Réflexion sur le succès des innovations et les vols d’ordinateurs

La sélection du jour est…

Cet article sur le site Lifehacker qui nous raconte l’histoire de son auteur, Doug Van Spronsen, capable de récupérer son ordinateur volé en rien de temps grâce à un logiciel appelé Prey (“proie” en anglais). Il y a quelques années, j’interviewais Jimmy Buchheim le fondateur d’une entreprise americano-israélienne qui s’appelle Sticknfind. Celui-ci était si convaincant qu’il m’avait persuadé que son produit serait promis un grand succès. En allant vérifier sur le site Sticknfind un tout petit peu plus de 2 ans après, je me rends compte que l’entreprise est probablement morte à la fin de 2013, c’est-à-dire quelques mois après. Comme quoi, vous pouvez lever 1 million de dollars sur une plate-forme de crowdfunding et ceci n’est absolument pas synonyme de futur succès. Et pourtant, le vol ordinateur est bel et bien un grave problème qui reste largement non résolu.

localiser les vols : le logiciel  prey
photo http://www.thewindowsclub.com/prey-anti-theft-software-review

Si je le sais, c’est parce que presque 3 mois après cette interview, je me suis fait à peu près tout voler : mon Nikon D600 tout neuf, mon iPad, mon iPhone ; tous ces produits étaient pourtant déclarés dans des sites Web et en utilisant iCloud pour les produits Apple. Je n’ai rien retrouvé et iCloud est resté sans voix pour me dire où étaient mes précieux compagnons électroniques. Prey, tel qu’il est décrit par Doug Van Spronsen, est un logiciel capable d’espionner la personne responsable du vol de votre ordinateur. Il prend des photos de celui-ci et vous envoie des e-mails et des alertes à propos de la position géographique du voleur (et même son nom s’il a le malheur de se connecter à Facebook). C’est ainsi que l’auteur a été capable de retrouver son ordinateur : d’une part grâce au logiciel Prey, et surtout car le voleur n’était pas très malin. Les professionnels ne s’y prennent pas comme ça. Ils se moqueront de voler vos données, dont ils ne pourront certainement rien faire, et ils vont se préoccuper immédiatement de rebooter votre laptop et même de reprogrammer sa Mac adresse ou son numéro de série ou Dieu sait quoi qui permettra de faire passer l’appareil sous le radar. J’avoue mon incompétence totale, je ne suis pas un voleur, mais tout ce que je peux vous dire c’est que “find my Mac/iPhone” ni n’importe quel logiciel équivalent ne pourra pas tellement vous aider. Un logiciel comme Prey ne marchera en effet que si votre voleur est un imbécile de 17 ans qui n’a pas réussi à comprendre comment faire passer vos terminaux en dessous du radar pour éviter les localisateurs (celui-ci avait du se loguer en tant qu’utilisateur « invité » en pensant que ça suffisait).

Vol d’ordinateurs : un problème en recherche d’une solution

Dernier point et non des moindres, aucun de ces systèmes ne marche si votre sac a été déplacé avant qu’on ait touché à l’ordinateur. Telle était la promesse de Sticknfind mais en regardant les commentaires des clients sur Amazon, le produit n’était pas à la hauteur de la promesse. Alors, voici un exemple parfait d’un véritable problème qui cherche sa solution, un classique de l’innovation. Le dispositif de localisation doit être petit et invisible (Stiknfind était trop gros), il doit marcher sans limitations avec tous les types de téléphones (ce n’était pas le cas avec Sticknfind non plus) et il doit marcher quand le sac est bougé ou déplacé (une sirène doit en effet retentir pour forcer le voleur a lâché le sac avant qu’il soit trop tard – sans pour autant casser les oreilles à tout le monde et de ce fait, le bouton de marche/arrêt se doit d’être simple et facile à actionner), le mécanisme pour retrouver l’ordinateur/téléphone/tablette… doit enfin marcher quelque soit la méthode de programmation/reprogrammation utilisée par le voleur. En fin de compte, un voleur ne devrait jamais être capable de mettre votre ordinateur en mode furtif. Ceci veut probablement dire que la solution logicielle doit être écartée. Les puces de localisation GPS sont probablement la meilleure solution pour résoudre cette équation, leurs problème étant qu’elles tendent à être très grosses et trop chères.

Si quelqu’un trouve la solution qui permet de relier tous les points de ce problème pour le bénéfice des utilisateurs alors il sera probablement millionnaire. Il se fera le plaisir de profiter de cet argent mais aussi la faveur de rendre le leur à des millions de gens dont les précieux ordinateurs ont été volés.

Voici l’article de Doug en anglais sur le site Lifehacker.

How I Got My Stolen Laptop Back Within 24 Hours Using Prey

Last weekend, my briefcase was stolen out of our vehicle while it was parked outside of a Bed & Breakfast. In the bag was my MacBook and all of my documents for work. Apparently while I was moving all of our stuff into the house, someone grabbed the bag and ran before I came back.Note: We’ve previously walked through how to track and potentially recover your stolen laptop with the free, open-source application Prey. This post, from Prey user Doug van Spronsen, details how the recovery process can potentially work.

Vol des ordinateurs
image : lifehacker

For a different perspective, see a few lessons learned from a stolen laptop—the kind you learn when you haven’t set up many security measures. How to Track and (Potentially) Recover Your Stolen Laptop or Android with PreyLaptops are lighter and more powerful than ever; they’re also easier to steal. Luckily, a…Read moreBecause nothing else was stolen or moved around, we didn’t even notice it was missing until the following morning. After searching around frantically, it was clear the bag was gone. Elyse suggested we file a police report, so we called the RCMP. (I was pretty skeptical of them finding anything, but we filed it anyway, which later turned out to be essential.)

Source : How I Got My Stolen Laptop Back Within 24 Hours Using Prey

Réflexion sur le succès des innovations et les vols d’ordinateurs was last modified: avril 27th, 2015 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :