Back-linking, la lèpre du marketing de contenu (avec @flashtweet)

Ne pas confondre back-linking et liens de qualité

Le Back-linking (ou installation de rétro-liens en français) est vieux comme le monde, mais l’essor récent du content marketing semble avoir décuplé les ardeurs de tous les fabricants de liens de la planète. Pas un jour ne passe, en effet, sans que j’aie une « Cindy » qui m’appelle ou qui m’envoie un message (voir le mail reproduit ci-dessous) proposant des liens mirifiques qui vont décupler mon référencement naturel. J’ai beau avoir ajouté une mention spécifique sur notre formulaire de contact pour indiquer que nous n’établirons aucun lien non significatif dans le cadre d’une quelconque campagne de Back-linking, je continue de recevoir les sollicitations plus ou moins honnêtes de ces fournisseurs de « contenu » qui ont dû confondre ce mot avec sa première syllabe. Pourtant, Google prévient clairement les utilisateurs et les gestionnaires de sites (et cela s’adresse également à nos clients et futurs clients) en leur donnant la règle à suivre et en les prévenant de ce stupide jeu de dupes qui consiste à essayer de tromper le plus grand moteur de recherche du monde. En fait, il n’existe pas de méthode miracle pour augmenter votre référencement, si ce n’est de créer un contenu de qualité, ce que Google lui-même explique fort clairement dans ses instructions de la console du moteur de recherche. Le Back-linking est à proscrire absolument. C’est un affadissement de votre site ou de votre blog et si vous avez de l’argent en trop, dépensez-le pour créer plus de contenu de qualité et pertinent, ceci aura forcément des retombées positives sur votre référencement et de façon durable. Voici ce que dit Google du Back-linking sur sa page d’aide de la Search console (ex Google Webmaster tools). J’en ai extrait les passages qui nous concernent. J’ai également ajouté des commentaires là où c’était nécessaire. Pour les reconnaître je les ai marqués par le signe **, mis entre [ ] et colorés en bleu.

Back-linking ou rétro liens

Tout lien visant à manipuler le classement [**au cas où vous n’auriez pas compris, cela ne sert à rien de tricher. Si vous êtes une entreprise, c’est encore plus bête] PageRank  ou le classement d’un site dans les résultats de recherche Google peut être considéré comme faisant partie d’un système de liens, et constitue, de ce fait, une infraction aux Consignes aux webmasters de Google. Sont incluses dans cette catégorie toutes les opérations visant à manipuler les liens dirigeant vers votre site ou les liens contenus dans votre site et redirigeant vers d’autres pages.

[**Attention ! ceci ne veut en aucun cas signifier qu’il ne faut pas de liens vers l’extérieur comme je vois trop de clients le faire remarquer. Une page Web DOIT avoir des liens et notamment DES LIENS VERS L’EXTERIEUR car c’est cela qui va la rendre crédible et aussi lisible (les utilisateurs sautent de lien en lien pour lire le texte en ligne). Il faut donc des politiques de liens SIGNIFIANTS. En d’autre termes, si votre lien vient renforcer votre contenu de manière intelligente et raisonnée, vous pouvez le faire. Si vous cherchez juste à ajouter des liens de manière artificielle à la manière de Cindy ci-dessous, même sans les fautes d’orthographe, réfléchissez à deux fois] .

Veuillez trouver ci-dessous des exemples de systèmes de liens pouvant avoir un effet négatif sur le classement d’un site dans les résultats de recherche :

  • Achat ou vente de liens pour améliorer le classement PageRank. Cela inclut l’achat de liens ou de messages contenant des liens, l’échange de biens ou de services contre des liens, ou encore l’envoi d’un produit « gratuit » en échange d’un commentaire incluant un lien.
  • Échanges de liens excessifs (« Établissez un lien vers mon site et j’établirai un lien vers le vôtre ») ou pages partenaires utilisées exclusivement à des fins d’échange de liens

[**Google explique clairement qu’il ne faut pas rentrer dans ce système. Méfiez-vous également des officines basées en France et Outre Mer qui vous proposent des articles pseudo originaux qui n’ont d’autre intérêt que de planter des liens sur votre site. Dans le meilleur des cas ils viendront diminuer l’intérêt de votre site en en minimisant la qualité. Attention ! Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire de “guest-blogging” bien au contraire. Mais si vous le faites, privilégiez la qualité par rapport à la quantité et assurez vous de la réelle unicité et qualité du contenu. Il m’est arrivé de refuser des articles tiers – poliment – car je considérais que leur qualité ou leur contenu n’était pas en phase avec le niveau d’exigence que j’impose aux auteurs permanents de mon blog].

  • Vastes campagnes de marketing via des articles ou de publication de messages de blog en tant qu’invité

[**voir message ci-dessus, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas avoir de vrais blogs invités. Mais les campagnes de masse par mail sont à proscrire],

avec des liens de texte d’ancrage riches en mots clés

  • Utilisation de programmes ou services automatisés pour créer des liens vers votre site [**cela peut paraître évident, mais il y a un tel buzz inepte autour de l’IA en ce moment…]

Par ailleurs, la création de liens qui n’ont pas été publiés ou attestés par le propriétaire du site sur une page (liens également connus sous le nom de « liens artificiels ») peut être considérée comme une infraction à nos consignes. Voici quelques exemples courants de liens artificiels qui ne respectent pas nos consignes :

  • Annonces textuelles qui améliorent le classement PageRank
  • Publireportages ou « native advertising » dans le cadre desquels une rémunération est octroyée contre des articles améliorant le classement PageRank [**Je vais creuser ce point ultérieurement]
  • Liens avec texte d’ancrage optimisé dans des articles ou communiqués de presse publiés[**une des raisons pour lesquelles je ne reprends jamais les CP sur nos blogs ni ceux de nos clients, sauf cas exceptionnel] sur d’autres sites. Exemple : Il existe de nombreuses alliances de mariage sur le marché. Si vous voulez vous marier, vous devez choisir la plus belle bague. Vous avez également besoin de fleurs et d’une robe de mariée.
  • Liens vers des sites de favoris ou annuaires de qualité médiocre [**j’avoue que c’est un peu vague. Google doit faire le ménage à sa guise. En résumé, pas la peine de faire des listes de liens à 2 balles. Si vous en faites une, mieux vaut qu’elle ait une véritable valeur ajoutée : un commentaire, une évaluation, une recommandation etc.]
  • Liens intégrés dans des widgets distribués sur plusieurs sites. Exemple : Visiteurs sur cette page : 1 472 assurance auto [** et oui, encore loupé] 
  • Liens largement diffusés au bas des pages de différents sites [**J’ai eu de très bons résultats sur beaucoup de sites avec des pieds de page sur la home page. Il faut faire en sorte que ces liens soient signifiants et qu’ils correspondent à vos mots clefs. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire de liens en bas de page donc, mais qu’il faut éviter de faire des catalogues de rétroliens bas de gamme sur toutes les pages]

Notez que les liens publicitaires au paiement par clic qui n’améliorent pas le classement PageRank de l’annonce pour l’acheteur sont conformes à nos consignes. Vous pouvez empêcher l’amélioration du classement PageRank de différentes manières, notamment :

  • en ajoutant un attribut rel= »nofollow » à la balise <a> ;
  • en redirigeant des liens, à l’aide d’un fichier robots.txt, vers une page intermédiaire à laquelle les moteurs de recherche n’ont pas accès. [**bon à savoir. Mais sur un site de contenu de qualité, la publicité n’est pas vraiment utile, elle vient même affadir le message et compliquer la lecture. Les lecteurs sont assaillis de publicités invasives, ils vous sauront gré de leur fournir l’occasion d’une pause].

[**nous y voilà, c’est là le meilleur] Le meilleur moyen d’inciter les autres sites à créer des liens pertinents et de qualité vers votre site consiste à publier un contenu unique et pertinent, qui vous permettra de gagner naturellement en popularité auprès des internautes. La création d’un contenu de qualité est récompensée. Les liens constituent généralement des votes éditoriaux attribués de plein gré. Plus le contenu de votre site est utile, plus vous avez de chances qu’une autre personne trouve ce contenu intéressant pour ses lecteurs et crée un lien vers votre site. [**en conclusion, cessez de perdre du temps bêtement avec ces campagnes à 2 balles et cultivez votre jardin]

Si vous constatez qu’un site participe à des systèmes de liens visant à manipuler le classement PageRank, veuillez nous en informer. Nous utiliserons ces informations pour améliorer nos algorithmes de détection de ces liens. [**Et en prime vous pourriez être dénoncé !]

Le mail de Cindy* : proposition de Back-linking

Et voici le mail de Cindy*, un des nombreux messages de Back-linking reçus sur notre adresse contact ou via le formulaire. Parfois les demandeurs sont très insistants (surtout les Français) car ils ne comprennent pas pourquoi on leur refuse leur “article original” et (toussons un peu) “de qualité”. Ce qui est frappant, c’est que les vrais fournisseurs de contenus de qualité ne vantent jamais la qualité de leur contenu. Celle-ci s’impose d’elle-même, naturellement. Pas de besoin de faire l’article.

Nom: Cindy Email: cindy@xxxxxxxx.com Site web: http://visionarymarketing.fr/ Commentaire: Bonjour,

Je m’appelle Cindy, je voudrais collabore avec vous.

Nous sommes intéressé en repartition de article publicitaire dans votre site.

Que nous proposons:

Le article intéressant et ecrit spécifiquement pour votre blogue avec citation à votre site (tickets de loterie). Payement con système Paypal. Respect et confidentialité. Que nous avons besoin de: Votre prix pour article du publicitaire. Liens Dofollow. S’il vous plaît faire savoir, si vous avez intéressé dans cette type de réclame. Nous sommes reconnaître du votre quelconque message de réponse.

Merci d’avance

Avec estime,

Cindy

entreprise: http://visionarymarketing.fr/

*le nom a été modifié

En conclusion, il ne sert à rien de courir, il faut partir à point. Et le Back-linking ne sert à rien sinon à vous faire pénaliser. Payer des fournisseurs douteux n’améliorera en aucun cas ni votre référencement ni votre crédibilité. Et ceci n’est pas seulement valable vis à vis de Google mais surtout de vos lecteurs. En fin de compte, ils sont les seuls à compter. Si votre contenu est bon et qu’il leur apporte une information de qualité (c’est eux qui jugeront de cela) ils seront alors votre meilleur allié de référencement, car ils partageront votre contenu et celui-ci sera repris en maints endroits, les médias sociaux ou ailleurs. En sommes, oubliez le Back-linking et pensez à mettre des liens de qualité, vers des contenus de qualité, en nouant des partenariats de qualité également. C’est cette méthode, longue et appliquée qui paiera dans le long terme.

Back-linking, la lèpre du marketing de contenu (avec @flashtweet) was last modified: avril 25th, 2016 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

13 réflexions sur “ Back-linking, la lèpre du marketing de contenu (avec @flashtweet) ”

  • Ping : Back-linking, la lèpre du marketing de contenu | Mon Habitat Blog

  • Ping : Marketing | Pearltrees

  • Ping : [SEO] Back-linking, la lèpre du marketin...

  • Ping : Back-linking, la lèpre du marketing de c...

  • Ping : Back-linking, la lèpre du marketing de c...

  • Ping : Ne pas confondre back-linking et liens de quali...

  • 29/04/2016 à 05:46
    Permalink

    Bonjour Yann,
    Vous avez raison, il faut priviléger le backlink naturel, il prend plus de temps, il demande plus d’efforts, il demande à des vrais experts de raconter quelque chose d’intéressant et d’innovants… pas toujours facile pour une entreprise de passer du temps sur son expertise. Mais c’est tellement payant à moyen long terme.

    Réponse
  • 17/05/2016 à 17:34
    Permalink

    Bonjour Yann,
    Connaissez-vous Brian Dean ? C’est un blogger américain à succès et qui promeut justement le backlinking. J’ai lu quelques articles et vu quelques vidéos et je dois dire que ses techniques semblent assez convaincantes. Que pensez-vous de ces techniques ? Il pousse notamment au guest-blogging. Est-ce que ça entre en accord avec ce que vous dites dans votre article lorsque vous dites que les articles invité ne sont pas à proscrire tant que ce n’est pas en masse ?

    Réponse
    • 17/05/2016 à 21:01
      Permalink

      Bonjour Léo et merci pour votre commentaire. Comme je l’ai mis dans l’article et annonce de Google a l’appui, les liens de qualité sont à adopter les campagnes de liens à proscrire. Le guest blogging est bien entendu une excellente pratique mais elle ne se fait pas dans une logique de lien mais d’apport de contenu. En résumé : il faut des liens partout mais éviter les campagnes de liens systématiques qui n’ont d’autre intérêt que de détourner les règles de Google et qui au mieux vous vaudront un bon coup de bâton (bien mérité 😉 je ne connais pas Brian Dean j’irai voir ce qu’il nous dit. Merci pour la référence.

      Réponse
    • 18/05/2016 à 05:43
      Permalink

      Je viens de regarder le site de Brian Dean. OK ça s’appelle backlinko mais le principe est un ensemble de techniques « whitehat » (donc acceptées) qui vont vous permettre d’optimiser le référencement. Il y a des bons tuyaux en effet. Ceci étant l’attirance des lecteurs pour les recettes « get rich quick » ne doit pas faire perdre de vue que ce qui va faire la valeur d’un site et d’un contenu ne tient pas que dans son référencement (c’est même ce qui vient à la fin). Toutefois je note quelques bonnes astuces, dont certaines que j’avais intuitivement retrouvées comme celle de recycler les vieux articles en les rebidouillant, une technique que j’ai utilisée maintes fois avec succès sur des articles qui ont une valeur dans le temps ou qui méritent d’être remis à l’ordre du jour.

      Réponse

Votre avis nous intéresse :