nous le pratiquons depuis 22 ans, mais cela n’empêche pas, au contraire, de prendre un peu de recul pour aller mesurer la réponse du terrain. Grâce à Opinionway, j’ai pu assister à la restitution d’une étude sur le sujet, avec une interrogation par téléphone de 283 professionnels du B2B. L’étude a été restituée par Emmanuel Kahn, Market Researcher & Sociologist chez le spécialiste des études de marché. Cette étude nous a permis de nous rendre compte de l’énorme essor du marketing de contenu, comme nous l’avions prévu il y a 3 ans au moment de la création de Visionary Marketing et notamment en B2B. Cette étude permet aussi de mettre des chiffres, de vérifier l’état de maturité du sujet auprès des professionnels mais aussi de prendre du recul par rapport à certaines perceptions du public marketing B2B qui, à mon avis, méritent quelques remarques. 

Marketing de contenu

Une étude pour mesurer les pratiques du marketing de contenu, voilà qui tombe à pic pour sortir des généralités et voir comment cette « nouvelle » pratique (qui date quand-même du 19ème siècle rappelons-le et qui fut inventée par un acteur B2B), se répand dans le marché français et notamment – mais pas exclusivement – en digital. [sur la photo : Emmanuel Kahn d’Opinionway]

Une étude sur le marketing de contenu, pourquoi ?

L’étude a été mise en place en dehors des études client classiques d’Opinionway (ils en réalisent 350 tous les ans et sur tous les sujets, pas seulement sur le politique) « pour prendre du recul sur [leurs] pratiques » a déclaré Emmanuel dans son introduction. L’histoire a commencé par le constat que les clients venaient voir Opinionway pour produire des études pour être plus légitimes sur leurs sujets et étendre leurs territoires. Le cabinet d’études a aussi vu arriver de nouveau intitulés de postes avec des cartes de visites marquées « responsables de contenus ». De quoi interpeler nos experts et sur la base de ces constats, ils se sont posé la question : quelle est la place du content marketing et quelles conséquences pour les organisations et qu’est-ce que ça change ? Voici la genèse de cette étude, alors que nous apprend-elle ?

 

Le marketing de contenu est une réalité qui est en train de transformer les entreprises

Marketing de contenu La méthodologie s’est basée sur les entreprises de plus de 100 salariés « car on a vu plutôt de grandes entreprises se mettre sur ces créneaux-là » nous a expliqué Emmanuel Kahn. Ceci ne veut absolument pas dire que le content marketing n’est pas pertinent des comptes plus petits, mais l’étude était mieux ciblée ainsi. Elle a été menée sur un échantillon représentatif et a permis d’interroger 300 directeurs et responsables marketing dont 283 qui pratiquent le marketing de contenu (voilà déjà une première indication).

« Le marketing de contenu est un élément complémentaire …

… qui vient s’ajouter aux divers outils à la disposition des marketeurs  » ajoute Emmanuel, ce n’est pas un outil exclusif mais il est fondamental. Il est marqué par un enjeu majeur de posture de la marque (changement de discours et de position par rapport aux clients et aux publics), mais aussi par un enjeu de choix de supports de diffusion et enfin, un enjeu de perspectives (diffusion et impact). Balayons ici les différents résultats de l’étude et parsemons la de quelques remarques plus personnelles éclairées par notre expérience du terrain sur ce sujet.

Lire la suite

Marketing de contenu en B2B : état des lieux et perspectives was last modified: mars 5th, 2017 by Yann Gourvennec

Le digital expliqué à mon boss sortira le 16 mars 2017 [avec @editions_Kawa et @Frenchweb]

Le digital expliqué à mon boss

Le digital expliqué à mon boss est bien le nouveau livre de la collection « à mon boss« ,  arrivé au bout de 9 mois, une gestation (enfin 10 si on compte les relectures, et elles ont été nombreuses). Hervé et moi avons en effet donné le feu vert à cette nouvelle saga du fameux boss au cigare en tout début du mois de mai 2016 (pour ceux qui me posent la question souvent : non ce n’est pas moi et non je ne me suis pas remis à fumer). Les premiers articles de cette nouvelle saga ont donc été écrits sous le beau soleil de la côte d’Azur. On a vu pire comme décor. 

Frenchweb HD noirblanc octobre2014 2

Le livre a ensuite connu des périodes de développement rapides, puis plus lentes, et enfin un sprint final fulgurant. Nul doute que si nous avions été moins occupés (le dernier déjeuner en commun a eu lieu en Octobre dernier (voir la vidéo ci-dessous) il aurait avancé encore plus vite. Voilà donc la date de sortie connue, et c’est avec joie que nous vous annonçons que la soirée de lancement du livre le digital expliqué à mon boss aura lieu le 16 mars 2017 chez Frenchweb et sous leur patronage

Untitled 1

Le digital expliqué à mon boss : épitomé du travail collaboratif à distance

Si vous aviez besoin d’une démonstration de l’efficacité du travail à distance, et que vous désirez savoir comment l’organiser vous-même dans vos entreprises, vous l’aurez bientôt devant les yeux, le 16 mars 2017 précisément, chez Frenchweb, avec qui nous lançons l’événement. Voici 10 mois de travail discontinu avec Hervé pour arriver au bout de ce nouvel ouvrage et sa confection-même est un exemple de travail collaboratif à distance : en tout et pour tout, nos activités de direction d’agence ne nous ont pas permis de nous voir plus que 2 ou 3 fois pendant ces 10 mois, afin de déjeuner ensemble et de nous mettre d’accord sur les sujets à traiter. Alors, comment avons-nous réalisé ce miracle ?

  • D’abord en choisissant un solide service de partage de fichiers (dropbox) qui a recueilli tous nos fichiers et leurs mises à jour
  • Ensuite en assurant l’archivage permanent et continu de nos fichiers pour les préserver en cas de perte (ici, c’est ceinture/bretelles avec un mélange de crashplan et de Time capsules [redondé] d’Apple)
  • Ensuite en partant d’un fichier commun qui nous a donné la trame du document complet
  • Puis en appliquant les règles qui font le succès de la série depuis ses débuts (pas de bullshit, des faits, des chiffres, des analyses, du contre courant et une bonne dose de pratique du terrain)
  • Enfin en saupoudrant d’interviews d’experts du domaine qui ont ainsi apporté leurs points de vue sur la stratégie digitale.
Le digital expliqué à mon boss sortira le 16 mars 2017 [avec @editions_Kawa et @Frenchweb] was last modified: février 27th, 2017 by Yann Gourvennec

Maturité des médias sociaux : une route longue et tortueuse

médias sociaux
Comment les entreprises utilisent-elles les médias sociaux ? Réponse le 7 mars.

Après une première édition qui nous avait permis d’en savoir un peu plus sur l’utilisation des médias sociaux en entreprise, nous aurons le plaisir de vous présenter en exclusivité notre second baromètre des médias sociaux et leur usage par les marketeurs en entreprise, réalisé en commun par Adetem, Visionary Marketing, Hootsuite et Toluna le mardi 7 mars 2017 au Centre culturel canadien. Les résultats de cette édition vont ainsi nous permettre de constater l’évolution des réponses, tout en tenant compte de la différence d’échantillons qui a pu s’intercaler entre les deux études. Nous avons ajouté à ce second baromètre de nouveaux filtres d’analyse qui nous permettent de tirer des conclusions plus précises en les comparant aux tailles ou aux secteurs des entreprises interviewées. Nous avons également enrichi nos analyses de verbatim issus de nos tables rondes de responsables web et médias sociaux (la liste des participants se trouve en fin de document) qui permettent d’illustrer ou d’expliciter certains résultats chiffrés. Nous vous proposons de découvrir les résultats de cette étude unique en France en vous inscrivant via ce lien et sur le bouton ci-dessous.

médias sociaux

L’étude souligne sans surprise une évolution constante dans le paysage des médias sociaux en entreprise. Cette année a été particulièrement riche en événements : Snapchat est entré dans le champ de vision des entreprises, même si sa compréhension par les marketeurs, notamment en France, reste faible. De nouveaux outils ont également réussi à percer de façon remarquable, comme Periscope (et son compère Facebook live qui n’est malheureusement pas visible puisque mélangé à Facebook, à la différence de Messenger qui en est sorti). Comme dans tout écosystème, des espèces nouvelles se font jour et d’autres disparaissent. C’est également le cas dans le domaine plus fermé du réseau social d’entreprise avec, encore eux, Facebook at Work (renommé Workplace en octobre 2016) et Slack qui s’imposent peu à peu dans ce paysage encombré.

La vidéo s’impose peu à peu pendant que certains réseaux sociaux s’affaiblissent

Alors que la vidéo en direct s’est largement imposée au cours de cette année, d’autres outils sont en passe de disparaître ou sont sortis du spectre. Google+ n’est plus que l’ombre de lui-même et on peut même considérer qu’il est quasiment hors-jeu. Même si son propriétaire, désormais renommé Alphabet, ne veut admettre son échec ni le faire disparaître, les entreprises prennent acte de sa disparition de facto. Viadeo semble peu à peu subir le même sort, même s’il trouve une nouvelle jeunesse au travers d’un système de notation collaborative des entreprises. Vine a également disparu du radar, alors qu’on en faisait grand cas encore en début 2015 en le désignant comme nouvelle tendance des médias sociaux : à peine un an et demi après, il est même abandonné par Twitter en cette fin octobre 2016. Il est remplacé par Periscope, plus simple à comprendre et plus direct. Twitter, qui est derrière ces deux plateformes, a bien réussi à bousculer le marché dans ce domaine.
Parmi les nouvelles tendances comptons également le social selling, qui s’est largement imposé cette année au point d’en devenir une quasi obsession parmi les clients B2B. Ceci explique aussi que LinkedIn se maintient, malgré son rachat par Microsoft en 2016. Celui-ci a été décrié par certains analystes, mais il faut avouer qu’il n’a pas eu pour l’instant de répercussion sur la plateforme, qui garde son indépendance au sein de la firme de Redmond.

Lire la suite

Maturité des médias sociaux : une route longue et tortueuse was last modified: février 22nd, 2017 by Yann Gourvennec

Médias sociaux : nos prédictions pour 2017 avec @hootsuitefr

Le temps passe, les choses changent, les médias sociaux évoluent… Il y a 4 ans, je réalisai une vidéo pour notre client Hootsuite intitulée de façon légèrement facétieuse, les « mass médias sociaux« . En 2015, nous réalisions un premier baromètre sur les médias sociaux en entreprise. Alors que nous en terminons la deuxième édition, je vous présente maintenant mes hypothèses pour cette année et les années à venir sur l’évolution des médias sociaux. 

Comme le disait Confucius, « Une image vaut mille mots« . Voilà qui résume parfaitement la tendance actuelle des médias sociaux. On constate en effet que les internautes semblent de plus en plus intéressés par la lecture de contenus visuels tel que des infographies ou des vidéos et moins par les contenus traditionnels entièrement rédigés. En résulte une utilisation croissante de Periscope, Facebook Live ou encore Snapchat. De plus, les réseaux sociaux comme Instagram et Pinterest (dont nous avions déjà parlé sur ce blog) montent en flèche. En deux ans, l’audience d’Instagram a tout simplement doublé, à l’inverse de Twitter qui chute avec 303 millions de tweets en janvier 2016 contre 661 millions en août 2014.

Toutefois ces chiffres et ces tendances de surface ne sont que la partie émergée de l’iceberg, et résultent de changements de fond bien plus complexes que j’ai présentés dans cet article publié sur le blog de Hootsuite :

5 prédictions sur l’évolution des médias sociaux pour 2017

En 2013, j’enregistrai une vidéo pour Hootsuite dans laquelle je présentais le concept de « mass médias sociaux ». Au vu du nombre de tweets et d’interactions qu’elle a suscités, je pense que nous avions visé juste. Nous travaillons actuellement à la conclusion de notre baromètre 2017 Hootsuite/Visionary Marketing de l’utilisation des médias sociaux, utilisé par les marketeurs Français.

médias sociaux

Lire la suite

Médias sociaux : nos prédictions pour 2017 avec @hootsuitefr was last modified: février 7th, 2017 by Yann Gourvennec