content marketing : 5 conseils pour travailler avec son juriste (3/5)

Résumé des épisodes précédents : Il était une fois dans une galaxie très lointaine, un jeune chef de projet motivé et plein de confiance accompagné de son pada… stagiaire, qui se retrouve confronté au département juridique dans le cadre d’un projet de Content Marketing auquel il participe. Alors que le projet semblait bien avancé, celui-ci découvre de nouvelles règles juridiques à suivre et après une réunion très intense, il prend la mesure de la tâche qui lui a été déléguée. Par la suite, il comprend que la nature du travail d’un juriste est différente de celle d’un chef de projet Marketing. Par conséquent, la communication doit également en tenir compte afin que le projet se déroule bien notamment en terme de planning et de respect des dates de rendu.

> Lire l’épisode 1

> Lire l’épisode 2 

Episode N°3 – Dans la tourmente de ton projet, avec ton juriste équipe tu feras

Le projet avance, vous commencez à être bien entrainé. Votre juriste, enfin calmé, suit l’avancement du projet grâce à la réunion que vous avez mise en place. Ça y est, vous êtes dans la place ! et cela avance. Il fait beau, votre boss est en réunion de comité de direction jusqu’à 13h, vous lui avez envoyé un compte rendu de situation du projet en béton armé hier, vous allez pouvoir aller déjeuner en terrasse ce midi l’esprit serein !

Soudain, alors que vous vous apprêtiez à aider le stagiaire à débourrer l’imprimante, votre téléphone sonne :

content marketing et mojitoVotre boss vous dit qu’il est en réunion et qu’on vient de lui apprendre que pour le projet de content marketing, vous deviez obtenir des validations de l’équipe Brand & Trademark et qu’une implémentation par l’équipe DSI était nécessaire pour le nom canonique du nom de domaine qui a été validé et pour l’enregistrer auprès des DNS primaires. De plus, il vous demande de lire en urgence le mail qu’il venait de vous envoyer à ce sujet.

Hein ? DSI ? nom canonique ? DNS primaire ? de quoi s’agit-il ? … quelques Dolipranes plus tard, et après avoir dit à votre stagiaire d’arrêter de vous faire du vent avec le Strategor qui vous sert de presse papier, vous reprenez vos esprits.

DSI ? Ahhhh c’est l’équipe qui met un siècle pour réparer votre ordinateur quand il tombe en rade sans raison et qui vous demande de leur envoyer un ticket par mail lorsque votre logiciel de messagerie ne fonctionne plus !

Nom canonique ? Ah, d’accord c‘est la forme simplifiée ou naturelle d’un nom de domaine qui permet de le référencer dans l’annuaire mondial du web appelé serveur DNS primaire. Là-dessus vous ouvrez le mail de votre boss qui explique toute la procédure à suivre pour faire ces vérifications.

Par réflexe, à la vue de la longueur du mail explicitant les deux procédures vous contactez votre juriste. Après plusieurs heures de lecture et donc de temps passé en moins à rédiger vos contrats, celui-ci vous explique alors que pour contacter l’équipe chargée des marques et de la procédure à suivre, il peut effectivement vous aider. Mais en revanche, la partie DSI n’est pas du tout de son ressort !content marketing - charte et reglements

Après avoir compris la procédure pour la partie Brand & Trademark vous décidez de vous lancer dans la lecture de la procédure relative à la partie technique mais pendant ce temps vous continuez à recevoir des mails de vos différents contacts qui eux-mêmes vous transfèrent des emails de leurs propres juristes. Dans ces échanges vous pouvez répondre à certaines questions mais pour les autres vous comprenez qu’il s’agit du langage propre aux juristes. Du coup, vous préparez les réponses qui vous concerne puis vous les envoyiez à votre juriste pour qu’il puisse compléter les réponses sur les autres points. Là-dessus votre juriste vous précise quand même que le mail du juriste de votre partenaire date de quatre jours et que par conséquent, certaines réponses auraient pu être connues bien avant. Par ailleurs, il se permet de vous faire remarquer que l’une des réponses que vous avez faites, suite à une question du juriste d’en face ne correspond pas du tout à la question initiale. Par conséquent, vos remarques ne font que soulever de nouvelles questions et laissent la question initiale du juriste sans réponse.

Explications :

La réunion régulière comme mentionnée dans mon précédent post, permet une meilleure maîtrise du travail juridique et du temps passé vous permettant ainsi d’être parfaitement dans les temps par rapport à votre planning.

De plus, le département juridique peut être utile dans l’éventualité de procédure complémentaire à suivre dans le cadre d’un projet de ce type car le département juridique est un service support !

En revanche, le département juridique aura des difficultés à vous aider si la demande est beaucoup trop loin de son domaine d’expertise. Notamment si la demande est trop technique ou trop commerciale.

Enfin, pour vous simplifier la vie, n’hésitez pas à mettre les départements juridiques en contact directement ! cela vous fera gagner du temps ! tout en leur demandant d’être toujours copié dans les échanges d’emails.

Trucs & astuces

  1. La communication régulière et encadrée permet de maîtriser le temps.
  2. Le juridique est un service SUPPORT par nature il est donc là pour vous aider. Mais pas pour des questions hors de son champ d’expertise.
  3. Essayez toujours d’avoir le contact d’un juriste de votre partenaire ou client. Les juristes se parlent entre eux c’est plus simple que des transferts de transferts de messages et cela évite de recevoir des mails qui vous « soûlent » et surtout cela vous fera gagner du temps.

> Lire l’épisode 4

content marketing : 5 conseils pour travailler avec son juriste (3/5) was last modified: novembre 4th, 2015 by Xavier Barriere
Xavier Barriere
Suivez-moi :

Xavier Barriere

Directeur Général Adjoint chez Arthur & Lehmann
Xavier Barrière a 15 ans d’expérience en tant que business partner de l’équipe Brand Content et responsable juridique du service des obligations légales chez Yahoo!.
La société Arthur & Lehmann SAS est spécialisée dans la prévention et la lutte contre les risques de NSEO, la santé des sites web et leur optimisation.
Xavier Barriere
Suivez-moi :

Une réflexion sur “ content marketing : 5 conseils pour travailler avec son juriste (3/5) ”

Votre avis nous intéresse :