Le digital: solution pour votre investissement immobilier

La semaine dernière, j’ai eu l’opportunité de visiter les bureaux de My expat, la plateforme d’organisation d’investissements immobiliers pour les expatriés. J’ai discuté avec le fondateur Florent Vaudelin, et la directrice technique et des opérations Clémence Desneiges à propos de deux sujets que j’aime particulièrement : l’immobilier et le digital. Florent et son équipe travaillent sur ce sujet sous un angle particulier : la digitalisation des transactions immobilières pour les expatriés (comme le nom le montre bien). Malheureusement, plusieurs facteurs démotivent les expatriés à investir en France, comme le temps, la distance ou la complexité des procédures par exemple. En effet, 47% des expatriés ne se sont toujours pas lancés dans leurs recherches. Un fois de plus, le digital nous impressionne : grâce à celui-ci, Florent a trouvé la solution My expat. C’est une plateforme qui dématérialise et simplifie la procédure pour les expatriés. Je vous explique tout dans cet article.

Investissement immobilier à travers le monde

52% des expatriés souhaitent investir en France. Malheureusement avec l’expatriation les contraintes s’accumulent ; le décalage horaire, les visites ou les procédures administratives ne facilitent pas la procédure. Habitant à Paris, j’ai dû visiter une quinzaine d’appartements avant de choisir un appartement à louer. Qu’en est-il alors pour l’achat d’un bien ? Un expatrié à Singapour ou aux Maldives n’a pas le temps ou l’envie de traverser des milliers de kilomètres pour visiter un bien immobilier. C’est justement là que le digital brille : la plateforme My expat aide les expatriés à travers le monde dans leur recherche, la signature et le financement de leur projet immobilier.

Nous savons que l’internaute d’aujourd’hui exige un service personnalisé. L’expérience utilisateur est un point très important qu’il ne faut jamais négliger.  En fonction des critères de l’internaute, l’équipe de My expat prépare un portfolio d’offres adapté.

Investissement à distance
Un expatrié peut investir à Paris tout en étant sur une plage aux Maldives

L’évolution du comportement de l’investisseur

Oui, le concept est intéressant, pratique et innovant. Mais, une question m’intriguait : les français ont une certaine réputation vis-à-vis du digital ; ils sont connus pour être hésitants lorsqu’il s’agit de transactions en ligne. Ils préfèrent se rendre à la fnac acheter le projecteur dernier cri plutôt que de le commander en ligne. Comment osent-ils investir de larges sommes d’argent sur une plateforme internet ? Question à laquelle Florent me répond en plusieurs points très intéressants.

Un expatrié français doit s’habituer à gérer ses procédures administratives et ses paiements en ligne et à distance. Gérer des comptes en banque, des factures, ou du courrier à distance ouvre l’esprit d’un individu sur les démarches en ligne. Ils sont donc moins hésitants à passer par des plateformes pour faire un investissement. D’après une étude sur les expatriés et l’immobilier de 2016, les expatriés semblent ouverts à l’idée de faire leur recherche de bien immobilier sur internet, ainsi qu’organiser des visites virtuelles, faire une offre et trouver une forme de financement. Ils sont toutefois plus hésitants lorsqu’il s’agit de l’enchère sur un bien, la signature notariée en ligne et l’ameublement. Le comportement des internautes change avec l’intégration du digital dans tous les domaines.

investissement digital
Il existe deux façons d’investir: acheter pour avoir un pied à terre, et acheter pour gérer le bien – Photo par Mia Tawilé

De plus, il existe deux façons d’investir : acheter pour avoir un pied à terre, et acheter pour gérer le bien. La cible principale de My expat ce sont les expatriés qui souhaitent acheter un bien pour le louer dans un deuxième temps, et non pas l’habiter. Pour reprendre les mots de Florent, « pour eux, c’est une réflexion très mathématique, tout comme un placement financier ». En d’autres termes, l’objectif de l’investissement joue un grand rôle dans le comportement de l’investisseur. Puisque la couleur des murs et l’agencement de l’appartement ont une importance moindre, l’investisseur expatrié pense davantage en chiffre qu’un français résident cherchant sa résidence principale. Il ne ressent donc pas le besoin de visiter les locaux. 90% des clients de My expat ne visitent jamais l’appartement qu’ils achètent.

Cas concret

Pour clôturer notre discussion avec un cas concret, Clémence partage avec moi une anecdote qui illustre bien l’évolution du comportement de l’internaute. Après avoir réalisé 2 projets avec un expatrié Français, l’équipe de My expat le rencontre profitant de son passage à Paris pour Noël. Il leur raconte que tout son entourage avait essayer de le décourager de faire un investissement en ligne car cela pourrait être risqué. Heureusement, il ne les a pas écoutés. Aujourd’hui, ces mêmes personnes qui le décourageait ont signé des projets immobiliers avec My expat et sont très heureux du résultat.

J’ai trouvé cet exemple très significatif de l’évolution dans laquelle nous nous trouvons. Le digital permet de faire de nouvelles choses qui semble effrayer quelques-uns au départ. Il faut savoir s’adapter au changement. Et avec le digital, il y aura toujours du changement. Et vous, oseriez-vous investir sur une plateforme en ligne ?

Le digital: solution pour votre investissement immobilier was last modified: janvier 16th, 2017 by Mia Tawile
Mia Tawile
Follow me

Mia Tawile

Mia est Consultante en Marketing Digital. Elle travaille sur la stratégie digitale, la stratégie sur les réseaux sociaux et la création de contenu (rédaction web, infographies, visuels et vidéos). Elle travaille aussi sur le développement du blog anglais de Visionary Marketing.
Mia Tawile
Follow me

Votre avis nous intéresse :