Senior économie : une jeune start-up remet les vieux au travail

senior economie - david rudnianskiDans la conjoncture actuelle, la priorité des entreprises est de réduire les coûts au maximum : cela a pour conséquence une diminution de l’embauche, et notamment celle des seniors, qui ont une expérience, mais aussi un salaire plus élevé. Pour répondre à ce problème, les seniors se lancent de plus en plus dans l’entreprenariat. Ils utilisent pour cela des services comme Louerunsenior.com, qui met en relation des experts indépendants et des entreprises pour des missions de courte ou moyenne durée. C’est à la fois un service qui accompagne les entreprises dans la définition d’une mission et une plateforme de mise en relation, qui permet aux entreprises de sélectionner des spécialistes expérimentés pour des missions ponctuelles. David Rudnianski, président de Louerunsenior.com nous a apporté son éclairage sur ces seniors indépendants. Il sera présent à la conférence sur la silver économie organisée par CCM Benchmark le 7 octobre à Paris. Si vous souhaitez y participer, cliquez ici. Une réduction de 100 euros est accordée à nos lecteurs : code silver2014visionary.

silver economie
Une réduction de 100 euros est accordée à nos lecteurs : code silver2014visionary

Le senior est-il condamné au chômage ?

Il y a plusieurs définitions pour un senior, je dirais même qu’il n’y en a pas d’officielle. Notre définition du senior, c’est une personne qui a un minimum de 20 années professionnelles. Par rapport au reste du marché du travail, il semblerait que le senior soit sauvegardé. Par contre, en termes de croissance, on s’aperçoit depuis quelques années qu’il y a une véritable explosion du chômage des plus de 50 ans. Nous n’avons pas de chiffres précis entre la répartition des ouvriers et des cadres supérieurs. On observe qu’il y a une véritable accélération du nombre de seniors de plus de 50 ans qui aujourd’hui se tournent vers l’indépendance, soit par choix, mais aussi par contrainte, car le marché du travail ne leur permet plus de trouver un emploi en CDI.

Quels sont les freins à l’embauche d’un senior ?

senior : inscrire-silver-economie
code de réduction de 100 euros pour nos lecteurs : silver2014visionary

Il y a deux raisons essentielles en termes d’embauche qui reviennent régulièrement : les coûts et la question de l’intégration du senior. On est dans une situation où la conjoncture ne permet pas de faire des embauches de senior qui va coûter beaucoup plus cher qu’un junior. Les entreprises aujourd’hui sont malheureusement prêtes à couper dans l’expérience et la séniorité pour respirer financièrement sur le court terme. La seconde raison ce sont les questions d’intégration et de collaboration avec des salariés plus jeunes, le fait qu’un senior acceptera d’être managé par quelqu’un de moins expérimenté que lui, etc. Ce sont des présuppositions pour la plupart du temps, ce qui fait qu’aujourd’hui on observe de plus en plus d’entreprises qui commencent à se tourner vers le senior en mode indépendant, en mode expert. Les principales raisons sont que cela coûte moins cher, mais aussi que quand une entreprise n’a pas assez de senior, elle a besoin de faire appel à un expert capable de l’aider pour développer des projets ou pour apporter son expérience pour la partie opérationnelle ou stratégique.

Pour un senior, vaut-il mieux être indépendant ou salarié ?

Il n’y a pas de généralités : on voit sur le marché des seniors qui ont une excellente rémunération en temps qu’indépendant et qui gagnent parfois deux à trois fois ce qu’ils gagnaient quand ils étaient salariés. De l’autre côté, on a des personnes qui gagnent moins que lorsqu’ils étaient salariés, ou qui ont des difficultés à se développer en temps qu’indépendants. Tout dépend de la personne et de la maturité de l’offre de service, de la réflexion qui a été faite en amont et du marché sur lequel on est positionné.

Il faut avoir cette fibre d’entrepreneur…

Exactement. Quand on est indépendant, il ne faut pas seulement avoir de bonnes connaissances et de l’expérience, il faut aussi savoir se vendre, savoir se positionner sur un marché, savoir comment aller chercher ses clients et connaître la concurrence autour pour avoir une offre et un prix en adéquation avec le marché.

Les seniors sont très présents sur les réseaux sociaux, comment on peut expliquer cela ?

Ce sont des utilisateurs beaucoup plus matures que les jeunes. Les jeunes étaient les early adopters, mais les seniors s’en sortent finalement mieux car, si on prend l’exemple de LinkedIn, il faut savoir comment fonctionne un réseau, à quoi sert l’entretien de ce réseau, se faire des relation, travailler son relationnel, pour l’utiliser à 100%. Et sur ce point, les seniors s’en sortent beaucoup mieux car il s’agit jute d’une dématérialisation de ce qui existait dans la vie professionnelle vers internet. Ce à quoi les jeunes ne sont pas forcément habitués du fait de leur inexpérience professionnelle. La génération Y en a une utilisation différente, mais les seniors l’utilisent avec un objectif professionnel qui est beaucoup plus important.

>> s’inscrire à la conférence (code : silver 2014visionary)

Senior économie : une jeune start-up remet les vieux au travail was last modified: septembre 23rd, 2014 by Cédric Jeanblanc
Cédric Jeanblanc
Follow me

Cédric Jeanblanc

Consultant Junior en Web Marketing chez Visionary Marketing
Cédric est assistant Web Marketing chez Visionary Marketing. Il est spécialisé en production de contenus multimédia, texte, vidéo, podcasts.
Cédric Jeanblanc
Follow me

4 réflexions sur “ Senior économie : une jeune start-up remet les vieux au travail ”

Votre avis nous intéresse :