Google+ : en retard mais optimiste … sans donner de chiffres

Où en est Google+ un an après son lancement en fanfare en 2011 ? Bradley Horowitz, VP product management chez Google a donné quelques pistes de réponses le 19 juin à Le Web 12 à Londres [cet article fut écrit en Anglais à l’origine pour le blog live.orange blog]

“Google search » a une mémoire à très court terme et Google+ a été conçu pour changer cela. Google+ nous aide à mieux comprendre nos utilisateurs [NDLR: dans le respect des directives européennes et françaises, souhaitons-le] et leur offrir un meilleur service” a annoncé Brad Horowitz en introduction de sa présentation à Le Web, alors qu’il était interviewé par Loïc Le Meur. Pour preuve de la volonté de Google de mettre à niveau l’interface utilisateur de son réseau social, Horowitz ajouta que Google Local avait été  intégré à Google+ il y a quelques semaines. “Le principe de base est que Google améliore ses services actuels en leur ajoutant la puissance du partage”.

“nous reconnaissons avoir été en retard sur le reste du marché”

Alors qu’il était pressé de questions par Loïc Le Meur, il ajouta: “nous reconnaissons avoir été en retard par rapport au reste du marché mais ceci nous donne la possibilité de faire les choses différemment des autres et de permettre aux utilisateurs de discuter entre eux autrement avec d’autres utilisateurs [NDLR: que ceux des autres plateformes]”.

bradleyhorowitz

[Google’s Bradley Horowitz live sur la scène de Le Web 12 à Londres]

tout miser sur les ‘hangouts’

“Notre stratégie n’est pas que les gens s’envoient des messages pour se souhaiter ‘joyeux anniversaire’” a-t-il ajouté. Ce que nous apportons en plus ce sont les « ’hangouts’.  “Tous les types d’utilisateurs, depuis les musiciens jusqu’aux politiciens utilisent les ‘hangouts’” nous a dit Horowitz. “Ceci est un élément différenciant et nous ne faisons que commencer”.

Une démonstration très parlante de cette spécificité de Google+ fut ensuite réalisée avec des participants du monde entier (Canada, USA, UK et France) et les utilisateurs distants ont pu poser leurs questions à Horowitz sur la scène. A quand un Le Web entièrement virtuel sur ‘hangout’ ?

En fait, le ‘hangout’, ce n’est pas fondamentalement différent de la bonne vieille web conférence qui existe depuis plus de 10 ans. Mais le fait que ce service soit lié à une plateforme de web social permet de ‘”changer la donne pour les utilisateurs afin d’interagir un peu de la même manière que sur Youtube” a précisé Horowitz.

hangoutpresentation

[demo live d’un Google+ hangout à Le Web 12 à Londres]

des chiffres?

“170 millions d’utilisateurs ont mis à jour leurs profils. Ceci nous amène à 200 millions d’utilisateurs au total en à peine 11 mois ; c’est un véritable défi et nous allons bientôt annoncer de nouveaux chiffres qui vont montrer que tout va bien” a ajouté Horowitz la semaine dernière. “Le meilleur est devant de nous”. Exemple des nouveautés introduites : le client mobile qui fut lancé sur IOS et Android, “plus graphique et plus fun”. Ceci aurait amené à une importante augmentation de l’usage selon Horowitz, mais aucun chiffre précis n’a été donné malgré l’insistance de Loïc Le Meur. De même, le nombre d’utilisateurs actifs a été remarquablement caché par le haut responsable de Google.

avancer avec prudence …

“Nous avons essayé de faire la synthèse d’une décennie de réseaux sociaux en 11 mois ! et maintenant je suis heureux de pouvoir annoncer un nouveau partenariat avec “Flipboard” ; le service sera ouvert aux utilisateurs dès que nous l’aurons jugé stable et débuggué. Mais “nous reconnaissons avancer avec prudence” a ajouté Horowitz.

Sonia Carter de Kraft Foods a expliqué ensuite comment elle utilise Google+ :  “Le chocolat est un des sujets phares” a –t-elle expliqué, “mais aussi les sponsorings de la marque car nous nous sommes rendus compte que “les gens en parlaient déjà entre eux”. Bonin Bough, qui est le monsieur publicité de Kraft foods a ensuite expliqué que l’introduction des médias sociaux n’était “pas une question de changement de budgets mais de changement de mentalité”.

Google+ : en retard mais optimiste … sans donner de chiffres was last modified: juin 28th, 2012 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Votre avis nous intéresse :