Sciences Po, entre nostalgie et réseautage

WEBIT-CONGRESS-votez-pour-moi-book-new-large.jpgSuite de mes lectures en retard avec l’opus annuel de mon ami Guy Jacquemelle qui m’impressionne toujours autant par sa capacité à interviewer des personnages célèbres. Avec nouveau livre nous nous voyons offrir une plongée dans l’intimité des anciens de Sciences-po, creuset de la vie politique et intellectuelle française et institution éducative formatrice de beaux esprits ; zoom sur ce microcosme hexagonal et germanoptratin avec cette  interview filmée il y a quelques semaines dans les bureaux de Visionary marketing. [transparence : Guy Jacquemelle est publié aux éditions Kawa qui sont également producteurs de mes livres]

Après l’ENA, Sciences po

Guy Jacquemelle a pris son bâton de pèlerin pour interviewer des personnalités sorties de Sciences-po et la brochette est impressionnante. Lionel Jospin, Hubert Védrine, Laurent Joffrin, David Pujadas, Rama Yade… un vrai tour de force que Guy réussit apparemment sans effort, vous expliquant en toute modestie qu’il n’a aucun mérite, et qu’il sait juste choisir ses sujets…

Je ne savais pas où c’était

Chantal Jouanno est provinciale et c’est par elle que j’aimerais commencer cet article, car moi aussi je suis provincial, et je dois avouer que comme elle « je ne savais pas où c’est ! ». Les témoignages sont variés et intéressants pour la plupart, même si certains comme celui de Rama Yade est livré au service minimum. C’est un peu décevant, je m’attendais à une histoire plus intéressant de la part de quelqu’un qui a prit l’ascenseur social grâce à ses études (même si tout compte fait, sa bio montre qu’elle est issue de l’élite sénégalaise, et pas seulement les faubourgs de Colombes).

Un témoignage émouvant

À l’opposé, Michèle Fitoussi (Elle) nous a livré un témoignage émouvant et très personnel qui s’étale sur de nombreuses pages. J’ai bien aimé aussi celui de Laurent Joffrin qui évoque ses souvenirs politiques et surtout comment il a dû « désapprendre à écrire » pour devenir journaliste en se plaignant du fait qu’on « écrive très mal à Sciences-po ».

La remarque de Joffrin me fait réfléchir à ce qu’est vraiment une école : certainement plus un endroit où on apprend à travailler dur, où on se fait à la discipline (des mots qui reviennent souvent dans la bouche des interviewés) et finalement, où la philosophie de la vie est plus importante que les techniques qu’on y apprend.

Mais à Sciences-po, plus que cette philosophie vantée par les témoins de Guy Jacquemelle, le plus important, admis à mots couverts ici et là, est certainement le pedigree des gens qu’on y fréquente.

Sciences Po, entre nostalgie et réseautage was last modified: novembre 27th, 2014 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :