Livre gratuit « 7 stratégies e-marketing illustrées »

livre marketing esc lille - stratégie emarketing PME

L’ESC de Lille a réalisé un guide gratuit 7 stratégies emarketing illustrées » à destination des PME qui veulent utiliser internet pour développer leur activité.

Même si toutes les entreprises ne pourront pas appliquer tous ces conseils, cet ebook contient de nombreuses pistes à exploiter.

L’intérêt de cet ebook c’est de présenter d’abord la partie théorique, puis de donner plusieurs exemples concrets d’entreprises et enfin quelques liens pour avoir plus d’informations.

Les différents outils présentés sont le buzz marketing, le search engine marketing, la co-création, les blogs d’entreprise, le présence marketing, les réseaux sociaux et l’ubiquate marketing.

Voici un résumé de ce livre :

1- Le buzz marketing (ou le bouche à oreille).

L’élément à retenir c’est l’implication de l’internaute et son importance dans la diffusion du message. Ensuite c’est que la campagne de buzz marketing doit être multicanaux sans se limiter uniquement au web (il faut utiliser en parallèle les flyers, l’emailing…).
Pour assurer la diffusion il faut:
– susciter l’envie, la curiosité ou l’amusement chez l’internaute.
– permettre et inciter à la diffusion du message.
– faire appel aux leaders d’opinions (top bloggers, digg like…).

Attention, le buzz marketing ne permet pas de maîtriser votre message ou sa diffusion une fois la campagne lancée (ex: la pub Poweo avec Chabal qui a été boycottée). A contrario Renault a eu plus de succès avec sa campagne Twingo 2, avec un mini site de vidéos relayé par de la pub radio, de la presse… le tout basé sur un jeu et une vidéo virale de Laeticia Casta.

Lire la suite

Livre gratuit « 7 stratégies e-marketing illustrées » was last modified: décembre 9th, 2007 by conseilsmarketing

L’anti-Guerilla Marketing, ou le marketing pour lutter contre le marketing

Antimarketingdu marketing pour lutter contre le marketing !

Tracks, le magazine d’Arte avait diffusé en décembre 2004 un reportage intéressant sur l’anti-guerilla marketing : des activistes qui luttent contre le marketing en utilisant les mêmes armes (vidéos virales, affichage…). C’est un bon rappel pour tout ceux qui pensent que tout est permis avec le marketing !

Voir la vidéo de Tracks : Guerilla marketing – Tracks
envoyé par watchscratch

Pour aller plus loin, le site de ces révolutionnaires du marketing (en italien) et le résumé de l’emission « Tribal – Guerriglia Marketing » chez Arte TV.

Et sur ce lien, un des livres incriminés par ce groupe, Guerilla Marketing for Consultant (PDF à télécharger).

L’anti-Guerilla Marketing, ou le marketing pour lutter contre le marketing was last modified: novembre 4th, 2007 by conseilsmarketing

6 clés pour réussir votre projet de CRM

6 clés pour réussir son projet de CRMLa mise en place d’une solution CRM est souvent initiée par une volonté d’améliorer juste un élément de la chaîne de la relation client d’une entreprise…
Par exemple faire un suivi des ses opérations marketing, prendre des commandes directement chez les clients pour les intégrer dans la foulée dans son système d’informations, avoir un meilleur suivi des ventes de ses commerciaux, mettre en place des opérations de fidélisation sur sa base clients, mieux gérer son SAV …

Pourtant très vite on se rend compte que pour mettre en place cet élément, il faudra repenser l’organisation actuelle et parfois revoir les relations avec les autres services de l’entreprise. Tout ceci donnant naissance au projet de CRM, et non plus à la mise en place d’un simple outil.

Ce projet de CRM ayant le plus souvent pour objectif d’améliorer l’enregistrement, l’exploitation et le traitement de l’information au sein de l’entreprise (récupération des données sans ressaisies, partage des informations…). Ces changements ne sont pas forcément lourds (ex: saisir les coordonnées des prospects dans un logiciel au lieu d’Excel), mais ils changent des habitudes qui sont parfois solidement ancrées… On verra d’ailleurs que c’est un des écueils majeurs des projets de CRM.

Au final le logiciel de CRM pourra vite devenir un véritable outil de création de valeur ajoutée: offrir plus de service aux clients, donner plus productivité aux commerciaux, améliorer la satisfaction clients…

Bien entendu, il est possible de considérer le CRM comme un simple outil supplémentaire, mais c’est se priver de gains de productivité très importants, qui sont vraiment le cœur d’un projet de CRM. En effet selon certaines études le temps non directement lié à la vente d’un commercial pourrait atteindre les 50% (organisation des rendez-vous, recherche d’information, tâches administratives, reporting…)

Dans cet article nous allons donc mettre en avant 6 règles à respecter pour faire de son projet CRM un succès, mais également les 13 erreurs à ne pas commettre, ainsi qu’un planning prévisionnel avec les grandes étapes à respecter.

Les 6 règles à respecter pour qu’un projet de CRM soit un succès !

Pour tout ceux qui ont déjà installé un logiciel de compta ou de gestion, mettre en place un logiciel de CRM peut sembler très simple: il suffit d’installer le logiciel, de former les employés, et c’est fini…

Pourtant ce n’est pas si simple que cela en a l’air : un projet de CRM touche les process de l’entreprise et modifie les habitudes de travail de nombreux utilisateurs. Il faut donc faire attention à respecter les 6 règles suivantes pour que tout se passe pour le mieux sinon la solution sera peu ou pas utilisée, voire même refusée par l’organisation.

1 – Intégrer le projet de CRM dans la stratégie de l’entreprise.

Le CRM est l’outil qui va permettre d’appliquer la stratégie marketing. C’est le bras armé de la stratégie. C’est pourquoi avant de choisir le bon outil, il faut d’abord savoir où l’on veut aller et ce que l’on souhaite faire.

Pour cela il faut faire un diagnostic rapide :
1 – Quelle est mon métier ? Quels secteurs ou services je veux développer ? Où je souhaite développer mon activité ? Comment va évoluer mon secteur d’activité ? Que dois-je faire pour me différencier de mes concurrents …
2- Comment je vais arriver à atteindre ces objectifs ? Que doivent faire mes salariés pour atteindre mes objectifs ? Quels vont être leurs futurs besoins ? Est-ce que je suis équipé pour en hommes, en matériel… ?

Lire la suite

6 clés pour réussir votre projet de CRM was last modified: octobre 27th, 2007 by conseilsmarketing

Livre gratuit : Pourquoi mettre en place un logiciel de CRM ?

Livre gratuit SageCRM a publié l’année dernière un livre blanc sur la mise en place d’une solution de CRM. Ce document de 24 pages contient des informations très intéressantes pour toutes les PME qui veulent mettre en place une solution de CRM et qui veulent savoir quels en sont les tenants et les aboutissants. Cet ebook explique comment un logiciel de CRM permet :

– de gérer efficacement un SAV ou une hot line (gestion des tickets, base de connaissances…)
– de suivre plus finement les affaires en cours: date de clôture, argumentaires…
– d’optimiser sa base prospects et clients: vente de produits accessoires, newsletter, emailing…
– de simplifier les tâches administratives: partage d’agendas, rapports automatiques…
– de dépenser mieux son budget marketing: segmentation des clients, analyse des opérations marketing…
– …

 

On retrouve quelques informations qu’il est toujours bon de rappeler :
– « Les clients ne partent pas forcément pour une raison spécifique, mais souvent parce que rien ne les motive à rester » !
– « Fidéliser un client coûte 3 fois moins cher que de le conquérir »
– « Le gain de temps estimé est du même ordre que celui que peut apporter un outil d’automatisation des tâches dans d’autres disciplines. Les entreprises déjà équipées l’évaluent en moyenne à 17 %« .

 

Mais le plus intéressant ce sont les chiffres sur la mise en place d’un logiciel de CRM…

 

Les entreprises associent le CRM aux actions commerciales (prospection, devis…), de gestion de la base clients, de gestion des opérations commerciales et dans une moindre mesure du SAV.image 1

 

Les entreprises sont à la recherche d’une solution pour optimiser leurs coûts et processus, car elles estiment qu’un logiciel de CRM pourrait leur faire gagner du temps et du chiffre d’affaires.
Et les résultats semblent à la hauteur, car dans 75% ils sont conformes aux espérances, voir plus :

 

 


Sont également cités les principales difficultés pour mettre en place un logiciel de CRM, et l’on peut voir que le management de l’intégration d’un CRM doivent être absolument à surveillées (30 % entre le changement d’organisation et la collaboration des autres départements).

 


Pour finir voici les bénéfices apportés pour chaque acteur de l’entreprise par une solution de CRM:

 

– La direction générale accède à une vue unifiée de l’activité commerciale de l’entreprise : tableaux de bord commerciaux, indicateur de prise de commande, taux de résiliation…L’outil de CRM structure la mémoire commerciale de l’entreprise. Il permet à l’entreprise de s’organiser et de prévenir les risques liés à l’évolution de sa structure commerciale (départs de commerciaux, réorganisation des portefeuilles commerciaux…).

 

– La direction commerciale dispose d’une vision globale du client (historique de l’ensemble des requêtes et des interactions avec les autres départements). La centralisation des informations au sein d’un seul outil permet de suivre le portefeuille d’affaire en temps réel et de piloter l’activité avec un maximum de visibilité.

 

– La direction marketing gère une base de données unique afin de proposer des opérations marketing ciblées de conquête et de fidélisation. Les outils CRM permettent également d’organiser les plannings des campagnes, d’automatiser le reporting, de suivre et de mesurer l’efficacité des campagnes.

 

– Le service technique / Après vente : gestion des réclamations et des demande automatisées pour assurer un service personnalisé, améliorer la qualité des réponses et intervenir plus rapidement. Des indicateurs de performance permettent d’évaluer l’efficacité des opérations et de mettre en place les actions correctives nécessaires pour satisfaire le client.

 

Téléchargez l’intégralité du Livre Blanc « Le CRM et les PME en France » pour obtenir toutes les informations sur la mise en place d’une solution de CRM.

Livre gratuit : Pourquoi mettre en place un logiciel de CRM ? was last modified: octobre 18th, 2007 by conseilsmarketing

Comment réagir lorsque l’on est injurié ou diffamé sur le net !

comment réagir quand on est insulté sur InternetVisionary-Marketing accueille dans ses colonnes Jérôme Le Coeur du blog sur le droit Decryptages.

Jérôme explique dans cet article comment réagir quand on est insulté, diffamé ou injurié sur un site internet (Blog, Forum..), que l’on soit une entreprise ou un particulier. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser les restrictions de la Loi sont très précises et peuvent vous jouer un mauvais tour si vous n’êtes pas vigilant…

 

Le cas d’un particulier qui se fait diffamer sur un blog ou un forum…

 

Beaucoup de sites, forums, blogs regorgent de commentaires peu amènes envers des sociétés ou des particuliers. Il n’est pas rare que la ligne rouge soit franchie et que les propos tenus constituent une infraction. Il peut s’agir soit de diffamation (allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne) soit d’une injure (expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait). La victime de l’une de ces infractions peut bien sûr poursuivre l’auteur de ces propos.

Néanmoins, elle ne dispose que de très peu de temps pour ce faire. En effet, la prescription qui est le délai qu’a la victime pour agir n’est que de 3 mois (art. 65 de la loi du 29 juillet 1881). En d’autres termes, passés 3 mois, une victime d’injure ou de diffamation ne peut plus agir contre l’auteur des propos. Cette prescription, extrêmement courte, ne favorise bien sûr pas les victimes qui peuvent avoir connaissance de l’infraction bien après l’expiration du délai de prescription.

Sont responsables des faits, dans l’ordre, les directeurs de publications (site Internet, forum, blog) puis, à défaut, les auteurs du texte puis l’hébergeur. C’est à eux de prouver que la publication est antérieure à 3 mois et que la prescription leur est acquise. C’est la solution qu’a retenu la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation le 30 janvier 2001.

L’attitude à adopter en cas de découverte de textes potentiellement injurieux ou diffamatoires est la suivante :

  • prendre contact avec le webmaster du site sur lequel figure le texte et lui demander de retirer les textes. Attention toutefois à ne pas se rendre coupable de dénonciation calomnieuse, ce qui serait contre-productif;
  • vérifier la date de publication du texte et si elle est inférieure à 3 mois, mettre en cause la responsabilité du webmaster s’il n’a pas retiré le texte injurieux ou diffamatoire;
  • si le texte date de plus de 3 mois, il n’est hélas plus possible d’agir juridiquement ;

    entreprise-marketing

Le cas des entreprises qui se font injurier ou diffamer…

La Chambre Criminelle de la Cour de Cassation a répondu par l’affirmative dès 1937, que les personnes morales comme les sociétés étaient susceptibles d’être injuriées ou diffamées (Crim. 10 juillet 1937, Bull. crim. n°147, DP 1938, 1, 41). Lire la suite

Comment réagir lorsque l’on est injurié ou diffamé sur le net ! was last modified: octobre 16th, 2007 by conseilsmarketing