Monétique : faire rimer paiement en ligne et en magasin

La monétique est le terme décrivant la mécanique informatique (IT) permettant de gérer les transactions effectuées par carte bancaire. Elle est née il y a environ 30 ans et n’a cessée d’évoluer depuis lors. Longtemps, les évolutions majeures dans ce domaine furent d’ordre technique (par exemple le paiement sans contact) et de sécurité (par exemple le cryptage des données). Aujourd’hui, l’évolution des habitudes d’un consommateur de plus en plus connecté impose un changement au niveau de la monétique afin d’offrir au client les mêmes services que celui-ci soit en ligne ou en magasin. Victor Antunès, responsable marketing digital  et cross canal chez Ingenico group, nous en dit davantage sur la monétique et les nouveaux services marketing associés que l’on devrait retrouver prochainement.

monétique
La monétique a évolué avec les habitudes des clients : nous voici prêts pour une nouvelle révolution où la frontière entre paiements en ligne et en magasin sont de plus en plus liés

Comment s’est transformée la monétique depuis sa création ?

La monétique est apparue il y a une trentaine d’années. Elle est née de deux inventions simples : un appareil pour lire une carte et la carte elle-même (d’ailleurs, il s’agit de deux inventions françaises). On est passé du système du fer à repasser où on lisait l’empreinte de la carte (voir ici ce documentaire des échos sur l’évolution des cartes), à un système de lecture de carte à puce qui a permis de simplifier le paiement bancaire pour les consommateurs et les commerçants. Ces dernières années, les évolutions se sont faites davantage sur des contraintes réglementaires et de sécurité. Chez le commerçant, il y a eu la mise en œuvre du paiement sans contact pour les petits montants mais au delà de cela, on est resté sur des bases techniques et sécuritaires : par rapport au consommateur, la monétique était restée en retrait, alors que ce dernier changeait, devenant connecté « anywhere, anytime, anydevice » (que l’on peut traduire en français par le terme de Mobiquité). Il a fallu revoir le fonctionnement de la monétique pour apporter de nouveaux services.

Comment s’adapter à ce client et transformer son parcours d’achat ?

Nous avons mis en place deux solutions : une pour le paiement en magasin, et une pour le paiement en ligne. A travers ces deux solutions, l’idée de créer une plateforme unique centralisée permettant de suivre les transactions a été une révolution. Cela permet de mettre en œuvre de nombreux parcours clients. Cette approche de parcours d’achat permet de fournir des services marketing novateurs et à forte valeur ajoutée, car le client habitué à avoir des promotions sur le Web va s’attendre à avoir les mêmes offres en magasin. Le Web a extrêmement bien su tirer parti de ces architectures pour mettre en œuvre de nouvelles stratégies, mais malheureusement, beaucoup d’enseignes physiques n’ont pas encore su les imiter. Aujourd’hui, à travers une solution qui fonctionne en ligne et en magasin, on est capable de proposer de nouveaux parcours d’achats et de nouveaux services marketing venus du web, en magasin.

Quels sont ces nouveaux services ?

Ils sont dédiés au recrutement et à la fidélisation des consommateurs. Parmi eux :

Le couponing : Toutes les bases de données gérées par des agences marketing sur le Web qui aujourd’hui peuvent avoir 5 à 10 millions de consommateurs enregistrés vont pouvoir cibler des consommateurs qui en fonction de leur comportement d’achat vont être susceptibles d’apprécier certaines offres… Ce qui équivaut aux cookies sur internet. On pourra ainsi le faire en magasin physique via la monétique. On va ainsi pousser du coupon auprès de consommateurs ciblés. Ces consommateurs présenteront leur réduction via un code barre envoyé sur leur smartphone. Ce code barre va permettre de suivre le consommateur de bout en bout, car à travers le coupon ciblé, on va créer un coupon unique. On sait quelle personne a utilisé ce coupon, pour acheter un type d’article précis à un moment donné, dans telle enseigne…

Le cashback : Le consommateur peut bénéficier de remises arrières qui vont être créditées sur son compte après son achat. Cela existe en ligne, et physiquement dans quelques pays comme les Etats-Unis et l’Angleterre sur des systèmes de relevés bancaires, où l’agence marketing va analyser ces relevés pour adapter ses offres en fonction du consommateur. Ici, on va plus loin car grâce à la monétique, on va permettre au consommateur de bénéficier de ces cashbacks en temps réel. Par exemple, un client inscrit sur un site effectuant un achat dans l’enseigne recevra un cashback quelques minutes plus tard. Ce sont de nouveaux services qui permettent de mettre à disposition à des enseignes physiques des solutions  d’affiliation de marketing web très performantes.

Le don : C’est un nouveau service que l’on vient de mettre en œuvre et qui permet de faire un don à une association caritative de son choix. Les Anglo-Saxons sont en avance sur ce genre de solution mais le font via leur système d’encaissement, ce qui comporte quelques difficultés puisque les coûts informatiques sont plus élevés. De plus, dans ce cas là, l’enseigne collecte et encaisse l’argent, ce qui génère des problèmes supplémentaires au niveau de la comptabilité. Nous avons simplifié la mise en œuvre de cette solution. La mécanique est simple : au moment où la carte est introduite, le lecteur arrondit la somme et va proposer l’arrondi au client au profit d’une association. Le consommateur a juste à appuyer sur une touche verte ou rouge pour valider ou non l’arrondi. L’argent est ensuite envoyé directement aux associations, sans aucun frais.

Comment sécuriser ces données ?

Les règles de sécurité sont de plus en plus importantes. Plus on offre de solutions, plus on sécurise derrière. Cette sécurisation permet en plus de mettre en œuvre des parcours d’achat très intéressants car comme les données sont cryptées et insensibles, on peut les utiliser pour analyser et suivre les consommateurs (anonymisés) dans le cadre d’un comportement d’achat. Un retailer sera capable de mieux appréhender les parcours d’achats des consommateurs et comprendre comment celui-ci se comporte sur le web et en magasin. Ces données manquaient au retailer : elles sont désormais à sa disposition.

Monétique : faire rimer paiement en ligne et en magasin was last modified: mai 13th, 2015 by Cédric Jeanblanc
Cédric Jeanblanc
Follow me

Cédric Jeanblanc

Consultant Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing
Cédric est assistant Web Marketing chez Visionary Marketing. Il est spécialisé en production de contenus multimédia, texte, vidéo, podcasts.
Cédric Jeanblanc
Follow me

Une réflexion sur “ Monétique : faire rimer paiement en ligne et en magasin ”

Votre avis nous intéresse :