Les 5 points d’une stratégie digitale pour le e-commerce

Internet est semblable à une vaste rue marchande dans laquelle de nombreux commerces sont en compétition. Chacun redoublant d’innovation et de créativité pour se démarquer des autres et attirer le regard des passants. Sur le web, la concurrence est encore plus accrue et l’efficacité d’une stratégie digitale se mesure dans sa capacité à générer et monétiser un trafic qualifié.

stratégie digitale
Voici les 5 points pour réussir de façon parfaite votre stratégie digitale.

La stratégie de communication numérique

La condition sine qua non pour réaliser une vente sur son site est de générer du trafic qualifié. Il convient alors d’établir un plan de communication, qui s’échelonne généralement sur 3 ans. Celui-ci décrit le segment de clientèle visé, les objectifs à atteindre, les canaux utilisés et le retour sur investissement attendu.

Pour un web entrepreneur novice, l’utilisation des réseaux sociaux est la première idée qui vient à l’esprit lorsqu’il est question de communication. Toutefois, la communication online suppose la mise en place d’autres canaux tels que la publicité Adwords. Celle-ci permettra d’afficher des publicités ciblées à côté des recherches Google des internautes. Au-delà d’être un moyen de communication,  Adwords représente également un outil de pilotage intéressant permettant d’estimer les tendances des recherches, et ainsi mieux cibler les besoins des clients.

Précisons que le choix des canaux de communication et le calcul du retour sur investissement présuppose de connaitre son cout d’acquisition client. Cet indicateur mesure les investissements en marketing et communication nécessaires pour acquérir un nouveau client. Il se calcul ainsi : Coût d’Acquisition Client = Budget communication/ Nouveaux Clients.

Exemple :
Prenons pour exemple un site internet commercialisant des accessoires de décoration. Si à l’issue d’une campagne publicitaire de 2 000€, le site génère 50 nouveaux clients, alors le coût d’acquisition client est de 40€.

 Le référencement

Le référencement, aussi appelé SEO (Search Engine Optimization), permet de devenir un site de référence sur une thématique en apparaissant dans les premiers résultats d’un moteur de recherche. L’ambition est de générer davantage de visiteurs uniques et développer la crédibilité d’un site. Une pratique qui améliore le trafic, et par conséquent les ventes d’une plateforme e-commerce.

Afin d’optimiser son référencement, il est important de publier du contenu de qualité. C’est pourquoi les sites e-commerce disposent généralement d’un espace « blog » qui traite de la thématique concernée. En définissant les bons mots clés pour ses articles, en particulier grâce à Adwords, il est possible de monter dans les classements de Google.

Le SEO étant un canal de recrutement client comme un autre, il est possible d’en mesurer le retour sur investissement (ROI). Le ROI peut-être obtenu via la formule suivante : ROI = (Gains liés à l’investissement – Coûts de l’investissement) / Coûts de l’investissement.

Exemple :

Une plateforme de e-commerce investit 16 000€ en publicité et référencement. Un investissement qui lui permet de générer 40 nouveaux clients. Imaginons que chacun de ces nouveaux clients réalise une commande de 450€, alors le retour sur investissement sera de :

(450*40 – 16 000)/16 000 = (18 000 – 16 000)/ 16 000= 12,5 %

Dans son business plan, il est important de présenter le retour sur investissement attendu pour chacun des canaux.

stratégie digitale
Garder une proximité avec vos clients avec une stratégie d’emailing.

La newsletter

L’e-mailing, et plus particulièrement l’envoi de newsletters, est un outil qui allie communication et fidélisation. Pour qu’un internaute reçoive une newsletter, il faut au préalable qu’il s’y soit inscrit, ce qui valide son intérêt pour le site. L’objectif d’une stratégie d’e-mailing va alors être de transformer cet intérêt en vente et maintenir une certaine proximité avec la personne.

La première étape va être le choix du service d’envoi (MailChimp ou MailingList par exemple). Il faudra ensuite définir le format de la newsletter ainsi que les contenus à envoyer. Sachant qu’un internaute porte souvent peu d’attention à la newsletter, celle-ci se doit d’être percutante. Il convient de privilégier les contenus courts avec des illustrations qui interpellent le regard du lecteur.

En automatisant l’envoi de ces emails, le retour du investissement est très intéressant car cela demande peu de gestion. Dans l’optique de mesurer les performances d’une stratégie d’e-mailing, il est important de suivre un certain nombre d’indicateurs. Parmi eux, le taux d’ouverture qui se calcul en établissant le ratio entre les emails ouverts et ceux délivrés.

Pour préserver l’e-reputation du site internet, l’utilisation de l’e-mailing ne doit pas se révéler trop intrusive ou insistante.

 

Soigner sa e-réputation

La réputation pèse 70% de la valeur des entreprises, estime Joël Chaudy, expert en e-réputation.

Les professionnels de l’e-commerce ont démontré que la majorité des clients s’informent sur Internet au sujet d’une entreprise avant de d’entrer en contact ou réaliser un achat. Par conséquent, la rubrique « avis des consommateurs », devient une vitrine de l’entreprise qu’il convient d’optimiser.

De nombreux outils existent pour permettre de garder un œil sur son image de marque sur internet.  À titre d’exemple, le logiciel Mention permet de surveiller en temps réel, tous les commentaires, articles ou publications  en lien avec votre site Internet.

En 2013, le Syndicat National de la Communication Directe a présenté un document établissant l’importance d’intégrer les réseaux sociaux à sa stratégie digitale. Deux données méritent qu’on leur porte attention : 38% des internautes sont fans ou abonnés à au moins une marque, et 75% des abonnées le sont par attachement. Des chiffres qui démontrent l’intérêt des consommateurs à l’égard des marques et la forte dimension affective qu’il convient de préserver.

 

Vous l’avez sans soute remarqué, le succès d’une stratégie digitale repose sur des synergies entre divers supports. Un marketing avisé s’appuie sur une connaissance précise de sa clientèle afin d’être au plus proche de celle-ci. Le plan d’action présenté dans le business plan en dépend en grande partie.

Les 5 points d’une stratégie digitale pour le e-commerce was last modified: mars 28th, 2017 by Gaëtan Baudry
Gaëtan Baudry

Gaëtan Baudry

Gaëtan Baudry est le fondateur de My Business Plan, le site 100% dédié au business plan et à la levée de fonds. Après avoir travaillé 5 ans en finance, il a décidé d’aider les entrepreneurs à mieux rédiger leur business plan afin de lever des fonds plus facilement.
Gaëtan Baudry

Votre avis nous intéresse :