[Etude 2017] Comment évolue la transformation digitale des banques ?

Face à la mutation du système traditionnel des agences bancaires, David Fayon, consultant en transformation digitale chez DF Conseil a mené une étude nommée “Grande enquête sur la banque du futur”. Avec plus de 20 ans d’expériences dans le digital, il est la personne idéale pour analyser et interpréter les résultats issus de cette étude. Cette étude s’est déroulée en France sur 2 mois (du 1er décembre 2016 au 25 janvier 2017) et a récolté 102 réponses. 

Stratégie digitale des banques

Le principal élément que l’on peut retenir de cette étude est que la stratégie de transformation digitale des banques est menée de manière top-down. Il existe un véritable plan de transformation digitale dans 70% des banques. En comparaison, les entreprises d’autres secteurs sont 85% à prétendre mettre le numérique au coeur de leur stratégie, mais seulement 26% à avoir adopté un plan chiffré et défini un budget dédié. L’étude permet donc de montrer que le secteur bancaire est fortement impliqué dans sa transformation digitale. En parallèle de la transformation digitale, une migration des SI vers des solutions Web plus souples et évolutives est effectuée pour 80% des banques, car les systèmes existants peuvent entraver la dynamique d’innovation digitale des entreprises. Cependant, un faible degré de migration est observé dans le cloud (degré de 2,2 sur une échelle de 1 à 4). Et lorsque les banques utilisent le cloud, elles se dirigent à 89% vers un cloud privé. Cela s’explique par la nature du secteur, où la sécurité est primordiale et poussée au maximum. Malgré les investissements réalisés par les hébergeurs et les différents labels de sécurité délivrés, les banques privilégient la sécurité du cloud privée. Enfin, pour 35% des personnes interrogées une réflexion a lieu sur la transposition du réseau de la carte bancaire autour de la blockchain, technologie de stockage et de transmissions d’informations transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. En 2008, est apparue la première blockchain avec la monnaie numérique Bitcoin. Avec la blockchain, la monnaie fiduciaire étant dématérialisée, une ubérisation des mouvements financiers est donc possible.

banque

Une organisation en mutation

Malgré que les personnes interrogées supposent que cette monnaie sera utilisée d’ici 3 ans par les banques, ces monnaies de type Bitcoin ou propre à chaque organisation ne seront pas utilisées de suite, car 100% des banques répondent non à cette proposition. Le changement n’intervient pas autour de la monnaie, mais a lieu par les digital factory seraient en cours de création ou en expérimentation dans plusieurs banques. L’étude permet de souligner que le rapport à l’innovation des banques est varié. Certaines utilisent des incubateurs, des concours annuels avec des start-up ou encore des partenariats comme notamment La Banque Postale, le Crédit agricole, BNP Paribas et Kisskissbankbank pour le crowdfunding. C’est donc une autre façon pour les banques d’accompagner tout en travaillant avec des entreprises innovantes. Malgré ce lien avec l’innovation, 35% des personnes travaillant dans des banques indiquent ne pas avoir de charte d’usage des outils numériques (ou de ne pas savoir l’existence éventuelle) et 87% des sondés expliquent qu’il n’y a pas de RACI du numérique dans la banque. Cela signifie donc que de nombreux efforts sont encore à faire pour que les salariés utilisent au mieux et de façon identiques les outils numériques. Cependant, il existe un réseau social d’entreprise pour 73% des sondés travaillant dans une banque. De plus, 2,3 jours de formations aux technologies innovantes sont dispensés en moyenne par salarié dans les banques chaque année contre 6,8 jours pour les consultants et experts Internet. Le secteur bancaire est certes en pleine mutation, mais n’a selon cette étude, pas encore égalé les entreprises du web.

La banque de demain

Prochainement, le secteur de l’activité bancaire va fortement évoluer. En plus de l’analyse quantitative, une analyse qualitative a été menée et voici ce qui ressort de celle-ci concernant le futur des banques. “La banque de demain sera à distance, y compris pour l’entrée en relation” : c’est un phénomène en cours, et je vous invite à consulter cet article pour en savoir davantage. “Le back-office pourrait disparaître ou être disrupté” : que ce soit le métier de gestionnaire de back-office, le conseiller financier ou encore le directeur d’agence, ces métiers seront amenés à évoluer et se transformer. La banque de demain sera “comme un coffre-fort de données”. C’est pourquoi “des fintechs se sont mises sur le marché des agrégations des données bancaires, les banques ont compris que ces données sont une mine d’or pour le marketing prédictif”. Pour plus d’informations sur ce sujet, nous vous recommandons également cet article sur la banque et les Big Data. Par conséquent, la banque de demain sera un mix entre une banque agile et orientée données avec l’omnicanal. Il y aura des nouveaux domaines d’activité, des APIs ouverts et des nouveaux acteurs.

 

Comment compléter cette enquête ?

Cette enquête est vouée à s’enrichir, évoluer et pour obtenir des comparaisons à l’international, cette étude se déroule aussi en anglais.

banque

Vous êtes une personne travaillant au sein des banques ou de fintech ? Vous êtes un prospectiviste, un expert d’Internet, un chercheur et professeur ou un consultant ? L’avenir des banques vous intéresse ? Nous vous invitons donc à consacrer 20 mins de votre temps pour répondre à cette enquête ici. En fonction de votre profil et de votre expérience, un certain nombre de questions sont optionnelles. Cependant, n’hésitez à répondre en détaillant au maximum vos arguments pour augmenter la qualité des résultats de cette étude. De plus, si vous le souhaitez, vous pouvez répondre aux questions en tout anonymat.

[Etude 2017] Comment évolue la transformation digitale des banques ? was last modified: avril 13th, 2017 by Claire Sorel
Claire Sorel
Suivez-la

Claire Sorel

Claire est Consultante Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing. Elle est responsable de la gestion du blog et des médias sociaux. Elle est spécialisée dans la création de contenus (articles de fond, vidéos et visuels).
Claire Sorel
Suivez-la

3 réflexions sur “ [Etude 2017] Comment évolue la transformation digitale des banques ? ”

Votre avis nous intéresse :