Transformation digitale ou transformation avec le digital ?

Le mardi 6 décembre 2016, 5 participants se rencontrent à Grenoble pour la Digital Day animée par Yann Gourvennec. Isabel-Fanny Meyer, Arnaud Bouchard, Arnaud de Terline, Frédéric Dulac et François Robin ont tous un point en commun : leur expertise et leur expérience en matière de numérique. Ils travaillent sur des aspects différents du digital, comme la relation client, le CRM ou la transformation digitale, et ont donc des approches différentes. En effet, j’ai eu l’opportunité de discuter avec ces cinq personnes autour de la thématique de la transformation digitale. Ce terme est très en vogue aujourd’hui : tout le monde prétend l’appliquer, rares sont ceux qui le comprenne réellement. On l’emploie pour parler des simples capacités techniques de l’entreprise, de ses employés ou de son site web. Pour avoir les différentes opinions à propos de ce sujet, j’ai posé les mêmes questions à tous les participants de la table ronde. 

La transformation digitale en quelques mots, c’est…

La question piège. Qu’est-ce que la transformation digitale en quelques mots ? La transformation digitale a un impact important sur le consommateur tout comme sur l’organisation. Le consommateur connecté a un besoin éphémère, les tendances et les modes évoluent à grande allure. Cela oblige les entreprises a développé une capacité d’adaptation et de transformation; en d’autres termes, il faut comprendre le consommateur, l’évolution de ses besoins, afin de répondre à ses attentes. L’entreprise place donc le consommateur au centre de sa structure. La relation client-entreprise est de plus en plus étroite, surtout dans un environnement très compétitif ; l’environnement économique dans lequel les entreprises évoluent aujourd’hui est très dynamique, agile, et disruptif.

La transformation digitale en une image

La transformation digitale en une image

Dans cet environnement qui ne fait que changer, on peut aussi définir la transformation digitale comme étant une accélération, une remise en cause permanente ; c’est le fait de passer d’un état A à un état B pour ancrer la capacité de mouvance et de croissance exponentielle, comme nous l’a bien expliqué Isabel-Fanny Meyer.

Il y a des bonnes pratiques en transformation digitale

La première étape primordiale dans tout ce processus de transformation digitale, c’est de peser les points forts et les points faibles.

Pour réussir sa transformation digitale, il faut savoir rapprocher les équipes, les faire travailler ensemble. L’intégration du digital permet de collecter un très grand nombre de données ; en collaborant, les équipes peuvent mieux utiliser ces informations. Beaucoup d’entreprises mobilisent les équipes sous un mode collaboratif afin d’adresser des moments clés.

Frédéric Dulac m’a donné l’exemple de Darty qui a repensé toute sa relation client en terme de valeur et de choix de produit. Le client n’est plus obligé de se rendre en boutique ; un large choix de produits existe en ligne. En quelques clics, le client peut choisir de se faire livrer un article, et même avoir des conseils s’il le souhaite. A travers cet exemple, on comprend que la transformation digitale peut changer la structuration du modèle d’une enseigne.

Et de mauvaises pratiques

En première place : réduire la transformation digitale à la simple digitalisation d’un outil ou d’une technologie. Mettre en place une transformation digitale, c’est mettre en place une solution pour la totalité de l’entreprise, et non une équipe spécifique.

Grâce aux datas, on connait les risques dans le secteur de l'assurance.

Grâce aux data, on connait les risques dans le secteur de l’assurance. – Photo par Mia Tawilé

Francois Robin m’a donné l’exemple de l’assurance qui illustre parfaitement les concepts expliqués plus haut. Le digital a tué le business model de l’assurance qui n’a pas vu que la rupture a eu lieu dans le coeur de cette industrie (voire même des organisations). Frédéric Dulac partage une vision similaire ; la promesse de nombreux secteurs n’a pas été réinventée.

Quel est l’avenir de cette transformation digitale ?

Tous nos participants sont d’accord sur une même opinion : on en parlera plus de transformation digitale. Le digital sera intégré dans toutes les tâches d’une entreprise tout comme un mode de fonctionnement naturel. Pour citer Arnaud Bouchard , « le digital devient le nouveau sang de l’entreprise et va renverser toute entreprise ».

Transformation digitale est souvent associée aux activités marketing. Dans le futur, on parlera plutôt de management de la data. Oui, on le fait déjà aujourd’hui. On s’en servira davantage, en connectant les informations, afin d’inventer de nouvelles tendances et de nouveaux métiers.

À votre avis, quel sera le prochain mot à faire autant de buzz ? 

Transformation digitale ou transformation avec le digital ? was last modified: décembre 15th, 2016 by Mia Tawile
Mia Tawile
Follow me

Mia Tawile

Mia est consultante Web Marketing chez Visionary Marketing. Elle est responsable de la création de visuels pour les réseaux sociaux. Elle travaille aussi sur le développement du blog anglais de Visionary Marketing.
Mia Tawile
Follow me

Votre avis nous intéresse :

  1. Ping : Transformation digitale ou transformation avec ...

  2. Ping : Transformation digitale ou transformation avec ...