Influence 2.0 : quel avenir pour le marketing d’influence?

Le marketing, comme beaucoup d’autres disciplines, a changé au cours des dernières années suite à cette vague que l’on appelle la transformation digitale. Le concept de marketing d’influence émerge et s’intègre à l’ensemble des autres stratégies de marketing et de communication. Natasha Heurtault nous explique l’émergence de cette méthode dans un article précédent sur le blog. Tous ces changements et ces évolutions marquent la redéfinition de la relation client entre une marque et son audience. Nicolas Chabot, directeur de la région EMEA chez Traackr, que nous avons reçu dans nos locaux, nous explique cette évolution ainsi que son impact plus en détails.

Influence 2.0 : son évolution …

Nicolas Chabot indique qu’en 15 ans, le marketing niche a été complètement révolutionné. On a longtemps entendu parler de stratégie « one to one », et de méthodes de personnalisation ; ce n’est qu’aujourd’hui que l’on voit l’application concrète de ces méthodes. L’influence joue un rôle principal dans la relation entre la marque et son client, qu’elle a d’ailleurs transformée.

budget

Néanmoins, comme dans tout changement, il y a encore des entreprises qui n’ont pas suivi ce courant. Effectivement, plus de la moitié des grandes entreprises consacrent moins de 100 000 dollars par an au marketing d’influence, et seulement 13% y investissent plus de 500 000 dollars. Le retour sur investissement est un élément important certes, mais qui peut effrayer les entreprises quant au marketing d’influence.

… et son impact

Lire la suite

Influence 2.0 : quel avenir pour le marketing d’influence? was last modified: juillet 18th, 2017 by Mia Tawile

L’inbound marketing : méthode en or pour attirer et convertir vos clients

Le marketing digital est très adopté aujourd’hui par les entreprises de toutes tailles. On parle bien de transformation digitale, ou de disruption des secteurs d’activité. Différentes stratégies et techniques émergent : l’inbound marketing est une stratégie phare que nous allons vous expliquer dans cet article. Nous avons reçu Stéphane Truphème , auteur du livre lInbound Marketing – Attirer, conquérir et enchanter le client à l’ère du digitaldans nos locaux, pour qu’il nous en dise plus sur ce concept que nous aimons particulièrement chez Visionary Marketing. 

L’inbound marketing expliqué en quelques mots

Craig Davis, ancien Directeur Créatif chez JWT dit qu’il faut arrêter d’interrompre les gens dans ce qui les intéresse, et devenir ce qui les intéresse. Stéphane Truphème commence par expliquer l’inbound marketing par cette citation qui est très pertinente. En fait, la stratégie d’inbound marketing a pour but de créer une relation étroite, dynamique et interactive entre une marque et son client. L’engagement et l’échange sont donc les deux éléments clés qui rapprochent les deux partis.

En inbound marketing, le tunnel de conversion se compose des 4 étapes suivantes:

  1. Attirer un trafic de qualité (inconnus intéressés par le contenu de la marque) à travers les sties web, blogs, médias sociaux et techniques SEO
  2. Convertir ces visiteurs en les encourageant à prendre contact par les call-to-action, landing pages, formulaire, contenus premium
  3. Conclure les leads en se concentrant sur l’emailing, le lead nurturing, le lead scoring et le CRM
  4. Et enfin, enchanter  les clients communiquant sur leurs intérêts comme les médias sociaux, l’e-mail, le nurturing et bien évidemment, le contenu personnalisé.

Le tunnel de conversion en inbound marketing

L’inbound marketing, nouvelle stratégie phare

Lire la suite

L’inbound marketing : méthode en or pour attirer et convertir vos clients was last modified: juillet 5th, 2017 by Mia Tawile

Chatbot, star de la relation client

Le chatbot est un concept ancien, qui connaît aujourd’hui une gloire nouvelle grâce à l’intelligence artificielle. Le machine learning (ou apprentissage automatique) est l’élément clé qui a permis la création des chatbots complexes. Contrairement aux chatbots simples, ces derniers peuvent effectuer des opérations contextualisées à l’instar des agents de la relation client. Effectivement, le ‘bot’ disrupte le service client ; dans un article précédent, nous donnons deux exemples remarquables, celui de Voyages SNCF et de Foncia. Yann Gourvennec a eu l’opportunité de discuter de ce sujet avec Pete Pierce, co-fondateur de Hubware, la société toulousaine de chatbots. 

chatbot

Chatbot, l’assistant digital des e-commerçants

« Où est ma commande ? » . Cette question très simple, est malheureusement très courante chez les clients. Imaginons le scénario suivant: un client contacte un agent du service client pour avoir plus d’informations sur sa commande. Celui-ci le met en attente pendant une cinquantaine de minutes. Frustrant non ? Pete nous explique que dans le contexte très concurrentiel dans lequel les e-commerçants se trouvent, ils ne peuvent pas se permettre d’avoir des clients insatisfaits. Les clients et le service client sont en guerre pour des raisons variées comme par exemple le temps d’attente, les explications complexes, les nombreuses tentatives d’appel, ou aussi le manque de professionnalisme de la part de l’agent.

Comment faire alors pour traiter les milliers de demandes clients de façon rapide et efficace ? La réponse est simple. Il faut avoir un assistant digital : le chatbot, qui pourra répondre aux milliers de demandes et requêtes reçues sur les réseaux sociaux ou par mail. 3 Français sur 4 ont contacté un service client pendant les 12 derniers mois.

Qu’en est il alors de l’intelligence d’un chatbot ?

Non, nous n’allons pas nous lancer dans un test de Turing, ni dans des théories de comparaison homme-machine. Un chatbot, c’est avant tout un agent conversationnel ; il est donc construit sur la base de deux compétences essentielles à sa gloire : l’intelligence cognitive et le language. Lire la suite

Chatbot, star de la relation client was last modified: juin 21st, 2017 by Mia Tawile

Marketing d’influence: la stratégie phare des marques

« Créer le buzz »: tel est le challenge pour les enseignes dans notre contexte hyper-connecté. Dans différents secteurs d’activité, on trouve des campagnes marketing amusantes et interactives. Les équipes marketing poussent leur créativité au-delà de toute limite. Aujourd’hui, ils ont une nouvelle arme marketing: l’influence. Dans cet article, je vous explique tout sur ce concept qui est à la fois très tendance et très stratégique. Et pour vous donner plus d’affirmations concrètes, j’ai demandé à Anthony Rochand (@AnthonyRochand, expert du web, de répondre à quelques questions que beaucoup d’entre vous se posent.

Les stars des réseaux sociaux au centre de cette stratégie d’influence

Le marketing d’influence, on entend beaucoup parler de ce sujet sur les réseaux sociaux. Plusieurs rapports d’influenceurs sont publiés dans l’année, comme « les nouveaux influenceurs à suivre en 2017″ , ou « les 12 influenceurs que vous ne pouvez pas rater en 2017 » où des influenceurs comme Emmanuelle Leneuf (@Flashtweet), Frédéric Cavazza (@FredCavazza), Yann Gourvennec (@Ygourven) , Anthony Rochand (Les Experts du Web) , Pierre Cappelli (@pierrecappeli) et beaucoup d’autres sont mentionnées. Ces influenceurs sont connus et reconnus pour leur expertise dans le domaine du digital. Et d’autres sont connus pour une expérience dans la beauté, les jeux vidéo, le sport ou autre.

Le profil type d'un micro-influenceur sur Twitter
Le profil type d’un micro-influenceur sur Twitter

S’allier avec des bloggeurs ou des influenceurs très connus sur les différents réseaux sociaux afin de « faire parler » d’un produit ou d’un service nécessite un budget important. Certaines PME font donc appel aux micro-influenceurs. Un micro-influenceur est une star des réseaux sociaux qui compte environ une dizaine de milliers de followers. Avoir moins de followers qu’un influenceur n’est pas un désavantage pour un micro-influenceur car souvent ils sont plus spécialisés et ont une relation de proximité avec les personnes qui les suivent. On peut dire que le marketing d’influence est un jeu d’interaction entre l’influenceur (ou le bloggeur), la marque (ou le contenu) et le client final (ou le follower). C’est pour cette raison qu’il faut avoir une certaine cohérence dans le choix de l’influenceur ou de l’expert et l’image de marque.

Afin d’optimiser leur ROI, les marques misent sur les influenceurs de moyenne et de longue traine. Cet objectif est souvent atteint grâce aux micro-influenceurs. Ayant moins de marques partenaires, les micro-influenceurs ont une communication plus authentique; cela amplifie l’impact auprès de leurs communautés. Certains affirment qu’il est plus stratégique et rentable de travailler avec une galaxie de micro-influenceurs qu’avec les stars du digital.

L’interview d’Anthony Rochand

Lire la suite

Marketing d’influence: la stratégie phare des marques was last modified: mai 18th, 2017 by Mia Tawile

Les « fake news », buzzword ou nouvelle tendance digitale ?

41% des réseaux sociaux sont la première source d’information des 18-24 ans. Depuis un bon moment maintenant, internet remplace le papier. Que ce soit les livres pour certains ou les journaux quotidiens pour d’autres, l’information est plus facile à trouver sur internet grâce aux moteurs de recherche qui font le tri à notre place. On comprend bien pourquoi internet devient la source d’information la plus importante. Tout genre d’information, de visuel, de vidéo existe sur internet. Il suffit d’être créatif et de taper sa requête sur un bon moteur de recherche comme Google. Et le tour est joué. Ce fait étant déjà acquis, je vais vous parler d’un concept que l’on voit émerger sur les réseaux sociaux. Dans ce contexte d’élection présidentielle en France, j’aimerais vous parler de ce que l’on appelle des « fake news » et de l’origine de ce phénomène digital et sociétal. 

Qu’est-ce qu’une « fake news » ?

Par définition, une « fake news » est une fausse nouvelle ou information. Mais il n’est pas facile de résumer ce phénomène en quelques mots; vous trouverez peut être d’autres théories et définitions qui expliquent ce phénomène tendance.

En définitive, une « fake news » c’est une histoire inventée sur une personnalité importante -principalement utilisée au détriment des politiciens. Ce terme émerge pendant la période des élections présidentielles américaines, avec Donald Trump.

Paradoxalement, c’est aussi une information niée par un parti ou une personne connue afin de maintenir une certaine crédibilité. Comme le cas de Cahuzac et la fraude fiscale en France.

Une « fake news » est la version digitale et développée de ce qu’on appelait le « hoax » il y a quelques années. Un hoax -en français canular- était aussi une fausse histoire d’un détournement d’avion ou d’attaque qui circulait par mail.

Ce terme vaste comprend rumeurs, théories du complot et surtout une grande part de manipulation médiatique.

Comment s’est développé ce phénomène ?

Lire la suite

Les « fake news », buzzword ou nouvelle tendance digitale ? was last modified: mai 2nd, 2017 by Mia Tawile