Crowd Lending : financer ses projets plus simplement

Le financement participatif ou Crowd Funding est en plein essor avec une progression de 100% entre 2015 et 2016. Ainsi, de plus en plus de porteurs de projet soumettent leur idée à un public, par l’intermédiaire d’une plateforme afin de collecter suffisamment de fonds pour parvenir au financement de leur projet. Cette croissance exponentielle s’explique par “l’avènement et la démocratisation d’Internet”. Dans le mouvement du Crowd Funding, on retrouve le phénomène du Crowd Lending, une nouvelle forme de financement participatif. D’une certaine manière, le Crowd Lending consiste à remplacer la banque de l’emprunteur. Les investisseurs sont des particuliers qui participent financièrement à un projet. Et en retour, ils reçoivent une rémunération sous la forme d’intérêts. Comment se décompose le Crowd Lending ? Est-ce qu’il s’adresse à tout le monde ? Comment peut-on investir ? Est-il risqué d’utiliser ce financement participatif ? Régis Bryman auteur du livre “Boostez votre épargne avec le Crowd Lending : le placement nouvelle génération” répond à ces interrogations dans cet article.

Crowd Lending

Les différentes formes de Crowd Lending

Crowd lendingLe Crowd Lending se décompose en trois grandes familles :

  • Le prêt à destination des particuliers : ils ont la possibilité de trouver des financements pour “financer l’achat de véhicule, la réalisation de travaux ou tout autres choses selon leur besoin”. Ce type de financement participatif est disponible sur la plateforme Younited Crédit. Mais “les conditions d’accès sont assez complexes” pour investir sur cette plateforme, “il faut être investisseur dit qualifié au sens de l’AMF, c’est à dire remplir des conditions auxquelles finalement peu de personnes peuvent prétendre.” Il n’est donc pas simple de booster son épargne par l’intermédiaire de Younited Crédit. Et pour financer ses études, il existe également la plateforme Edukys dédiée aux prêts étudiants.
  • Le prêt à destination des entreprises : ce prêt s’adresse à des entreprises qui existent depuis plusieurs années souhaitant financer leurs projets de développement  “d’embauche, d’agrandissement, de stock de marchandise, d’achat de matériels” ou encore “de recherche et de développement”. Ce financement participatif est plus répandu en que le prêt à destination des particuliers, car il existe une douzaine de plateforme en France. Il existe deux modèles de prêts : le modèle du prêt amortissable et le modèle obligataire. L’investisseur ayant souscrit à un modèle du prêt amortissable reçoit “chaque mois un remboursement d’une part de son capital ainsi que les intérêts associés”. Alors qu’avec le modèle obligataire, l’investisseur possède des titres de créance de l’entreprise et il reçoit “un coupon dont l’échéancier peut être trimestriel, semestriel, annuel”. L’investisseur reçoit son capital “tardivement, parfois même in fine”.
  • Le prêt à destination des promoteurs immobiliers : ce type de prêt fonctionne sur le modèle obligataire, “il s’agit de fournir la trésorerie nécessaire aux promoteurs pour qu’ils puissent initier un nombre simultané de projets de construction plus importants que s’ils avaient uniquement comme ressources leurs fonds propres”. Tout comme le prêt à destination des entreprises, une douzaine de plateforme sont présentes sur le marché français. 

A qui s’adresse le Crowd Lending ?

Le Crowd Lending s’adresse théoriquement à tout le monde, car “les investissements sont possibles dès 20€”. Mais dans la pratique, “ il ne concerne que les investisseurs les plus actifs et les plus dynamiques”. Augmenter son épargne par le Crowd Lending demande à la fois des connaissances et du temps. Il faut être compétent et à l’aise avec le monde de la finance “ne serait ce que pour comprendre ce qu’est un bilan ou un compte de résultat”. Et avoir l’envie et le temps, il faut “s’intéresser un minimum à ses investissements” pour comprendre où l’on investi et il faut mettre en place l’investissement en choisissant la plateforme adaptée, en ouvrant des comptes ou encore en mettant en place des outils de suivi. Pour conclure,”le Crowd Lending est abordable mais il faut réellement s’y intéresser pour y investir son argent et son énergie”.

Crowd Lending

Les points de vigilances

Il existe de nombreux points de vigilances. “Il faut bien avoir en tête que si la rémunération généralement alléchante et l’échéancier sont définis dès le départ, il existe toujours un risque de défaut.” En effet, le débiteur peut être dans l’impossibilité de répondre à ses engagements. “Il est donc nécessaire de faire preuve d’une grande rigueur quant à la gestion du risque.” 

La gestion du risque passe par plusieurs aspects :

  • “Investir sur plusieurs projets de façon régulière pour répartir au maximum les risques”.
  • Choisir la et/ou les plateformes les plus adéquates. Il est préférable de travailler avec “différents acteurs du marché pour se prémunir du risque plateforme”.
  • Choisir le bon projet : il faut comprendre où l’on investi et se demander si le projet est réalisable.
  • Se renseigner sur la santé financière des emprunteurs et sur l’évolution du marché.

 

Les plateformes de Crowd Lending

Sur le marché français, il existe “une douzaine de plateformes pour le Crowd Lending entreprise et une dizaine pour le Crowd Lending immobilier” et chacune a ses propres spécificités. 

  • Durée : “certaines plateformes sont spécialisées sur des prêts de courte durée (24 mois) et d’autres de durée plus longues (48 ou 60 mois)”.
  • Montant du prêt : “certaines travaillent sur des prêts importants au delà de 100K€ pour les sociétés et d’autres sur des petits prêts <50K€”.
  • Modèle de prêt : “certaines fonctionnent avec un système de prêt amortissable mensuellement alors que d’autres travaillent avec un système obligataire”.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises plateformes, elles ont chacune leurs particularités. Il est possible d’épargner sur des plateformes proposant des projets risqués, mais rémunérateurs ou alors sur des projets plus sécurisé, mais moins rémunérateurs.

Et pour conclure Régis nous dit “qu’il est important de se rappeler qu’avec le Crowd Lending, vous donnez du sens à votre épargne. Vous savez exactement ce sur quoi vous investissez, votre argent n’est pas anonymisé comme c’est le cas quand vous investissez par le biais des produits proposés par votre banque. C’est une vraie source de satisfaction personnelle de contribuer à l’économie réelle.”

Crowd Lending : financer ses projets plus simplement was last modified: juillet 10th, 2017 by Claire Sorel
Claire Sorel
Suivez-la

Claire Sorel

Claire est Consultante Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing. Elle est responsable de la gestion du blog et des médias sociaux. Elle est spécialisée dans la création de contenus (articles de fond, vidéos et visuels).
Claire Sorel
Suivez-la

Votre avis nous intéresse :