La base de contacts est la colonne vertébrale de toute activité

La base de contacts, je la connais depuis longtemps. Il s’agit d’un de mes pires cauchemars. J’ai beau faire des efforts incroyables, elle n’est jamais juste, jamais à jour. Et j’en ai partout : la base de contacts de mon CRM, de mon carnet Outlook, de LinkedIn, de Twitter, de Facebook, etc. etc. Mais ce cauchemar n’est pas que le mien. La base de contacts est en effet la bête noire de toutes les entreprises, surtout les petites et les moyennes entreprises qui ne peuvent libérer des budgets conséquents pour dédoublonner les données et corriger les erreurs des bases de contact. Je connais Denis Cohen de longue date et quand il m’a invité à Station F pour découvrir sa nouvelle start-up je m’attendais à quelque chose de beau, mais pas d’aussi impressionnant. Avec un peu d’intelligence dans la conception et dans la programmation, Denis a réussi à créer ce qui pourrait bien devenir un champion du B2B. Je vous laisse découvrir Dropcontact, et vous faire une idée par vous-même.

La base de contacts est la colonne vertébrale de toute activité

Dropcontact et son nettoyeur de base de contacts
Station F : la nouvelle maison de Dropcontact et son nettoyeur de base de contacts

Bonjour Denis, merci de nous accueillir à Station F

Nous sommes ici dans la zone de l’incubateur HEC à Station F. Cet incubateur comprend 200 positions, c’est à dire qu’il accueille à peu près 80 sociétés. Mais il y a bien d’autres programmes dans Station F. Dans l’ensemble Station F est un bâtiment absolument immense, c’est 1000 start ups et 3000 personnes qui sont ici réparties sur trois bâtiments principaux. 

Parlons plutôt de ta start-up, vous avez décidé de relever le défi des bases de contact commerciales. Pourquoi ? 

Les contacts et leur qualité sont le premier type de problème que toute société rencontre dans le cadre de son développement. C’est à dire que dès qu’on veut augmenter le chiffre d’affaires de son entreprise, on doit voir de nouveaux clients et on est donc dans l’obligation de se créer de nouveaux contacts. 

Finalement, on se rend compte qu’on a tous des contacts éparpillés dans tous les sens, que ce soit dans son CRM, dans les carnets de contact des commerciaux, et des quantités de logiciels différents.

Or, la base de contacts est la colonne vertébrale de toute activité

En effet, celle-ci sert aux gens du marketing, aux commerciaux, c’est aussi une colonne vertébrale pour les applications, que ce soit des CRM comme Salesforce Pipedrive ou même Outlook. 

Les contacts, bien qu’étant cette colonne vertébrale, sont aussi victimes de la pauvre qualité des données : Nous sommes tous confrontés à cela. Les adresses emails qui ne sont plus bonnes, les doublons, les infos qui ne sont pas qualifiées et en fait, c’est à cette « douleur » que nous nous sommes attaqué. 

Nous essayons de résoudre tout cela de manière complètement automatique sans avoir besoin de réfléchir ni de faire de manipulations. On se connecte et tout ce travail de nettoyage, de qualification et de dédoublonnage de données se fait automatiquement. 

C’est crucial, car sans données de qualité, pas de marketing automation !?

C’est exact, il existe de superbes solutions logicielles pour synchroniser des données mais le vrai problème est que, quand vous avez un CRM dont les données sont mauvaises, synchroniser automatiquement des données revient à diffuser la mauvaise qualité de vos fichiers : cela ne mène à rien.

Or nettoyer ses fichiers de contact, dans les entreprises, est un véritable casse-tête, car il n’y a pas deux formats identiques, des fautes d’orthographe, des erreurs et des oublis. 

Le premier principe auquel nous nous attaquons consiste à nettoyer, qualifier et corriger toutes les données de base. Nous le faisons avec algorithmes. Ce n’est pas encore de l’intelligence artificielle mais on va y arriver dans le deuxième semestre 2018 pour certaines fonctionnalités.

Il est extrêmement important de nettoyer et corriger la donnée : par exemple un prénom qui serait dans le champ nom doit pouvoir être déplacé automatiquement. C’est facile quand on a un prénom qui est « Dominique » par exemple, c’est beaucoup plus complexe s’il s’agit d’un prénom rare ou étranger.

Nos algorithmes permettent de résoudre ces problématiques et une fois qu’on a corrigé la donnée, on peut ensuite l’enrichir et la fusionner de manière correcte et la synchroniser sur toutes les applications dont nous avons parlé précédemment.

Et vous allez plus loin en termes d’intégration

Oui, nous sommes en train d’ouvrir l’intégration directe dans les applications comme Salesforce d’ici à quelques mois. Il suffira de connecter dropcontact à son compte Salesforce et toute la base de Salesforce sera mise à jour sans intervention humaine. 

Notre produit est conçu essentiellement pour les entreprises de moins de 500 salariés équipées d’un CRM qui ne peuvent se permettre de tout arrêter pour faire ce gros travail de chef de projet. 

A l’opposé du CRM, il a le degré zéro de la base de données que tout le monde utilise, le carnet de contacts !

Absolument. C’est le cas typique du commercial qui a rencontré quelqu’un et qui a noté son numéro de téléphone et son email dans son portable, qui arrive au bureau et qui va s’envoyer un email à lui-même depuis son portable pour pouvoir ensuite écrire à ce prospect depuis Outlook, et ensuite synchroniser les contacts dans sa base CRM. 

Dropcontact a pour but de supprimer toutes ces manipulations afin de permettre de consolider toutes les informations qui sont éparpillées, de les enrichir et de les fusionner pour avoir effectivement des datas de qualité. 

Quels sont les projets d’avenir pour Dropcontact ?

Nous sommes en cours de levée de fonds, qui devrait aboutir à la fin du mois de mai. Elle va nous permettre d’accélérer notre processus pour intégrer de nouveaux collaborateurs et accélérer notre marketing et notre développement et notamment l’intégration à des applications tierces. 

Ensuite, nous irons dans nos propres locaux, notre but est de se développer encore un en France, puis de jouer dans la cour européenne avant tout, puis américaine.

La base de contacts est la colonne vertébrale de toute activité was last modified: avril 9th, 2018 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :