Buyster.fr : « Paypal n’est pas une menace » 2/2

Suite de l’interview de Laurent Bailly, Directeur Marketing de Buyster.fr, la start-up du m-paiement dans laquelle les 3 opérateurs mobiles actuels ont investi avec Atos.  Dans cette deuxième interview, Laurent  a répondu à la question à 100.000 € : « Paypal a annoncé sa présence sur le marché du paiement mobile, est-ce une chance ou une menace pour Busyter ? » …

« Finalement, on est content qu’un grand acteur comme Paypal démontre des nouveaux usages, y-compris sur le mobile » a répondu avec sagesse Laurent Bailly, car les lecteurs de Visionary Marketing le savent bien, évangéliser seul sur un nouveau concept est une bien mauvaise idée. Le fait que le géant du paiement alternatif en ligne, propriété du non moins gigantesque ebay, « montre qu’il y a un marché, sur le paiement en ligne et au-delà » ajoute Laurent Bailly.
décalage du marché vers le monde réel
Mais le plus intéressant n’est pas dans le paiement en ligne, mais dans les nouveaux usages se dessinent, qui sont principalement au nombre de 2 :
  1. avec le mobile, dans un magasin ou dans la rue, je peux mettre des produits dans un panier et le payer et le recevoir chez moi plus tard [voir cet exemple dans le métro Coréen];
  2. je suis dans un magasin, je commande un article et je viens chercher le produit et le paie avec mon mobile [voir cet exemple chez Pizza Express à Londres réalisé avec Paypal].
Buyster va donc dans les prochaines semaines dévoiler son offre dans ce domaine.
le temps de l’innovation
Mais le décollage de ces nouveaux usages ne sera pas instantané. En effet, « le développement va dépendre essentiellement des commerçants » prévient Laurent ; c’est encore tôt pour dire quand cela va arriver car il y a des implications à la fois sur les modes d’étiquetage et aussi sur les infrastructure de caisse des magasin.
Un peu trop tôt mais bien prometteurs néanmoins. Rendez vous dans 5 à 10 ans ! La révolution du paiement n’est plus très loin.
Buyster.fr : « Paypal n’est pas une menace » 2/2 was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Votre site de e-commerce est-il social shopping friendly?

Il semblerait que les réseaux sociaux – et plus particulièrement Facebook – revisitent les règles du e-commerce…

Les enjeux ‘traditionnels’ pour un site de e-commerce sont :

  • générer du traffic
  • afficher un panel produits attractif et régulièrement actualisé
  • garantir des taux de conversion performants!

Il faudra désormais ajouter à la liste un nouvel enjeu, et non des moindres :

  • être social friendly

Démonstration avec ‘The World’s Most Liked Showroom’ d’IKEA dont le concept est simple mais ne manque pas de pertinence ni d’audace :

  • créer un espace virtuel composé à partir d’objets et de meubles les plus ‘likés’ et renouvelé chaque semaine,
  • offrir des promotions sur les produits les plus ‘likés’

La vidéo ci-dessous finir par convaincre les plus sceptiques d’entre vous …

IKEA « The world’s most liked showroom » from Jeena van der Heul on Vimeo.

La question qui se pose aujourd’hui est de savoir si IKEA prévoit d’intégrer à ce concept l’ouverture de l’open graph de Facebook, protocole permettant aux e-commerçant d’interagir avec les informations d’un profil. Le bouton ‘like’ pourrait ainsi se transformer en ‘want’ ou en ‘own’ bouton.

Pour aller plus loin dans la discussion, suivre les liens suivants :

Votre site de e-commerce est-il social shopping friendly? was last modified: octobre 27th, 2011 by christelle

Logo : la cellule souche des marques! L’exemple Coca

Le logo pourrait en quelque sorte se définir comme la cellule souche d’une marque. De la même manière, les ‘codes couleurs’ d’un produit incarnent son identité et garantissent sa reconnaissance en linéaire… Et pourtant il semblerait que ces fondamentaux soient remis en questions : démonstration zvec Coca!

  • Coca Cola devient blanc pour mieux adhérer à la cause des ours polaires défendue par l’association WWF.

Brand Channel nous informe que du 1er Novembre 2011 à Février 2012 le rouge emblématique de Coca deviendra blanc (au Canada et aux EU) : 1,4 Milliard de canettes adopteront les couleurs de l’Arctique et seront porteuses d’un code permettant d’effectuer un don de 1$ via SMS. L’Ours Polaire est en effet lié à la marque de par des campagnes publicitaires phares de la marque comme en témoigne la vidéo ci-dessous :

En résumé, les fondamentaux des codes d’une marque ne sont pas immuables : ils doivent évoluer en faveur d’une cause ou de la complicité que la marque souhaite cultiver avec le consommateur.

L’enjeu demeure avant tout que le logo soit le reflet des valeurs et principes de la marque. S’il n’est pas compris par le consommateur, la sanction sera immédiate sur les réseaux sociaux : Starbuck Coffee, Gap ou encore Malabar pourraient en témoigner! Alors, peu importe la forme pourvu qu’on ait le fond!

Pour poursuivre la discussion, suivre ces liens :

Logo : la cellule souche des marques! L’exemple Coca was last modified: octobre 27th, 2011 by christelle

marques mondiales et community management: l’engagement

Le 7 otobre je suis intervenu aux côtés de Vinciane  Masure, Guillaume Dugardier et Cyril Attias dans le cadre d’une table ronde du Hub Forum où on y a débattu de Community Management dans les grands groupes. J’en profite pour rectifier mon Twitter handle qui est bien @ygouRven et non @ygouveRn comme cela est indiqué sur l’écran dans la vidéo. Reportage :

Global brands et Community management au HUB FORUM | influence digitale | Agence médias sociaux | social marketing agency

Si vous avez raté la conférence Hub Forum  ou le live, voici en vidéo la session sur le community management animée par Cyril Attias, président de Influence Digitale et de Blogger Agency ( club de blogueurs marketing ) les invités de ce panel :

Vinciane Masure , New Media Strategy Director ACCOR
Guillaume du Gardier, Digital Media Manager Ferrero West. & South Europe
Yann Gourvennec, Directeur web, digital et social media Orange

via Global brands et Community management au HUB FORUM | influence digitale | Agence médias sociaux | social marketing agency.

marques mondiales et community management: l’engagement was last modified: octobre 25th, 2011 by Yann Gourvennec

mes 9 conseils pour mettre en œuvre le changement – #likeminds (Anglais)

chrysalis

notes de ma conférence à Like Minds sur mon expérience d’intrapreneur (par épisodes)

En attendant la version française, voici en Anglais le contenu scripté de mon keynote de Like Minds, la grande conférence britannique sur le management, les médias et les médias sociaux qui se tient à Exeter (Devon).

Le 19 octobre en effet, j’y présentai ma vision de la conduite du changement, intitulée “confessions d’un intrapreneur” . Il y a 9 de ces anecdotes et conseils, qui servent tous à décrire par l’exemple mon approche de la conduite du changement, tel que j’ai pu le mettre en oeuvre sur le terrain dans mes 25 (et plus) années d’expérience professionnelle. En à peine 20 minutes il n’était pas possible de parler de toutes ces astuces, et j’ai donc limité ma présentation en live aux 4 1ères. J’ai donc décidé de publier en intégralité le script de ma présentation (sans slides, et c’est un parti pris !)  en remontant depuis la fin du document, depuis le conseil n°9 vers l’introduction.

Pour rassembler les différents billets qui composent cet article, il suffit d’activer le lien court suivant : [http://bit.ly/likemindsyag]

[photo de la chrysalide, quelques droits réservés par Odd_dog]

mes 9 conseils pour mettre en œuvre le changement – #likeminds (Anglais) was last modified: octobre 25th, 2011 by Yann Gourvennec