Vers un monde plus vert grâce aux nouvelles technologies ?

Depuis la révolution industrielle, développement et innovation ont plutôt été signe de désastre écologique. Les usines, les voitures, l’électricité sont souvent très polluantes. Mais depuis quelques années les mentalités changent et l’univers du bio, du socialement responsable, du respectueux de l’environnement émerge. Les nouvelles technologies nous conduisent-elles vers un développement plus durable ?

nouvelles technologies, monde plus vert

Les nouvelles technologies au service de l’écologie

Nouvelles technologies et électricité sont bien souvent liées. Dans le monde, seulement 20% de l’électricité produite provient de sources renouvelables comme l’utilisation de la force hydraulique. La grande majorité de l’électricité produite est donc néfaste pour l’environnement. Et la France n’échappe pas à la règle. L’électricité provient à quasiment 80% des centrales nucléaire, très néfastes pour l’environnement et seulement 18% de l’électricité française produite est renouvelable. La majorité des innovations pouvant soutenir la cause environnementale a besoin d’électricité pour fonctionner. Ainsi, même si de nombreuses innovations permettent d’aller vers un monde plus vert, la transition n’est pas totale. L’idéal serait de davantage développer les énergies respectueuses de l’environnement, mais cela ne sera pas une tâche aisée pour des pays qui utilisent depuis des années les mêmes méthodes de création d’électricité.

Malgré l’aspect négatif de l’électricité, beaucoup de nouvelles technologies permettent des efforts écologiques importants. C’est par exemple le cas de la startup américaine Ampaire, qui produit des « avions commerciaux électriques révolutionnaires ». A l’aide des nouvelles technologies, l’entreprise a développé un nouveau système de propulsion à haute performance électrique. En plus de réduire considérablement les bruits des moteurs et le coût du vol, cet avion est également extrêmement écologique. Selon la startup, leur technologie peut réduire les émissions de CO2 de 99% ! Cette innovation a même permis à Ampaire de recevoir le prix « Aérospatial » lors du sommet « Hello Tomorrow » de 2017.

D’autres entreprises ont également décidé de mettre la technologie au service des innovations durables. La startup EnerBee est à l’origine de la création d’un micro-générateur permettant de produire de l’énergie à partir de mouvements. Avec cette technologie innovante, un simple mouvement, même très petit ou très lent peut produire de l’énergie. Cette technologie permet de remplacer les piles et les batteries et de rendre certains objets comme les montres ou encore les télécommandes totalement automnes. Grâce à leur expertise, la start-up a gagné 5 prix depuis 2014, comme le prix Edf Pulse Smart living en 2015.

La startup EnerBee est à l’origine de la création d’un micro-générateur permettant de produire de l’énergie à partir de mouvements.

Un autre impact positif des nouvelles technologies : l’essor de l’économie collaborative

Le point commun entre Wikipédia et Airbnb ? Ces deux entreprises n’ont en apparence rien en commun. Pourtant, les similitudes sont bien présentes et sont même au cœur du fonctionnement de ces deux compagnies : ce sont des entreprises de l’économie collaborative. Chez Wikipédia, ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui créaient le contenue de l’encyclopédie. Chez Airbnb, des particuliers peuvent louer leur habitation, la partageant ainsi avec les utilisateurs de la plateforme. Dans ces deux entreprises, des personnes lambdas font vivre le site, à la fois du côté de l’offre et celui de la demande.

Si l’essor récent de l’économie collaborative a été permis, c’est notamment grâce à l’émergence des nouvelles technologies. En effet, la majorité des entreprises de l’économie collaborative se structurent autour de sites internet ou d’applications mobiles, permettant la mise en relation rapide entre les offreurs et les demandeurs. Par exemple, Cuisine Voisine a pour but de mettre des voisins en contact afin de partager (ou d’acheter) des plats cuisinés maison. Cette entreprise fonctionne grâce au site internet, sur lequel les utilisateurs doivent s’inscrire pour bénéficier des avantages de la plateforme.

Cependant, certaines personnes sont réticentes quant à ce concept : et si mon voisin avait craché dans le plat que je lui ai acheté ? L’aspect communautaire permet de limiter les risques. En effet, lorsque vous partagez une voiture avec Blablacar, les utilisateurs ont la possibilité de laisser un commentaire sur leur trajet. Cela oblige le conducteur à une certaine transparence quant à son offre : s’il ne dépose pas ses passagers à la destination prévue, les prochains voyageurs seront avertis par la mauvaise note et les commentaires négatifs adressés au conducteur. A l’inverse, ce dernier peut aussi laisser un commentaire concernant ses passagers. Cela permet d’instaurer une certaine réputation, bonne ou mauvaise, aux deux partis de l’échange.

En soit, la réémergence récente de l’économie collaborative a été permise par l’essor d’internet. En effet, le web permet la mise en contact rapide de millier de personnes. Grace à cela, il est très facile pour une personne de trouver une offre qui correspond parfaitement à ses critères, même si l’autre personne habite à des milliers de kilomètres. Internet permet également d’instaurer une certaine confiance entre l’offre et la demande, car les deux parties de l’échange peuvent être notés.

En bref…

Aujourd’hui, la majorité des nouvelles technologies utilisent une l’électricité, bien souvent source de pollution, pour fonctionner. Cependant, malgré cet inconvénient, les innovations ont tout de même permis aux nouvelles technologies d’être plus respectueuse de l’environnement. Par ailleurs, l’essor d’internet a également permis le développement d’économie différente, comme l’économie collaborative.

Vers un monde plus vert grâce aux nouvelles technologies ? was last modified: mars 20th, 2018 by Nadège Hennequin
Nadège Hennequin

Nadège Hennequin

Nadège est étudiante à l'université en management international. Son intérêt pour les nouvelles technologies et l'environnement l'ont toujours poussé à se renseigner dans ce domaine.
Nadège Hennequin

Les derniers articles par Nadège Hennequin (tout voir)

Votre avis nous intéresse :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.