interview : « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires »

computer-largeC’est un peu ma version des blogueurs qui bloguent sur les blogueurs qui bloguent Il y a quelques semaines, dans le cadre du Web2connect [transparence :  dont je suis un des sponsors à titre professionnel], j’ai pu interrompre quelques minutes mes confrères Bruno Fridlansky et Frédéric Canevet dans leurs activités de Networking afin de répondre à quelques questions sur un sujet qui sera également traité plus en détail dans notre nouveau livre la communication digitale expliquée à mon boss, sur lequel nous travaillons actuellement avec Hervé Kabla, et dont la sortie est prévue pour la mi 2013. Voici quelques-unes des conclusions tirées de cette interview :

  1. les blogs ne sont pas morts mais de nouveaux formats comme les blogs collaboratifs ont vu le jour  (Locita, mycommunitymanager etc.)
  2. le blogueur solo peut difficilement exister car il faut avoir suffisamment de contenu pour survivre à la pléthore d’informations disponibles sur Internet
  3. pour un blog personnel : l’objectif n’est pas le même, c’est plus de se faire plaisir
  4. il y a encore la possibilité de trouver des écrits tiers ailleurs sur la toile pour pouvoir donner un autre angle à son blog existant et tisser des partenariats
  5. la « dictature de la visite » : n’est pas applicable aux blogs personnels
  6. il y a des audiences qui se spécialisent par rapport à une thématique. Il faut être en phase avec elles sous peine de ne pas être lu
  7. thématiques : Frédéric Canevet fait remarquer que même si c’est céder à la facilité, faire un article sur la dernière fonctionnalité de Facebook permet d’être dans le top, même si ce n’est pas très intéressant, à condition d’être le premier à l’annoncer. 2 façons de regarder cette chose-là : soit vous faites entrez dans la compétition, soit vous vous moquez du nombre de visites ou de votre rang dans la compétition et vous cultivez votre jardin …
  8. Les blogs ne sont pas morts c’est un écosystème qui va subsister : c’est même une première phase d’existence qui se poursuivra ensuite dans les médias sociaux
  9. Ce qui est mort, ce sont les commentaires : très peu de blogs arrivent à les garder (presse-citron étant une exception et un contre-exemple) les commentaires sont partis sur les réseaux sociaux [NDLR : et je rajouterais les outils de curation]
  10. Ce qui est important, c’est le mobile, Facebook est juste un service. Nos amis blogueurs ne croient pas trop finalement Web parallèle qui essaierait de s’emparer de l’Internet, malgré mes tentatives de leur faire faire ce constat ou de le corroborer

En conclusion, les blogs ne sont pas morts, il existe de nouveaux blogueurs qui arrivent sur ce marché, les “vieux de la vieille” se sont lassés et le niveau a aussi beaucoup augmenté. La curation elle aussi est arrivée en apportant une nouvelle ère. WordPress permet également de devenir un outil de curation et nos amis blogueurs soulignent l’arrivée de nouveaux producteurs de contenu dont la principale qualité est de savoir sélectionner le contenu des autres. Il n’y a plus besoin d’être auteur pour générer du contenu. Selon les cas, on pourra soit s’en réjouir, soit le déplorer.

suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a plus de 20 ans d'expérience en Marketing & Innovation. Il a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Visionary Marketing est devenu une agence de Web Marketing en 2014. Ses champs d'action sont la transformation digitale, les stratégies de contenu, la formation digitale et la performance digitale.
suivez moi !

0 avis sur “interview : « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires »

  1. C’est vrai que les échanges se sont déportés sur les réseaux car peu être que ceux qui commentent veulent aussi plus de visibilité de leur commentaires et le réseau présente l’avantage d’être une plateforme « multi-blogs »
    Via des API il faut maintenant réintégrer les réseaux dans les blogs et bénéficier du meilleur des deux mondes. C’est ce que font certains journaux en ligne (avec des commentaires facebook en bas des articles), je ne serais pas étonné que les plateformes de blogs aillent dans ce sens.

    • Oui c’est vrai on peut « socialiser » les sites. C’est ce que nous avons fait avec Orange.com d’ailleurs. Nous n’avons pas intégré les commentaires Facebook, mais nous pourrions le faire. Bonne suggestion.

  2. Remarques pertinentes. Effectivement, seuls ceux qui continueront à bloguer régulièrement obtiendront de l’engagement, de l’échange.
    Et malheureusement, il faut de gros moyens par y parvenir (combien de personnes vivent de leur blog en France ?)

    Toutefois, la curation n’a d’intérêt que si on trouve suffisamment de contenus pertinents; Or plus on se spécialise dans la curation, moins les sources sont exploitables.

    Et je constate, depuis 2 ans que je cure, qu’en dehors des sujets liés à actualité ou aux technologies (ntic, web, innovation, …), il devient de plus en plus difficile d’alimenter ces curations et qu’on tourne souvent en rond sur les mêmes sujets.

    N’oublions pas, même si c’est sous-entendu dans cet article, que les articles de blog restent le contenus les mieux référencés sur Google, loin devant ceux des réseaux sociaux. Eh oui, Google ne référence pas les contenus de ses concurrents !

  3. Si ça c’est pas un titre pour l’appel aux commentaires ;)
    Il est vrai que le web accélère et fait donc accélérer nos utilisation des contenus, le microblogging, les réseaux sociaux et les partage like +1 et RT font du tort aux vieux commentaires. Mais ne suis pas trop d’accord avec les points de vue des auteurs car les commentaires ne se sont pas déplacés sur les réseaux sociaux et il n’y a pas que Presse Citron! Au contraire dans mon secteur par exemple (webmarketing, seo) il existe de nombreux blogs de référence qui font carton à chaque post (plus de 20 commentaires par d’autres auteurs très engagés de la communauté). Ces blogs sont devenus comme des forums des temps modernes et génèrent de la discussion sur des sujets très très pointus.
    Les internautes sont devenus avares en commentaires sur des blogs nouveaux, moins prisés et donc moins « trustés » car ils accordent beaucoup d’importance à la visibilité de leur parole. Et dans ce cas c’est vrai qu’un RT ou un « Like » à de l’echo ailleurs. C’est là tout l’enjeu de faire un blog pour blogguer au sens vertueux ou faire un blog pour faire de l’auto promo.

  4. Pingback: « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires » | Pascal Faucompré | Scoop.it

  5. Bonjour Yann,
    C’est clair que c’est un plus compliqué de percer pour un blogueur solo mais ce n’est pas impossible. Comme le dit Bruno dans la vidéo, c’est une question de positionnement.

    En voulant jouer sur le même terrain que les gros blogs, ça va être difficile. En revanche, avec un positionnement original et une bonne stratégie, il y a moyen de se faire remarquer (enfin c’est toujours beaucoup de travail).

    C’est ce que je suis en train d’essayer de faire avec mon blog sur l’entrepreneuriat. Je préfère me focaliser sur la qualité que sur la quantité.

    Si tu veux, nous pouvons échanger à ce sujet :)
    Au plaisir

    Alexandre

  6. Pingback: Les commentaires sur les blogs sont-ils vraiment morts ? | Référencement internet | Scoop.it

  7. Pingback: Les commentaires sur les blogs sont-ils vraiment morts ? « TooClic.com

  8. Pingback: « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires » | Community Management L'information | Scoop.it

  9. Pingback: Les commentaires sur les blogs sont-ils vraiment morts ? | Votre site avec Wordpress | Scoop.it

  10. Le vrai problème, c’est le temps que l’on doit ou que l’on peut consacré à lire… Passer sa vie à lire des twits, des posts, des emails, ou les commentaires des uns et des autres sur Facebook, c’est bien gentil, mais pas très productif…

    Il y a les leaders et les …lecteurs.
    Le problème c’est que ceux qui n’ont rien à dire (d’intéressant) ont la parole, ce qui n’était pas vrai avant !
    Et les millions de mots écrits pas jour ne contiennent que peu de données pertinentes, utiles.

    Trouver une vraie source fiable d’info est difficile. Et pour celui qui en est la source, il est non viable de consacrer son temps, sans le monétiser à créer du contenu digne de ce nom.

    La curation a petite dose, oui, mais du coup, on revient de l’autre coté de la barrière a devoir prendre le temps de lire, en étant spectateur plutôt qu’acteur… Pas facile…

    La vraie limite naturelle, se situe dans le fait de déterminer la qualité de ce que l’on dit. Etre une source fiable, économe de ses paroles, mais pertinent lorsqu’on l’ouvre est la meilleure voix pour réellement influencer, aider, répandre…

    Quand aux leaders des leaders… ils ne sont pas nombreux et ils sont de vrais créatifs, ils innovent, font bouger les mentalites.

    Les leaders s’exprimeront toujours, avec leur blogs ou sur ceux des autres. Mais j’aimerai rappeler une vérité fondamentale. Le vrai outil reste l’email. S’il y a un endroit ou l’on peut communiquer efficacement avec les gens, c’est en réussisant a entrer, à se faire accepter, mieux à se faire attendre dans leur boîte aux lettres.

    Les marketeurs, surtout en France doivent s’y concentrer… Le reste, c’est sympa pour faire un peu de PR, mais cela n’est ni efficace, ni fondamantal.

  11. Pingback: interview : « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires » | Change management and HR solutions, what's new ? | Scoop.it

  12. Je suis a 100% d’accord avec cet article. Je le vois sur mon blog perso ( http://www.timetothink.fr ). Il est vrai qu’aujourd’hui les commentaires se font de moins en moins sur le blog, mais par exemple via Twitter lorsque l’on commente le lien que l’on tweet. Une sorte de nouveau modèle, mais qui ne doit pas décourager de bloguer !

  13. Pingback: « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires » | high tech | Scoop.it

  14. Pingback: Les commentaires sur les blogs sont-ils vraiment morts ? | CONNEXION WEB MARKETING | Scoop.it

  15. Salut Yann,

    En ce qui concerne les blogs personnels, si les réseaux sociaux comme Facebook continuent sur leur lancée, ils pourraient connaître une deuxième jeunesse. La lassitude monte devant les publicités de plus en plus présentes et la volonté des réseaux de monétiser à tout prix le lien social.

    Sur son blog, on est chez soi. On n’a pas besoin de se poser la question de l’utilisation qui peut être faite de ses contenus. On est maître en sa demeure. C’est évidemment surtout vrai pour les blogs auto hébergés.

    Le souci, c’est qu’un blog est beaucoup plus exigent qu’un réseau social. On y réfléchit à ses billets. On cherche à l’illustrer. Il convient aussi de visiter les blogs de ses amis et justement de laisser un petit cadeau, sous la forme d’un commentaire. Bref, c’est de sociabilité et d’hospitalité dont il est question.

    Je conseille la lecture des pages que consacre à ce sujet Antonio Casilli dans son ouvrage passionnant, Les liaisons numériques.

  16. J’ai lance un blog sur l’actu pol/eco recemment et vos 10 points representent a la fois un constat de nos difficultes et nous donne des idees d’amelioration.

    Merci et bon courage pour votre livre!

    • Merci Mike, j’irai voir cela. Les sujets politiques et économiques sont très délicats à traiter car il y a une concurrence acharnée sur ces points, à commencer par les médias tradi (qui viennent tous sur Internet) et qui sont difficiles à contourner. Stratégie de contournement : la dérision et la caricature par exemple, pour sortir du cadre, mais là aussi, il est difficile d’être original. Un conseil d’ami : la vraie faiblesse des journalistes en France, c’est l’absence de « fact-checking ». Les interviews sont souvent des boulevards offerts à des politiciens et des économistes orientés politiquement qui offrent des boulevards …

      Créez un blog sur le fact checking systématique et devenez le « arrêt sur images » de la politique/éco et vous cartonnerez !

      ex: comparez vraiment les impôts en Europe en comptant tout et en comparant les niveaux et les coûts de la vie etc sur plusieurs bandes de salaires avec plusieurs configurations familiales et vous aurez des surprises … et vous apporterez vraiment quelque chose dans ce débat dénué de faits et de chiffres.

      • L’originalite de notre blog reside dans la mise en perspective des sujets, la plupart du temps en comparant avec la situation d’autres pays. Personnelement, j’habite aux US et j’ai vecu dans plusieurs pays anglosaxons…
        On utilise donc notre experience pour apporter un angle different.

        J’aime beaucoup votre idee d’arret sur image, c’est clairement a explorer, merci.

        C’est une sacree coincidence que vous me parliez des impots en Europe. Je prepare un sujet sur la difference d’imposition entre les US et la France… Le defi est de ne pas s’embarquer dans un espece de machin ultra-complexe tant les systemes sont differents.

        Enfin, et comme vous l’expliquiez dans vos 10 points, notre but premier est plutot d’avoir notre propre jardin. Le nombre de visites est bien sur essentiel (et fait plaisir) mais cela reste dans notre esprit un objectif secondaire.

        Nous sommes nouveaux dans cette aventure et toute forme d’entraide nous est precieuse. Merci.

      • « comparez vraiment les impôts en Europe en comptant tout et en comparant les niveaux et les coûts de la vie » il y a déjà de très belle analyse à ce sujet, notamment la dernière étude de PWC a ce sujet.ndlr la France est classé 2ème pays ou nous sommes le plus taxé (64,8% du revenu). bien évidemment à mettre en perspective avec la redistribution sociale. je serai intéressé par l’analyse du cout de la vie, impôts et configuration familiale. malheureusement, les méthodes de calculs sont chaque décennie changer pour complaire aux discours politiques ambiant; « tout va bien, l’occident ne s’effondre pas »

        • Merci pour l’info j’irai voir ça. L’apport croisé de l’analyse du coût de la vie me paraît indispensable. De même que la comparaison sur plusieurs niveaux sociaux. Un couple français non imposé (près de 50% en France de mémoire) ne peut pas être plus imposé que dans les pays, nombreux, où tous paient l’impôt. Il faut tout comparer. Pas seulement Gérard Depardieu qui est (heureusement) unique en son genre.

  17. Pingback: interview : « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires » | Social media tools and tips | Scoop.it

  18. Pingback: Blogs de Bourgogne … et des environs

  19. Pingback: Les commentateurs des blogs sont ils morts, ou se sont ils enfuis sur Twitter et Facebook ? | ConseilsMarketing.fr

  20. Pingback: interview - Marketing & Innovation | innovation services financiers | Scoop.it

  21. Pingback: interview : « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires » | le 2.0 à mon service | Scoop.it

  22. Pingback: les liens de la semaine (weekly)

  23. Pingback: interview : « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires » | Outils et innovations pour mieux trouver, gérer et diffuser l'information | Scoop.it

  24. Pingback: interview : « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires » | KILUVU | Scoop.it

  25. Bonjour,
    webzine culturel, nous effectuons le même constat quant aux commentaires: un article peut enregistrer plusieurs milliers de lecture en récoltant moins de 10 commentaires, et même aucun. Autre observation: la plupart des lecteurs qui commentent prennent le temps d’argumenter, hormis les commentateurs qui viennent commenter pour faire connaître leur propre site. Quand on voit la piètre qualité des commentaires sur les sites des grands journaux français, peut-être est-il préférable d’avoir peu de commentaires, mais de bonne qualité.

  26. Pingback: 3 recettes et 1 conseil pour vivre de son blog en 2013 « Marketing & Innovation

  27. Pingback: tendances et réflexions sur le contenu digital – ma présentation – #JCW de Lille | Marketing & Innovation

  28. Pingback: « les blogs ne sont pas morts, ce qu...

Votre avis nous intéresse :