le livre (et les slides) « La communication digitale expliquée à mon boss » est disponible

book-new-largeC’est le grand jour ! notre nouvel ouvrage la communication digitale expliquée à mon boss sort aujourd’hui, le 16 octobre 2013. Et ce n’est pas tout, nous vous offrons aussi la collection de planches PowerPoint pour vous aider à le (ou la) convaincre. 9 mois de travail ont été nécessaires à la création de cette somme à laquelle les membres et les amis de l’association Media Aces ont participé afin de donner corps à des anecdotes et des exemples qui permettront à nos fidèles lecteurs de mettre en place ces stratégies sur le terrain. Qui plus est, cette fois-ci nous avons réussi à attirer un hôte de marque pour rédiger la préface, en la personne de Pierre Gattaz, patron des patrons … qui mieux que lui, un véritable convaincu qui plus est, pour expliquer l’importance du digital aux entrepreneurs et patrons d’entreprises. Nous sommes fiers de ce partenariat, ainsi que celui que nous avons avec Frenchweb.fr, et Scoop.it qui nous aident à diffuser la bonne parole. Voici la présentation du livre, de ses planches PowerPoint et le lien vers la plateforme d’achat de l’éditeur Kawa.

LA COMMUNICATION DIGITALE EXPLIQUEE A MON BOSS (2013)

En 2013, le « digital » s’est déjà répandu dans des entreprises du monde entier ; pourtant, la maîtrise de son langage et de son alchimie, mélange de savoir-faire stratégique, de communication, de création (et de co-création) de contenus, de marketing du bouche-à-oreille, de maîtrise d’ouvrage, de conduite du changement et de vision technologique, reste un mystère pour beaucoup. Ce livre a pour objectif d’aider les décideurs à remporter le défi de ce Web en constante évolution, sans cesse plus global (ou « glocal »), plus social, plus mobile et de plus en plus lié au cœur de métier de l’entreprise. Cet ouvrage prolonge, en outre, « Les médias sociaux expliqués à mon boss », en élargissant la thématique, et en donnant une large place aux médias sociaux en tant qu’un des éléments fondamentaux d’un mix marketing digital :

1/ Importance du digital, historique, caractéristiques et évolution :

le digital est plus qu’une mode, c’est une véritable tendance de fond qui bouleverse nos économies, refonde nos entreprises, redéfinit les règles du jeu de la communication.

2/ Le contenu au coeur de votre stratégie de communication digitale :

« le contenu est roi » est un euphémisme. Toute stratégie de communication digitale se base sur cette matière première et vise à l’utiliser de façon originale.

3/ Développer sa communication digitale :

créer du contenu est fondamental, mais ne suffit pas. Ce chapitre vous montrera comment développer votre communication digitale efficacement.

4/ Structurer sa communication digitale :

créer un site Web ou un blog est facile, conduire le changement dans une entreprise, mener sa gouvernance, faire évoluer les compétences est plus délicat.

5/ Pour ceux qui auraient raté la révolution digitale :

si vous vous demandez encore si le digital peut faire quelque chose pour vous et votre entreprise, surtout si vous êtes une PME, alors ce chapitre est fait pour vous. Sinon, vous y trouverez des arguments solides pour convaincre vos collègues.

Un guide pratique de la mise en œuvre de la stratégie digitale en entreprise par MEDIA ACES !

Avec 28 schémas téléchargeables gratuitement pour expliquer la communication digitale à mon boss

Pierre-Philippe Cormeraie, Directeur de l’Innovation BPCE, Blogueur depuis 2006, @PPC sur Twitter

« Si vous avez acheté ce livre, vous devriez vous le faire rembourser ! » « Non par les auteurs ou l’éditeur de cet ouvrage, mais par votre entreprise. Pourquoi ? Parce que vous avez entre les mains l’ouvrage qui va vous permettre, de manière très concrète, de contribuer significativement à la réussite de votre entreprise en matière de communication digitale ».

Dominique Delport, Global Managing Director de Havas Média Group et Président Havas Média France

« Merci aux auteurs de ce livre de faciliter avec pugnacité ce difficile et indispensable transfert de connaissance. Vous l’avez compris, le digital, c’est l’air que l’on respire, omniprésent et indispensable. Je ne doute pas que cet ouvrage vous ait apporté une vraie bouffée d’oxygène et d’optimisme. C’est pour ma part ce que j’essaie de transmettre dans toutes les organisations que j’ai dirigées, comme Yann Gourvennec et Hervé Kabla dans leurs travaux ».

Avec des contributions de : (Par ordre alphabétique)

Hervé Bloch, Arnaud Bouchard, Frédéric Canevet, Olivier Cimelière, Jérôme Deiss, Denis Fages, Alban Fournier, Bruno Fridlansky, Jacques Froissant, Jean-Marc Goachet, Sarah Goodall, Catherine Headley, Natacha Heurtault, Cynthia Kari, Mohamed Khodja, Franck La Pinta, Stéphane Lapeyrade, François Laurent, Daniel Laury, David Parkinson, François Pitavy, Serge-Henri Saint-Michel, Thierry Spencer, Michael Tartar, Marina Tymen, Pierre Vallet

Les illustrations, et notamment notre superbe “boss”, sont de Mathias Bergeaud

Préface de Pierre Gattaz, président du MEDEF

voir ci-dessous les schémas du livre, en téléchargement gratuit et libre (creative commons)

le livre (et les slides) « La communication digitale expliquée à mon boss » est disponible was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

« autant de différences entre mobile et internet qu’entre Tv et radio » – Benoît Corbin (MMAF)

exclamation-smallLa semaine dernière s’est tenu le 4ème Social Drinkup d’Adobe, un événement qui est vite devenu un de mes préférés, tant la qualité des intervenants est grande. Cette dernière édition n’a pas dérogé à la règle, loin de là, et le sujet du Marketing mobile s’est révélé, sans surprise, passionnant. Surtout, j’ai aimé la présentation de Benoît Corbin, à contre courant des idées reçues et Dieu sait qu’il y en a dans ce domaine ! Le marketing mobile est un sujet à la mode, et qui plus est, un sujet souvent traité dans ces colonnes et depuis fort longtemps. Ce qui est amusant avec ce thème, ou à tout le moins qui prête à réflexion, c’est que les poncifs sont souvent servis, mais qu’ils n’ont pas beaucoup de rapport à la réalité. Le Graal recherché par les annonceurs, les éditeurs et les fournisseurs de technologie est le display sur mobile, mais la réalité se trouve dans le Search et le SMS (Sic!). Le mobile est présenté comme un outil de “geo-fencing” mais son utilisation principale est à la maison. La montée des tablettes est souvent vue comme le signe avant-coureur du fait que les PC sont morts, et pourtant, selon une étude de Deloitte, ce sont surtout les seniors qui privilégient la tablette au détriment des écrans plus grands, qui ont toujours la faveur des plus jeunes… Allez comprendre ! Le marketing mobile est un lieu de fantasmes pour marketeurs en mal d’hyper ciblage mais la réalité est ailleurs. Préparez-vous à ce que le renouveau de Google passe par là … ils ont compris ce mouvement il y a bien longtemps et ont même acheté un fabricant de matériel. Plongeons dans cet univers en deux parties, d’abord avec Jacinthe Busson et Benoît Corbin, puis avec Yves Tyrode dans une autre présentation, dédiée aux applications mobiles.

 

Jacinthe Busson de Kontest au micro, devant Benoît Corbin (centre) et mon ami Olivier Saint Léger de Neuromass (co-organisateur)

Jacinthe Busson (Agence kontest et Co-organisatrice de l’événement) a introduit la soirée en présentant un état des lieux du marketing mobile en 2013. « Beaucoup de données sont disponibles » a-t-elle avancé en guide d’introduction, « mais c’est encore plus impressionnant sur ces 3 derniers mois ». Et il est vrai que nous sommes abreuvés de données … Alors qu’en est-il ?

  • Le mobile représenterait (en moyenne) 15% du trafic sur le web  : surtout dans le Commerce où 62% l’utilisent pour se renseigner avant un achat précise Jacinthe ;
  • 45% des transactions de Groupon sur l’Amérique du Nord sont le fait du mobile et 26% chez ventes privées en France ;
  • 62% des utilisateurs d’iPad auraient réalisé des achats mobiles
  • « La question se pose donc : les générations à venir vont elles connaître le PC ? » Même si des rapports contradictoires montrent que la consommation de web sur tablettes, notamment, est plus le fait de personnes plus âgées et que les plus jeunes ont encore une d’entre préférence pour l’en on vieux Pc/Mac ;
  • Les plateformes : on observe sans surprise depuis au moins deux ans le leadership incontesté d’android mais les dernières versions sont plus à jour sur les Apple, car Androïd ne permet pas de mettre à jour son système d’exploitation à la manière d’IOS. Ainsi, ces derniers voient ils les utilisateurs passer des rapidement à IOS 7 malgré certaines railleries ;
  • App ou web app : « 84% du trafic mobile vient des applications natives » ce qui aurait tendance à régler le sort des sites Web mobiles et du responsive design … Un peu vite sans doute car des nuances méritent d’être apportées ;
  • 66% des marketeurs en b2b indiquent que le mobile amplifie l’expérience de marque. Et 51% utilisent le mobile dans leur stratégie digitale.
  • Principaux usages des mobiles pour les campagnes : la visibilité

Il y a encore des responsables Web qui négligent le mobile et les tablettes, c’est une erreur. Le trafic mobile est en effet en plein boom … Même s’il est un peu dangereux d’afficher trop de certitudes dans un domaine très mouvant et en constante reconfiguration : nous y reviendrons.

Benoît Corbin, Président d’honneur de la MMA (Mobile Marketing Association)

La suite de Jacinthe fut assurée lors de cette soirée par Benoît Corbin, Directeur associé de Go Shop et Ancien président de la MMA (mobile marketing association), que j’avais connu dans cette fonction lors d’un jury e-marketing l’an dernier. Sa présentation était riche d’enseignements. Benoît vient de quitter la MMA mais il en est encore président d’honneur et c’est donc en cette qualité qu’il s’exprimait. Benoît s’est chargé de l’intégration internationale de l’association en 2012. Le rôle de cette association est de promouvoir le mobile et la tablette en tant que support de publicité. « On n’en est même plus à dire ‘mobile first’, même en France » a précisé Benoît, indiquant ainsi que la mobilité est déjà inscrite dans les gènes du Web Marketing depuis longtemps … sauf pour les plus myopes.

En voici quelques points, notés lors de sa présentation, qui est disponible ci-dessous également :

La France n’est pas en retard … loin de là

La première réaction de Benoît à l’introduction fut de dire que « le trafic des annonceurs dans les pays développés  est largement au dessus des 15% », ceci « surtout sur les sites des médias » car il s’agit en fait de moyennes, largements démenties par certains sites à fort trafic. Certes, « mais le problème est de monétiser le mobile« . Sa deuxième réaction fut pour corriger un malentendu : « En France on n’est pas en retard sur le mobile, au contraire » a déclaré Benoît : « au MWC le pavillon France est trois fois plus gros que les autres ; il y a une différence très nette en faveur de la France même si sur la monétisation c’est un peu différent ».

L’Internet mobile est mort, c’est un sujet totalement différent

Première constatation, l’Internet mobile est mort : « pendant un temps on parlait d’Internet mobile, mais il y a autant de différence entre le mobile et internet qu’il n’y en a eu entre la Tv et la radio » a insisté Benoît. Il faut éviter de refaire la même chose que ce qu’il y avait sur le Web (le display notamment). Toutefois, « ce n’est pas facile car il y a pression des acteurs de l’Internet qui voient ça comme un levier de croissance » or « c’est tout l’inverse du web : il ne faut pas gommer les différences entre les canaux« . La preuve ? Google et Microsoft ont dû racheter un fabricant de mobile … Il y a une raison à cela, c’est qu’on est bien dans un monde où tout est différent, même le design des interfaces logicielles, même le graphisme ! « Le Pc on ne l’a pas dans la poche » ajoute Benoît, et aussi, les plateformes mobiles (IOS Appstore, Android Google Play …) se permettent aussi de déréferencer les développeurs, c’est inédit, les rapports de force ont changé de bord. C’est aussi un monde beaucoup plus propriétaire, très différent du Web que l’on connaît. « On a mis nos équipes Web [d’entreprise] au digital » a poursuivi Benoît « et la question est de se poser comment on fait évoluer ces équipes car même parmi les graphistes il y a ceux qui sont à l’aise avec les petits formats et ceux qui ne le sont pas »

Deuxième constat : le décalage entre l’audience et l’investissement (ci-dessus) : « la question qu’on peut se poser c’est est-ce que le mobile sera le premier media non perméable aux revenus publicitaires » a ajout Benoît ; et il faut avouer qu’il résiste bien, le bougre. Je parle de publicité mobile sur ce blog depuis 2007, et annonce l’avènement de la pub mobile comme le nouvel eldorado depuis cette époque là … sans que cela soit jamais arrivé ; et pourtant les tentatives et les innovations ont été nombreuses ! « aujourd’hui il y a un rapport de 1 à 7, et une vraie angoisse sur ces revenus publicitaires, c’est ce qui a fait plonger Facebook » ajoute Benoît. Et reconnaissons-le, l’interface Facebook pour le mobile est loin d’être une réussite, même en dehors de ses soucis publicitaires. C’est compliqué le mobile, Benoît a raison, ce n’est pas l’Internet porté sur un petit écran, c’est quelque chose d’entièrement différent. Et selon Benoît, la mesure est aussi le problème : « tous les gens qui mesurent les revenus publicitaires ne sont pas forcément au fait des méthodes mobiles ; ils ne mesurent que le display mobile qui a, à mon avis peu d’avenir » nous dit Benoît. En d’autres termes et comme je l’ai commenté plusieurs fois sur ce sujet, de nouveaux modèles restent à inventer … plus facile à dire qu’à faire, il faudra quelques itérations, et quelques ratés avant que ça marche. Comment faire pour mesure quelque chose que l’on ne comprend pas ? Pas simple… Il y a 3 choses à noter nous dit Benoît :

  • Le mobile a une force terrible c’est la présence du terminal en tout temps et tout lieu. Mais quand il est de petite taille,cela va à l’encontre de la valorisation des CPM ;
  • Il y a un vrai scénario c’est que la publicité, du moins traditionnelle, ne sera pas énorme ;
  • Par contre le poids du Search est énorme et Google a anticipé ce mouvement en 2007 c’était très visionnaire.

Analyez la part de marché des OS mobiles, ajoutez une pincée de Search et vous avez encore compris qui va tirer les marrons du feu de la monétisation du mobile demain.

Troisième et dernier décalage décrit par Benoît Corbin, le lien entre monde « virtuel » (mot que je n’aime pas beaucoup et que j’utilise faute d’équivalent) et réel  : « le mobile est une brique essentielle pour amener des gens en magasin » ce que nos lecteurs savent, pour avoir lu les nombreuses présentations sur ce sujet : « en 2000-2010 on a beaucoup développé de choses virtuelles, mais le Mobile raccroche ces choses là avec le monde réel et il a vrai rôle pour enraciner les digital dans le vrai monde » a poursuivi Benoît. Les récentes expériences du Showrooming, notamment chez But, ou du Family Concept chez Mc Do à Velizy, qui permettent, avec le digital, de ramener le client en magasin, sont des exemples qui ont de l’importance pour le futur, même s’il ne s’agit aujourd’hui que d’expérimentations. Et enfin, il y a ce « sujet que tout le monde trouve ultra ringard, le SMS, alors que ses revenus continuent de croître de 20% et c’est un media très sain, sans trop de spam, et avec de gros potentiels de croissance ».

« autant de différences entre mobile et internet qu’entre Tv et radio » – Benoît Corbin (MMAF) was last modified: octobre 15th, 2013 by Yann Gourvennec

Web deux connect : tout le Web français se connecte le 6 et 7 novembre

handshake-largeC’est un événement que j’aime particulièrement, un rendez-vous annuel dont j’ai même été le sponsor à un moment, un endroit où le Web français vient pour échanger, partager, démontrer et où on apprend toujours énormément, soit des personnes qui s’y trouvent soit des nombreuses présentations. Surtout, ce n’est pas un événement “prise de tête” où les entrepreneurs milliardaires se tapent dans le dos en se rengorgeant de leur réussite, juste un endroit de partage, ouvert et sympathique. J’ai pris mes 2 jours pour ne rien rater de l’événement des 6-7 novembre 2013 et cette année je serai « connecteur » … Mon compte LinkedIn va encore grossir … Amis du Web : à bientôt au Web2connect !

voici la présentation de l’événement par ses organisateurs :

Webdeux.Connect 2013, les 6 et 7 novembre

Deux jours de conférences, d’ateliers
et de networking autour des nouvelles tendances du Web !

WEB2CONNECT-44

Webdeux.Connect (ou W2C) est l’événement Web francophone de l’année qui réunira 1000 participants, plus de 20 experts intervenants, plus de 16 connecteurs*, plus de 15 exposants, 80 startups candidates au W2C Awards les 6 et 7 novembre prochains à l’Usine en face du Stade du France (métro ligne 13).

Créé en 2007, Webdeux.Connect est devenu LE rendez-vous des passionnés du numérique francophone : entrepreneurs, experts, investisseurs, journalistes, consultants, blogueurs, …

Reconnu pour la qualité des contenus abordés lors de ses tables rondes, de ses workshops et de ses conférences, W2C est aussi un espace de networking unique. Cette année encore, le Village de l’Innovation présentera les dernières tendances du Web dans un lieu d’exposition privilégié.

W2C13 mettra à l’honneur le Quantified Self, l’impression 3D, les nouvelles pratiques sur les réseaux sociaux, ou encore le tourisme 2.0, entre autres.

Lors de cette édition, W2C accueillera également de nombreuses personnalités de l’entrepreuneuriat français tel que Gilles Babinet (Capitain Dash), Romain Niccoli (Critéo), Magali Boisseau (Bedycasa), et également américain avec la venue d’Aaron Khalow (Online Marketing Institute).

Enfin, suite au succès remporté en 2012, les W2C Awards récompenseront cette année encore les startups les plus innovantes au travers de 7 prix prestigieux. 80 startups participent aux Awards dont la cérémonie de remise des prix aura lieu le jeudi 7 novembre pour clôturer W2C13. Pour en savoir plus sur les WCA : http://connect.webdeux.info/w2c-cloud-awards-wca/

Pour en savoir plus sur cette édition :

Revivez l’édition précédente en vidéo et en chiffres.

*Les connecteurs ont un rôle-clé lors de l’événement. Ils aident les participants à rencontrer les bonnes personnes selon leur besoin.

Web deux connect : tout le Web français se connecte le 6 et 7 novembre was last modified: octobre 14th, 2013 by Yann Gourvennec

publicité mobile en France : peut mieux faire ! #hubforum

phone-large_thumb.gifpar Natacha Heurtault, auteur invité de visionarymarketing.com

Le Mobile : 73% d’amour fou ! 

Scruté à la loupe, étudié sous toutes ses coutures, le mobile est l’objet de toutes les attentions et de toutes les études. Usages, applications, monétisation, appification (non, non ce n’est pas une faute de frappe mais le prochain buzzword), rien n’est laissé dans l’ombre. Le mobile était par exemple l’objet du  panel « Mobile First : Anytime, Anywhere » du Hub Forum ce Jeudi 10 Octobre 2013.  Une étude réalisée par Médiamétrie et présentée par Laurent Battais a permis de mettre des chiffres sur cet engouement :
– Il y a eu 25 millions de mobinautes en France  au 2ème trimestre 2013, ce qui représente près d’un Français de 11 ans et plus sur deux (46,2%).
– Le téléphone mobile est indispensable pour 73% des français et la tablette l’est pour 55% d’entre eux
–  21% des foyers français possèdent une tablette… contre 2,5% en 2011
– le temps passé par écran est en en très forte progression : +80% pour Internet sur mobile en un an !

publicité mobile en France : décollage laborieux
publicité mobile en France : un décollage laborieux ?

 » Le mobile ce n’est plus seulement le second écran mais c’est la télécommande de nos vies  »

Ces chiffres ont ensuite été commentés par les intervenants. « Le mobile ce n’est plus seulement le second écran mais c’est la télécommande de nos vies » a déclaré l’un d’eux. Filant la métaphore il assure qu’on dépose aujourd’hui son ou ses mobiles sur la table du café comme les cowboys déposaient jadis leur colt en signe de bienveillance !

Explosion de la publicité sur mobile aux Etats-Unis

Les chiffres publiés par l’IAB le 9 Octobre ne disent pas autre chose. En effet l’étude de l’IAB (Internet Advertising Bureau) réalisée par PriceWaterhouseCooper, indique que les recettes de la publicité mobile aux Etats-Unis ont atteint 3 milliards de dollars au cours des six premiers mois de 2013. Ce qui correspond à une augmentation de 145% par rapport à la même période  de 2012.
Il ne fait donc plus aucun doute que l’avenir sera mobile, ou ne sera pas.

Oui mais…

Pourtant certaines ombres viennent entacher ce tableau idyllique et notamment les chiffres de la publicité mobile en France. Bien sûr ils sont aussi en croissance mais celle-ci est moins forte que les usages.   La publicité sur mobile est victime d’un frein technologique car il n’y a pas de cookies sur mobile et le ciblage des mobinautes est beaucoup plus complexe à mettre en place que celui des internautes.
« La collecte de données sur mobile nécessite un processus radicalement différent de ce que nous connaissons pour l’Internet fixe. Le mobile présente un nouveau défi pour les prestataires technologiques, à savoir comment rassembler suffisamment de données, de sources multiples, assurant aux annonceurs, aux éditeurs, d’acheter pour les uns et de vendre pour les autres sans pour autant compromettre ou dégrader l’expérience utilisateur.» précise Frédéric Prigent, DG de PubMatic France, société éditrice d’une plateforme média digitale destinée aux éditeurs de contenus.

Alors bien sûr le mobile est en forte croissance et promet des lendemains qui chantent mais, dans le domaine de la publicité il peut faire beaucoup mieux !

publicité mobile en France : peut mieux faire ! #hubforum was last modified: octobre 11th, 2013 by Natacha Heurtault

Les tendances de l’innovation et du digital par Emmanuel Vivier #hubforum

eye-largeLe hub forum s’est ouvert aujourd’hui 10/10/13 à Paris et Emmanuel Vivier a ouvert cette nouvelle conférence en décrivant les principales tendances du Digital et innovation en 2014 et comme telles s’appliquent aux annonceurs et aux agences. La conférence cette année est entièrement placée sous la bannière de l’innovation et du digital comme cela est indiqué dans son titre : ROI = retour sur innovation. Voici mes notes prises pendant la conférence ce matin :

les tendances à suivre en 2014 par Emmanuel Vivier
Année de changement et où les stratégie sont en train de muter.

1.Le Small data est plus important que le Big data : mot à la mode mais la big data c’est important. Toutefois on s’aperçoit que les annonceurs sont encore loin des fondamentaux : bases non utilisées, listes de mail pas optimisées. Il faut faire le Small data d’abord a dit Emmanuel.

2.Vrai enjeu : guerre des suites data marketing : beaucoup de rachats sur le Buzz, l’analytics, … Il faut absolument pouvoir rattacher tout à un profil client. Il y a quelques acteurs qui sont tous dans des stratégies de rachat à coup de milliards pour proposer une offre intégrée aux annonceurs et c’est un défi pour les agences qui vont devenir des intégrateurs. Pour les petits ça va être dur à insisté Emmanuel et pour les annonceurs ça va être un problème de choix

3. Qu’est-ce qui fait la recette des leaders (über, expédia, airbnb, amazon …) c’est l’expérience client. Expédia n’a aucune des chambres qu’ils commercialisent par exemple. Mais leur expérience clients est imbattable.

4. API : c’est le sujet de 2014. Il faut pouvoir se connecter et connecter son entreprise aux autres et créer un écosystème de partenaires avec des outils complémentaires à ses offres

5. La formation aux technologies : il faut vraiment pas ne pas oublier que le savoir doit être partagé par tous et la formation est fondamentale

6. Vous ne connaissez pas vos futurs concurrents : vous ne connaissez certainement pas votre vrai concurrent. Exemple de BlackBerry, 3D printing et impact sur la distribution. Il faut regarder dans l’angle mort selon l’expression de Vincent Ducrey

7. Le temps presse : il va falloir investir et prendre des risques pour réussir. Les acteurs majeur sont des géants del la R&D (Apple, Google, Ms). Tout ne marche pas mais il faut se bouger. On est en concurrence avec le monde entier

image

Les tendances de l’innovation et du digital par Emmanuel Vivier #hubforum was last modified: mai 11th, 2015 by Yann Gourvennec