09/10/10

Leçons chinoises de Wait Marketing

source : Chine informations

source : Chine-informations.com

Dans les villes chinoises, on prend vite l’habitude de faire la queue, même si les Chinois partagent sans doute avec les Français le record du monde de resquillage dans les files d’attente. Eh oui, il y a du monde, partout, tout le temps.

Les nouveaux cadres de l’Empire du Milieu, fraîchement diplômés de leur école de gestion chinoise ou internationale, ont su transformer ce temps d’attente en un filon. Dans des villes où la publicité est devenue omniprésente, chaque occasion de capter l’attention non sollicitée du consommateur est exploitée.

Parmi les exemples qui me frappent le plus, je citerais volontiers :

- les ascenseurs

Un écran diffuse des spots aux étages où l’on attend patiemment son ascenseur (les immeubles font en général au minimum 15 étages), quand il n’y en a pas à l’intérieur même des cabines.

- les salles d’attente

Dans les salles d’attente des banques, par exemple, on a tout le loisir de voir en boucle des spots pour les automobiles (le marché chinois étant le premier de la planète, les annonceurs se déchaînent).

- les taxis

Un écran incrusté dans le repose-tête du fauteuil en face de vous diffuse des annonces. Tactile, il vous permet de naviguer dans différents menus. Ses fonctionnalités ne vont toutefois pas jusqu’à vous permettre d’éteindre l’écran. Seule possibilité pour échapper aux messages : monter à l’avant, à côté du conducteur (c’est fréquent, en Chine).

- le métro

Vous attendez votre train : des publicités sont dans les stations, comme chez nous ; vous êtes dans le train : des écrans diffusent également des films. Mais le plus fort, c’est l’affichage de messages publicitaires directement sur les parois du tunnel. Je serais curieux de connaître la technologie employée car l’effet est tout à fait saisissant : alors que le train se déplace à vive allure, les messages apparaissent sur les parois, de manière fixe.

Si les consommateurs occidentaux se préoccupent de plus en plus de l’immixtion des marques dans leur vie personnelle, comme en témoigne le baromètre de l’intrusion, en Chine, il devient de plus en plus difficile d’échapper à la pub.

02/21/10

Une encyclopédie du marketing pour les PME

Marketingpourpme.orgLorsque l’on dirige une PME, la gestion du quotidien prend parfois tellement de temps qu’il est impossible de se poser pour réfléchir. Comment mieux connaître mon marché ? Comment revoir ma grille tarifaire ? Où se positionne mon entreprise par rapport à la concurrence ? L’approche de nombreux patrons est bien souvent empirique, focalisée sur l’opérationnel : il faut faire rentrer le chiffre qui fera tourner la boîte et fera vivre les salariés.

Dans ce contexte,  difficile de mener une stratégie et des actions marketing. D’autant que les rudiments du marketing ne sont pas toujours bien maîtrisés. C’est ce constat qui a conduit l’ADETEM et la DGCIS (Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services) a lancer une boîte à outils en ligne du marketing, spécialement ciblée pour les PME : marketingpourpme.org.

Autour de 3 rubriques (« analysez », « agissez », « utilisez »), elle se propose d’aider les PME à mieux cerner leur marché, à faire les bons mouvements tactiques et à s’approprier les principaux outils marketing. Les articles sont écrits par des professionnels du marketing.

L’initiative est louable mais l’approche trop théorique du site est pénalisante pour son objectif de fournir des outils réellement pratiques, immédiatement utilisables. Cependant le besoin est bien réel et le site, encore jeune, est à l’écoute des suggestions des internautes. Selon vous, comment améliorer la culture marketing des dirigeants de PME ?

11/20/08

Le marketing de l’invisible

Si vous pensiez lire un article sur les stratégies marketing des mouvements religieux, je me dois de vous détromper (cela fera peut-être l’objet d’un futur billet). Non, ici, je souhaite m’intéresser à un problème diablement (pardon !) compliqué : comment vendre ce qui ne se voit pas ?

La publicité s’attèle à cet exercice avec souvent beaucoup de créativité. On peut par exemple citer deux films qui passent en ce moment sur nos écrans :

  • Maroc, il y a des pays qui font grandir l’âme
Maroc, il y a des pays qui font grandir l’âme

Maroc, il y a des pays qui font grandir l’âme

Voir le film

L’enrichissement personnel voire spirituel y est représenté par ce cube blanc aspirant toutes les expériences et impressions du voyageur.

  • La campagne de l’INPES pour la prévention des maladies respiratoires
microbes

microbes

Voir le film

Ici, ce sont les microbes qui sont représentés par des chiffres, pour nous inciter à nous couvrir la bouche quand nous toussons !

Continue reading

11/27/07

L’ami des marques

Si vous êtes un aficionado de Facebook, collectionnez les « friends » (contacts en jargon facebookien), êtes un accro du « newsfeed » (petites histoires de vos contacts, apparentées à du microblogging façon twitter), réjouissez-vous. Désormais, vous pourrez ajouter à votre réseau non plus seulement des personnes physiques mais aussi des personnes morales, des marques.

Lu sur Facebook :

clipped from www.facebook.com

Your favorite musicians and businesses are here.

Your favorite bands, businesses, and products are coming to Facebook. Check out Dave Matthews Band, become a fan of (RED), or search for your favorite brands. You can also find out about what your friends like through the new « Fan of… » box on their profiles.

We’ve also updated our terms of use, including a new section about Facebook Pages. Learn more.

  blog it

La « page personnelle » d’une marque se présente presque comme la page d’un individu. Mais ici on ne parle plus de « friends » mais de « fans ».

Exemple :

Cette innovation s’inscrit dans la logique de la nouvelle stratégie publicitaire de Facebook. Elle pose une question intéressante : peut-on être l’ami d’une marque ? Ou encore : une marque peut-elle avoir un comportement amical ? C’est en tout cas une des démarches de fond du marketing relationnel. Les entreprises ne veulent plus seulement avoir des contacts ou faire du marketing avec vous, fussent-ils directs. Elles veulent avoir des relations quasi personnelles avec vous.

06/4/07

CherClient.com : premier wiki de la relation client !

Cherclient.com le premier wiki de la relation clientsIl y a quelques mois, je vous faisais part de la sortie du livre « cher client » pour l’EBG. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous annoncer que « cher client » est aussi un wiki ! Cherclient.com se veut un lieu d’échanges d’idées, bonnes pratiques et expériences pour bâtir collectivement un savoir de ce qu’est (ou devrait être) la relation client à l’époque du Web 2.0 et d’une grande maturité des consommateurs.

Pour participer au wiki, rendez-vous sur www.cherclient.com.

A lire en particulier un résumé de l’article du 1er juin 2007 de Philippe Escande, éditorialiste aux Echos : « feu la consommation de masse ». Où il est question de la longue traîne, de l’autonomie des consommateurs et autres (r)évolutions.

Lire et réagir à l’article « feu la consommation de masse »