La communication mise en examen par Thierry Wellhoff

Le lundi 12 septembre, j’ai découvert en avant première le livre « Le procès de la communication : accusée levez-vous ! » écrit par Thierry Wellhoff publié aux Belles Lettres. Thierry est un expert en communication et en relations publiques, ainsi que CEO de Wellcom. C’est pourquoi, fort de son expérience dans la communication, il a décidé d’écrire un livre dans le but de répondre aux accusations auxquelles celle-ci est victime. En effet, la communication est généralement considérée (à tord ?) comme « polluante, superficielle et manipulatrice ». Pourtant, la communication est essentielle tant dans le monde professionnel que personnel : c’est ce que nous allons voir dans cet article. 

Brèves définitions de communication

Mais au fait, qu’est-ce que la communication ? La communication est essentielle dans notre vie personnelle comme professionnelle. Celle-ci est constamment dans notre quotidien sous différentes formes. Dès que nous parlons de communication, divers sens nous viennent à l’idée. C’est pourquoi je vous propose de revoir différentes définitions de la communication :

  • La communication peut être verbale, elle représente le fait de communiquer avec autrui en ayant un échange verbal avec cette personne.
  • Elle est également non-verbale, elle a alors lieu grâce à notre gestuelle, notre attitude.
  • La communication peut être interne, celle-ci se produit au sein d’une entreprise. Les salariés sont au coeur de cette communication. Elle permet de mobiliser les équipes en assurant une qualité et une cohérence des échanges au coeur des sociétés.
La com' ne se résume pas à un seul type de communication : il difficile de critiquer un sujet aussi protéiforme sans avoir de bon arguments...
La com’ ne se résume pas à un seul type de communication : il difficile de critiquer un sujet aussi protéiforme sans avoir de bon arguments…
  • A l’inverse, elle est peut être aussi externe. Cette variante est l’ensemble des formes de communication produites par une organisation et destinées à une cible externe. La communication externe d’une entreprise est fondamentale pour son image.
  • La communication se fait également sous la forme virtuelle par le biais des textos, des mails, des réseaux sociaux et d’internet.
  • La communication publique est aussi une autre forme de communication. Celle-ci a lieu pour servir l’intérêt général. Ainsi, les pouvoirs et services publics communiquent afin d’améliorer la connaissance civique tout en garantissant un débat politique. Attention, cette forme ne doit pas être confondue avec la communication politique.
  • La communication politique est comme le nom l’indique spécifique aux affairespolitiques. Celle-ci a souvent lieu lors des campagnes électorales afin d’engendrer le soutien de l’opinion publique.
  • Il existe également. la communication institutionnelle. Cette forme vise à promouvoir l’image d’une institution pour ses administrés, partenaires ou encore clients.

Un ouvrage pour répondre aux a priori de la communication

communicationLorsque Thierry annonce qu’il travaille dans la communication, certaines personnes lui font remarquer que « c’est que de la com ». Par cette expression, nous pouvons comprendre que celles-ci pensent que la communication n’est pas un domaine sérieux. Un grand nombre de personnes ne connaissent pas la communication, ils parlent de com’ et de ses excès. Les reproches faits à la communication sont repris dans le livre comme des chefs d’accusations. Parmi ceux-ci, on entend que la communication est superficielle, manipulatrice et polluante. Ces 3 reproches ne sont pas entièrement faux, mais ils sont des excès. C’est pourquoi il ne faut pas condamner la communication. Le but de cet ouvrage est donc de faire changer l’opinion des personnes sur la communication, car comme le dit Thierry « rien ne se fait dans le monde sans communication ».

 

 

Une rédaction originale, tournée vers l’interaction

Pour que son livre ait un impact bien plus intéressant, Thierry a décidé d’écrire son livre sur le modèle des hommes politiques, en mettant la communication en procès avec les 3 chefs d’accusations évoqués, des témoins diverses appelés à la barre afin qu’ils donnent leur point de vue sur la communication. Thierry ne cherche pas à influencer le jugement du lecteur, et ne donne pas de solution finale : c’est le lecteur qui se fera son avis sur ce sujet. Les lecteurs pourront ainsi donner leur opinion sur Internet, en condamnant ou acquittant la communication.

L’avenir de la communication

Suite à la lecture de cette ouvrage, je trouve que les reproches fait à la communication qui sont repris en chefs d’accusations sont infondés. Je ne perçois pas la communication comme « polluante, superficielle et manipulatrice ».  Je décide donc d’acquitter la communication. Je pense que la communication utilisée à bon escient a encore de beaux jours devant elle, pour plusieurs raisons :

Face à la révolution technologique du monde actuel, la communication gagnera en instantanéité. Les porteurs de messages devront encore plus réfléchir avant de le communiquer. C’est pourquoi la communication devra être « utiliser de manière responsable, sincère et autoritaire » comme le dit Thierry.

L’instantanéité est accompagné d’un accroissement du volume d’informations. Ce phénomène nécessite donc un esprit critique de la part des récepteurs du message. Il faudra prendre le temps de comprendre et d’analyser les informations que l’ont nous transmet. Suite à cet effort personnel, la communication restante sera perçue comme le moyen d’apporter des informations utiles aux personnes.

 

 

La communication mise en examen par Thierry Wellhoff was last modified: octobre 4th, 2016 by Claire Sorel
Claire Sorel
Suivez-la

Claire Sorel

Claire est Consultante Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing. Elle est responsable de la gestion du blog et des médias sociaux. Elle est spécialisée dans la création de contenus (articles de fond, vidéos et visuels).
Claire Sorel
Suivez-la

Votre avis nous intéresse :