L’éducation à l’ère de la génération Netflix

Éducation et digital, il n’y a pas encore si longtemps, n’avaient pas vraiment de points communs. L’éducation était synonyme de livres, de tableaux, de salles de classe ; et le digital de tout ce qui est plutôt lié à la technologie. Aujourd’hui, tout a basculé : on entend parler de MOOCs, de cours en ligne ou à distance.

Dans un article précédent, ”L’E-learning, nouvelle tendance ou buzzword”,  je vous ai présenté le concept de Kokoroe, la plateforme d’éducation en ligne. Depuis, il s’est avéré que l’e-learning est bien une tendance en pleine évolution.

D’ailleurs, les métiers changent à une vitesse très rapide et l’acquisition de nouvelles compétences devient en quelque sorte un facteur de réussite. Mais pourquoi parle-t-on de “génération Netflix” dans l’éducation?

L’évolution des métiers : un état des lieux…

Beaucoup de nouveaux concepts émergent, comme la réalité virtuelle, la blockchain, le machine learning ou d’autres. Ils sont ensuite appliqués à différents domaines, comme la finance, l’éducation, ou le divertissement par exemple. Pour cet article, nous allons nous concentrer sur l’éducation et les métiers.

blockchain et éducation
Infographie Kokoroe (voir l’infographie complète en fin d’article)

Le futur des métiers crée un dilemme d’envergure: d’aucuns pensent que 47% des emplois seront automatisés d’ici 2020, alors que d’autres défendent l’idée que l’automatisation ne signifie pas la substitution des métiers. Personnellement, je suis d’avis que l’humain aura toujours une place dans le monde du travail, à condition qu’il évolue avec son métier. C’est ici que l’acquisition de compétences joue une rôle crucial.

Les trois fondatrices de Kokoroe, Béatrice Gherara, Raphaëlle et Elise Covillette, se sont basées sur cette tendance d’apprentissage continu pour lancer et répandre leur concept. Raphaëlle indique que “les compétences de demain seront créatives, business et technologiques”.

Revenons à la génération Netflix, mentionnée dans le titre de cet article. Cette dernière est composée de millenials qui s’informent et apprennent sur Youtube et Google. Youtube, cette fameuse plateforme vidéo, offre à ses utilisateurs des vidéos de tout genre: musique, comédie, fitness, bricolage ou cuisine par exemple. En effet, 52% utilisent la plateforme vidéo pour apprendre de nouvelles compétences. D’ailleurs, 75% des utilisateurs qui regardent des vidéos de fitness le pratiquent en même temps. Qui a encore besoin de payer un coach sportif, alors qu’on peut avoir un “coach virtuel” disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur Youtube ?

Mais quel est le véritable impact du digital sur l’éducation ?

L’effet du digital sur l’éducation est visible à plusieurs niveaux. Le professeur, ou l’intervenant, a plus de moyens de contact avec ses élèves: la salle de classe, les plateformes en ligne (Yammer, Moodle, Pegasus, etc.). Le cours devient donc plus interactif, avec une possibilité d’échanges plus importante. Le propos de Pierre Dussauge, professeur de stratégie et de politique d’entreprise à HEC, appuie mon argument : “Je perçois la place qui est laissée à l’apprentissage interactif et à la discussion comme le plus gros avantage du passage au digital. Et selon moi, c’est bien cela la facette la plus intéressante de la formation.”

Chez Visionary Marketing, nous sommes témoins de cet impact intéressant. Yann Gourvennec est fondateur de l’agence, mais aussi directeur de programme du Master Spécialisé en Digital Business Strategy à Grenoble Ecole de Management. Notre objectif sur ce projet  est d’innover et de “digitaliser” le programme au maximum. Nous avons déjà mis en place quelques actions; la plus appréciée étant l’investissement et la participation sur un blog étudiant, Digital me up. Les étudiants s’expriment sur de nouveaux concepts, des échanges qu’ils ont eu lors des sessions, ou encore dans leur vie professionnelle. Ils doivent aussi travailler sur la promotion de ce blog, sur les réseaux sociaux. En d’autres termes, ils mettent en pratique tous les concepts théoriques qu’ils connaissent.

Generation Netflix - Digital Me Up
Le blog des élèves du MS Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management sur le campus de Paris

Un autre exemple qu’il faut absolument mentionner est l’école 42 de Xavier Niel, car comme Nicolas Sadirac, directeur général de l’école le dit “Un prof qui fait cours dans un amphi c’est quasiment ridicule car tous les cours des meilleurs profs sont en ligne ,c’est le cas par exemple de tous les cours du MIT”.

Et qu’en est il du rôle de l’intelligence artificielle ?

Béatrice résume l’importance de Kokoroe en quelques mots : “Nous sommes issus de la génération Netflix, et pour nous, apprendre en ligne devrait être ludique, aussi simple que de regarder une série en streaming“.

Je vous partage quelques chiffres pour avoir une idée du phénomène. Netflix a su attirer les millenials : les utilisateurs de la plateforme visionnent en moyenne 125 heures de vidéo par jour. Revenons au contenu pédagogique: chaque jour, 600 000 heures de vidéo sont uplodées sur Youtube.

Nous avons bien compris que les attentes d’un internaute évoluent avec le progrès technologique. Aujourd’hui, nous ne voulons pas tomber sur du contenu obsolète, ou hors sujet. L’internaute recherche la facilité, la simplicité et l’efficacité. Kokoroe a su répondre aux nouveaux standards. Elise résume bien mon dernier propos: “Notre technologie et notre collectif nous permettent de créer un parcours de formation de référence en 24h sur un sujet en pointe”.

Béatrice, Raphaëlle et Elise, ont mélangé les bons ingrédients: apprentissage en ligne, contenu vidéo, sans oublier la pincée de personnalisation. 

Generation Netflix
Generation Netflix – Infographie Kokoroe – article par Presse Citron
L’éducation à l’ère de la génération Netflix was last modified: octobre 9th, 2017 by Mia Tawile
Mia Tawile
Follow me

Mia Tawile

Mia est Consultante en Marketing Digital. Elle travaille sur la stratégie digitale, la stratégie sur les réseaux sociaux et la création de contenu (rédaction web, infographies, visuels et vidéos). Elle travaille aussi sur le développement du blog anglais de Visionary Marketing.
Mia Tawile
Follow me

Votre avis nous intéresse :