Pour ou contre Pokémon Go ? Le débat de la rédaction

Pokémon GoAprès l’engouement lors de la sortie de l’application Pokémon Go dans plusieurs pays, le jeu en réalité augmentée de découverte de Pokémon dans notre monde est (enfin) disponible en France depuis le 24 juillet 2016 sur l’App Store et Google Play. Cette sortie est un véritable phénomène, les utilisateurs sont nombreux et très actifs. Rien qu’aux Etats-Unis, la CENT montre que ce jeu est utilisé quotidiennement par 15 millions de personnes.  De plus, selon une étude de SimilarWeb, l’application est utilisée en moyenne 43 minutes par jour contre 23 minutes pour Snapchat.

Ce sujet divise le bureau, et nous avons écrit cet article pour répondre à la question : Pokémon Go est-il un buzz positif ou une hystérie collective dont on pourrait se passer ?

Pour Pokémon Go : 

Cédric :

“Qu’on l’aime ou non, Pokémon Go ne laisse personne indifférent. Je suis surpris du nombre de critiques négatives que le jeu peut rencontrer : son originalité et son succès prouvent que la réalité augmentée peut fonctionner auprès du grand public, à condition qu’elle soit utilisée intelligemment. Les anecdotes que l’on peut entendre depuis quelques mois sont à mon avis plus du fait des joueurs eux-mêmes que de l’application (qui précise d’ailleurs lors du démarrage qu’il est impoli de rentrer par effraction dans le jardin de son voisin, et qu’il est dangereux d’attraper un Salamèche sur l’autoroute). Voici pour moi les 3 raisons pour lesquelles il est préférable d’installer ce jeu et l’essayer, plutôt que de regarder avec mépris les sympathiques geeks qui peuplent nos rues, portable à la main et casquette rouge et blanche vissée sur la tête.

1 – C’est une mode positive : On avait l’habitude des challenges Facebook de plus en plus trash, avec en point d’orgue le « fire challenge » et le jeu « à l’eau ou resto » qui ont causé la mort de plusieurs adolescents. On assiste ici à un engouement pour un jeu qui n’est pas dangereux, et les quelques cas qui ont pu avoir lieu sont surtout causés par l’inattention des joueurs et pas du jeu lui-même.

2 – C’est un jeu qui fait sortir : On a beaucoup reproché (souvent injustement) au digital d’éloigner l’homme du monde physique, de réduire les rapports humains, d’isoler. La promesse de la réalité augmentée était justement d’intégrer le digital au monde physique, et il faut souligner que ce jeu le fait à merveille. Des rassemblements se font, les gens se rencontrent, s’organisent et collaborent pour vivre ensemble cette passion (même si cela peut parfois inquiéter les plus anciens). On ne peut que trouver du positif dans cette nouvelle approche du jeu.

3 – C’est un jeu à nouveau culte : Dès l’ouverture du jeu et les premières notes, on redécouvre une sensation que les moins de trente ans ont forcément vécu, en allumant leur gameboy pour jouer à la version bleue de pokémon. L’univers et l’esprit du jeu collent parfaitement aux premières version en 8 bits. On retrouve les éléments qui ont fait de ce jeu celui le plus vendu sur gameboy : une ambiance qui respire l’aventure, un jeu à la durée de vie quasi-illimitée, et la satisfaction de voir ses petits protégés prendre du galon et évoluer. Refaire un jeu réinventé et actualisé tout en gardant un esprit similaire aux premiers jeux était un pari très difficile mais réussi, et nous fait oublier les récents jeux pokémon très moyens et à court d’inspiration.

Pokémon Go

Au vu des derniers pokémon, il était temps que Nitendo se renouvelle…

 

 

Claire :

“Pokémon Go est un véritable phénomène de société autour du jeu culte de mon enfance. Personnellement, je trouve cette idée révolutionnaire. Lier la réalité avec cet univers imaginaire et mythique est un concept digital réussi qui permet de rapprocher les personnes. Suite au succès planétaire de la série de jeu Pokémon sur Game Boy, l’engouement était prévisible. La nostalgie de ce jeu m’a poussé à télécharger cette application pour revivre (en mieux) ces moments où je chassais des Roucools et des Ratatas.

L’adaptation de ce jeu culte à la réalité augmentée procure divers avantages à ce nouveau jeu.

1 – Il pousse à faire des découvertes culturelles : Le fait de chasser des Pokémon dans notre environnement de vie quotidien est incroyable, je voyage ainsi dans le monde réel autant que dans le monde virtuel de Pokémon. Par le biais de cette application, j’emprunte des rues que je ne prends habituellement pas. Ainsi, je découvre de nouveaux endroits, ce qui me permet ensuite de visiter et de m’instruire. Pokémon Go ouvre ses utilisateurs vers la découverte virtuelle autant que culturelle tout en s’amusant.

2 – Un jeu qui pousse à la pratique d’une activité sportive : Comme le mouvement est nécessaire pour jouer, cela a des bienfaits pour la santé des joueurs. Inconsciemment, je pratique une activité sportive lorsque j’utilise l’application et je peux rencontrer d’autres personnes.

3 – Pokémon Go est bénéfique pour faire de nouvelles rencontres : Cette application favorise la socialisation, car une communauté autour de ce jeu s’est créée. Ainsi, des personnes se retrouvent à différents endroits pour jouer ensemble. Des liens d’amitié peuvent donc se créer malgré la virtualité initiale de ce jeu.”

 

Pokémon Go

Contre Pokémon Go :

Claire :

“J’ai néanmoins quelques nuances a apporté à propos de ce nouveau jeu.

1 – L’engouement autour de Pokémon Go peut être dangereux : C’est pourquoi la chasse géante de Pokémon prévu le 14 juillet regroupant 3 300 participants et 10 000 intéressés sur Facebook dans les jardins du Luxembourg a été annulée. L’organisation d’évènement regroupant autant de personnes nécessite des mesures de sécurité surtout dans le contexte actuel. Il faut savoir prendre du recul avec cette nouvelle application, car cela reste tout de même de la virtualité dans un monde bien réel où les risques et les dangers sont présents.

2 – Ce jeu donne lieu à des évènements rocambolesques : L’engouement non réfléchi de certains utilisateurs donne lieu à des évènements que je pensais non-réalisables et que je trouve encore fous et surréalistes. Certains utilisateurs mettent leur vie et celles des autres en danger. En effet, cela a déjà créé de nombreux accidents mortels suite à une violation de propriété privée ainsi que des accidents avec moins de gravité comme des accidents de voiture ou des chutes de falaise. Même si tous ces évènements n’ont pas provoqué une mort certaine, ils mettent des vies en danger. D’autres personnes bouleversent également leur vie pour ce jeu. Je pensais que cela était une blague, mais cela est malheureusement réel. La décision la plus insensée est pour moi, le fait qu’une personne quitte son travail pour chasser et dresser des Pokémon à plein temps.

Malgré l’idée révolutionnaire apportée à ce jeu culte, je pense que cette application rend certaines personnes folles. La réalité est et restera toujours différente de la virtualité.”

 

Mia :

“Parler de Pokémon me rappelle mon enfance mais pour moi, tout le charme de ce jeu est de l’utiliser avec la Gameboy. Certains pourront croire que ma vision se rapproche de la théorie du complot. Mais ce n’est absolument pas le cas. Personnellement, je crois que toutes nos actions sont observées de près et analysées. Les algorithmes Facebook en sont la plus grande preuve. Un autre exemple : Snapchat. L’application mobile commencera bientôt à recommander des produits en se basant sur les éléments détectés sur les photos envoyées par les utilisateurs. Pokémon Go est un moyen ingénieux de collecter une quantité énorme de données en temps réel. Tous les mouvements d’un joueur se promenant pour tous les attraper sont observés de l’autre bout de notre planète. C’est une opportunité parfaite pour avoir accès à des données que les satellites ne peuvent pas atteindre. Je n’étais pas vraiment surprise d’apprendre que la Russie bannit ce jeu.

C’est vrai, les joueurs sortent et s’amusent à l’extérieur. Mais, malheureusement, tous ce qu’on lit à propos de Pokémon Go tourne autour des accidents de voiture, de chute, etc. Lorsque je suis tombée sur un article à propos de l’accident de voiture causé par un homme qui voulait capturer Pikatchu, j’étais persuadée que c’était un spam. Mais non. L’autre jour, un collègue nous racontait qu’il s’était arrêté inconsciemment au milieu de la route, pour capturer Bulbisar.

Oui, ceux en faveur de ce jeu pensent que c’est un bon moyen de découvrir de nouveaux endroits. Mais je ne suis pas d’accord avec cet argument. Les joueurs sont trop occupés à trouver Pikatchu ou Abra. Ils n’apprécient pas l’architecture des bâtiments, ou d’une statue, d’une fontaine ou d’un édifice historique. Ils sont tout simplement à la recherche de petits monstres sympathiques.”

 

Pour ou contre Pokémon Go ? Le débat de la rédaction was last modified: juillet 28th, 2016 by Claire Sorel
Claire Sorel
Suivez-la

Claire Sorel

Claire est Consultante Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing. Elle est responsable de la gestion du blog et des médias sociaux. Elle est spécialisée dans la création de contenus (articles de fond, vidéos et visuels).
Claire Sorel
Suivez-la

2 réflexions sur “ Pour ou contre Pokémon Go ? Le débat de la rédaction ”

  • 28/07/2016 à 15:10
    Permalink

    contre c’est n’importe quoi des jeunes ont faillis casser ma porte de garage pour récupérer un pokémon

    Réponse
  • 06/08/2016 à 08:27
    Permalink

    C’est plus qu’un jeu, c’est un phénomène de société arrivé à une vitesse fulgurante. Il faut un peu de temps pour que tout le monde “absorbe” ce nouvel usage. Et j’ai l’impression que les média cherchent courent un peu après les effets négatifs pour avoir du contenu. En tout cas, c’est passionnant de suivre cette petite révolution ! 🙂

    Réponse

Votre avis nous intéresse :