Médias sociaux : les blogueurs qui bloguent sur les blogueurs qui bloguent ?

le petit monde des médias sociaux tourne-t-il en rond ?

Je vais bientôt attaquer le millième article sur ce blog. Si j’ajoute mes articles en Anglais, cela pourrait atteindre 1300. Certes, nous nous y sommes mis à plusieurs, mais cela fait quand même du travail ! Et ceci sans compter les nombreuses pages publiées sur Visionarymarketing.com depuis 1996 et que j’ai enlevées récemment afin de me concentrer sur mes blogs. Et encore, je ne compte pas les articles sur des sujets annexes comme les aquarelles ou la photographie. Or, une chose m’interpelle depuis peu : le phénomène des blogueurs qui bloguent sur les blogueurs, pas nouveau en soi, s’accentue encore, malgré la maturation du secteur. Zoom et débat (si vous le voulez) sur les bons et les mauvais côtés de ce phénomène :

lesblogueursquibloguent

[photo Yann Gourvennec http://bit.ly/picasayann cc 2012]

Community Management über alles

Les articles traitant des médias sociaux et en particulier du Community management au sein des entreprises, s’envolent. Un post sur le sujet amènera plus d’une centaine de Tweets (plus de 320 pour mon record). Ça commence à faire pas mal ! D’une certaine manière cela montre la puissance des médias sociaux, d’autres part, on est toujours à l’intérieur d’un phénomène incestueux. Reste à faire la démonstration en dehors du Community management. Car les articles « sérieux » sur des sujets d’économie, et même d’économie numérique, attirent quant à eux beaucoup moins de visites, même si parfois on peut faire de jolis scores comme sur cette vidéo de seedbees.com enregistrée à son lancement.

scoop’it s’envole !

scoopit

En soi, c’est une bonne chose. Je suis devenu un récent converti à l’outil de Marc Rougier de Guillaume de Cugis. J’y reviendrai bientôt sur ce blog. Mais d’un autre côté, ceci renforce l’idée que les « geeks » ont pris le pouvoir. Sur la plupart de mes articles d’aujourd’hui environ 50 % des commentaires proviennent de scoop’it, encore plus dès que le sujet se rapproche des blogueurs qui bloguent …

les commentaires se déplacent

Au début des blogs, les commentaires se faisaient sur… Les blogs. Il y a quelque temps déjà, Jacques Froissant me faisait remarquer que les commentaires sur son blog se déplaçaient sur Facebook. Cela est certainement dû au fait que son sujet de prédilection étant le recrutement, et que les principaux clients pour ce sujet étant les jeunes et les étudiants, Facebook est particulièrement adapté. Pour ce qui me concerne, le déplacement des commentaires se fait vers LinkedIn.

image

Depuis l’instauration du bouton du partage du célèbre réseau social américain (voir ci-dessus) , il n’est pas rare que sur certains sujets j’aie un nombre similaire, voire supérieur de partages via le réseau social professionnel que via Twitter. Quand on a un réseau comme le mien de plus de 3.500 contacts professionnels (il s’agit de contacts choisis rassemblés patiemment depuis 2004 ), ceci peut être particulièrement puissant.

certains articles des grands médias pataugent

Un de ces derniers week-ends, je lisais un article sur un sujet brûlant des télécoms dans le Figaro (sujet que je m’interdis de commenter un public vu mon occupation professionnelle ; mais cela n’empêche pas de se renseigner …). Malgré un titre racoleur (et pus que légèrement décalé par rapport aux dires de l’interviewé d’ailleurs), la faiblesse des tweets était frappante (moins que sur mes articles les moins repris ; il y a eu du mieux depuis, mais cela reste faible). Et pourtant, c’est toujours un sujet high-tech. Ceci voudrait-il dire que les blogs ont pris le pouvoir sur ce domaine des hautes technologies ?! Cela est possible, mais nous sommes toujours dans le domaine très fermé de la high-tech et des « dindes qui votent pour Noël ».

la vitesse de libération

Sans titreNous venons de franchir un pas très important. Il y a huit ans lorsque je suis passé du site aux blogs, la volumétrie n’a pas tellement changé au début (et pourtant, je suis vite devenu numéro deux des blogs marketing dans le classement wikio, devenu aujourd’hui e-buzzing, vers 2006 2007). La vitesse de libération est désormais atteinte, le rythme de publication s’accélère, le décollage des « médias alternatifs » est fulgurant. Regardez dans la high-tech, un Korben ou un presse-citron ou un Frenchweb et un Locita qui sont devenus de véritables contre-pouvoirs numériques. Reste à reproduire cette vitesse de libération sur de véritables journaux en ligne qui parlent d’autre chose que de technologie et qui ne se fassent pas racheter par des titres de la Presse classique. Affaire à suivre…

image

[même sur le très médiatisé Huffington Post, et sur un sujet aussi brûlant que le premier tour des élections d’hier, déjà 30 commentaires sur cet article à la Une, mais très peu de partages. Y aurait-il 2 types de lecteurs ?]

parler d’autre chose…

Justement, il est donc temps de parler aussi d’autres choses pour éviter l’asphyxie. C’est pour cela que je continue et continuerai à écrire des articles moins populaires et plus proches de ce que, bien égoïstement, j’aurais moi-même envie de lire !

0 thoughts on “Médias sociaux : les blogueurs qui bloguent sur les blogueurs qui bloguent ?

  1. Pingback: Médias sociaux : les blogueurs qui bloguent sur les blogueurs qui bloguent ? | Social media and other | Scoop.it

  2. J’ai fait le même constat… sur l’éparpillement des commentaires… dans les médias sociaux. Encore plus « amusant », le choix de l’outil où se multiplie les commentaires.
    Pour ce qui concerne des médias (sans le mot social), si je pense qu’ils ont perdu la bataille, il n’en reste pas moins qu’ils sont toujours en place. Mais sur des sujets pointus, ont-il les journalistes « compétents » pour produire les contenus nécessaires ? Si j’ose un parallèle, y a t-il toujours autant de public lors des conférences dans les salons, hormis si l’on fait venir des personnes qui ne racontent pas ce qu’elles lisent sur Internet (si, si, je connais beaucoup de conf. dans les salons comme cela).
    Reste le pb de la communication grand public, pour « la ménagère de 50 ans ! » et là, les médias trad. ont encore une grande part d’influence… La question est : pour combien de temps ;-)

  3. Internet et les reseaux sociaux etant un media ego-centric, commenter un article de blog sur twitter ou Facebook (avec le social plugin Facebook comment) permet d avoir -pour le redacteur du commentaire- une visibilite beaucoup plus forte qu’un simple commentaire sur le « pauvre » module de commentaire d un blog.

    Aussi, commenter un post d un blog devient un moyen d obtenir de la vibilite. Et on recherche toujours le max d exposition.

  4. Pingback: Les blogueurs ne font pas que commenter les blogueurs qui bloguent… Les internautes non plus! | Webcercle

  5. Ce phénomène ne me semble pas très différents de celui des émissions de radio qui parlent de livres écrits par des animateurs TV, des journalistes qui demandent leur avis à des journalistes…
    Signe de « maturité » du web comme média « normal » ?
    Pour le meilleur et pour le moins bon… Non ?

  6. Pingback: interview : « les blogs ne sont pas morts, ce qui est mort ce sont les commentaires  « Marketing & Innovation

Votre avis nous intéresse :