La micro-entreprise ne connaît pas la crise – Salon 6-8 oct 2015

Micro-entreprise deviendra grande

« On aime d’abord par jeu, par hasard, par curiosité pour avoir dans un regard lu des possibilités » selon le poète Paul Geraldy.  A peu de choses près l’aventure entrepreneuriale relève du même hasard, de la même inconscience, pour avoir, un jour, dans un marché, lu des possibilités…

La certitude d’avoir un produit ou un service différent et utile porte l’entrepreneur et lui donne des ailes. Il est motivé. Il y croit et se sent enfin libre. Libre d’inventer son travail et la vie qui va avec. Quel que soit son âge, le nouvel entrepreneur se sent jeune, vivant et plein de fougue. Alors il fonce. Il créé sa structure, auto-entrepreneur d’abord, signe ses premiers contrats, commence ses premières missions… L’entrepreneuriat le prend sans ses bras et il voit « la vie en rose ».  Ce n’est qu’après que le quotidien s’installe et qu’il se fait mordre par la réalité. Il découvre que tout est un métier. Créer un logo, un site web… Mais avec quel design, quelle expérience utilisateur, quel contenu, quel référencement dans les moteurs de recherche? Et puis ensuite il faut vendre son produit ou son service. Au début c’est simple mais il s’agit de durer et là ça devient plus compliqué. Comment dépasser sa sphère de connaissances et d’amis pour gagner de nouveaux clients ? Et au fait quelle est votre cible précisément ? Comment allez-vous vous adresser à elle ? Avec quel message ? Sur quel canal ? Ah oui parce que le marketing aussi c’est un métier. Et puis il faut recruter aussi. C’est facile. Hop on passe une annonce, on reçoit les candidats et on embauche son premier collaborateur. Une perle, c’est sûr. Pourtant le recrutement aussi c’est un métier. Et si ce collaborateur n’est pas la perle qu’on pensait, comment on fait ? Et l’URSSAF et le RSI, et la comptabilité et la gestion ? Un métier aussi ? Et oui, un métier aussi. Il en a des compétences à acquérir ce jeune entrepreneur fougueux.  

La micro-entreprise ne connaît pas la crise
La micro-entreprise ne connaît pas la crise

Que l’on soit auto-entrepreneur, chef d’entreprise unipersonnelle ou dirigeant de PME, on a besoin de compétences extérieures multiples pour nous épauler et nous permettre de faire face à toutes nos obligations quotidiennes. Le Salon des Micro-Entreprises a été crée justement pour vous mettre en relation avec toutes ces compétences. Chaque année le salon remporte un succès fulgurant tant par le nombre de visiteurs que d’exposants et de conférenciers tous plus talentueux que les autres. C’est un espace de respiration, d’énergie, de stimulation intellectuelle. Il faut y aller pour le comprendre. Le programme est dense et passionnant : prenez le temps de le découvrir pour créer le parcours qui correspond le mieux à vos besoins. Quelques temps forts que j’ai repérés:

Conférence inaugurale : Micro-entreprises devenues grandes – Le 6 Octobre de 16h à 17h

Ils ont eu une idée, ont tenté l’aventure presque seul puis avec une poignée de salariés et ont grandi pour devenir ces PME qui rayonnent en France voire à l’international.  Comment leur est venue l’idée ? Comment se sont passés les premiers mois, les premières années ? Combien de temps s’est écoulé avant que leur activité décolle ? Qu’est ce qui a accéléré leur business? Avec les témoignages notamment de:

  •  Sandra Le Grand, Fondatrice et présidente de Kalidea, vice-présidente de CroissancePlus.
  • Henri de Maublanc, Président de Clarisse et co-président d’Aquarelle.com. Catherine Néressis, co-fondatrice de PAP.fr,
  • Vincent Ricordeau, co-fondateur & CEO de KissKissBankBank, hellomerci et Lendopolis

Consultants, utilisez les médias sociaux pour développer votre activité –  Jeudi 8 octobre 2015 de 11h30 à 12h30 Pour prospecter, développer votre notoriété grâce au bouche-à-oreille de vos clients ou encore valoriser votre expertise de consultant, les médias sociaux, de Viadeo à Slideshare, en passant par LinkedIn ou encore Twitter, sont devenus incontournables. Quel média choisir pour quelle stratégie ? Comment en faire bon usage sans y passer trop de temps ? Valérie March animera cette conférence puis dédicacera ses livres à la librairie Dunod à 13h00.

Conférence de Clôture : Les secteurs porteurs dans un monde qui bouge – Jeudi 8 octobre 2015  de 16h00 à 17h30

Comment détecter les signaux faibles, les marchés émergents, les nouvelles cibles BtoB et BtoC à conquérir ? Comment les exploiter ? Comment se lancer sur ces secteurs et tirer son épingle du jeu ? Chefs d’entreprise et experts vous conseillent sur les créneaux porteurs et les opportunités à saisir pour entreprendre et se développer en 2016. Avec notamment les témoignages de:

  •  Alexis Botaya, co-fondateur de Soon Soon Soon,
  • Christophe Dolique, CEO de Fivory.
  • Dominique Restino, Président de l’APCE, Président MoovJee, Vice-Président à la CCIP

Et pour ceux qui ne seront pas à Paris ou qui ne pourront pas se rendre sur le salon. Il y a une petite session de rattrapage possible avec le livre Comment piloter votre TPE?  de Gérald Engasser (Editions Dunod – Septembre 2015). Truffé de conseils pratiques, d’avis d’experts et de témoignages d’entrepreneurs, ce livre vous apportera des solutions concrètes pour construire durablement votre réussite. Il détaille : • Quelles sont les nouvelles règles du jeu du monde de l’entreprise ? Quels sont les bons réflexes ? • Comment faire un diagnostic de la santé de son entreprise ? • Comment écrire sa feuille de route, son business plan ? • Quels chiffres clés de son entreprise faut-il connaître impérativement ? • Quels outils de pilotage mettre en place pour suivre sa trajectoire ?

La micro-entreprise ne connaît pas la crise – Salon 6-8 oct 2015 was last modified: octobre 5th, 2015 by Natacha Heurtault
Natacha Heurtault
Suivez-moi

Natacha Heurtault

Communication RP.2.0 et Influence chez EarlyCom
Plus de 20 ans d’expérience en communication, relations presse et communication d’influence. Early-adopter d’Internet (1995!) et des médias sociaux, Natacha Heurtault utilise les réseaux sociaux comme caisse de résonance pour accroître la visibilité et la notoriété des entreprises.

Elle a d’abord commencé par travailler en tant que chargée de communication dans des entreprises IT (PSINet, Highdeal-SAP) avant de se passionner pour les médias sociaux et les réseaux sociaux d’entreprise en rejoignant la société blueKiwi en 2008. Elle devient ensuite chargée de communication freelance pour des entreprises et des start-up high-tech.

Citée par Marine Deffresnes dans son livre "30 femmes qui comptent dans le digital" (éditions Kawa).Elle fait partie de l'association Media Aces de promotion des médias sociaux

https://fr.linkedin.com/in/natachaheurtault
Natacha Heurtault
Suivez-moi

2 réflexions sur “ La micro-entreprise ne connaît pas la crise – Salon 6-8 oct 2015 ”

Votre avis nous intéresse :