L’occasion : un marché mineur au potentiel majeur

rp_vincent-vandegans-150x1501.jpegCrise ou prise de conscience écologique? Peu importe les raisons, toujours est-il que le marché de l’occasion est en plein boom, notamment depuis la création du Bon Coin. Il représente aujourd’hui 1,4 milliards d’euros en France. Si ce montant peut sembler important, il est ridicule comparé aux 57 milliards d’euros du marché du neuf. Nous nous sommes entretenus avec Vincent Vandegans, digital strategist travaillant notamment pour site-annonce.fr, un moteur de recherche de produits d’occasion. Ce site a récemment réalisé une étude sur le marché de l’occasion, marché sur lequel nous avions justement quelques interrogations…

Vous avez réalisé une étude de marché sur les produits d’occasion, quel est le chiffre d’affaires de l’occasion en France?

En France, le chiffre d’affaires de l’occasion représente 1,4 milliards d’euros, comparé à 57 milliards d’euros pour le marché des produits neufs.

On voit qu’il y a encore beaucoup de marge, 1,4 milliard ce n’est pas grand chose finalement.

Effectivement, il y a une marge de progression gigantesque : le marché de l’occasion a littéralement explosé durant ces 10 dernières années, notamment avec l’arrivée du Bon Coin, et on observe une tendance générale en termes de consommation d’aller vers l’occasion, la réutilisation de produits plutôt que l’achat de neuf, avec inévitablement la notion d’économie qui oriente le consommateur vers l’occasion.

Les arrivées d'e-bay puis du bon coin ont fait décoller le marché de l'occasion.
Les arrivées d’e-bay puis du bon coin ont fait décoller le marché de l’occasion.

Dans ce marché de l’occasion, quel type de produit se vend le mieux ?

Nous avons écarté les voitures et l’immobilier de l’étude, car cela faussait complètement les résultats. Il tirent évidemment le marché vers le haut en terme de chiffre d’affaires. Mais si l’on se concentre sur les produits, ce qui ressort en terme de catégorie, ce sont les vêtements, qui sont des produits très recherchés sur les sites d’occasion. Cela représente en France 15% du volume  total de recherche et de produits mis en vente chaque jour. On  constate également dans cette catégorie une réduction  de 50 à 60% par rapport aux produits neufs. En second lieu, on retrouve l’ameublement (10%), tout ce qui est décoration d’intérieur, meubles etc. Puis viennent les livres (8%). Le reste étant occupé par les autres catégories d’un marché qui est d’ailleurs assez fragmenté.

Parmi ces catégories, on retrouve l’informatique, qui étrangement se vend peu dans le marché de l’occasion.

Exactement, l’informatique se vend très bien dans les produits neufs, mais c’est nettement moins le cas dans les produits d’occasion où il occupe 3 à 4% de parts de marché. Lire la suite

L’occasion : un marché mineur au potentiel majeur was last modified: mars 29th, 2016 by Cédric Jeanblanc

Le véritable internet des objets vu par des pionniers du Web – Prague

Ce week-end est un week-end particulier : À Prague, des pionniers de l’Internet du monde entier vont se réunir pour débattre du véritable Internet des objets et d’autres sujets que vous pouvez consulter ci-dessous. Parmi eux, Doc et Joyce Searl et Esther Dyson, première présidente de l’ICANN. C’est également d’elle que j’ai entendu pour la toute première fois le mot « Internet » ; c’était sur Channel 4 en 1994. Cet événement qui aura lieu le week-end du 18-19 octobre est organisé par Youstice, la start-up qui offre aux internautes la possibilité de résoudre leur problèmes dans leurs achats online [transparence : Youstice est notre client]. Voici, ci-dessous, les personnalités invitées et le sujet des discussions. Nous vous tenons informés sur visionarymarketing.com et sur LinkedIn où vous pourrez aussi découvrir nos photos.

 

Pragues, République Tchèque
Prague, République Tchèque

PARTICIPANTS:

 

SUJETS:

Conditions générales de ventes et aspects juridiques.

L’Internet des objets.

La sécurité des sites de e-commerce.

La relation entre les économies collaboratives : focus sur l’imact social et la création d’opportunités de résolutions de conflit online.

Implications de l’ODR dans les sites de vente online?

Le véritable internet des objets vu par des pionniers du Web – Prague was last modified: octobre 17th, 2014 by Cédric Jeanblanc

Le livre blanc pas tout blanc sur le brand content : les 5 épisodes

super content man : le héro du content marketing
Le livre blanc pas tout blanc sur le content marketing

Le tome 1 du livre blanc sur le brand content est désormais disponible en intégralité sur notre site internet. Cela a été un vrai plaisir de créer ces épisodes, et les retours que nous avons reçus nous « obligent » maintenant à prolonger les aventures de notre super héro du marketing dans un Tome 2. Nous remercions donc les lecteurs de Super Content Man d’avoir suivi chaque semaine les aventures des dirigeants de Trocatron Ltd, et nous invitons les autres à dévorer les épisodes sur ce lien : visionarymarketing.com/scm

brand content

téléchargement gratuit sur : http://visionarymarketing.com/scm (et en plus vous aurez tout le volume 1 pour ce prix là, pas seulement l’épisode de la semaine …)

Je parlais précédemment des retours : la grande majorité ont été positifs, et nous vous en remercions. Nous avons eu également quelques remarques qui nous ont permis de modifier certaines scènes dans les derniers épisodes, et fourni des idées pour le tome 2. L’idée du format BD a également plu à nos lecteurs car il permet de donner au livre blanc un ton moins formel, plus léger, avec des situations plus démonstratives. D’un autre côté, on perd en précision et en explication : effectivement, on ne peut transformer un livre de 500 pages en une BD de 30 planches sans alléger un peu de contenu… D’où le projet de créer un livre moitié BD, moitié texte qui apportera plus de contenu derrière chaque planches (le livre paraîtra en 2015 aux éditions Kawa).

Pour vous qui découvrez la BD et qui voulez en savoir plus, ou pour les lecteurs assidus en quête de plus d’informations, nous avons réalisé un petit résumé de chaque histoire avec la « morale » qui en découle, ce que le lecteur doit en tirer en matière de brand content, et plus généralement en conduite du changement ou en management.

Episode 1 : La naissance de Super Content Man

L’histoire : Frédéric est le geek bizarre que les employés de Trocatron Ltd regardent avec amusement. Sauf qu’un jour, on se rend compte que ses compétences en médias sociaux et sa vision de l’Internet pourraient s’avérer utiles pour l’entreprise. Frédéric change de dimension et devient Super Content Man… Un héro est né !

Super content man 1

Lire la suite

Le livre blanc pas tout blanc sur le brand content : les 5 épisodes was last modified: mars 9th, 2015 by Cédric Jeanblanc

L’internet mobile : du mobile first au mobile only avec Frédéric Cavazza

cavazzaA une époque qui peut sembler lointaine pour la « génération Y« , « naviguer sur Internet » signifiait « s’installer à son bureau, allumer l’ordinateur, se connecter et ouvrir son navigateur ». Aujourd’hui, l’Internet est présent en permanence, grâce aux terminaux alternatifs, notamment le Smartphone, qui nous accompagne à tous les moments de la journée. Dans les pays en voie de développement, c’est le terminal majeur permettant d’accéder à l’Internet : le pouvoir d’achat, le mode de vie et l’avancée technologique ont fait sauter l’étape de l’ordinateur et on est passé directement au mobile first.

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre intitulé « Internet mobile, la révolution des terminaux alternatifs»livre terminaux mobiles frédéric cavazzaFrédéric Cavazza revient avec nous sur cette révolution. Il n’a pas voulu appeler son livre « les Smartphones, les tablettes et ainsi de suite » car le sujet de la mobilité n’est pas seulement concentré sur le Smartphone : L’enseignement principal de ce livre c’est qu’il n’y a plus d’Internet mobile, voire même plus d’Internet. Les Smartphones sont partout avec nous et connectés en permanence. Avec les Smartphones, on est sur internet en permanence : tout cela bouleverse le commerce car la frontière se fait de plus en plus fine entre commerce en ligne, commerce mobile et commerce traditionnel. Aujourd’hui nous sommes dans un quotidien numérique, avec la télé, les séries, la musique etc., et le Smartphone se transforme en télécommande de ce quotidien.

Comment se fait-il qu’il existe encore des sites comme apple.com, qui ne sont pas compatibles avec le mobile ?

Je pense que c’est lié à la paranoïa d’Apple qui tente de tout maîtriser… Mais lorsque l’on observe des sites d’actualité français, et d’autres comme le time magazine, money, fortune, usa today etc., on remarque que tous ont muté pour intégrer un fonctionnement de mobile first : on commence à avoir un site web, des contenus, des services qui sont compatibles avec le Smartphone, puis on les enrichi afin d’avoir une expérience un peu plus complète sur l’ordinateur de bureau, pour qu’il y ait un intérêt à s’installer à son bureau et aller sur internet.

Lire la suite

L’internet mobile : du mobile first au mobile only avec Frédéric Cavazza was last modified: octobre 16th, 2014 by Cédric Jeanblanc

Senior économie : une jeune start-up remet les vieux au travail

senior economie - david rudnianskiDans la conjoncture actuelle, la priorité des entreprises est de réduire les coûts au maximum : cela a pour conséquence une diminution de l’embauche, et notamment celle des seniors, qui ont une expérience, mais aussi un salaire plus élevé. Pour répondre à ce problème, les seniors se lancent de plus en plus dans l’entreprenariat. Ils utilisent pour cela des services comme Louerunsenior.com, qui met en relation des experts indépendants et des entreprises pour des missions de courte ou moyenne durée. C’est à la fois un service qui accompagne les entreprises dans la définition d’une mission et une plateforme de mise en relation, qui permet aux entreprises de sélectionner des spécialistes expérimentés pour des missions ponctuelles. David Rudnianski, président de Louerunsenior.com nous a apporté son éclairage sur ces seniors indépendants. Il sera présent à la conférence sur la silver économie organisée par CCM Benchmark le 7 octobre à Paris. Si vous souhaitez y participer, cliquez ici. Une réduction de 100 euros est accordée à nos lecteurs : code silver2014visionary.

silver economie
Une réduction de 100 euros est accordée à nos lecteurs : code silver2014visionary

Le senior est-il condamné au chômage ?

Il y a plusieurs définitions pour un senior, je dirais même qu’il n’y en a pas d’officielle. Notre définition du senior, c’est une personne qui a un minimum de 20 années professionnelles. Par rapport au reste du marché du travail, il semblerait que le senior soit sauvegardé. Par contre, en termes de croissance, on s’aperçoit depuis quelques années qu’il y a une véritable explosion du chômage des plus de 50 ans. Nous n’avons pas de chiffres précis entre la répartition des ouvriers et des cadres supérieurs. On observe qu’il y a une véritable accélération du nombre de seniors de plus de 50 ans qui aujourd’hui se tournent vers l’indépendance, soit par choix, mais aussi par contrainte, car le marché du travail ne leur permet plus de trouver un emploi en CDI.

Lire la suite

Senior économie : une jeune start-up remet les vieux au travail was last modified: septembre 23rd, 2014 by Cédric Jeanblanc