Désindustrialisation de la France : explications

la sélection du jour …

est une interview de Laurent Rivoire de Secafi sur le site de l’Usine Nouvelle initulée “Les 7 grandes causes de disparition d’emplois industriels”

La désindustrialisation de l’Europe, et de la France en particulier sont souvent à l’ordre du jour. Ceci d’autant plus en cette période où le sujet été remis à l’ordre du jour par les élections récentes et les problèmes économiques ambiants de l’Europe. Il est étrange parfois de remarquer que des sujets peuvent vous suivre durant toute une vie (j’ai vécu la désindustrialisation du Nord de la France pendant mes études au collège il y a près de 40 ans, et la fameuse “course à la mer” de la Sidérurgie ainsi que la disparition de l’industrie textile) et de s’apercevoir également de la faible intelligence que l’on peut avoir d’un sujet pourtant si familier. Grâce à l’usine nouvelle, et une interview parue hier sur leur site Web, un des directeurs associés du cabinet spécialisé Secafi, Laurent Rivoire, décrit les sept raisons principales de cette désindustrialisation, qui n’est pas réductible à une seule cause. Voici les sept causes citées par Rivoire :

  1. déplacement des marchés (automobile pétrochimie)
  2. saturation des sites à bas-coûts
  3. la rentabilité au travers de la spécialisation des sites
  4. les réductions d’emploi pour raisons financières (une raison souvent avancée par nombre de politiques : finance et industrie pharmaceutique)
  5. les mutations technologiques comme la disparition progressive du papier (sous le coup de la mutation numérique)
  6. les crises environnementales (ex : nucléaire)
  7. la disparition ou raréfaction des matières premières (ex : terres rares)

Voici un sujet bien passionnant et qui mériterait de plus grands développements et approfondissements et notamment l’évaluation de ces différentes causes et de leurs poids respectifs. Nul doute que nos experts du redressement économique auront étudié cela par le menu.

parispassion-DSC_9776

[photo : cc 2012 Yann Gourvennec http://bit.ly/picasayann ]

Lire la suite via L’Usine Nouvelle

Les 7 grandes causes de disparition d’emplois industriels

Alors que le Premier ministre reçoit les partenaires sociaux ce 29 mai, Laurent Rivoire, directeur associé de Secafi, revient sur les causes de la casse des emplois dans l’industrie.

Son cabinet écume les entreprises, conseillant les salariés, épluchant les comptes et projets des groupes pour tenter d’enrayer les fermetures, les plans sociaux, les suppressions de postes. Alors que le premier ministre et quatre autres membres du gouvernement reçoivent les partenaires sociaux, ce mardi 29 mai, Laurent Rivoire, directeur associé de Secafi,  livre son analyse des causes de la disparition des emplois industriels.

via Les 7 grandes causes de disparition d’emplois industriels.

Désindustrialisation de la France : explications was last modified: mai 30th, 2012 by Yann Gourvennec

wikipedia en chiffres

Je me rends compte que j’ai pris beaucoup de retard dans la traduction de mon article sur Wikipédia, retard qui ne saurait subsister très longtemps, je vous fais patienter en partageant avec vous cette infographie (source: Open-Site.org) assez complète de Wikipédia. On notera l’arrêt de la version papier de la fameuse encyclopédie Encyclopaedia Britannica, pourtant un des fleurons du savoir encyclopédique dans le monde. Les chiffres extraordinaires cités dans cette infographie ne doivent pas néanmoins faire oublier l’esprit critique de l’utilisateur, sujet sur lequel nous reviendrons dans les articles suscités. Rappel de l’URL pour retrouver les articles sur Wikipédia : http://bitly/vmwalesfr pour le Français (encore incomplet) et http://bit.ly/waleswm2 pour l’article entier en Anglais

Wikipedia
Via: Open-Site.org

wikipedia en chiffres was last modified: mai 30th, 2012 by Yann Gourvennec

médias sociaux et organisation : le dilemme

La lecture du jour, c’est la question du lundi de Media Aces, qui pour l’occasion s’est transformée en question du mardi, Pentecôte oblige …

[photo : cc 2012 Yann Gourvennec http://bit.ly/picasayann]

Médias sociaux en entreprise: quelle organisation optimale adopter? | Media Aces – Médias sociaux et entreprise

Voilà un sujet difficile à aborder, pour lequel il n’existe pas de réponse toute faite. Nous avons demandé à nos membres quelle serait, selon eux, l’organisation la plus efficace pour gérer les médias sociaux en entreprise, sujet déjà plus ou moins évoqué dans un précédent article.

Pour Jean-Paul Chapon (Société Générale), difficile de donner une réponse unique à une question aussi complexe et qui dépend de beaucoup d’éléments : taille de l’entreprise, type d’entreprise et notamment BtoB ou BtoC, présence géographique resserrée ou étendue, filiales ou non, etc.

Mais peut-être quelques indications ou pistes peuvent être proposées.

D’abord la reconnaissance de la fonction de gestion des médias sociaux, que ce soit dans une perspective d’image et de communication ou de relation client en les intégrant plus globalement dans le CRM. Reconnaissance au plus haut niveau et intégration dans un process business, avec les ressources correspondantes : effectifs professionnels (pas de stagiaires à occuper) et fonction à part entière avec stratégie et reporting.

à suivre …

via Médias sociaux en entreprise: quelle organisation optimale adopter? | Media Aces – Médias sociaux et entreprise.

médias sociaux et organisation : le dilemme was last modified: mai 29th, 2012 by Yann Gourvennec

la e-réputation mode d’emploi (Hamdi, Noumen et Babkine)

Je suis un peu en faute, et même plus qu’un peu ; il est donc temps de rattraper le temps perdu et de vous présenter ce livre collectif « bien gérer sa e-réputation sur Internet » paru chez Dunod il y a quelques mois, oeuvre d’Anthony Babkine, Nabila Noumen et Mounira Hamdi

[photo cc, Yann Gourvennec http://bit.ly/picasayann]

pratique et didactique

La e-reputation, on ne la présente plus. Quoique… Quand j’apprends à la page trois du livre que sixdegrees.com, le premier réseau social a été créé en 1997 et fermé en 2000, je m’aperçois qu’on peut encore apprendre tous les jours, même quand on baigne dans les médias sociaux. Une fois donc admise l’idée que la e-reputation n’est plus un objectif d’un futur lointain, mais un sujet de travail quotidien, comment faire ? Quels sont les bons conseils à suivre pour la création et quels écueils éviter ? Enfin, question qui passionne tous les jeunes diplômés : comment séduire les recruteurs quand on cherche un travail… ?

Voilà autant de questions qui trouvent leur réponse dans ce livre pratique et didactique, où de grands noms ont été conviés : Jacques Froissant, Christine Balagué, Matthieu Chéreau et aussi quelques dignes représentants de la société où j’ai l’honneur d’officier.

quelques signets…

Plutôt que de décrire le livre, je me suis livré à un exercice de repérage de quelques astuces ou passages qui me semblaient intéressants. Les voici en partant du début :

  • page 16:56 % des candidats à l’emploi bac+4 bac+5 utiliseraient les réseaux sociaux dans le cadre d’un recrutement (source : regionsjob)
  • 17 : 30 % des contacts via les réseaux sociaux aboutiraient à l’entretien téléphonique, écrit ou physique (sans pour autant que ce soit un entretien d’embauche précisons-le).
  • page 20 à 23 : les sept péchés capitaux du candidat 2.0 par Jacques Froissant (une pépite !) qui servira d’excellente introduction à son dernier ouvrage.
  • page 28 : le processus de recrutement et son évolution (avec notre confrère Franck Lapinta, également membre de media aces)
  • page 48 à 52 : les sept règles d’or pour bâtir son identité numérique par Matthieu Chéreau (Tigerlily)
  • page 57 : 1 anecdote croustillante sur un homonyme de Mark Zuckerberg mais qui ne sera pas suffisante à faire remonter le cours de bourse …
  • page 62 : comment un simple tweet peut tout faire basculer (cas Cisco)
  • page 71 : 5 conseils salutaires pour préserver et maintenir votre e-reputation
  • les chapitres 5,6 et 7 décrivent chacun des réseaux sociaux (personnels, professionnels ou spécialisés), ils regorgent de conseils, outils et recommandations.
  • le chapitre 8 est quant à lui dédié aux outils de gestion de la e-reputation : blogs, CV sur le Web, CV vidéo et outils de veille… et même Wikipedia !
  • page 156 et au-delà, le livre se focalise sur le très à la mode « droit à l’oubli » même si ce contexte réglementaire évolue à la vitesse grand V (avec la directive européenne dite « Euro Cookies »

En somme, un ouvrage complet et pratique que je vous recommande.

la e-réputation mode d’emploi (Hamdi, Noumen et Babkine) was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

les médias sociaux expliqués à mon boss en ebook !

Il est dispo depuis un moment, mais j’avais zappé la nouvelle. Notre livre “les médias sociaux expliqués à mon boss” est accessible en e-book sur toutes les bonnes liseuses du marché via Numilog. On peut même le feuilleter en ligne avec une lectrice virtuelle assez bien fichue :

amonboss

Voici les détails du livre pour l’acheter en ligne au prix imbattable de €9.99 :

image

Les médias sociaux expliqués à mon boss par Hervé Kabla , Yann Gourvennec
Editions Kawa

les médias sociaux expliqués à mon boss en ebook ! was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec