Viva Technology : l’Euro 2016 version start-ups

Viva Technology 2016

réunira du 30 juin au 2 juillet 2016 des milliers de startups, d’investisseurs et de groupes internationaux à Paris.  Cet événement organisé par Publicis et les Echos a été conçu pour permettre aux startups « de collaborer avec plusieurs dizaines de milliers de dirigeants, d’investisseurs, d’universitaires et de leaders d’opinion du monde entier et de participer à la transformation des grandes entreprises. »

Viva Technology 2016 avec le G9+Au départ, quand Viva Technology a été annoncé en décembre 2015, cela ressemblait à un pari fou vu les délais et surtout l’ampleur de la manifestation. Six mois ont passé et les organisateurs confirment que les objectifs sont atteint pour ce rendez-vous qui « consacrera la place de la France dans l’univers de l’innovation et des startups » « C’est un évènement qu’on n’ a jamais vu sur notre territoire, je pense qu’il faudra y être d’une façon ou d’une autre », précise Franck Louvrier, Président de Publicis Events aux Echos.

200 challenges dédiés à l’Open Innovation

Il y a quelques mois, Viva Technology a invité les grands groupes internationaux à exprimer, sur sa plateforme les problématiques sur lesquelles elles souhaitent travailler avec des startups pour accélérer leur transformation digitale. Les startups pouvaient, jusqu’au 31 mai, s’inscrire gratuitement et participer à ces quelques 200 « challenges ». Cela constitue une opportunité unique pour les startups de démontrer leurs capacités et de rencontrer les grandes entreprises sur des projets concrets. A l’issue de ces challenges, 1000 startups se sont vues offrir un stand dans un des labs thématiques pour toute la durée de l’événement.

marketing RH
avec le code promotionnel G9VT50

Lire la suite

Viva Technology : l’Euro 2016 version start-ups was last modified: juin 15th, 2016 by Natacha Heurtault

Transformation digitale : le réveil des RH

 Paroles de DRH le 14 Avril avec le G9+

Alors que les DRH sont très attendus pour faire bouger les choses on les entend peu sur le sujet transformation digitale :« Quand on parle de transformation de l’entreprise, la parole se situe rarement du côté des praticiens RH, même si tout le monde convient qu’il s’agit avant tout d’une question culturelle centrée sur les collaborateurs ». (cf. Article de Anthony Poncier).

Une conférence du G9+, think tank du numérique, et deux livres viennent inverser cette tendance et donnent la parole aux DRH. Le G9+, think tank sur le numérique, réunira un panel de dirigeants de Dassault, Orange, General Electric, Edenred, Usine i.o… le 14 Avril prochain pour comprendre comment la RH peut répondre & faire face aux nouveaux défis entrainés par la transformation numérique (identifier les compétences émergentes dans les différents corps de métier, former et acculturer l’entreprise au numérique, détecter les leaders autrement que par leur CV, comprendre les sujets de préoccupation professionnelle etc.). La conférence « Quelles stratégies RH pour accompagner la transformation numérique ? » l’Institut G9+ aura lieu le 14 avril prochain. Suivez-ce lien pour vous inscrire.

marketing RH

Les intervenants seront:

  • Benjamin Carlu, Co-fondateur et Président de l’Usine IO, le lauréat de l’appel à projets « fablabs » du Redressement Productif 2014
  • Céline Crevelier,  qui est DRH Technocenter chez Orange 
  • Frédéric Gautier, Vice-Président du pôle People@3DS EMEAR HR chez Dassault Systèmes 
  • Robert Plana, Senior Engineer, Emerging Technologies, chez General Electric 
  • Konstantinos Voyiatsis, le DG Technologie et SI Stratégiques chez Edenred

La conférence sera guidée et animée par le Jean-Pierre Blettnet, directeur éditorial de la Revue du Digital.

DRH face au numériqueDeux livres récents viennent enrichir ces réflexions.  Dans « DRH 3.0, face au défi du numérique » (Editions Kawa 2016), Pascal Nicaud et Karim CHERIF analysent en quoi nos modèles traditionnels d’entreprise sont impactés par le numérique. « Après avoir synthétisé les stimuli impliquant une nécessaire transformation face à ce phénomène sans précédent, ils partagent une centaine d’initiatives digitales, actuelles ou en devenir. Tel le parcours initiatique du Jedi, cet ouvrage nous convie à un voyage expérientiel et visionnaire, de la « menace fantôme » du digital jusqu’au « réveil de la Force » RH ».

DRH et numérique

Autre livre qui donne la parole aux RH : « Faut-il libérer l’entreprise ? » de Gilles VerrierNicolas Bourgeois (Dunod 2016). « En ce début de XXIe siècle, les transformations à l’œuvre dans l’environnement de l’entreprise lui imposent de revisiter en profondeur ses pratiques de management des hommes et des organisations. Sur la base de nombreuses observations en entreprise et de 12 témoignages de dirigeants, les auteurs s’interrogent sans partis pris sur les modes de fonctionnement à construire. Cet ouvrage fait émerger les clés et les repères qui permettront à l’entreprise de se réinventer : autonomie, responsabilité, confiance, projet partagé, repositionnement des managers, nouveaux choix d’organisation, etc. L’approche résolument opérationnelle permettra à tous ceux qui veulent transformer l’entreprise de construire des réponses concrètes. »

marketing RH

Transformation digitale : le réveil des RH was last modified: avril 11th, 2016 by Natacha Heurtault

Événement e-santé : comment le numérique transforme la médecine

La convergence du numérique, des technologies et des neurosciences permet-elle de faire face aux défis scientifiques, économiques et sociétaux de demain ? Réponse lors de la conférence organisée par l’Institut G9+ le 29 Mars 2016.  RV à 18h30 à la Maison des Arts et Métiers (Paris 16)

neuro
• En quoi la technique contribue-t-elle à la médecine du futur ?
• Quels sont les exemples d’innovation en robotique, en biotechnologies, en nanotechnologie autour du cerveau ?
• Les moyens sont-ils suffisants à l’échelle de la France/Europe ?
• Quelles sont les limites à poser ?
• Quelles transformations pour le marché de la santé ? Certaines branches sont-elles amenées à disparaître ? En quoi les métiers de la santé évoluent-ils ?
• Quel sera le parcours médical du patient ? Doit-on toujours l’appeler patient ? L’accès à cette médecine du futur sera-t-elle abordable ?
• Quels sont les nouveaux acteurs ? un témoignage sur la Chine.
• Le « bien vieillir » versus le « non vieillir »… ?

marketing RH
Les intervenants  qui débattront de ces questions sont:

• Dr Astrid Astier – Directrice opérationnelle – Clinatec

• Patrice Cristofini, Executive Vice-Président Europe HUAWEI Western Europe, Fondateur Club Santé du Fondateur Club Santé du Centre d’Etude et de Prospective Stratégique,

• Dr Jean-Philippe DeslysCEA DSV – Spécialiste du cerveau

• Emmanuel Hirsch, philosophe, Directeur de l’Espace national de réflexion éthique sur les maladies neurodégénératives

• Rodolphe Hasselvander – Co-fondateur Bluefrog Robotics

• Charles Huot
– Vice-président du pôle de compétitivité Cap Digital en charge de la commission connaissance

• Patrick Johnson : Vice-président Sciences & Corporate Research – Dassault Systèmes

• Philippe Rollandin, Conseiller en communication, spécialisé dans la santé

• Cédric Villani – Professeur de l’Université de Lyon, Directeur de l’Institut Henri Poincaré, Membre de l’Académie des Sciences, Médaille Fields 2010

• Guy Vallancien – Membre de l’Académie Nationale de Médecine – Auteur de « La médecine sans médecin, le numérique au service du malade »

Événement e-santé : comment le numérique transforme la médecine was last modified: mars 25th, 2016 by Natacha Heurtault

Pour tout savoir sur les Réseaux sociaux d’entreprise avec Lecko

Etude Lecko 2016 sur les Réseaux Sociaux d’Entreprise, piliers de la transformation numérique

Nous avions interviewé l’année dernière Arnaud Rayrole, DG de Lecko, pour faire un état des lieux du marché des RSE (voir ici notre article sur le sujet). Nous étions alors dans un marché en pleine progression, passant de 40 millions en 2013 à 56 millions en 2014. Le constat principal était une absence de consolidation du marché : arrivera t-elle cette année ou constaterons-nous, comme les années précédentes, un afflux de nouveaux acteurs ? Ce marché va t-il d’ailleurs continuer à progresser ? Nous serons présents le 28 Janvier prochain à la présentation de l’étude 2016 sur les RSE pour répondre à toutes ces questions.

 

Lecko et le marché des RSE
Le marché des RSE, en plein boom depuis 2010 va t-il continuer sur cette voie, ou ralentir, stagner, voire régresser en 2016 ?

Avant d’aborder le sujet de l’évolution du marché, revenons un peu en arrière : apparus un peu comme des OVNIS il y a 10 ans dans la panoplie des outils du travailleur connecté, les réseaux sociaux d’entreprise (ou RSE) ont suscité beaucoup de questions. A quoi servent-ils exactement ? Sont-ils une version moderne de l’intranet ? Peut-on les comparer à Facebook avec qui ils partagent quasiment le même nom ? A-t-on vraiment besoin du logiciel d’un éditeur ? La DSI ne peut-elle pas développer un logiciel de ce type beaucoup plus adapté aux besoins de l’entreprise ?

10 ans après les questions suscitées par les RSE ont changé. Les réseaux sociaux d’entreprise ont peu à peu conquis les entreprises et ont su faire les preuves de leurs bénéfices. En 2015 Lecko, cabinet de conseil en organisation et fournisseur de solutions pour porter la transformation numérique, avait montré dans son étude annuelle, que 80% des entreprises du CAC 40 ont au moins un RSE. Pour 75% des sociétés du CAC40 il existe un RSE transversal accessible à tous les collaborateurs du groupe. Certaines d’entre elles (Orange, Bouygues…) en sont déjà à un RSE de deuxième génération. Le marché s’est développé, les usages ont changé et les entreprises ont peu à peu entamé une indispensable « transformation numérique. Lecko analyse tous les ans depuis 8 ans, l’évolution de l’adoption et des usages en entreprises ainsi que l’évolution des solutions. Voici les résultats de la dernière étude réalisée, parue début 2015.

La transformation numérique est l’adaptation de l’entreprise à l’ère numérique (nouveaux produits, nouveaux modèles économiques, nouveau positionnement, et non une numérisation des activités de l’entreprise). Dans cette adaptation, les réseaux sociaux internes des entreprises jouent un rôle central car ils permettent de mettre en réseau les collaborateurs pour être plus agiles, adapter leurs modes d’organisation, développer de nouvelles compétences, mieux partager l’information, etc. Cette transformation interne nécessite une prise de conscience, une mobilisation et une mise en mouvement des collaborateurs et des managers. Où en sont les grandes entreprises en France en 2016 ? Réponse le 28 janvier 2016 avec la présentation par Lecko du 8ème opus de son étude annuelle.

Nouveauté 2016: Lecko a réalisé une enquête auprès de 850 managers dans les entreprises de plus de 5000 personnes et s’est appuyé sur OpinionWay pour s’assurer de consulter un panel suffisant et représentatif. Cette étude apporte des points de repère sur l’appréhension de la collaboration par les managers, tant sur leur mobilisation au sein des projets de transformation interne, que leur perception des enjeux et leur mise en pratique effective.

Cette présentation est gratuite mais l’inscription est obligatoire (attention il ne reste que quelques places).

A propos de Lecko
Lecko est un cabinet de conseil en organisation et fournisseur de solutions pour porter la transformation numérique. Lecko apporte une expertise méthodologique pour créer des dynamiques de changement et développer des usages collaboratifs et sociaux. Lecko propose une offre différenciée d’aide aux choix technologiques (s’appuyant sur son benchmark des solutions du marché http://referentiel.lecko.fr), de pilotage de la transformation avec de l’analytics couplé aux plateformes de Réseau social d’entreprise (RSEanalytics.lecko.fr) et de développement des usages avec l’approche Micro-social-learning. Lecko publie régulièrement des états de l’art disponibles gratuitement sur publications.lecko.fr. Lecko compte près de 80 projets de Réseaux sociaux d’entreprise à son actif pour des entreprises telles que Bouygues, BNPP, Credit Agricole, GDF Suez, Kering, L’Oreal, La Poste, MAAF, RATP, Technip…

Pour tout savoir sur les Réseaux sociaux d’entreprise avec Lecko was last modified: janvier 26th, 2016 by Natacha Heurtault

La micro-entreprise ne connaît pas la crise – Salon 6-8 oct 2015

Micro-entreprise deviendra grande

« On aime d’abord par jeu, par hasard, par curiosité pour avoir dans un regard lu des possibilités » selon le poète Paul Geraldy.  A peu de choses près l’aventure entrepreneuriale relève du même hasard, de la même inconscience, pour avoir, un jour, dans un marché, lu des possibilités…

La certitude d’avoir un produit ou un service différent et utile porte l’entrepreneur et lui donne des ailes. Il est motivé. Il y croit et se sent enfin libre. Libre d’inventer son travail et la vie qui va avec. Quel que soit son âge, le nouvel entrepreneur se sent jeune, vivant et plein de fougue. Alors il fonce. Il créé sa structure, auto-entrepreneur d’abord, signe ses premiers contrats, commence ses premières missions… L’entrepreneuriat le prend sans ses bras et il voit « la vie en rose ».  Ce n’est qu’après que le quotidien s’installe et qu’il se fait mordre par la réalité. Il découvre que tout est un métier. Créer un logo, un site web… Mais avec quel design, quelle expérience utilisateur, quel contenu, quel référencement dans les moteurs de recherche? Et puis ensuite il faut vendre son produit ou son service. Au début c’est simple mais il s’agit de durer et là ça devient plus compliqué. Comment dépasser sa sphère de connaissances et d’amis pour gagner de nouveaux clients ? Et au fait quelle est votre cible précisément ? Comment allez-vous vous adresser à elle ? Avec quel message ? Sur quel canal ? Ah oui parce que le marketing aussi c’est un métier. Et puis il faut recruter aussi. C’est facile. Hop on passe une annonce, on reçoit les candidats et on embauche son premier collaborateur. Une perle, c’est sûr. Pourtant le recrutement aussi c’est un métier. Et si ce collaborateur n’est pas la perle qu’on pensait, comment on fait ? Et l’URSSAF et le RSI, et la comptabilité et la gestion ? Un métier aussi ? Et oui, un métier aussi. Il en a des compétences à acquérir ce jeune entrepreneur fougueux.  

La micro-entreprise ne connaît pas la crise
La micro-entreprise ne connaît pas la crise

Que l’on soit auto-entrepreneur, chef d’entreprise unipersonnelle ou dirigeant de PME, on a besoin de compétences extérieures multiples pour nous épauler et nous permettre de faire face à toutes nos obligations quotidiennes. Le Salon des Micro-Entreprises a été crée justement pour vous mettre en relation avec toutes ces compétences. Chaque année le salon remporte un succès fulgurant tant par le nombre de visiteurs que d’exposants et de conférenciers tous plus talentueux que les autres. C’est un espace de respiration, d’énergie, de stimulation intellectuelle. Il faut y aller pour le comprendre. Le programme est dense et passionnant : prenez le temps de le découvrir pour créer le parcours qui correspond le mieux à vos besoins. Quelques temps forts que j’ai repérés: Lire la suite

La micro-entreprise ne connaît pas la crise – Salon 6-8 oct 2015 was last modified: octobre 5th, 2015 by Natacha Heurtault