Le Déréférencement (NSEO) Vous Menace-t-il ? (2/2)

Suite de notre série sur le NSEO (negative SEO alias dé-référencement ou déranking). Dans le premier épisode nous avons vu ce qu’est le NSEO et la réalité de son danger. Le chapitre d’aujourd’hui sera dédié à la protection du risque NSEO et décrira les précautions à prendre. 

Se protéger du risque NSEO: c’est facile !

Dans le cas d’un projet de content marketing, il arrive fréquemment qu’il faille monter un site Web dédié à cette opération. Votre site sera donc nouveau au regard de la SEO et donc de la NSEO. Il sera plus vulnérable qu’un site déjà bien installé. Il vous faut donc bien suivre les indicateurs que vous donnent notamment les moteurs de recherche dans leurs interfaces dédiées aux Webmasters et vous assurer d’avoir autour de vous les experts qui vont vous aider dans cette démarche.

NSEO : comment se protéger du risque NSEO
Pour bien se protéger du NSEO (déréférencement), il suffit de se couvrir
  • Le premier conseil est de bien suivre les règles et recommandations SEO. C ‘est la protection la plus simple et la plus importante de toutes. Vous pourrez trouver ces recommandations soit auprès de votre expert SEO soit auprès des pages d’aides des moteurs de recherche dédiées aux Webmasters
  • Le deuxième conseil est de lire et suivre les indications qui vous sont données dans le Webmaster Tools de Google par exemple si vous encourez des risques, les alertes y seront publiées.
  • De plus, assurez-vous régulièrement que votre site ne comporte aucune vulnérabilité. Plusieurs solutions existent, soit des logiciels qui vont scanner votre site quand vous le voudrez, soit des experts tiers à votre entreprise qui vont régulièrement vérifier votre site et vous alerteront rapidement sans que vous ayez à vous en occuper.
  • Par ailleurs, établir une veille technique de votre site afin de vous assurer de la bonne santé de votre serveur et de vos pages Web. Il s’agit notamment de vous assurer que les logiciels que vous utilisez pour votre site Web sont bien à jour. Suivez les alertes de mise à jour qui vous sont données dans les différentes interfaces de vos outils backoffice ou dans le Webmaster tool. Si vous avez la possibilité de rendre automatique ces mises à jour, c’est encore mieux. Cela vous protégera efficacement contre les risques d’attaque.
  • Enfin, inclure dans votre projet votre direction des systèmes d’information afin qu’elle puisse vous aider. N’hésitez pas à l’inclure en amont du projet, cela vous permettra d’avoir une aide, un support sur certains points que j’ai mentionnés ci-dessus et vous déchargera d’une partie essentielle mais plus liée à l’informatique et aux techniques Web.

Rassurez-vous, si jamais vous vous sentez un peu perdu et que vous pensez avoir besoin de cette expertise, des experts peuvent vous aider efficacement sur ce sujet et vous proposer de vous accompagner dans votre projet. En définitive, vous disposez d’un grand nombre d’informations pour vous protéger via un grand nombre d’outils qui sont mis à votre disposition souvent gratuitement mais si vous ne désirez pas vous en occuper directement vous pouvez vous entourer d’expert.

L’important est d’avoir conscience de ce risque et de mettre en place une solution pour qu’il soit pris en compte.

Les bénéfices de cette protection contre le NSEO

Vous protègerez et sécuriserez votre investissement financier marketing  vous garantissant la pérennité de votre projet. Le temps passé par vos équipes et l’investissement du client atteindront leur but au lieu de risquer l’effet inverse à savoir une image de marque dégradée en cas d’attaque. Vous pourrez construire sereinement votre expérience en matière de content marketing et ainsi être de plus en plus à l’aise avec le média Internet.

Savoir utiliser ce média en ayant connaissance, en amont, des ornières à éviter vous permettra de développer de nouveaux projets mieux aboutis et plus performants. Vous aurez l’opportunité de placer votre marque à l’avant garde de ce média.

Vous découvrirez alors l’ensemble des possibilités qu’il vous offre tout en maitrisant les risques qu’il peut présenter et vos prochains projets s’en trouveront facilités.

De plus, vous pourrez aussi développer un discours  additionnel auprès de vos clients et des institutions publiques sur l’importance que vous octroyez à la protection des données personnelles. Une forte valeur ajoutée quant à l’importance accordée à la sécurité renforcera votre message principal.  Par un effet de levier, votre marque sera sans doute citée en référence. D’autres viendront vous demander conseil ce qui vous garantira une certaine aura dans un domaine connexe à votre activité. De même, les internautes sauront qu’ils peuvent vous faire confiance et véhiculeront cette idée sur les réseaux sociaux, faiseurs bien connus de notoriété.

Enfin, vous installerez votre marque dans la durée, élément clé dans le cadre du SEO pour votre visibilité et votre audience. Vos bases de données clients vont naturellement s’enrichir et se développer de façon exponentielle. Une notoriété accrue et pérenne après un investissement pécuniaire fort, mais qui ne nécessite par la suite qu’un faible  réengagement de votre part. En d’autres termes un travail d’excellence, vite fait, bien fait !!

En définitive, votre notoriété augmentera naturellement sur les thématiques marketing  que vous aurez choisies pour votre projet et sera renforcée par le discours sur la protection des données de vos clients.

Conclusion : la solution réside dans l’entraide entre les départements de l’entreprise ou le recours à un expert.

Dans un univers commercial mondialisé où toutes les cultures de tous les continents se côtoient, un risque d’attaque NSEO existe bel et bien. Le Web est un atout pour votre projet marketing qu’il convient absolument de protéger.

Vos sites Internet sont des outils interactifs, modifiables très rapidement et offrant une communication directe et peu intrusive avec votre clientèle et vos prospects accessible partout dans le monde. Vos sites Web constituent également une source de récupération de données sans précédent dans l’histoire de l’entreprise. Enfin, ceux-ci vous permettent de toucher de nouveaux clients dans des pays lointains pour peu que l’expansion à l’international soit votre objectif et ce sans grand investissement.

Mais ce magnifique outil qu’est votre site Internet, pour qu’il ait l’impact escompté, est soumis à la génération d’un trafic via les moteurs de recherche (gratuit ou payant), première porte d’entrée des internautes. Cette source principale de trafic, vous oblige à respecter les règles SEO et SEA (Search Engine advertising) édictées par ces moteurs de recherche et, par conséquent, vous soumet également au risque d’attaque NSEO  c’est-à-dire expose votre site Internet à des manœuvres qui pourraient mettre à mal votre stratégie marketing par l’intermédiaire d’actions ayant pour unique but de vous nuire au profit de vos concurrents.

Afin d’utiliser et de protéger au mieux vos sites Internet face aux risques mentionnés dans ces pages, il existe plusieurs possibilités. En effet, le département marketing peut tout à fait se rapprocher de la DSI afin d’anticiper et de travailler ensemble sur les projets futurs même si la culture de ces deux départements est très différente notamment en terme de gestion de projet et de planning.

De plus, cette association entre ces deux départements permettrait de rassurer la direction, vous-même et l’ensemble de l’entreprise. Il est évident que le travail commun de ces deux départements peut être difficile à mettre en place mais des compromis doivent être trouvés et un travail de communication doit être mis en place afin que les projets aboutissent.

Il est parfois plus simple et plus rapide de recourir à un prestataire externe car la transversalité entre les départements peut être difficile à réaliser. Celui-ci pourra s’intégrer rapidement à votre projet tout en mettant à votre disposition son expertise dans ce domaine. Il gérera, sans vous freiner dans la mise en place du projet, tous les aspects techniques qui pourraient a posteriori vous porter préjudice. Vous pourrez donc vous consacrer à votre cœur de métier sans souci. L’expert mettra son agenda au tempo de votre projet.

Le Déréférencement (NSEO) Vous Menace-t-il ? (2/2) was last modified: juin 2nd, 2015 by Xavier Barriere
Xavier Barriere
Suivez-moi :

Xavier Barriere

Directeur Général Adjoint chez Arthur & Lehmann
Xavier Barrière a 15 ans d’expérience en tant que business partner de l’équipe Brand Content et responsable juridique du service des obligations légales chez Yahoo!.
La société Arthur & Lehmann SAS est spécialisée dans la prévention et la lutte contre les risques de NSEO, la santé des sites web et leur optimisation.
Xavier Barriere
Suivez-moi :

9 réflexions sur “ Le Déréférencement (NSEO) Vous Menace-t-il ? (2/2) ”

  • 02/06/2015 à 09:51
    Permalink

    Le NSEO n’existera bientôt plus du tout (chez Google) puisque Google va bientôt ne plus prendre en compte les backlinks pour « ranker » un site.
    Pourquoi ? Tout simplement parce que le fait de construire des liens externes qui pointent vers un site est une façon de « jouer » avec le moteur de recherche et Google n’aime pas ça.
    Pour comprendre : Au début, en 1998, Google se servait des backlinks comme un « vote » humain » vers une page car à l’époque, il n’avaient pas d’autres moyens de dissocier une page de qualité d’une page inintéressante.
    Tout le monde sait le gaming qu’a reçu le moteur de recherche dès la mise en place de son fameux toolbar avec le pagerank en l’an 2000.
    Aujourd’hui, de nombreux autres facteurs sont pris en compte et notamment le temps passé sur une page, le « scroll » de la page, les visites vers d’autres pages et la quantité de trafic que reçois un site dans son ensemble, sans parler de l’effet de marque.
    On voit d’ailleurs des sites mieux positionnés que des sites bien optimisés simplement parcqu’ils ont un taux de rebonds bas.
    Google va donc bientôt complètement se passer des backlinks pour déterminer la qualité et la popularité d’un site internet. Le NSEO sera donc bientôt mort.
    Beaucoup de SEO aux USA partagent cet avis.
    En attendant, pour se protéger, créer des contenus de qualités, mais surtout engageants et correctement optimisés est le meilleur moyen.
    Petit astuce : Même si « l’authorship » est mort, associez quand même votre site à votre profil Google+ et partagez vos contenus. C’est un signe pour Google que vos contenus vous appartiennent et vous renforcerez votre protection contre le NSEO.

    Bien à vous

    Steven

    Réponse
    • 02/06/2015 à 15:24
      Permalink

      Bonjour Steven et merci pour votre commentaire argumenté.

      Effectivement, Google reposera de plus en plus la pertinence algorithmique de classement sur des signaux hors maillage. Cette tendance s’affirme de mois en mois et les mouvements les plus récents se portent manifestement sur la qualité de l’expérience utilisateur (Mobilité entre autre).

      En marge de ces signaux de pertinence, les algorithmes et mécanisme anti-spam restent actifs pour détecter et sanctionner les tentatives de triche. Par exemple, si la balise Meta Keywords n’est, depuis très longtemps, plus prise en compte par l’algorithme de classement, mettre des milliers de mots clés dans son contenu risque d’affoler les algorithmes de spam et jouer négativement sur le trust et le positionnement de la page.

      Aussi, si un faible maillage n’est probablement plus un handicap pour assurer la visibilité d’un contenu (assez bonne nouvelle), un manque de qualité incontestable autour du maillage alertera les algorithmes anti-spam pendant très longtemps. Le formulaire de désaveux atteste d’ailleurs de ce double fonctionnement de la part de Google : « smart » et « manipulable ».

      Enfin, les « nouveaux » signaux tels que le temps de session, le taux de clic (engagement) permettent également d’être manipulés par des outils en simulant régulièrement des recherches ciblées et en cliquant sur tous les résultats…. sauf sur celui à rétrograder (NSEO)…

      Réponse
      • 03/06/2015 à 13:00
        Permalink

        Bonjour Alex

        Merci du partage de cet article intéressant.

        Effectivement comme Google prends en compte le temps de réponse d’une page, en surchargeant les requêtes sur un serveur qui, du coup, va avoir du mal à répondre et donc commencer à « ramer », Google va conclure que le temps de réponse est lent et peut déclasser la page dans les résultats de recherche.

        Le fait également qu’une page ne reçois pas de cliques pour une requête précise peut également la déclassée.

        Des pratiques mesquines, mais qui malheureusement existent aussi.

        Ceci dit, je penses qu’il vaut mieux s’occuper de la qualité et de l’optimisation de son propre site que d’essayer de déclassé ceux des concurrents car, si la qualité, l’expérience utilisateur et l’engagement sur son propre site n’est pas bon, on remontera pas dans les résultats de recherche.

        Si le NSEO par liens externes n’aura bientôt plus d’impact, votre article prouve qu’il y aura toujours des malins pour créer des logiciels afin de « gamer » le système et nous polluer la vie au lieu d’être fair play.

        Réponse
        • 03/06/2015 à 15:30
          Permalink

          Re bonjour Steven et Alex je voulais vous remercier de vos contributions à cet article qui ont fournis aux lecteurs de ce blog des informations complémentaires et très intéressantes sur le sujet du NSEO.

          Réponse
  • Ping : Le Déréférencement (NSEO) ...

  • Ping : Déréférencement | Pearltrees

Votre avis nous intéresse :