Blogs et journalistes sont plus complémentaires qu’il paraît

L’opposition entre blogs et journalistes

est un grand classique des nouvelles RP de ces dernières années, abréviation qui au passage a changé de signification (de relations presse et publique à relations publics,  la nuance est plus importante que ce qu’il paraît). J’en ai encore eu la confirmation hier soir lors d’un dîner de blogueurs dans une grande société. Au milieu d’autres confrères influenceurs se trouvait une consœur journaliste à qui j’ai eu le malheur de dire que nous faisions à peu près « le même travail ». Je l’ai vu immédiatement  sauter sur ses ergots  et me faire comprendre avec une moue significative et en public – c’est plus élégant – que nous n’étions pas du même monde. Il y a d’un côté les Seigneurs et de l’autre côté les chiffonniers du digital. Pourquoi pas. Après tout, les blogs ne sont utilisés que par les voyous et les journaux seulement lus par les aristocrates, c’est bien connu.

Au-delà de ce type de comportement, fortement marqué par les guerres d’opposition et les privilèges d’un autre âge, force est de constater que les deux mondes se sont pourtant énormément rapprochés ces dernières années. Hormis ce regrettable incident, je remarque que ce type de réaction datée et ridicule se produit de moins en moins. Certes, on trouve encore quelques journalistes arc-boutés sur leurs prérogatives à croire qu’ils sont supérieurs à la moyenne, mais la plupart d’entre eux sont des confrères et des consœurs compétents et agréables avec qui nous avons plaisir à échanger et aussi à travailler sans nous opposer, en étant bien conscients de la différence de nos métiers mais aussi de leur similitude. De cette différence naît la richesse des contacts et l’apprentissage mutuel, dans le respect et le professionnalisme (car n’oublions pas, la plupart d’entre nous sommes des professionnels avant d’être des blogueurs, et c’est justement ce qui fait notre originalité).

Sans vouloir singer leurs aînés, les blogueurs consciencieux qui ont à cœur la qualité de leur travail savent faire la part du feu et s’ouvrir aux autres et vice versa. La vieille  opposition blogueurs et journalistes n’a à mon avis plus pour longtemps à vivre, et les marques se doivent d’en tenir compte dans leurs relations publics.  pour cela, j’ai rédigé un nouveau billet sur le blog de l’agence de RP Lewis sur le thème de « la guerre des blogs n’aura pas lieu ».

La guerre des blogs n’aura pas lieu

Je vous dois une confession : je blogue, et même de façon compulsive, depuis 11 ans (et c’est sans compter sur le temps mis à écrire sur Internet avant l’essor des blogs). Écrire est un tel plaisir que je pense ne jamais pouvoir m’en lasser. C’est même devenu mon métier.Tous les matins, à l’heure où la plupart des gens dort encore à poings fermés, je suis installé devant mon clavier, voire même plus souvent devant mon carnet, car je suis un adepte de la reconnaissance vocale et que j’aime écrire avec un stylo (vieille technologie mais fiable). Mais voilà : être blogueur est un drôle d’état : d’une part, cela vous vaut une reconnaissance difficilement compréhensible (prestige de la « nouveauté » je suppose si tant est qu’une invention de plusieurs décennies puisse être encore considérée comme nouvelle). D’autre part, un blogueur a toujours ce sentiment d’infériorité par rapport à son grand frère le journaliste.

Blogs comment orchestrer sa communication
Blogs et RP : comment orchestrer sa communication sans jouer un instrument contre un autre

lirelasuite

Il n’a pas de carte, il parvient parfois s’insinuer sur les salons et les événements dans lesquels quelques organisateurs complaisants lui donnent droit à un badge de presse. Il lui arrive aussi de se faire rejeter : pas assez établi, pas assez pro, pas assez introduit. Mais voici que le monde change. Il change même depuis 20 ans. Je crois même avoir participé de ce changement.J’ai créé mon site Visionary Marketing il y a 20 ans tout juste, du fait de cette injustice, qui voulait qu’on refuse des papiers à certains et qu’on en accorde à d’autres, sans que la justification soit toujours convaincante. Aujourd’hui, il me fait vivre et soutient une activité économique, ce n’est donc pas qu’un hobby. De l’écrit à la marque médiaDepuis 10 ans au moins, la question se pose elle aussi aux entreprises et aux marques qui veulent devenir des médias. Elles le peuvent, il suffit de le vouloir, et de s’en donner les moyens. Pour s’en convaincre, je vous renvoie à mon ouvrage, coécrit avec mon compère Hervé Kabila, intitulé : “La communication digitale expliquée à mon boss » .Mais la question du jour est ailleurs : doit-on se lancer corps et âme dans le marketing de contenu et oublier les RP ? Les médias sociaux permettent-ils de se passer de la presse ? Les réseaux sociaux vous affranchissent-ils des réseaux humains ? Je sens que vous me voyez arriver avec mes gros sabots, d’autant plus que si j’écris ceci sur le blog de LEWIS, c’est que la question est avant tout rhétorique.image 1 A l’image d’un orchestre, l’audience s’intéresse avant tout au contenu, et pas de savoir si les protagonistes sont payés ou non pour le produire.

Source : LEWIS | Yann Gourvennec : La Guerre des Blogs n’aura pas lieu

Blogs et journalistes sont plus complémentaires qu’il paraît was last modified: mai 23rd, 2016 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

9 réflexions sur “ Blogs et journalistes sont plus complémentaires qu’il paraît ”

  • 20/05/2016 à 11:54
    Permalink

    Bonjour Yann, j’avais écrit un article sur le sujet l’été dernier (cf lien dans ma signature), qui rejoint l’idée d’une complémentarité entre blogging et journalisme. Je suis beaucoup lue par des blogueurs amateurs et certains manifestent aussi des réactions que je trouve parfois datées… en estimant par exemple que le blogging est nécessairement une activité amateur.

    Je pense au contraire que le blogging possède une réelle diversité : au-delà du blog amateur « journal intime », il y a des amateurs experts d’un sujet précis, des blogueurs d’entreprise, des blogueurs nomades qui bloguent pour financer leurs voyages, des blogueurs professionnels. Cette pluralité des pratiques rend le blogging d’autant plus riche et complémentaire avec le journalisme et je pense que les publics visés, comme les messages véhiculés, ne sont pas toujours les mêmes.

    Réponse
  • 20/05/2016 à 15:20
    Permalink

    S’il est vrai que les métiers se rejoignent de plus en plus et qu’il tend à évoluer vers le numérique, je constate un fait indéniable : le journaliste lui ne change, il reste toujours autant dédaigneux et distant vis à vis du numérique. Ce qui change, ce sont les consommateurs beaucoup plus enclin à écouter les blogueurs et autres influents (des réseaux sociaux). C’est d’ailleurs pour cela que les relations presse évoluent, et que les attachés de presse ont compris depuis quelques temps que les journalistes ne sont plus les seuls (et meilleurs) influent !

    Réponse
  • Ping : Blogs et journalistes sont plus compléme...

  • 24/05/2016 à 09:35
    Permalink

    Bonjour,
    Du point de vue d’une PME IT, nous n’accordons pas les mêmes objectifs aux RP et à la communication digitale. Si globalement il s’agit de visibilité et de référencement, les différences dans le détail sont nombreuses : le ROI est plus facilement identifiable pour les actions de comm’ digitale, les investisseurs et partenaires institutionnels prêtent plus d’importance à la visibilité presse, etc. Cela dit les agences de RP prennent de plus en plus de pas d’ajouter les influenceurs et blogueurs dans leur liste de contacts, et les comptabilisent dans leurs retours presse.

    Positionner sa marque comme média est en effet un différenciateur fort pour une PME et permet d’être perçu plus comme un accompagnateur/expert que comme un vendeur. Cela rejoint l’idée de vendre des solutions plus que des produits. Même si justifier l’investissement en temps au départ est difficile, après quelques années nos 3 blogs génèrent à eux 3 autant de visites que notre site web.

    Au passage, l’opposition stratégie de contenu et RP me parait étrange. Je trouve que les deux se rejoignent de plus en plus, lorsqu’il s’agit de produire des tribunes ou des avis d’expert par exemple, qui sont de plus en plus repris comparés aux communiqués corporate classiques.

    Bonne journée,

    Réponse
  • Ping : Blogs et journalistes sont plus compléme...

Votre avis nous intéresse :