Pour ce Vendredi 13 : la FDJ n’a pas peur des QR Codes et de l’omnicanal !

qr code illikoS’il est désormais un fait avéré que le consommateur adopte un comportement omnicanal, qu’en est-il pour les joueurs ?  Un début de réponse apporté par la FDJ®

En effet, depuis le début de cette semaine, la Française des jeux déploie une opération promotionnelle ‘100% satisfait’ avec Jour de Chance. Un dispositif qui ne manquera pas de réconcilier les geeks les plus superstitieux avec le Vendredi 13 Septembre qui est mis en œuvre à cette occasion.

Un dispositif conçu pour  multiplier les points de contact avec un nouveau profil de joueur :

L’univers de l’opération est en effet décliné sur plusieurs supports pour être relayée sur l’ensemble du parcours du ‘joueur’ :

  • Un site internet déployé en responsive design pour permettre un accès ‘in situ’ ;
  • Un relais sur la page Facebook illiko® qui compte plus de 172 000 fans ;
  • Une PLV porteuse d’un QR Code pour relier le point de vente au site internet et faciliter la participation.

‘L’usage d’une offre de remboursement avec pour claim ‘100% Satisfait’ est inédit dans notre secteur et nous permet ainsi de créer l’évènement. Relier les points de relais entre eux – PLV avec QR Code, Site en responsive design était une évidence pour nous permettre d’adopter les codes de nos nouveaux joueurs’ déclare Nathalie PILLOT, Responsable Opérations Promotionnelles de la FDJ®.

Pour terminer cet article, la question qui se pose est de savoir si la FDJ osera tenter les cartes à gratter sur mobile (ce qui implique un développement en html5 pour les lecteurs les plus avertis). Affaire à suivre …

Source : www.promoaffinity.com

Pour ce Vendredi 13 : la FDJ n’a pas peur des QR Codes et de l’omnicanal ! was last modified: septembre 12th, 2013 by christelle

cashback : pourquoi Kraft n’a pas développé d’application mobile

kraft coupon mobileEn Angleterre, Kraft goûte à la promotion dématérialisée avec un produit de circonstance : la pâte à tartinée Philadelphia au chocolat Cadbury en s’invitant dans le smartphone des consommateurs grâce à l’application mobile Shopitize.
La première question qui se pose est de savoir pourquoi Kraft n’a pas choisi de développer sa propre application mobile ou de lier un partenariat avec une application mobile d’enseigne? Quelles comparaisons peut-on faire avec les solutions de dématérialisation des offres promotionnelles existant ailleurs? Pourquoi ne peut-on pas encore parler de Coupon Mobile? Autant de questions sur lesquelles cet article se propose d’apporter un éclairage.

App downloads are vanity, usage is sanity*

De la même manière que pour un produit, le succès d’une application mobile repose sur un savant équilibre de son Marketing Mix.

Si le nombre de téléchargements est un indicateur clé de performance, à lui seul il ne peut garantir la pérennité d’une application mobile qui elle repose sur les fonctionnalités et usages offerts à ses détenteurs.

Se fier uniquement au nombre de téléchargement d’une application mobile est donc pure vanité vs le nombre d’utilisateurs actifs …

Shopitize a connu une phase pilote de 3 mois sur iPhone et Androïd auprès de 15 000 consommateurs en Angleterre. Le taux de conversion annoncé est de 15 % avec près de 50 offres référencées sur la période. Aujourd’hui l’application mobile est disponible à tous les Anglais. Aucun indicateur n’a été communiqué concernant le nombre de vues / impressions des offres, ou le nombre moyen de participations par utilisateur. Or, l’un des principaux atouts de ce type d’application est de loin d’être un véritable média.

Le choix de Kraft peut donc s’expliquer – entre autre – par une économie de coûts de référencement d’une application et de recrutement d’utilisateurs …

Cinématique de l’offre

Le concept de Shopitize est celui du CashBack. Comme l’indique son claim ‘Shop – Snap – Save’**, l’application intègre la prise en photo du ticket de caisse, la preuve d’achat étant l’un des critères fondamentaux des offres promotionnelles – dématérialisées ou non.

Le remboursement du consommateur n’est cependant déclenché qu’à partir de 5 £ ce qui induit une participation à plusieurs offres de la part du consommateur.

Si la géolocalisation du point de vente où les produits porteurs des offres sont référencés est une fonctionnalité intégrée, Shopitize ne permets pas de créditer les offres de réductions sur une carte de fidélité de l’enseigne de son choix comme le fait Coupons.com aux Etats Unis ou Leclerc en France : cette mécanique porte le nom de Load to card mobile.

Shopitize

Digital Deals vs Coupon Mobile

Dans cette optique, peut-on parler de coupon mobile ? Shopitize propose des ‘deals’ et non des coupons de réduction : en effet, les offres référencées dans l’application ne sont pas porteuses de code barres, élément indispensable aux critères de validité d’un bon de réduction.

Vers le Marketing en temps réel ?

Si Shopitize permet de diffuser des offres au bon moment, au bon endroit et à la bonne personne, l’application n’est pas encore interfacée avec Passbook ce qui permettrait d’intégrer le geofencing ou déclenchement d’une offre à proximité du point de vente … Coupons.com aux EU le fait déjà …

Sources : MCDPromoaffinity

* Détournement d’une maxime utilisée en communication financière ‘Revenue is Vanity, Profit is Sanity, Cash is Reality’.

** Acheter, photographier, économiser

cashback : pourquoi Kraft n’a pas développé d’application mobile was last modified: mars 25th, 2013 by christelle

Faut-il supprimer votre programme de fidélité ? Stonyfield saute le pas

dollarsLa Saint Valentin est à présent derrière nous … et si l’amour ne s’achète pas, certaines marques ont pu expérimenter que la fidélité des consommateur a un prix ! C’est le cas de Stony Field qui – aux Etats Unis – a récemment annoncé par email la fin de son programme de fidélité ‘My Stony Rewards’ à l’ensemble de ses abonnés.

Il semblerait en effet que ce programme de fidélité ait été victime de son succès avec à son actif 500 000 membres depuis sa création en 2009. Officiellement terminé depuis Avril 2012, le programme a été successivement prolongé à la demande des consommateurs, mais ne peut être maintenu plus longtemps.

Ce qui peut à première vue passer comme un ‘social suicide’ sonne plus comme de la franchise et de la transparence aux yeux des consommateurs comme en témoigne des blogs tels que ‘couponsdealsandmore.com’.

Par ailleurs, Stonyfield est résolu à capitaliser sur le ‘Data mining’ et le ‘Community management’ si l’on en croit l’article paru récemment dans Chiefmarketer ainsi que le compte twitter de la marque – @Stonyfield – qui le jour de la Saint Valentin annonçait un jeu facebook intitulé ‘Taste the Love’ :

stonyfield twitter

  • Un claim impactant : 30 ans de yaourts à gagner – Chaque mois – et ce jusqu’en décembre 2013 – 2 fans auront la possibilité de gagner un an de yaourt après bien évidemment avoir liké la page pour y participer
  • Des coupons de réduction en guise de consolation

Ce qu’il faut retenir ?

  • Il devient désormais nécessaire de concilier R.O.I et Community management
  • L’avenir des réseaux sociaux passe également par le point de vente et plus seulement par la discussion
  • Les programmes de fidélité sont bien souvent source de déception pour les consommateurs. Plutôt que de les maintenir sans apporter une réelle récompense aux consommateurs, il est préférable d’avoir le courage de les arrêter.

En résumé, nous entrons dans l’ère du Big Data : collecter des données, c’est bien … les utiliser et leur donner un sens c’est mieux car autrement elles se périment comme du yaourt !!!

Pour aller plus loin – le community management en temps réel par OREO sur le blog promoaffinity

Faut-il supprimer votre programme de fidélité ? Stonyfield saute le pas was last modified: mai 11th, 2015 by christelle

Applications mobile & crm : Danone vs Kraft&Unilever

J'm acheter malinDanone colors En ce début d’année 2013, l’enjeu pour les marques n’est peut-être plus de savoir comment s’inviter dans le smartphone de leurs consommateurs, mais plutôt de savoir pourquoi elles souhaitent s’y inviter. Il existe autant de possibilités que d’applications mobiles dans tous les stores réunis. La durée de vie de l’application mobile – et par là même le R.O.I – dépendent des choix effectués.

Pour illustrer cet article, Danette Colors (Programme CRM Danone & Vous) et J’m acheter malin (Programme CRM Ma vie en couleurs – Kraft et Unilever) me semblent parfaitement indiquées car leur lancement date de quelques jours à peine.

Danone est pour ainsi dire une marque pionnière en matière de ‘participatif’ en invitant fréquemment ses consommateurs à élire les nouveaux parfums des desserts Danette. Néanmoins, jusqu’à présent, la logique de cette démarche était celle du ‘Drive to store’ puisque les produits élus se retrouvaient par la suite en linéaire.

L’application Danette Colors s’inscrit davantage dans le ‘divertissement’ et ferait même concurrence à Instagram dont elle semble s’inspirer largement puisque le concept est de prendre des photos avec un filtre, filtre qui dans l’appli Danette Colors prend la couleur des parfums du célèbre dessert, pour ensuite les partager entre amis.

Pour promouvoir l’application et encourager les téléchargements,

  • un QR Code est à scanner sur la plateforme crm Danone & vous
  • un jeu concours est relayé
    • en magasin via une PLV porteuse d’un QR Code
    • sur internet via une appli Facebook dédiée

danette qr code appli

De son côté, l’application mobile J’m acheter malin est en résumé la déclinaison mobile du programme CRM Ma Vie en couleurs. Son objectif est davantage celui d’être le compagnon / facilitateur shopping du consommateur en lui permettant d’accéder à des offres de remboursement sur mobile. Une application plus pragmatique mais qui pourrait bien séduire par ces temps de crise … Plus de 20 offres recensées à date sur les produits du quotidien !

Pour promouvoir l’application :

  • un QR Code à scanner sur le mailing adressé de Ma vie en couleurs
  • pas encore de trace sur le site web (mais cela ne devrait pas tarder)

On peut néanmoins regretter l’absence de convergence avec l’application sœur J’m cuisiner dédiée aux recettes de cuisine, peut-être que la V2 l’envisagera avec même à la clé des offres en rapport avec la liste de course … affaire à suivre …

jm acheter malin qr code appli

Une seule application mobile peut-elle couvrir l’ensemble des besoins promo-relationnels d’une marque et répondre au cercle vertueux du crm : animer – fidéliser – vendre – récompenser … ? ou les marques doivent-elles multiplier les applications mobiles pour chaque usage ? Plus que les choix technologiques, ce sont les choix crm qui priment …

Danone comme Kraft & Unilever disposent d’un atout solide : une véritable communauté fédérée au cours de ces dernières années et qui semble bien solide. Pour conclure cet article, la seule certitude est que la couleur crm des marques semble tirer plutôt vers le mobile mais avec des durées de vie plus ou moins limitées en fonction de leurs fonctionnalités.

Applications mobile & crm : Danone vs Kraft&Unilever was last modified: septembre 20th, 2014 by christelle

L’OREAL réconcilie mobile et point de vente

Le mobile ne permet pas uniquement de générer du trafic en magasin. L’Oréal nous délivre en ce sens les points clés d’une stratégie crosscanal réussie.

Afin de promouvoir la gamme de produits VICHY, la célèbre marque de cosmétique a lancé une campagne promotionnelle via l’application mobile Razor à valoir le temps d’un week-end auprès des magasins de l’enseigne DUANE READE implantés à NEW YORK.

L’offre promotionnelle consistait en un diagnostic personnalisé de votre peau offert par la gamme VICHY ; A l’issue du diagnostique, des échantillons des produits de la gamme VICHY adaptés aux besoins du consommateur ciblé étaient offerts.

Afin de mettre en œuvre sa stratégie, L’OREAL s’est appuyée sur

  • Un réseau de distribution
  • Une application mobile dédiée aux ‘deals’ bénéficiant d’une forte notoriété

Les facteurs ayant contribué au succès de cette opération sont les suivants :

  • Le ciblage et/ou géolocalisation

Une notification a été adressée à près de 50 000 détentrices de l’application via leur géolocalisation

  • La notion de temps

L’offre n’était en effet valable qu’un week-end : son caractère ‘éphémère’ n’est pas sans rappeler les codes des groupons et autres ventes privées. Le caractère de l’offre appelait donc à la ‘spontanéïté’ des consommatrices

  • La récompense : En guise d’incentive, des échantillons étaient offerts

Les magasins ayant participé à l’opération affirment avoir enregistré une hausse de 70% de leurs ventes.

Cette opération permet d’illustrer la tendance fameuse tendance SOLOMO – Social, Local, Mobile – et cette fois-ci, le LOCAL y joue un rôle déterminant.

Enfin, pour prolonger la discussion, CLINIC, autre marque de cosmétique, a fait le choix d’une stratégie ‘Shop as you go’ via un site de m-commerce en réalité augmentée en s’appuyant sur l’application mobile ‘Blippar’ – voir la video ci-dessous pour démonstration. La marque n’est donc plus tributaire d’un point de vente physique pour vendre !!

Ce qu’il faut retenir ? Le mobile impacte le parcours du shopper et modifie le rapport au point de vente. Le paiement mobile est incontestablement la clés pour davantage de praticité et simplicité dans l’acte d’achat. Enfin, certains usages du mobile permettent de dépasser les clivages clic vs mortar, comme par exemple l’application mobile Ebay Now.

NDLR : l’application VICHY est propulsée par Blippar.com, une startup déjà primée cette année au MWC2012 de Barcelone et à LeWeb à Londres en Juin 2012.

L’OREAL réconcilie mobile et point de vente was last modified: août 27th, 2012 by christelle