économie collaborative : une innovation qui a toujours existé

L’économie collaborative consiste à mettre un bien ou un service à disposition d’autrui, par le biais du partage, de la vente, ou de la location. Même si le concept paraît novateur avec des pratiques comme la colocation, le co-working, le financement participatif etc., il s’agit en fait d’un phénomène vieux comme le monde.  La consommation collaborative doit son essor à l’arrivée du Web 2.0. Avec elle, le consommateur n’est plus un simple spectateur, il devient acteur à part entière (nous parlons désormais de consomm’acteurs). De ce fait, de nombreux sites Internet (C2C et B2C) ont vu le jour, permettant à ces consomm’acteurs de rendre des services mais aussi d’en recevoir, sur un champ d’action plus large et dans tous les domaines possibles, du covoiturage à la location de villas.

L’essor de l’économie collaborative

L’économie collaborative devient un business comme un autre, et nous ne pouvons que constater son arrivée dans la sphère professionnelle. C’est sur ce sujet que nous avons interviewé Florian Delifer, créateur d’Officeriders, une entreprise permettant à des professionnelles de louer des espaces de travail mis à disposition par des particuliers. Plusieurs enseignements sont intéressants dans sa démarche : d’une part une approche pragmatique, partie d’un problème rencontré sur le terrain, que la start-up a cherché à résoudre de façon simple avec un service qui évolue au fur et à mesure de son développement.

économie collaborativeDeuxièmement l’adaptation d’un concept de l’économie collaborative déjà éprouvé dans un secteur (la location d’appartement aux consommateurs) à un nouveau secteur (B2B : location d’espace privé à des entreprises). Enfin, la démarche non moins pragmatique en matière légale, certainement pas très rigoureuse, voire carrément à la limite de ce qui est autorisé, mais bien symptomatique de ces start-ups qui cherchent à changer les choses avant d’avoir complètement fait le tour du sujet. S’il y a bien un sujet délicat dans l’immobilier, c’est bien la transformation d’un espace privé en espace professionnel.

L’économie collaborative pour contourner les limités légales

Passer de l’un à l’autre est assez délicat, et quiconque a essayé de transformer – en toute légalité – un appartement mis en location en bureau pour son entreprise a vu se dresser des barrières insurmontables : obtenir la requalification du logement, obtenir l’accord du syndic de copropriétaires, mettre le locataire à la porte (pas simple). Et pourtant, au moment-même où la Maire de Paris cherche à limiter les espaces de travail dans la Capitale (elle souffle le chaud et le froid dans ce domaine, témoin ce post Facebook ci-dessus qui fait référence à un post réel mais supprimé de son site), des start-uppers ont trouvé la solution pour cela : contourner le problème. 

En somme, une bonne leçon pour les entreprises qui cherchent à tirer partie de la transformation digitale et qui essaient de s’inspirer de ces acteurs de la nouvelle économie. 

économie collaborative : cette innovation qui a toujours existé
Avec l’essor des co-working spaces, les réunions de travail pourront avoir lieu dans des lieux inhabituels.

Que représente l’économie collaborative ?

Nous n’entendons parler d’économie collaborative que depuis peu, mais elle existe depuis longtemps. Elle a été mise en avant grâce à la technologie, qui a simplifié les processus de mise en commun des ressources et de partage, à travers la création de sites internet et applications. Elle s’est ainsi ouverte à beaucoup de domaines tels que la mobilité, les espaces de vie, mais aussi les espace de travail, ce dernier étant le sujet d’aujourd’hui. Malgré certaines limitations, l’économie collaborative possède un énorme potentiel.

A partir du moment où il y a un réel sens économique derrière ses initiatives, cela ne peut que progresser, malgré certaines limitations liées à la concurrence déloyale ou à certaines actions protectrices des États vis à vis de certaines initiatives de ce secteur.

Vous présentez votre entreprise comme le AirBNB des professionnels

Nous avons pris conscience d’un problème, alors que nous n’étions qu’une start-up à la recherche d’espace de travail accessible. Nous nous sommes en effet rendus compte qu’il y avait énormément d’espaces laissés inoccupés chez les particuliers. Des espaces pouvant être utiles pour des professionnels, qui sont de plus en plus nombreux dans les grandes villes. L’offre d’Office Riders correspond aux professionnels nomades qui pourraient avoir besoin d’espace de travail dans la journée de manière flexible, accessible, et conviviale. Les particuliers sont invités à transformer leurs logements en espace de travail la journée lorsqu’ils sont inoccupés.

Quelles villes sont concernées ?

Nous nous adressons avant tout aux grandes villes, car il y a l’enjeu du coût de l’immobilier. Nous avons commencé à lister les premiers espaces à San Francisco car l’idée nous est venue là-bas. Mais quand nous sommes rentrés en France, nous avons rapidement pris conscience qu’il y aurait de nombreuses personnes demandeuses de ce service. Le nombre de listings sur Paris a rapidement augmenté, ce qui a fait de Paris la première ville pour Office Riders, comptabilisant plus d’une centaine de listings actifs. Ce qui fait également d’Office Riders, le plus grand co-working space de France.

Dès à présent, nous recevons d’autres demandes, pour d’autres villes comme Berlin, Bruxelles et d’autres villes européennes ou extra européennes. Notre champ d’action reste restreint à ces villes pour le moment, en espérant nous développer sur d’autres lieux assez rapidement.

Si je lance ma start-up et que je compte louer un espace professionnel chez un particulier, combien cela me coûtera t-il ?

Sur ce type d’usage, nous essayons d’être assez proche des prix des espaces de co-working classiques, c’est à dire environ 10 euros par personne et par jour, selon le type d’espace (ça peut monter à 15 voire 20 euros par jour, selon l’emplacement et la capacité). Nous avons aussi des hébergeurs qui font des efforts et qui proposent des équipements supplémentaires tels que la possibilité d’utiliser la cuisine, ou la machine à laver.

Quelles sont les contraintes légales auxquelles vous êtes soumis ?

Nous sommes derrière un bulldozer qui est AirBNB, nous sommes dans leur sillon et apprenons beaucoup d’eux et de ce qu’ils ont fait jusque ici. Nous devons également suivre de près ce que font les gros acteurs et essayer de s’inspirer des bons exemples. Sur notre activité, pas de grandes différences d’un point de vue légal par rapport à AirBNB, donc beaucoup de nos informations proviennent de leur retour d’expérience.

L’avantage de ce service, c’est l’interaction entre les usagers

Nous avions pour objectif de départ de rendre des espaces de travail accessibles, c’était la grande ambition derrière Office Riders mais nous nous sommes rendu compte qu’il y a énormément de valeur sociale dans ce type d’offres vu que les professionnels sont en recherche d’affinités avec les autres co-workers. Voilà pourquoi nous sommes en train de mettre en place, sur notre plateforme, des mécanismes qui permettront d’interagir, de stimuler la communauté et de nouer des bons liens entre les personnes. Ceci augmentera davantage la valeur que les professionnels pourront trouver sur notre plateforme, et en particulier les professionnels à la recherche de co-workers capables d’apporter de la valeur dans leurs projets.

économie collaborative : une innovation qui a toujours existé was last modified: juin 15th, 2015 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

4 réflexions sur “ économie collaborative : une innovation qui a toujours existé ”

Votre avis nous intéresse :