L’internet mobile : du mobile first au mobile only avec Frédéric Cavazza

cavazzaA une époque qui peut sembler lointaine pour la « génération Y« , « naviguer sur Internet » signifiait « s’installer à son bureau, allumer l’ordinateur, se connecter et ouvrir son navigateur ». Aujourd’hui, l’Internet est présent en permanence, grâce aux terminaux alternatifs, notamment le Smartphone, qui nous accompagne à tous les moments de la journée. Dans les pays en voie de développement, c’est le terminal majeur permettant d’accéder à l’Internet : le pouvoir d’achat, le mode de vie et l’avancée technologique ont fait sauter l’étape de l’ordinateur et on est passé directement au mobile first.

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre intitulé « Internet mobile, la révolution des terminaux alternatifs»livre terminaux mobiles frédéric cavazzaFrédéric Cavazza revient avec nous sur cette révolution. Il n’a pas voulu appeler son livre « les Smartphones, les tablettes et ainsi de suite » car le sujet de la mobilité n’est pas seulement concentré sur le Smartphone : L’enseignement principal de ce livre c’est qu’il n’y a plus d’Internet mobile, voire même plus d’Internet. Les Smartphones sont partout avec nous et connectés en permanence. Avec les Smartphones, on est sur internet en permanence : tout cela bouleverse le commerce car la frontière se fait de plus en plus fine entre commerce en ligne, commerce mobile et commerce traditionnel. Aujourd’hui nous sommes dans un quotidien numérique, avec la télé, les séries, la musique etc., et le Smartphone se transforme en télécommande de ce quotidien.

Comment se fait-il qu’il existe encore des sites comme apple.com, qui ne sont pas compatibles avec le mobile ?

Je pense que c’est lié à la paranoïa d’Apple qui tente de tout maîtriser… Mais lorsque l’on observe des sites d’actualité français, et d’autres comme le time magazine, money, fortune, usa today etc., on remarque que tous ont muté pour intégrer un fonctionnement de mobile first : on commence à avoir un site web, des contenus, des services qui sont compatibles avec le Smartphone, puis on les enrichi afin d’avoir une expérience un peu plus complète sur l’ordinateur de bureau, pour qu’il y ait un intérêt à s’installer à son bureau et aller sur internet.

antimuseum.com-inhouse-4480
Dans les pays en voie de développement, l’ordinateur est généralement délaissé au profit des smartphones, moins onéreux.

Cela est valable pour les sites de publication, mais pour les sites de marque ?

C’est valable pour n’importe quel site. On commence à avoir aujourd’hui des banques et de nombreux services qui sont dans le mobile first, et la prochaine étape sera le mobile only : on se basera sur le Smartphone pour créer des services et des contenus. De cette manière, on touche une population plus jeune dans les pays développés, notamment la génération Y, mais aussi une frange de la population plus large dans les pays en voie de développement. Dans ces pays situés principalement en Afrique et en Asie, le pouvoir d’achat ne permet pas l’acquisition d’ordinateurs et tout se fait sur le mobile.

Le livre « Internet mobile, la révolution des terminaux alternatifs» est disponible sur Amazon et sur le blog de Frédéric Cavazza : http://www.fredcavazza.net.

L’internet mobile : du mobile first au mobile only avec Frédéric Cavazza was last modified: octobre 16th, 2014 by Cédric Jeanblanc
Cédric Jeanblanc
Follow me

Cédric Jeanblanc

Consultant Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing
Cédric est assistant Web Marketing chez Visionary Marketing. Il est spécialisé en production de contenus multimédia, texte, vidéo, podcasts.
Cédric Jeanblanc
Follow me

2 réflexions sur “ L’internet mobile : du mobile first au mobile only avec Frédéric Cavazza ”

Votre avis nous intéresse :