Sinek : le cercle d’or de l’innovation (golden circle)

La sélection du jour …

idea-visionary-marketing.gifEst cette superbe et motivante vidéo de Simon Sinek, qui a l’art de vous captiver en vous apprenant 1 seule chose et en vous démontrant qu’il a raison plusieurs fois au cours de la même vidéo. Aussi impressionnant pour ce qu’il dit que pour la façon dont il le dit. Sinek est à l’origine du concept de “Golden Circle of innovation”.

Le cercle d’or de l’innovation est quelque chose de simple, et comme souvent, ce sont les choses les plus simples qui sont les plus efficaces, même si la simplicité réside surtout dans la présentation et l’élocution d’un orateur de classe. Le phénomène en question est une explication du leadership, de l’innovation et de la raison pour laquelle les vrais leaders réussissent à innover et à passer le gouffre de Geoffrey Moore (voir ci-dessous), de convaincre la majorité. Ceci, non pour une forme d’innovation en particulier, mais quoi qu’ils fassent. Sinek prend 3 exemples très différents :

  • Jobs chez Apple [“car tout le monde pourra comprendre cet exemple là” dit-il, en substance] ;
  • Martin Luther King [“qui a partagé un “rêve” et non un “plan”] ;
  • et les frères Wright [qui ont réussi à faire voler un avion alors qu’ils n’avaient rien, pas d’argent, et même pas l’éducation, pour réussir].

Crossing the Chasm par Tom Fishburne

La vidéo de Simon Sinek
Golden Circle of innovation
The Golden Circle of Innovation – Simon Sinek

L’astuce ? Elle est simple, du moins en apparence : il suffit de se focaliser sur le “pourquoi” des choses, et le reste suivra. Or, nous (les marketeurs) nous centrons sur le “quoi” et le “comment” des choses : nous nous appesantissons sur les caractéristiques plus ou moins intéressantes – la plupart du temps pas intéressantes du tout – de nos produits, alors que nous oublions une chose essentielle : pourquoi nous les faisons, dans quel esprit, avec quelle vision.

Comme toutes les choses simples, c’est bien entendu ce qu’il y a de plus compliqué à réaliser : d’une part, cela ne veut pas dire que vos produits doivent avoir n’importe quelle caractéristique (Jobs – et Ives – était un obsédé du produit et de la qualité mais il le faisait avec une vision) ; cela ne veut pas dire que vous serez capable d’avoir une vision (en fait la plupart des gens sont obnubilés par les détails et n’ont aucune capacité d’abstraction) ; et enfin, toutes les visions ne sont pas bonnes (il y a des tonnes de visionnaires qui sont vus – et resteront vus à jamais – comme des illuminés qui prêcheront dans le désert).

Avoir de la vision, de la capacité d’inspiration, d’innovation, de mobilisation, cela ne s’apprend pas, il faut plus qu’une recette pour être innovateur ; c’est un état d’esprit, une tournure d’esprit, “a way of life” diraient les anglophones. Et il ne faut pas avoir peur de déplaire pour cela …

Merci à Séverine Ghys de webrédacteurs d’avoir partagé ce lien avec moi.

Sinek : le cercle d’or de l’innovation (golden circle) was last modified: avril 27th, 2016 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

12 réflexions sur “ Sinek : le cercle d’or de l’innovation (golden circle) ”

  • Ping : Sinek : le cercle d'or de l'innovation (golden ...

  • 12/07/2013 à 07:30
    Permalink

    Très intéressant.
    Cependant si un aphorisme peut être vu comme un peu court pour synthétiser un concept complexe, que dire de 3 mots ?

    Monsieur Sinek n’en est pas moins un excellent orateur qui sait très bien « vendre » son produit 😉

    Réponse
    • 12/07/2013 à 07:32
      Permalink

      Il est sûr que cela est un peu court pour résumer l’innovation… mais suffisant pour en expliquer les plus beaux ratés.

      Réponse
    • 27/05/2014 à 17:25
      Permalink

      Merci pour ce partage!
      La vision de Simon Sinek est de nous offrir un schéma, certes simple (comme tout schéma!), mais pas simpliste, du fonctionnement de nos entreprises et de nos projets. Il nous fournit une vue hélicoptère pour que nous prenions plus de recul.
      La vision apparait comme la graine de tout projet.
      Mais qu’en est-il de sa pousse ?
      Un projet se concrétise et devient une réussite si cette vision de départ EST PARTAGEE par tous les acteurs du projet. Les outils d’Intelligence Collective sont fabuleux pour intégrer cela. Ils permettent à tous les collaborateurs non seulement de participer à l’élaboration de la vision mais surtout d’être porteurs du projet – en congruence avec leurs valeurs et leurs motivations intrinsèques, ils sont nourris par le projet et nourrissent le projet.

      Sophie Marie Rodriguez, Dirigeante de CHP Formation, Expertise en Intelligence Collective
      http://chpformations.fr

      Réponse
      • 27/05/2014 à 17:43
        Permalink

        Merci pour ce commentaire. Le point de vue de Simek est au contraire l’inverse de ce que vous dites.
        En se focalisant sur le « POURQUOI » on s’assure dès le départ que la vision sera partagée (ou non) car les choses seront claires. « peu importe comment je le fais, voici pourquoi je le fais etc. » c’est comme cela que travaillent les vrais visionnaires.
        Et d’ailleurs, ce n’est pas schématique du tout, c’est limpide et génial. Et qui plus est, très bien observé.

        Réponse
        • 28/05/2014 à 16:21
          Permalink

          Bonjour Yann,
          Merci pour votre rapidité de réponse !
          Peut-être n’ai je pas employé le bon mot en disant  »schématique », c’était pour signifier, comme vous le dites, cette limpidité et cette capacité géniale à nous offrir une explication (visuelle) simple et si juste.
          Quant à la vision, pour moi, et de ce que je constate de plus en plus, il me parait nécessaire à la réussite du projet qu’elle soit construite d’emblée par et avec le groupe d’acteurs pour qu’elle soit partagée dans toute l’ampleur de ses valeurs. Elle n’émane pas d’un seul individu, ou alors, si elle l’est…il est important que le leader porteur de la vision fasse une démarche d’intégration des troupes qui vont collaborer à la réussite.

          Réponse
          • 29/05/2014 à 07:14
            Permalink

            Merci de ces précisions.
            Le partage de la vision … nous ne pouvons qu’être d’accord.
            Mais celle-ci n’est pas toujours préalable.
            En fait, en innovation, elle est même quasiment toujours postérieure.
            D’ailleurs, force est de constater que rares sont les innovations qui vont du haut vers le bas, dans une logique descendante, consensuelle et mécanique. En fait c’est tout le contraire. L’innovation est chaotique, car le chaos est créateur. Je vous conseille http://bit.ly/likemindsyag il y en a un en français sur le blog mais je ne sais plus bien où …

  • Ping : Commentaires sur Sinek : le cercle d’or d...

  • Ping : Posture | Pearltrees

  • Ping : Georges Edouard Dias : "avec le digital, le chef de produits pourrait être chef de consommateurs" | Marketing & Innovation

Votre avis nous intéresse :