10 conseils pour booster son business avec la vidéo #w2c11

100_0052Au Web 2 Connect aujourd’hui, David Jay, Orthophoniste de formation, nous a expliqué comment augmenter son chiffre d’affaires en utilisant la vidéo. Passionné de vidéo, ayant utilisé ce médium pour faire de la formation et frustré de voir les instituts de formation mal l’utiliser il a donc décidé de fonder son entreprise sur ce domaine : Orthoformation (son site web : larevolution.com). En à peine 4 mois il a déjà dégagé plus de 300.000 € de chiffre d’affaires. On verra dans la transcription de cette passionnante intervention que dans mes vidéos, je n’ai pas souvent suivi ces explications !

pas de fioritures …

Il nous a montré le 1er format, le format “présentateur” : pas de fioritures, 10 minutes, pas de fond, pas d’éléments perturbateurs et un email sur 2.500 clients et 2.500 prospects qui n’ont rien acheté. Avec cette vidéo, il a généré avec cette vidéo 90.000€ en DVD d’orthophonie.

Puis David nous a présenté ses 3 raisons pour utiliser la vidéo pour booster son business :

1. le trafic

La vidéo va permettre d’améliorer le trafic nous a dit D Gay car Google donne une préférence aux vidéos. Dans la longue traîne (c’est à dire une succession de beaucoup de mots clefs), donc dans les requêtes longues, le poids donné à la vidéo est beaucoup plus fort. C’est une augmentation indirecte, car le lien va vers Youtube. Il faut donc apprendre à construire sa page Youtube : il faut un appel à l’action et un lien vers la page Web de son site.

100_00512. augmenter l’audience

La différence entre trafic et audience, c’est que le trafic, ce sont juste les gens qui sont arrivés par hasard sur le site et qui ne s’en souviennent plus. L’audience, ce sont les visiteurs qui reviennent, et pour cela, il faut essayer de capturer leurs coordonnées. C’est la base du marketing et de l’efficacité commerciale sur Internet a-t-il ajouté. Il faut absolument créer un moyen de capturer les adresses e-mail sur votre site. Dans la plupart des cas, ce qui marche le mieux c’est d’envoyer un pop-up au bout de 15 à 45 secondes (ni  plus ni moins) pour lui proposer quelque chose à télécharger, gratuitement, mais en lui demandant son adresse mail (marketing de la permission). La vidéo a ajouté David Jay permet un TOP (time on page) supérieur de 25% car le temps que la personne met à statuer sur l’intérêt du document est plus long et que la vidéo humanise le site. En outre, Google va permettre d’améliorer votre ranking en fonction du temps passé sur vos pages.

3. convertir l’audience en clientèle

David Jay a travaillé avec Sébastien, le marketeur français,  pour sa formation “séduire le client”. Il a fait un test avec 2 pages équivalentes, une qui utilisait le texte, l’autre qui utilisait la vidéo : le résultat fut, sans changer le message, 30% de chiffre d’affaires en plus.

Les deux premières erreurs que font les entrepreneur a dit David Jay est 1) créer des cartes de visite et 2) ouvrir un standard téléphonique et se transformer en “multinationale impersonnelle” alors que ce qu’il faut

4. éviter la vidéo institutionnelle

Il faut éviter la vidéo institutionnelle et faire de la vidéo personnelle et qui sorte du cadre. Or, cela coûte beaucoup moins cher de faire des vidéos efficaces ! Ceci étant, il faut trouver un juste milieu, car il faut trouver un ton d’expert dans son domaine.

5. soigner le fond

C’est le plus important

  1. Séduire l’inconscient de son prospect : en utilisant la “juxtaposition”. Notre cerveau associe 2 images qui se suivent en essayant de créer des associations logiques. Ce processus est inconscient.
  2. En conséquence, il ne faut jamais présenter le produit en passant directement de la description du problème à la solution.
  3. Il faut donc structurer ses étapes : 1) décrire la situation 2) expliquer la situation 3) décrire la situation que le client désire atteindre 4) présenter la solution

100_0053

6. mort au schtrumphs !

  1. Il faut soigner la 1ère perception : l’utilisateur à 7 secondes pour éviter de rester …
  2. Il faut se cadrer de façon correcte. Le cerveau cherche inconsciemment à recadrer l’information et si on met le personnage principal au centre, le cerveau cherche sans arrêt à recadrer mais n’y arrive pas ce qui génère une impression d’ennui.
  3. le bon cadre est expliqué sur l’image ci-dessus. Il faut que le visage soit sur ce qui est appelé un “point de force”

7. avoir une bonne image

  • il ne faut pas une excellente caméra, il faut utiliser la caméra qu’on a … déjà ! Même une caméra Kodak à 150€
  • à condition de …

100_0054

8. maîtriser l’éclairage

  1. il faut soigner les ombres et les lumières et utiliser un système d’éclairage 3 points
  2. on peut obtenir le même résultat pour pas cher avec du matériel que tout le monde a.
  3. il faut éviter les ombres du soleil. Il faut des dégradés dans les contours lumineux : il faut donc un tissu translucide devant les ampoules. Il suffit par exemple de prendre une grande boule japonaise en papier
  4. Ensuite, il faut contrôler la couleur de la lumière. Il faut prendre des ampoules “lumière du jour”. En degrés Kelvin, il faut choisir des ampoules qui font la même lumière entre 5000 et 7000 degrés Kelvin. Des fois, dans les Bricorama, on trouve ce genre d’ampoules de marque Globo. Autre manière, on peut rechercher sur ebay (voir le vendeur “optimum Studio”). Il faut prendre une ampoule de 150 Watts pour la lumière principale.
  5. il faut placer cette lumière principale à 45° sur le côté et 45° en hauteur (je passe sur les explications sur le “V Hollywoodien”)
  6. 2ème lumière : il faut aussi éclairer le côté du visage qui est resté dans l’ombre. En fait, il ne faut pas “éclairer” mais “déboucher” c’est à dire, enlever les zones noires et faire en sorte qu’elles deviennent moins noir. Un simple réflecteur permet de faire ça.
  7. l’effet Wow est fourni par la 3ème lumière par le rétro éclairage qui n’est pas une lumière douce, mais une lumière dure : il faut donc utiliser une lumière halogène.
  8. 4ème lumière de l’éclairage en 3 point pour créer un halo derrière le présentateur.

Ce dispositif permettra d’éviter que l’image soit de basse qualité et permettra de capter l’attention de l’utilisateur.

9. mettre le présentateur à gauche

Pour la fluidité et le respect de son sens de lecture, le présentateur doit être à gauche, sauf pour Israël et les pays Arabes où le sens de lecture est opposé

10. être fluide …

En vidéo, il y a un déclic qu’il faut prendre afin d’éviter d’avoir peur a dit David Jay. Le syndrome de la page blanche est très grave mais n’intervient que dans les 5-6 1ères vidéos. Pour cela, il suffit de monter un prompter. Il nous a également montré comment bricoler un prompteur avec un simple iPad et un miroir sans tain. Le but du prompter est de :

  1. de débloquer
  2. de faire un pitch de vente qui soit naturel qui évite qu’on débite un texte (contrairement à ce qu’on croit, le prompter permet de rendre le discours plus naturel.

Voici … maintenant il ne reste plus qu’à s’y essayer !

10 conseils pour booster son business avec la vidéo #w2c11 was last modified: octobre 22nd, 2011 by Yann Gourvennec
Yann Gourvennec
suivez moi !

Yann Gourvennec

PDG & fondateur chez Visionary Marketing
Yann Gourvennec a créé le site visionarymarketing.com en 1996. Il est intervenant et auteur de 4 ouvrages édités chez Kawa. En 2014 il est devenu entrepreneur, en créant son agence de marketing digital Visionary Marketing, en association avec Effiliation. Il est directeur de programme du Mastère Spécialisé Digital Business Strategy de Grenoble Ecole de Management depuis 2015
Yann Gourvennec
suivez moi !

Une réflexion sur “ 10 conseils pour booster son business avec la vidéo #w2c11 ”

Votre avis nous intéresse :