organisation du travail et développement durable : un rapport d’étonnement sur les 15 dernières années

Voici une vidéo de mon intervention sur travail collaboratif, organisation du travail et développement durable, dans le cadre de mon intervention à l’Acidd du 15 avril 2010 (malgré les apparences c’est bien moi, même si je ne m’appelle pas Le Gourvennec !), dans les locaux de Cap Digital. J’y suis intervenu à la demande de Gilles Bérhault et de Richard Collin, organisateurs de ce petit déjeuner. Outre la vidéo je vous livre ici en quelques points les passages marquants de cette vidéo :

En guise d’introduction, je conseille de lire voire de relire l’ouvrage de Joël de Rosnay intitulé Le Macroscope, un livre de 1976 qui décrit merveilleusement bien la complexité des économies et de l’écologie, une excellente introduction à la compréhension de ce domaine. Mon intervention portera sur le domaine du service, censé représenter environ 70 % de la richesse de nos pays occidentaux.

Économie symbolique (cf. Charles Handy) : notre économie est devenue essentiellement symbolique, comme cela était prédit dès 1995 par le célèbre autreur irlandais Charles Handy, ce qui implique que – dans une économie où la production devient intangible – les acteurs économiques produisent des livrables, même si vu de loin on ne comprend plus toujours la portée exacte de ces livrables. Le travail devient immatériel, et pourtant il a une valeur économique certaine.

Internet se répand en 1995, et déclenche un énorme espoir chez les travailleurs symboliques qui envisagent de pouvoir se libérer des contraintes du travail, notamment des contraintes de transport mais aussi d’ouvrir le champ des possibles : dans le début des années 1990: on ne pouvait à peine gérer un à deux projets par an. Aujourd’hui les outils de collaboration rendent possible la gestion de 10 à 15 projets par an. cet apport technologique permet de travailler différemment. En outre, apport d’une ouverture possible sur le monde via ces outils qui sont, en théorie du moins, internationaux.

Trois expériences relatées dans la vidéo:

  • UNISYS en 1996 : suppression des bureaux fixes, et ma première expérience du travail en tout lieu et en tout temps, dans des bureaux de passage (j’avais déjà tâté du travail à domicile dès 1990 avec l’achat de mon premier ordinateur portable.
  • autre exemple externe et marquant, avec les bureaux de proximité créés par IBM en 1995 (voir le site de Jean-Michel Yolin) : fait marquant, à moitié du temps économisé par les employés fut réinvesti dans leur travail.
  • dernier exemple marquant, celui d’Accenture : suppression des bureaux en 95 et installation sur les Champs-Élysées en ‘hoteling’ puis fermeture et création des bureaux à la Grande bibliothèque à la moitié des années 2000.

Quid 15 ans après :

Retour sur le film de Jacques Tati, PlayTime, en 1967. Ce qui était visionnaire dans ce film, c’est l’arrivée du modèle anglo-saxon des années 70, celui intitulé des « cublicles» (cf. le principe de Dilbert) qui sont en soi un écosystème. Dans les grandes sociétés, que trouve-t-on encore aujourd’hui ? toujours la même chose ! Avec des variantes cependant. En France : 15 ans après on n’en est seulement en train de mettre cela en œuvre ; même si la tendance chez nous est de supprimer les cloisons d’isolation phonique pour une raison que je m’explique mal.

organisation du travail et développement durable : un rapport d’étonnement sur les 15 dernières années was last modified: juillet 1st, 2010 by Yann Gourvennec

Yann Serra de 01 informatique : le mythe de la Silicon Valley est bien vivant

notepad.gif

A la fin de notre périple dans la Silicon Valley, j’ai eu la chance de pouvoir m’entretenir avec Yann Serra, Grand Reporter à l’hebdomadaire informatique bien connu 01informatique. J’ai pu poser donc quelques questions à Yann pour qu’il fasse un bilan de cette semaine passée dans la Silicon Valley avec certaines des start-up les plus innovantes de la baie de San Francisco. Voici donc en quelques mots ses conclusions, qu’on retrouve intégralement dans la vidéo ci-dessous :

  1. D’une part, beaucoup de start-ups ne veulent plus d’investisseurs nous dit Yann Serra. En ces lendemains de crise, les start-ups que nous avons vues étaient assez centrées sur l’innovation ; elles n’avaient pas forcément beaucoup de clients, pas beaucoup de personnel, mais la créativité était au rendez-vous ;
  2. Chez l’incubateur Plug and Play Tech Center de Sunnyvale nous avons vu des PME françaises parce que « c’est ici que ça se passe » nous dit encore le journaliste de 01informatique. « Il y a donc encore le mythe de la Silicon Valley pour faire des affaires, mais moins pour trouver des investisseurs » nous dit-il ;
  3. Off-shore et différences de salaires : les meilleurs développeurs PHP se trouvent en France, selon l’aveu d’un des entrepreneurs interviewés, et il est clair que les salaires sont très élevés dans la Silicon Valley et que les développements se font à l’extérieur. La France devient donc peut-être un vivier de « petites mains » mais ceci n’est pas forcément mauvais ajoute le journaliste ;
  4. Observe-t-on un retour à l’innovation technologique, ou en reste-t-on à l’innovation marketing ? Selon le journaliste, la Silicon Valley revient à ses racines. Les années 90-2000, celles de la « Net économie », ont changé les choses et « ont donné l’illusion de la ruée vers l’or » poursuit-il. On est désormais revenu selon lui à des choses plus technologiques. « Les projets vont se faire ici » dit-il, « ils se mettront en œuvre peut-être en Chine, en Inde voire en France », mais c’est bien ici que l’innovation a lieu.

>>> voir l’interview de Yann Serra sur le blog d’Orange Business Services

Yann Serra de 01 informatique : le mythe de la Silicon Valley est bien vivant was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

la présentation de Media Aces en images : faire de ses clients des ambassadeurs de la marque

transformer ses clients en ambassadeurs de la marque - Orange Business Services
transformer ses clients en ambassadeurs de la marque - Orange Business Services

Transformer ses clients en ambassadeurs de la marque, telle était ma présentation lors de l’association Media Aces du 22 Juin 2010 qui eut lieu à l’école nationale d’architecture. Media Aces, dont je suis co-fondateur, est l’association française – en attendant un prochain événement européen – des entreprises impliquées dans les médias sociaux. Outre le fait d’avoir contribué à la création et à la vie de l’association, j’y représente également Orange Business Services, membre fondateur de l’association.

Voici à gauche en cliquant sur la vignette la présentation filmée par Techtoc.tv généreux sponsor et partenaire des événements Media Aces depuis le début. Je tiens à souligner l’importance de ce partenariat et de l’efficacité des équipes de Webcastory.

Si vous n’êtes pas encore inscrits à TechtocTV, allez-y de ce pas.

la présentation de Media Aces en images : faire de ses clients des ambassadeurs de la marque was last modified: juin 30th, 2010 by Yann Gourvennec

Comment transformer son écosystème en ambassadeurs de la marque ?

Comment transformer son écosystème en ambassadeurs de la marque ? Telle était ma présentation à la dernière conférence Media Aces du 22 Juin 2010 qui a eu lieu à Paris. J’y ai décrit notre stratégie Marketing basée sur les médias sociaux (et non une stratégie de médias sociaux à part du reste du monde) ainsi que les résultats déjà obtenus, dans les 2 ans 1/2 qui ont suivi notre décision de nous lancer dans les médias sociaux.

pour tout savoir sur l’association Media Aces: http://france.media-aces.org

Comment transformer son écosystème en ambassadeurs de la marque ? was last modified: juin 25th, 2010 by Yann Gourvennec

Créer un Blog WordPress : choisir le nom de domaine et son hébergement.

Lorsque l’on démarre un Blog, il est essentiel de ne pas se tromper sur les fondamentaux que sont :

– Le nom de domaine (sous domaine, domaine propre…)

– Le moteur du Blog (WordPress, TypePad…)

– L’hébergeur (1and1, OVH…)

– …

Voici ci dessous une vidéo de 25 minutes rappelant ces principes essentiels (extrait de notre formation de 12h « Comment développer son Business avec un Blog Pro ») :

Video Blogueur Pro

Créer un Blog WordPress : choisir le nom de domaine et son hébergement. was last modified: septembre 20th, 2014 by conseilsmarketing