E-commerce : le commerce traditionnel est‐il menacé ?

Les nombreuses initiatives de transformation digitale remettent en jeu cette question qui existe depuis un certain nombre d’années. Internet étant de plus en plus présent dans notre quotidien, 86,6% des français ont navigué sur le web en novembre 2015, j’ai trouvé intéressant de parler de l’impact du digital sur le commerce traditionnel c’est-­à-­dire l’achat et la vente de produits ou de services sans l’utilisation de la toile.

L’ascension du e-­commerce, un secteur en constante évolution

Ces 15 dernières années, le développement du e-­commerce a été impressionnant, le commerce en ligne a conquit le cœur de nouveaux consommateurs. En effet, selon les données chiffrées de la Fédération E-­commerce et vente à distance (FEVAD), l’activité du e-­commerce est en progression de 14% en 2015. Les ventes en ligne ont représenté un chiffre d’affaires de 64,9 milliards d’euros en 2014. Le développement du e-­commerce ne va pas s’arrêter là car les estimations concernant l’année 2016 sont également en faveur de son expansion avec un chiffre d’affaires estimé de 70 milliards d’euros, soit une augmentation de 10%. Ces chiffres prouvent donc que le e-­commerce a un bel avenir devant lui. Malgré une situation économique difficile, ce secteur en expansion génère bien évidemment de l’emploi. En effet, selon les études menées par le FEVAD, le e-commerce compte près de 100 000 emplois en fin d’année 2014, dont plus de 12 000 créés en 2013. De plus, 21% des sites marchands prévoient de recruter en 2016. Les profils très recherchés actuellement dans ce secteur sont notamment les développeurs web, les analystes DATA, les webmasters ou encore les designers (cette liste, est bien sûre, non exhaustive). Le e-commerce nous promet de belles prouesses.

Le e-commerce progresse et bouleverse nos habitudes avec une rapidité stupéfiante
Le e-commerce progresse et bouleverse nos habitudes avec une rapidité stupéfiante

Le e-­commerce possède des avantages indéniables

Le digital nous permet de consommer différemment grâce aux nombreux avantages dont il dispose. Ce grand marché nous propose une multitude d’offres comme des vêtements, des matériaux, de l’électroménager, ou encore des objets de décoration et des services, qui répondent à tout type de profil, des ménagères en passant par les personnes « surbookées » aux jeunes. De plus, le commerce en ligne permet d’éliminer les frontières, nous pouvons désormais acheter des produits provenant de l’autre bout du monde en toute simplicité. Jumelé à cela, le e-commerce permet d’effectuer plus de tâches en un temps record. Il est désormais possible, de commander son repas en effectuant ses courses et en commandant le cadeau d’anniversaire de notre belle maman, tout en étant dans les transports en commun par exemple. Cet outil permet un gain de temps considérable, car il faut se l’avouer, il est bien plus facile de cliquer que de se déplacer dans plusieurs boutiques aux quatre coins de la capitale pour effectuer différents achats.

Actuellement, l’usage des réseaux sociaux peut avoir un impact concernant l’achat de vente à distance, notamment pour les jeunes âgés de 18 à 24 ans qui sont 22% à s’informer sur des produits ou services qui les intéressent.

Le e-­commerce permet également à certaines personnes d’acquérir des objets qu’elles n’oseraient pas acheter dans une boutique traditionnelle. Nous pouvons remarquer que depuis l’engouement d’un bon nombre de personnes pour le film 50 nuances de Grey, en France, le site eBay observe un pic d’achats d’accessoires érotiques et de lingerie sexy sur l’ensemble de ses sites. L’achat en ligne garantit une discrétion de nos achats. De plus, les méthodes de paiement sont simples et faciles d’accès.

Le prix est un facteur clé du e-­commerce. Utiliser ce mode de consommation permet de réaliser des économies, car les prix sont beaucoup plus attrayants qu’en commerce traditionnel. Cela s’explique par le fait de l’inexistence de locaux de vente à payer, de responsables de magasins et de vendeurs à rémunérer. Les nombreux comparateurs de prix permettent également de trouver les bonnes affaires en ligne.

Complémentarité du commerce traditionnel et du e­-commerce

Le commerce traditionnel et le e-­commerce vont de pair. Pour certains consommateurs, leur complémentarité est primordiale. En effet, de nombreux consommateurs élaborent une liste de différents objets qu’ils souhaitent acquérir. Une fois le repérage effectué, ils se rendent en boutique. Pour l’achat de vêtements ou de chaussures, cette étape de repérage et d’achat en commerce traditionnel est indispensable pour certaines personnes. Ils gagnent du temps en effectuant leurs listes et ainsi, lorsqu’ils se rendent en magasin, ils peuvent voir, toucher et essayer les produits. Le e-­commerce génère donc de l’activité pour le commerce traditionnel. Cependant, avant d’arriver à être un site de commerce en ligne reconnu et apprécié par les consommateurs, il faut avoir une bonne e-réputation. Face à l’importante place des réseaux sociaux dans notre quotidien, il est très important pour les entreprises de tenir une bonne e-­réputation lorsqu’elles mettent en place des ventes en ligne, à travers leur site personnel. Celle-­ci permet une bonne visibilité des entreprises sur la toile. Cette e-­réputation est parfois très compliquée à gérer, il y a énormément de choses à surveiller et contrôler. Il faut savoir anticiper sa stratégie de présence numérique et mettre en place une veille e-réputation.

Le commerce traditionnel : une façon de consommer appréciée des consommateurs

La proximité des consommateurs avec leurs commerçants est un élément qui joue dans le commerce traditionnel. En achetant par ce mode de consommation, les consommateurs se rendent dans des commerces spécialisés, je pense notamment aux entreprises pharmaceutiques où ils peuvent avoir un contact direct avec un spécialiste, chose difficile à effectuer actuellement sur l’achat en ligne. Mis à part cela, certaines personnes aiment juste avoir  un  contact  social  avec  leurs commerçants sans pour autant  leurs  demander  des conseils, ce qui est notamment le cas dans les commerces de proximité.

De plus, lorsque les personnes se baladent dans les rues, ils aiment effectuer du « lèche vitrine ». Cette activité engendre l’achat et le coup de cœur. Enfin, tout simplement, le fait de faire du shopping provoque pour les consommateurs du plaisir. Ce plaisir n’est pas aussi élevé quand ils achètent sur la toile.

Je pense que les ventes en ligne progresseront toujours dans les années à venir en impactant les commerces traditionnels. Néanmoins, à mon sens, les consommateurs ne sont pas encore prêts à acheter tous leurs produits et services sur le web. Cependant, dans quelques années, il est fort probable qu’un certain nombre de commerces jugés à l’heure d’aujourd’hui comme indispensables par les consommateurs disparaissent au profit de l’ère du digital. Les mœurs auront évolué.

 

E-commerce : le commerce traditionnel est‐il menacé ? was last modified: mars 24th, 2016 by Claire Sorel
Claire Sorel

Claire Sorel

Claire est Consultante Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing. Elle est passionnée d'innovation, de marketing digital et de mode.
Claire Sorel

3 réflexions sur “ E-commerce : le commerce traditionnel est‐il menacé ? ”

Votre avis nous intéresse :