Le lieu, un nouvel élément digital ?

Encore une fois, le digital transforme et bouleverse. Cette fois, on vous raconte comment le digital disrupte les lieux, qu’ils soient publics, privés, individuels ou collectifs. Oui, les lieux font aujourd’hui face à de nouveaux challenges: de nouveaux aspects et de nouvelles attentes entrent en jeu. Dans son livre « Au Bonheur des lieux », Anne-Typhaine Gruat, planneur stratégique de l’agence Matador partage ses idées. En lisant ces mots, vous vous demandez probablement quel est le lien entre les lieux et le digital ? Lisez cet article, vous trouverez certainement une réponse. 

L’évolution et l’importance du lieu profesionnel

Si dans le passé le lieu professionnel était lié au stresse, au manque de flexibilité et à la fatigue, aujourd’hui tout cela a bien changé. Un nouveau concept émerge et brille dans l’écosystème professionnel: le bien être au travail. Ce concept gagne le coeur des start-ups comme des grands groupes; ces derniers ont contribué à la création d’une nouvelle fonction au sein de l’entreprise, qui dérive selon certains de la fonction RH : Le Responsable Bonheur (ou Chief Happiness Officer).

La mission du Chief Happiness Officer est d’instaurer le bien être au travail de manière différentes. Celle qui nous intéresse pour cet article est la réflexion sur les méthodes et les espaces de travail. En effet, à part les sessions de yoga au bureau et les afterworks, le responsable bonheur pense au design des bureaux, à la disposition des différents éléments de décoration et de productivité, aux espaces de silence, de réflexion, d’échanges et de réunions. Les bureaux sont optimisés pour un maximum de productivité. Dans les bureaux, les must-have sont :

Lieu différent
Il est toujours plus intéressant de choisir un lieu différent – Crédits @MiaTawile

Lorsqu’on parle de l’évolution des lieux, on ne peut pas oublier le télétravail et le freelancing. Ces deux nouvelles tendances augmentent le taux de travail à distance. Dans 47% des cas, le télétravail est pratiqué depuis le domicile du salarié; dans 23% des cas, ce dernier utilise un espace de travail partagé; et enfin, dans 22% des cas de télétravail, le salarié s’installe dans un des bureaux satellite de l’entreprise. On observe donc que les espace de coworking sont nécessaire dans le cadre du télétravail comme du freelancing. Quel espace choisir ? Bonne question. Il existe tellement de nouveaux bureaux de coworking, souvent très design, très modernes, frais et lumineux. Depuis 2012, le nombre de ces espaces s’est multiplié par 10.

Le lieu: une nouvelle expérience digitale

lieuMettons nous maintenant dans la peau des commerçants. L’arrivée et la montée en puissance de l’e-commerce bouleverse le parcours d’achat des consommateurs, leurs attentes, et leurs habitudes. Les commerçants multiplient les efforts pour attirer les acheteurs en boutique. Vous avez surement déjà reçu un code promo ou une remise spéciale applicable en boutique uniquement ? Ou un email vous invitant à venir en boutique pour récupérer un tote bag de la marque, un chargeur potable ou d’autres goodies originaux

La combinaison entre le digital et les boutiques physiques donne naissance à l’expérience phygitale. Le phygital n’est pas un simple concept, une tendance ou un buzzword, c’est une réelle stratégie que doivent adopter les commerces. Cela leur permet de combiner le meilleur des deux mondes (digital et physique). Comme on peut le voir sur le visuel à gauche, l’écosystème intègre des éléments digitaux dans l’expérience d’achat  dans une boutique physique comme la recherche en ligne des avis, des informations pratiques, suivi du partage de photos ou de commentaires. Pour acheter en boutique, un consommateur à souvent le réflex se renseigne en ligne, sur les réseaux sociaux, qui sont devenu une source d’information importante.

Au moins 65% des clients consultent leur mobile en magasin selon une étude de RetailmeNot et l’Observatoire du commerce mobile. Ce chiffre prouve l’évolution des attentes des acheteurs et le changement de leurs habitudes. D’ailleurs, cette même étude montre que 61% des jeunes consommateurs (entre 18 et 34 ans) cherchent à vivre une expérience ludique, surprenante en boutique.

Il est évident, et important de mentionner, que ce parcours doit être parfaitement fluide et doit permettre à l’acheteur une expérience homogène et un passage simple de l’online à l’offline et vice versa. Si l’acheteur trouve une certaine difficulté, il ira facilement trouver une solution plus simple.

L’éphémère : une tendance marketing

Les boutiques et les événements éphémères sont une grande tendance, surtout à Paris. Je pense à la Maison Moët, lieu éphémère qui a pris beaucoup de succès lancée par la marque luxueuse Moët et Chandon dans le 9ème arrondissement de la capitale. Après la diffusion des Moët Expériences sur les supports digitaux, la marque décide de faire vivre ces expériences à son audience, et crée un espace éphémère pendant 5 jours. Tout au long de cette période, les visiteurs ont pu découvrir les différents produits de la marque dans une ambiance spéciale.

Cette tendance est née dans les années 2000, avec Swatch , et son création Nicolas Hayek. Il a les mots parfaits pour résumer le concept du magasin éphémère : « On fait du bruit et on dégage ».

Le pop-up store connaît un succès intéressant grâce à la fascination et la curiosité qu’il provoque chez le consommateur. Comme ils existent pour une durée limitée, l’expérience est perçue comme unique, rare et exclusive. Ces aspects permettent à une marque de développer une communication viral et une campagne de marketing réussie. Cette tendance nécessite bien évidemment d’avoir un lieu idéal, facile d’accès et attirant. De plus en plus de propriétaires fonciers profites de cette tendance du « airbnb du retail » pour mettre leur espaces à louer. 

Aujourd’hui, combiner réalité virtuelle et magasin éphémère garanti presque la réussite marketing. C’est le cas de Samsung à Amsterdam, pour le lancement de ces trois produits:  Galaxy S7, S7 Edge, et son VR Gear. La marque a mis en place un espace futuriste rue Kalverstraat, pour assurer l’immersion de ses visiteurs. Gerben Van Walt Meijer, manager marketing mobile chez Samsung Pays-Bas explique la stratégie en disant que « La réalité virtuelle va vraiment modifier nos vies au cours des prochaines années et nous souhaitons que les gens découvrent les nouvelles possibilités dans notre pop-up store ». Les marques investissent pour offrir à leur visiteurs une expérience remarquable.

Le lieu, un nouvel élément digital ? was last modified: mai 23rd, 2018 by Mia Tawile
Mia Tawile
Follow me

Mia Tawile

Mia est Consultante en Marketing Digital. Elle travaille sur la stratégie digitale, la stratégie sur les réseaux sociaux et la création de contenu (rédaction web, infographies, visuels et vidéos). Elle travaille aussi sur le développement du blog anglais de Visionary Marketing.
Mia Tawile
Follow me

Votre avis nous intéresse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.