Le running digital ou la course au numérique ?

La montée en puissance du mobile entraîne celle des applications mobiles. En effet, un utilisateur de smartphone utilise 10 applications mobiles par jour. Aujourd’hui, on a accès à une large palette d’applications mobiles : on trouve des applications de cuisine, de fitness, de jeux, de finance, de rencontre… et même de rencontre sportive ! Ce type d’applications s’est développé avec le concept de « communauté » qui est devenu assez tendance ces dernières années. J’ai eu l’opportunité de discuter avec Augustin Bernard, co-fondateur de OuiRun, le Tinder de la course. Dans cette interview, il nous présente le marché du running en France, l’importance du concept de communauté et bien évidemment… son application OuiRun. 

1/ Qu’est-ce que Ouirun et comment l’idée est-elle née ?

OuiRun est une application de mise en relation pour trouver des partenaires de running ou de trail à son niveau et près de chez soi. L’application propose deux fonctionnalités principales : trouver des partenaires de courses qui correspondent à ses critères (sexe, niveau, vitesse, proximité) et organiser ou rejoindre des sessions géolocalisées pour ceux qui souhaitent courir en groupe.

L’idée est venue durant notre dernière année d’étude. Dans le cadre de nos cours, Olivier et moi-même devions imaginer un concept présentant un potentiel de développement. Initialement, le projet devait concerner le tennis. Après réflexion, ce sport représentait un marché trop restreint et contraignant. A donc suivi l’idée du running, beaucoup plus prometteuse en terme de potentiel. Après une très bonne appréciation du jury d’évaluation du projet, nous avons pris la décision de réaliser concrètement ce projet. 

running

2/ Pouvez-vous décrire le marché du « fitness connecté » en quelques chiffres ?

Nous ne sommes pas vraiment positionnés sur ce marché, mais plutôt sur celui du running. Aujourd’hui plus de 13 millions de personnes courent en France, près de 100 millions en Europe. Au-delà d’être un simple sport, le running est devenu un mode de vie. La pratique se féminise (35% de femmes en 2012 vs. 46% en 2017), émergent donc des problématiques de sécurisation de la pratique (l’un des piliers du concept).

La pratique a aussi tendance à se digitaliser puisque désormais 75% des coureurs utilisent un objet connecté pendant leur course (application, montre GPS, …).

3/ Comment l’application Ouirun se positionne-t-elle sur ce marché ? Qui est la cible principale ? Et quelle est la mission de cette application mobile ?

Nous nous positionnons sur le segment communautaire de ce marché. Pour nous, il n’y a pas meilleur levier de motivation que l’humain. Notre cible principale sont les coureurs désireux de pratiquer ensemble (à deux ou en groupe). Nous les mettons en relation et leur permettons de rencontrer d’autres passionnés pour des runs plus funs et plus ludiques. Nous avons fait le choix de délivrer notre application gratuitement pour permettre à l’ensemble des coureurs de tester le produit et se faire sa propre idée. On ne monétise pas l’utilisateur qu’on veut proactif sur l’application. En revanche nous planifions de lancer un espace bons plans pour permettre à notre communauté d’avoir accès à des offres privilégiées en avant-première (au format vente privée). Quand on sait qu’un runner-compétiteur est prêt à dépenser 524€ par an dans son équipement, ça fait sens.

Aujourd’hui, la mission OuiRun est d’être le lieu de rencontre de tous les coureurs.

4/ Il existe sur le marché de nombreuses applications de sport (Nike Training, Freeletics, Runkeeper, etc.). Que proposez-vous de plus que ces applications pour attirer et fidéliser l’utilisateur ?

Lire la suite

Le running digital ou la course au numérique ? was last modified: mars 30th, 2018 by Mia Tawile

[Table Ronde] L’intelligence artificielle, un enjeu d’économie et de civilisation?

L’intelligence artificielle est un domaine en pleine évolution, grâce au développement des algorithmes, des calculs et des Big Data. Avec cette croissance de l’intelligence artificielle, et son intégration dans les différents domaines d’activité, on se pose beaucoup de questions, dont la suivante :  » l’intelligence artificielle est-elle un enjeu d’économie et de civilisation ?« . Pour répondre à cette question, Les Annales des Mines organisent une table ronde le 14 mars 2018 à 18h à l’Ecole des Mines. Les Annales des Mines, publient depuis 1794 du contenu lié à des enjeux économiques importants. Ce mois de mars, une nouvelle série sur les enjeux numériques sera publiée, avec un premier numéro sur l’intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle, une évolution technologique, économique et sociale

L’intelligence artificielle est bien plus qu’un buzzword. L’intelligence artificielle se trouve aujourd’hui au sein des stratégies digitales d’une grande partie des entreprises, que ce soit des startups ou des grands groupes, à une échelle internationale.

En fait, on peut distinguer deux types d’intelligence artificielle :

  • La programmation informatique basée sur les calculs et les algorithmes (comme les simulations et les prédictions)
  • Les algorithmes qui apprennent seuls ou le machine learning (comme Watson d’IBM par exemple).

Quel que soit le type d’intelligence artificielle, cette innovation disrupte nos habitudes, nos expériences client ou utilisateur, nos métiers, et nos usages de la technologie.

Des dilemmes interminables se créent sur des sujets divers autour de l’intelligence artificielle. Nombreux sont ceux qui se posent des questions sur les différentes applications et intégrations de l’intelligence artificielle, l’impact que cela aura sur leur carrière, ou celle de leurs enfants. L’intelligence artificielle crée-t-elle un écart entre les travailleurs qualifiés, et des travailleurs précaires, qui n’ont pas les compétences techniques et digitales requises aujourd’hui ?

Sur un plan peut-être plus personnel, nous réfléchissons à l’alimentation de ces algorithmes, avec nos données. Sur Internet, nous divulguons en permanence nos données, nos réactions, nos commentaires, et d’autres éléments qui rendent l’analyse comportementale d’une société facile ; cela peut aller d’un like sur Facebook, à l’achat d’un produit sur un site e-commerce, ou encore un simple clic sur une image.

Certains vont plus loin et étudient les questions d’éthique quand il s’agit de l’intelligence artificielle.

La complémentarité homme-machine est un aussi thème assez récurrent quand on parle d’intelligence artificielle.

De nombreux débats économiques et sociaux, plus ou moins importants, émergent de ce thème général qu’est l’intelligence artificielle.

Cette table ronde a pour objectif de clarifier certains usages de l’intelligence artificielle, ainsi que de donner des exemples d’intégration dans les différents domaines.

Le programme de la table ronde du 14 mars 2018

Lire la suite

[Table Ronde] L’intelligence artificielle, un enjeu d’économie et de civilisation? was last modified: mars 6th, 2018 by Mia Tawile

La stratégie digitale, un atout clé dans votre parcours professionnel

Le digital est aujourd’hui omniprésent dans notre quotidien professionnel comme personnel. De plus, les métiers sont en transformation permanente : de nouveaux métiers font surface, d’autres évoluent et placent la technologie au coeur de leur activité ; et ce dans tous les domaines d’activité. Pour être « à la page » et être compétitif, il faut donc bien comprendre le rôle crucial d’Internet, et savoir l’intégrer d’une manière stratégique. Yann Gourvennec, directeur de programme du Mastère Spécialisé en Digital Business Strategy à Grenoble Ecole de Management vous invite le 8 mars 2018 à 18h à participer à la réunion d’information de son cursus.

 

Pourquoi s’orienter vers la stratégie digitale ?

Yann a travaillé et a développé son programme afin qu’il soit un facteur clé de succès pour les étudiants. Les trois missions du Mastère Spécialisé en Digital Business Strategy sont les suivantes :

  • Fournir aux étudiants l’apprentissage nécessaire pour comprendre les défis du digital et diriger le changement ;
  • Permettre aux étudiants de prendre de bonnes décisions stratégiques liées au digital ;
  • Atteindre et surpasser les besoins des entreprises en projects digitaux et en gestion du changement.

Persona Master

Le programme regroupe des élèves et des cadres (execs), avec des profils variés. Cette diversité de profils permet d’avoir des retours d’expériences différents et enrichissants.

Cet aspect multiculturel est bien ancré au coeur de ce MS Digital Business Strategy ; d’ailleurs, les étudiants sont d’origines différentes (France, Maroc, Liban, Suisse, Japon, Kenya, etc.) et viennent d’industries variées (banque, agence de communication, grand groupe de luxe, high tech, start-up, etc.). Pour bien présenter la cible du programme, nous avons travaillé sur trois types de personas, représentés dans la vignette ci-dessous.

Lire la suite

La stratégie digitale, un atout clé dans votre parcours professionnel was last modified: mars 1st, 2018 by Mia Tawile

Le transport du futur sous le feu des projecteurs

Vous avez déjà probablement rêvé de vous déplacer en drone ou en voiture volante ; ou de lire un livre pendant que la voiture autonome « réfléchis » à votre place. Bonne nouvelle pour vous, c’est pour bientôt ! Beaucoup de nouveaux concepts ont été présentés en début d’année lors du CES (Consumer Electronics Show) 2018 à Las Vegas, les uns plus impressionnants que les autres. On se pose donc la question suivante : à quoi ressembleront les transports de demain ? Dans mon article, je vais vous parler de quelques concepts que je trouve intéressants.

La voiture autonome

Par définition, une voiture autonome est un engin qui interagit avec l’environnement, sans aucune intervention du conducteur. Le secret : un trio de capteurs composé d’une caméra, d’un scanner et d’un radar.

Sur ce marché, on voit des start-ups, des géants technologiques comme Google avec Waymo, et des constructeurs automobile comme Audi. Depuis 2010, 5839 dépôts de brevets liés à ce domaine ont été faits dans le monde.

Stats voiture autonome

Lire la suite

Le transport du futur sous le feu des projecteurs was last modified: février 19th, 2018 by Mia Tawile

Contenu visuel: nouvelle tendance digitale ? Notre interview avec Canva

Depuis un moment, on remarque que les visuels et l’art graphique gagnent en popularité sur les réseaux sociaux, les sites internet et les blogs. Sur ce blog, tous nos articles sur illustrés; c’est un bon moyen d’appuyer un propos, de mieux l’expliquer ou le mettre en avant. D’après le psychologue Albert Mehrabian, 93% de la communication humaine est non verbale; en fait, une image (ou un visuel) est interprétée sur plusieurs niveaux et donc analysée plus rapidement. Heureusement, avec la croissance de cette « tendance », on trouve facilement des outils de création simples en ligne. Pour cet article, j’ai échangé avec Pierre Girardot, responsable du développement France de Canva, et Afifa Belabdoun, responsable du blog Canva. J’ai créé les visuels de cet article sur Canva; ces derniers ont des styles graphiques différents simplement car j’aimerai partager avec vous les différentes façons de présenter une information. 

Comment est né le projet Canva?

La fondatrice de Canva s’appelle Melanie Perkins. Alors qu’elle dispensait des cours de design graphique, elle s’est vite aperçue que les gens avaient des difficultés à maîtriser les logiciels. Cela peut parfois prendre tout un semestre pour connaitre ne serait-ce que l’emplacement des boutons. C’est de cette frustration qu’est né Canva en 2013. De cette frustration et de la volonté surtout, de partager une solution simple et accessible à tous pour la création graphique

Canva en chiffres

Canva en chiffres
Canva en chiffres – Mia Tawilé

Nous avons 10 millions d’utilisateurs inscrits, répartis dans 190 pays. Ce sont 13 designs créés chaque seconde dans le monde. 400 millions de designs ont été créés à ce jour soit 1 million de designs créés chaque jour à travers le monde.

Notre bibliothèque est composée de plus de 3 millions d’images.

Quelle est l’importance du visuel? Quelles sont les utilisations les plus courantes (blog, logo, infographie …)

Le rayonnement des médias et du numérique ont finit d’asseoir l’importance du visuel. Que ce soit pour promouvoir son entreprise, son blog, créer son cv ou sa simple page facebook, le visuel est le porte d’entrée dans un univers. Lorsque vous ne l’utilisez pas pour représenter votre personnalité, vous utilisez le visuel pour représenter votre entreprise, votre projet, vos intentions. C’est devenu un élément essentiel de crédibilité du discours, un langage à part entière. Ce n’est pas pour rien que les designs les plus populaires sur Canva sont tous ceux relatifs aux publications sur les réseaux sociaux. A noter qu’en France les modèles de cv suivent de très près les images de post facebook en termes de popularité sur notre plateforme.

Comment la tendance du visuel a-t-elle émergé ?

A la base, le visuel ce n’est pas une tendance, c’est une attraction naturelle du regard pour ne pas dire un réflexe. L’homme n’a pas attendu internet pour être happé par les images. Les hommes des cavernes peignaient déjà sur les murs de leurs grottes. A cette époque, l’image cristallisait déjà le rapport de l’homme à son monde. Aujourd’hui, le visuel continue d’inspirer et de captiver l’attention mais à un rythme effréné. Car ce qui a accru l’obsession du visuel – en dehors de son utilisation strictement créative – c’est l’essor de la publicité et des social media. Si la première a confirmé le pouvoir de l’image, les derniers en ont souligné l’obsession

Le visuel et les réseaux sociaux
Le visuel et les réseaux sociaux

Quelles sont les tendances graphiques de 2018?

Lire la suite

Contenu visuel: nouvelle tendance digitale ? Notre interview avec Canva was last modified: février 2nd, 2018 by Mia Tawile