médias sociaux : quels usages dans les pays du Maghreb – #SMI2012

La première présentation à laquelle j’ai assisté dans le cadre de la conférence SMI 2012 au Maroc, était le fait de Marouaine Harmach, directeur associé de Consultor.ma. Marouane est associé dans ce cabinet et mène des missions sur les stratégies de présence dans les médias sociaux. Sa conclusion était particulièrement intéressante en ce qu’elle soulignait qu’ “alors qu’on pourrait s’attendre à une uniformisation des usages dans le monde, on voit que la réalité est différente, en termes d’usage, même entre des pays a priori proches comme la Tunisie et le Maroc”.

image

“On ne peut pas échapper à la mesure” a dit Marouane lorsqu’on veut mener une stratégie de médias sociaux. L’étude est basée sur les internautes de la région nord de l’Afrique (Maroc, Algérie Tunisie et un peu la Mauritanie ; la Lybie a été mise de côté). Le personnage de l’année de Time en 2007 est bien connu : “Vous”. C’est le symbole que  le monde a changé. 4 années plus tard, en 2010, c’est Zuckerberg qui était le personnage de l’année et ce n’était pas terminé car en 2012, c’est le “protestataire” (the protester) qui a été nommé homme de l’année en mémoire du printemps arabe et de Occupy Wallstreet. Ceci a donné des idées à Marouane et l’a poussé à rechercher qui était derrière ces internautes.

L’internaute est-il celui qui accède à un site (quelque soit le moyen d’accès) ou toute personne ayant théoriquement la possibilité d’accès à Internet. Cela permet d’introduire une différence appréciable car au Maroc, c’est une notion plus large qu’un acheteur d’un accès à Internet, car il faut inclure toutes les personnes du foyer familial.

Le taux de pénétration de l’Internet montre clairement que le Maroc est en avance sur la région alors que la Tunisie a un taux d’alphabétisation qui est plus important que celui du Maroc (+ de 50% versus 40% selon les données Google).

7 profils d’internautes (études Meyen et al) :

  1. le virtuose : ce sont les geeks, qui sont passionnés.
  2. le professionnel : soit un usage pour le travail, soit pour faire des affaires
  3. le dépendant : ce sont soit des “joueurs” soit des addicts aux médias sociaux
  4. le fan
  5. le compagnon : pour lui, Internet est une sorte d’accompagnateur dans la vie, une sorte d’extension à la vie sociale
  6. le prudent : il observe
  7. l’affilié

En partant de cette étude, Marouane a mené une étude en posant des question en rapport avec la présence sur les médias sociaux : Cette étude a été menée dans le cadre du “dialogue national média et société 2012”. Cette étude a démontré que 4 motivations sont possibles pour accéder à Internet :

  • divertissement
  • instruction
  • se forger une opinion
  • renforcer une appartenance sociale (familiale, nationale) ..

Une autre étude CESEM-HEM de 2012 a découpé les internautes en 4 catégories :

  1. les affectifs : plutôt des hommes, faiblement engagés, gros consommateurs de chaînes internationales. ils sont là essentiellement pour jouer, réagir, s’engager et éventuellement pour publier mais faiblement
  2. les observateurs : sont de jeunes citadins, mi étudiants mi cadres, dont l’implication sociale est faible. Ils n’ont pas de média de prédilection.
  3. les communicateurs : ce sont plutôt des jeunes éduqués. La gente féminine est fortement représentée, et ils sont plus solidaires qu’engagés. Ils ont là pour créer du contenu, jouer et s’engager
  4. les mobilisateurs : sont les militants et les leaders d’opinion, plutôt masculins et plus âgés que la moyenne

Les usages dans le Maghreb

  • Algérie : 3.8 millions de comptes Facebook (source : Socialbakers) soit une pénétration de la population à 11% et 82% des internautes actifs sur Facebook. Il y environ 85% de jeunes de 16 à 34 ans
  • Maroc : 4.9 millions de comptes actifs sur Facebook avec un taux de pénétration global de 16% soit seulement 50% des internautes qui sont sur Facebook, avec là aussi les moins de 34 ans qui sont majoritaires
  • Tunisie : 3.2 millions de comptes avec 30% de pénétration et 90% des internautes sur Facebook ce qui est très impressionnant. “le départ de Ben Ali est sans doute un peu pour quelque chose dans ce phénomène” a dit Marouane
  • Mauritanie : 92000 comptes soit 3% de pénétration et 122% des internautes ont un compte facebook. C’est à dire qu’il y a des doublons …
  • les pages les plus populaires sur Facebook :
  • Télécoms/IT : Orange Tunisie : 516.000 fans , Meditel 470.000 , puis viennent Samsung, Inwi et Maroc Telecom (324.000)
  • Médias : Nessma a 914.000 fans, Hespress 600.000 et Hit radio à 406.000 fans
  • Divers : Equipe nationale algérienne avec 556.000 et Maroc Insolite est derrière.
  • Twitter dans la région : plutôt un média des influenceurs et blogueurs/journalistes et donc peu répandu par rapport au reste
  • 25% des comptes twitter n’ont jamais twitté
  • en Mars 2012, il y avait 33.500 comptes mais il y a une décélération a dit Marouane. Il y aurait environ 10.000 comptes actifs en Tunisie
  • Portland a montré que 81% des africains  utilisaient essentiellement Twitter pour converser
  • La moyenne mondiale des usagers de Twitter est 39 ans, mais en Afrique, il faut compter avec 10 ans de moins
  • 57% des tweets sont envoyés par des mobiles, en majorité par des Blackberry et des iPhones.
  • LinkedIn
  • Le réseau professionnel avait 154 millions d’utilisateurs au niveau mondial au moment de l’étude, la pénétration au Maroc (419.000) Tunisie (224.000) et en Algérie (324.000) est cependant beaucoup plus modeste.
  • Il y aussi le “désert appelé G+” a dit Marouane mais il en est resté à l’analyse des réseaux principaux.
médias sociaux : quels usages dans les pays du Maghreb – #SMI2012 was last modified: octobre 12th, 2012 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !