Data Visualisation : le YouTube de la donnée

La data visualisation est en vogue, grâce au phénomène relativement récent des Big Data. L’explosion exponentielle du volume de données et leur hétérogénéité en rendent le traitement difficile et l’on ne sait souvent pas quoi faire de toute cette masse de données. Si la data visualisation, qui s’efforce de synthétiser et de rendre explicite ces données est en pleine évolution, son origine est lointaine et remonte aux début du 19e siècle. En effet, la paternité de la data visualisation est généralement attribuée à Charles Joseph Minard. Ce polytechnicien passé par l’école nationale des ponts et chaussées est connu pour ses impressionnantes représentations graphiques. Il est d’ailleurs incroyable de voir à quel point celles-ci sont détaillées, précises, et exhaustives, tout en restant claires et explicites. Un travail de visionnaire que nous peinons aujourd’hui à égaliser avec nos ordinateurs ! Je vous invite à découvrir ce travail réalisé tout au long des années 1800.  

Ceci est une rediffusion d’un article de fin novembre 2015, qui nous paraît parfaitement adapté à ce deuxième et dernier jour du salon Big Data de Paris 2016. A ce sujet, notons que Visionary Marketing était présent sur le salon hier après midi avec nos confrères de e-marketing afin de réaliser un reportage Web qui sera diffusé le 16 mars en fin de matinée. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant, chers lectrices et lecteurs, des horaires précis de cet événement 100% digital dans lequel nous aurons bon nombre d’interviews à vous présenter. 

L'une des représentations graphiques les plus connues de Minard : les pertes des armés napoléoniennes pendant la campagne de Russie, corrélées avec la température.
L’une des représentations graphiques les plus connues de Minard : les pertes des armés napoléoniennes pendant la campagne de Russie, corrélées avec la température.

La donne va peut-être changer et chacun d’entre nous pourra se muer en Charles Joseph Minard grâce à des logiciels de data visualisation qui émergent ces dernières années. Ceux-ci ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients : il existe des articles comparant ces différentes solutions ici et . J’ai ainsi pu interroger deux responsables d’un des leaders de la data visualisation : Johanne Desanges, responsable marketing, et Edouard Beaucourt, directeur régional, chez Tableau software. Ce témoignage de cet acteur majeur nous apprend notamment que les techniques de représentations graphiques et d’interrogations de la donnée sont en pleine évolution, mais aussi que cette discipline à l’origine réservée aux entreprises s’immisce petit à petit auprès du grand public : de la même manière que Youtube nous a permis à tous d’être des producteurs de film, les logiciels de data visualisation nous permettront peut-être d’être des data scientists en quelques clics.

Aujourd’hui, nous avons les données, mais nous ne savons pas vraiment les exploiter…

Johanne Desanges : Il est vrai qu’aujourd’hui, nous avons énormément de données. Nous sommes dans ce que l’on appelle un océan de données : tout est connecté, que ce soit nos ordinateurs, nos montres, nos téléphones. Il y a un grand nombre de personnes qui se retrouvent avec des données et qui ne savent pas quoi en faire. C’est là que Tableau software intervient.

Comment pouvons-nous définir la data visualisation ?

Edouard Beaucourt : Comme Johanne l’a dit, les données sont partout, et le monde est de plus en plus connecté. Et les gens ont de plus en plus envie de savoir quelles informations ils génèrent. La data visualisation, c’est donc le fait de donner un accès aux gens, qui vont pouvoir observer et comprendre leurs données. Et notre mission chez Tableau c’est d’aider ces gens-là à voir et comprendre leurs données.

Comment fait-on de la data visualisation ?

Edouard Beaucourt : Nous avons pour mission de ne pas être technique, mais je vais essayer d’expliquer comment tout se matérialise. Tableau software est un logiciel, que l’on peut utiliser sur son PC ou son Macintosh, au même titre qu’on peut l’utiliser sur le cloud. C’est un logiciel qui va permettre aux gens de se connecter à des données, qu’elles soient dans un fichier Excel, dans une base de donnée ou dans une application. Quel que soit le format ou le lieu où se trouve la donnée, nous pouvons nous connecter à une donnée, et poser des questions. Et la grande nouveauté chez Tableau software, c’est la manière de poser les questions aux données, qui n’est pas liée à une question, ou à une requête informatique. Nous posons des questions en faisant du glisser-déplacer. Par exemple, pour voir le nombre de kilomètres courus samedi dernier dans le bois de Boulogne avec sa nouvelle montre connectée, nous appelons des champs, des indicateurs pour les positionner dans un tableau, et on obtient ainsi des réponses. Voilà comment nous créons des visuels chez Tableau.

Pouvons-nous dire que Tableau Software est le Youtube de la donnée ?

Edouard Beaucourt : Youtube a su mette à disposition de chacun un domaine qui était réservé à quelques experts, qui est le cinéma, et qui nécessitait du matériel, de l’équipement et un savoir-faire particulier. Aujourd’hui, n’importe qui avec un téléphone portable, un appareil photo ou une petite caméra, peut faire un film, le publier, le partager, le produire pour ses amis ou une communauté infinie de personne. Tableau est finalement le Youtube des données. C’est à dire que Tableau va permettre à n’importe qui, sans compétences particulières, de se connecter à des données, de pouvoir faire une analyse, et ensuite de pouvoir la partager, la publier, la produire au plus grand nombre. Voilà le rapport entre Youtube et Tableau.

Johanne Desanges : Nous avons aussi Tableau Public, qui est notre produit gratuit. Les gens peuvent publier, se connecter à n’importe quelles données et publier des tableaux de bord sur ce site. Ceci leur permettra de répondre à des questions, et à celles d’autres utilisateurs. Nous avons plus de 4500 visualisations créés tous les mois sur Tableau public et plus de 100,000 auteurs dans le monde entier. Ça permet vraiment de créer une communauté d’échanges à la Youtube, où les gens vont pouvoir poser des questions sur leurs données et y répondre facilement.

Data Visualisation : le YouTube de la donnée was last modified: mars 8th, 2016 by Cédric Jeanblanc
Cédric Jeanblanc
Follow me

Cédric Jeanblanc

Consultant Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing
Cédric est assistant Web Marketing chez Visionary Marketing. Il est spécialisé en production de contenus multimédia, texte, vidéo, podcasts.
Cédric Jeanblanc
Follow me

4 réflexions sur “ Data Visualisation : le YouTube de la donnée ”

  • Ping : Data Visualisation : analyser les donnée...

  • Ping : Data Visualisation : le YouTube de la donn&eacu...

  • Ping : Data Visualisation : le YouTube de la donn&eacu...

  • 08/03/2016 à 18:04
    Permalink

    Le concept est très intéressant, il est très utile de pouvoir exploiter les données et de pouvoir les mettre à disposition de manière simple dans un tableau. Cependant, de la à dire que Tableau Software est le « Youtube » de la donnée, c’est y aller fort…
    Je rappelle Youtube en quelques données justement : disponible dans 79 pays, 76 langue et couvrant 95% de la population internet mondiale. Si vous arrivez à ce résultat (je vous tirerez alors mon chapeau), alors oui on pourra dire que vous êtes le Youtube de la données.
    Je trouve tout de même que c’est une très bonne idée de proposer votre solution, elle pourrait en intéresser plus d’un, je vais d’ailleurs en parler autour de moi.
    A bientôt!

    Réponse

Votre avis nous intéresse :