Productivité : Internet rend-il les entreprises inefficaces ?

Ce titre est volontairement provocateur, mais il traduit un problème qui n’est pas nouveau et se manifeste en entreprise depuis le début de l’informatique, et que nous avons traité pour (transparence) notre client Egedian dans cet article paru sur le blog Secure IT. McKinsey France estimait en 2014, dans un rapport intitulé “Accélérer la mutation numérique des entreprises : un gisement de croissance et de compétitivité pour la France”, le poids économique du numérique dans le PIB à 113 milliards d’euros, pas seulement sous forme de start-up innovantes, mais également en termes de gains de productivité engendrés dans tous les secteurs. Il est donc indéniable que le numérique est plus que jamais présent dans l’économie et que sa place ne va que se renforcer dans les prochaines années.

impact numérique PIB - cyberflânerie Internet

Mais cette présence du numérique dans les entreprises, notamment internet et tous les services de cloud computing qui apparaissent chaque jour, n’est pas sans causer quelques effets pervers, parfois difficiles à gérer pour un responsable. En effet, l’utilisation faite par les salariés peut parfois réduire à néant les gains offerts par l’internet, voire être nocive pour l’entreprise. Nous avons relevé dans cet article trois raisons pour lesquelles une connexion internet non ou mal régulée peut-être contre-productif voire dangereux :

  • La bande passante n’est pas illimitée

    “Comme toute autre ressource, les ressources informatiques sont limitées. L’accès à Internet en particulier est contraint par la bande passante disponible. Si tous vos salariés utilisent Internet en même temps, la bande passante disponible pour chacun diminue. C’est particulièrement gênant si certains d’entre eux consultent des contenus particulièrement lourds, comme des vidéos. Et ne parlons pas de l’envoi de vidéos, qui accentue le risque d’engorgement car le débit sortant disponible est généralement inférieur au débit entrant. Or cet engorgement peut avoir des conséquences dramatiques, en pénalisant les utilisateurs dépendant du cloud pour travailler.”

  • La cyber-flânerie sur Internet diminue la productivité des salariés

    “Il y a, nous l’avons vu, les ralentissements ou les blocages des applicatifs métiers ou bureautiques. Mais il existe un autre péril qu’il ne faut pas occulter : la perte de productivité des salariés. Chaque année, la société Salary.com, spécialiste des logiciels de paye et de gestion RH aux Etats-Unis, publie un baromètre sur ce sujet. Les derniers chiffres disponibles sont édifiants : en 2014, 89% des employés reconnaissaient perdre du temps pendant leur journée de travail. Les deux-tiers avouaient perdre entre trente minutes et une heure par jour, et certains perdant même plusieurs heures.”

    http://www.slideshare.net/Secure-IT/combien-de-temps-perdent-les-salaris-au-bureau-chaque-jour-62851372?ref=http://secure-it.egedian.com/filtrage/chef-dentreprise-faut-donner-acces-a-internet-a-vos-salaries/

  • Les problèmes juridiques

    La responsabilité civile de l’entreprise, et, par conséquent, de son représentant légal, peut être engagée du fait du comportement en ligne de ses salariés. Qu’un salarié utilise la connexion mise à disposition par son employeur pour télécharger de la musique ou des films illégalement, pour consulter des sites racistes ou faisant l’apologie du terrorisme, ou encore pour se livrer à des actes de calomnie ou de harcèlement, la responsabilité de l’entreprise peut être engagée. Comme le souligne le cabinet d’avocats CBF, « la seule solution pour l’employeur de se tirer d’affaire est d’apporter la démonstration que le salarié a agi sans autorisation et en dehors de ses attributions, d’où l’importance pour l’employeur de mettre en place un outil permettant de contrôler ou de maîtriser l’utilisation de l’internet par ses employés ».”

  • Les problèmes de sécurité

    “Laisser un salarié télécharger et installer librement un logiciel, par exemple, c’est s’exposer à ce que ce dernier soit un malware ou logiciel nocif. Il suffit qu’un seul salarié installe, sans le savoir, un programme de ce type, pour que tout le parc informatique de la société soit infesté. Au final, l’ensemble des équipes est à la merci de destructions de documents, d’instabilités ou, plus insidieusement, de l’installation de « portes dérobées » permettant à un tiers de s’introduire dans le système d’information de l’entreprise. Outre les pertes de données déjà mentionnées, les ordinateurs de l’entreprise peuvent être transformés en « ordinateurs zombies », c’est-à-dire en machines effectuant des attaques contre des cibles pour le compte de pirates, à l’insu du chef d’entreprise.”

En conclusion, ces 4 risques sont trop importants pour pouvoir être évités par les entreprises, qui doivent donc réagir. Mais comment réagir ? Quelles actions peut-elle mettre en place, et à quel prix ? La réponse dans l’article “Chef d’entreprise : faut-il donner accès à Internet à tous vos salariés ?“.

Productivité : Internet rend-il les entreprises inefficaces ? was last modified: juin 15th, 2016 by Cédric Jeanblanc
Cédric Jeanblanc
Follow me

Cédric Jeanblanc

Consultant Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing
Cédric est consultant en Web Marketing chez Visionary Marketing. Nommé "étoile montante du content marketing" par la Content Marketing Academy, il est spécialisé en production de contenus multimédia, articles de fond, vidéos et podcasts.
Cédric Jeanblanc
Follow me

3 réflexions sur “ Productivité : Internet rend-il les entreprises inefficaces ? ”

Votre avis nous intéresse :